Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Elections législatives de 2017 en Allemagne

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: Elections législatives de 2017 en Allemagne

Messagede manudu83 » Ven 24 Nov 2017 18:52

Les verts ne participeront à une grande coalition, ils n'auraient aucune influence puisque les deux autres auraient la majorité seul.
En tout ca on assiste au plus beau suicide politique du XXIème siècle, s'ils dépassent 15% aux prochaines générales ce sera un très bon résultat pour le SPD.
manudu83
 
Messages: 4035
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: Elections législatives de 2017 en Allemagne

Messagede Pullo » Mer 29 Nov 2017 19:53

La prolongation par le Conseil européen pour 5 ans, le 27 novembre, de l'autorisation du glyphosate est une difficulté de plus pour la constitution de la coalition jamaïcaine, voire d'une grande coalition. En effet, c'est grâce à l'Allemagne, plus précisément au vote du ministre CSU de l'Agriculture, Christian Schmidt, que le principe actif du très controversé herbicide Roundup (fabriqué par Monsanto, qui est en train de fusionner avec le géant allemand de la chimie Bayer) a eu droit à un nouveau sursis. Jusqu'alors, l'Allemagne s'était toujours abstenue sur le sujet. La volte-face a lieu alors que le nouveau gouvernement n'est pas entré en fonction et que le gouvernement sortant gère les affaires courantes, ce qui pose un problème de légitimité sur un sujet aussi clivant (on parle d'un herbicide considéré comme polluant et cancérigène par ses détracteurs). L'initiative du ministre met Merkel dans une position difficile vis-à-vis de la France (Macron ayant fait savoir son opposition à la prolongation de la commercialisation du glyphosate), du SPD (dont les élus sont aussi hostiles à ce désherbant, non sans ambiguïtés), et bien sûr des Verts. Ces derniers et le FDP crient à la trahison.
http://www.leparisien.fr/international/ ... 421349.php
https://www.lesechos.fr/monde/europe/03 ... 133968.php
https://www.marianne.net/monde/glyphosa ... her-merkel
http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html

Comme le fait remarquer un commentateur sur lemonde.fr, le glyphosate, de poison environnemental, devient un poison politique. Quant au Bundestag, il joue comme il peut son rôle de pouvoir législatif :
Au Bundestag, où de nombreux députés ne savent toujours pas s’ils appartiennent à la majorité ou à l’opposition de demain, le désordre est également au menu. Or c’est bien cette noble assemblée qui constitue actuellement le centre décisionnel du pays. En effet, le gouvernement sortant n’est qu’en « charge des affaires courantes ». Il n’a donc pas le droit d’engager l’Allemagne dans de nombreux domaines. Et si besoin était, ce serait au Bundestag de décider. Pour pallier ce problème, les parlementaires ont élu la semaine dernière trois commissions parlementaires qui doivent permettre de transmettre au gouvernement la volonté politique des nouveaux députés : la commission parlementaire principale, forte de 47 députés issus de tous les partis ; la commission pour l’ordre du jour et le contrôle électoral, qui gère le fonctionnement parlementaire ; et enfin, la commission des pétitions, qui assure le lien entre le Bundestag et les citoyens.

Curieusement, tous les partis ont voté en faveur de ces trois commissions, sauf Die Linke (gauche) qui aurait préféré élire directement les autres commissions, du budget, des finances, de la défense, etc. Pourquoi ? Le commissaire parlementaire aux armées, le social-démocrate Hans-Peter Bartels, a récemment expliqué pourquoi ce détail technique appliqué au domaine de la défense n’était pas secondaire : « S’il n’y a pas de commission de la défense et pas de commission du budget, alors il n’y a pas de décision possible pour les commandes d’armement », a-t-il expliqué à l’ARD, la première chaîne de télévision publique allemande. D’autres décisions sont également concernées, par exemple la participation de l’Allemagne à des programmes d’armement internationaux comme celui du développement de l’avion de combat de cinquième génération avec la France.

Le Bundestag connaît un autre phénomène absolument inédit. L’absence de majorité gouvernementale contrôlant le Bundestag laisse en effet toute latitude aux partis politiques pour présenter les lois qu’ils souhaitent, et tenter de réunir une majorité au cas par cas. Ceux-ci ont donc commencé à tenter leur chance ! Trois jours après l’échec de la « coalition Jamaïque », le groupe social-démocrate soumettait au vote un projet de loi sur l’immigration intégrant un système à points, pour la sélection des migrants. Le projet n’a pas obtenu de majorité, mais il aurait pu être adopté, comme l’affirme l’un des dirigeants du groupe SPD Carsten Schneider : « Cette chance existe car il n’y a justement pas de majorité contrôlée par une coalition. Il y a donc une marge de manœuvre qui n’est possible que dans ce cas », a-t-il estimé dans les pages du Süddeutsche Zeitung.

Bien sûr, le SPD n’est pas le seul à vouloir tenter sa chance. Die Linke a déjà déposé, en vain, une loi pour lancer un « Programme immédiat contre le manque de personnel soignant dans les hôpitaux et maisons de retraite ». De leur côté, les écologistes ont tenté de faire voter une loi pour « l’abandon immédiat du charbon ». Quant aux Libéraux du FDP, ils ont annoncé le dépôt d’un projet de loi visant à bloquer le regroupement familial des demandeurs d’asile, une loi qui pourrait fort bien obtenir le soutien des partis conservateurs, mais aussi du parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD).

Source
Pullo
 
Messages: 1409
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Elections législatives de 2017 en Allemagne

Messagede Grognard » Jeu 30 Nov 2017 16:17

Bonjour,
Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi c'est si important pour Merkel de constituer une majorité absolue ?
On parle dans les médias d'un besoin de « stabilité » mais la motion de censure constructive, qui requiert qu'une alternative soit proposée pour renverser le gouvernement, n'assure-t-elle pas déjà cette stabilité dans un paysage politique fragmenté entre des partis inconciliables ?
Merci,
Grognard
 
Messages: 23
Inscription: Ven 3 Jan 2014 21:15
Localisation: Montréal (QC)

Re: Elections législatives de 2017 en Allemagne

Messagede ploumploum » Jeu 30 Nov 2017 17:07

Grognard a écrit:Bonjour,
Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi c'est si important pour Merkel de constituer une majorité absolue ?
On parle dans les médias d'un besoin de « stabilité » mais la motion de censure constructive, qui requiert qu'une alternative soit proposée pour renverser le gouvernement, n'assure-t-elle pas déjà cette stabilité dans un paysage politique fragmenté entre des partis inconciliables ?
Merci,


Vous avez raison concernant la motion de censure constructive. Le problème étant qu'avant de pouvoir censurer, il faut déjà que l'Allemagne ait un Gvt qui soit pleinement investi et non pas démissionnaire comme l'est le Gvt Merkel III depuis le 24 octobre.
Alors certes la Constitution allemande prévoit la possibilité d'un Gvt minoritaire (alinéa 4 /article 63) mais imaginez un instant qu'elle soit réélue chancelière que par les seules voix de la CDU-CSU (AfD et Die Linke contre et abstention des autres) ?
Cela ferait d'elle la Chancelière la plus mal (ré)élue dans l'histoire de la RFA et ce serait le signe d'un affaiblissement politique de Merkel dont la presse loue (-ait) jusqu'à peu ses talents de négociatrice.
Je vois une autre raison pouvant expliquer cette nécessité de majorité absolue. Raison déjà évoquée par Pullo ci-dessus : la volonté de contrôler le travail du Bundestag et d'éviter ainsi des initiatives parlementaires qui pourraient aller à l'encontre de la position gouvernementale
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14582
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Elections législatives de 2017 en Allemagne

Messagede cevenol30 » Jeu 30 Nov 2017 19:03

Le SPD a toujours ses ministres dans le gouvernement Merkel III, certes démissionnaire mais toujours de grande coalition. Et 2 heures avant le vote européen, la ministre SPD de l'environnement B. Hendricks avait eu confirmation de son collègue CSU de l'Agriculture C. Schmidt qu'il ne voterait pas pour... De quoi entamer encore plus la confiance et (re-)conforter au SPD ceux qui pensaient qu'il fallait arrêter la grande coalition parce que la CDU-CSU leur faisait avaler des couleuvres qu'ils étaient obligés d'assumer. Pour la suite, cela renforcerait de la part du SPD les positions de refus ou, pour les plus pragmatiques, d'exigence de garanties dans les négociations, p.ex. pour le cas d'espèce exiger le poste de l'Agriculture en plus de l'Environnement... Mais s'il faut refiler au SPD tous les ministères susceptibles de voter à Bruxelles, la CDU va coincer à un moment...

Pour ce qui est du gouvernement minoritaire, le vote ne serait pas en oui/non (autrement, sans coalition, un parti minoritaire est assuré de perdre et il n'y a toujours pas de gouvernement) mais avec plusieurs candidats - or, si chaque groupe a sa candidature, c'est le plus gros qui a la majorité relative et donc gagne. Le problème est qu'alors, les opposants peuvent, s'ils se trouvent être à peu près tous d'accord,
- d'une part voter un texte de loi contre la volonté d'un gouvernement qui se retrouverait ensuite en position de l'assumer et l'appliquer
- d'autre part retoquer tout texte du gouvernement, ce qui est embêtant même s'il y a des possibilités de passer en force (que je connais mal, je suppose qu'il peut y avoir une sorte de 49-3 avec motion de censure constructive)
cevenol30
 
Messages: 2676
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: La vie politique en Allemagne

Messagede Pullo » Jeu 7 Déc 2017 19:44

Pullo a écrit:Ce lundi, la direction du SPD s'est déclarée prête à ouvrir des négociations avec la CDU sur la formation d'une grande coalition. Cette proposition sera soumise au vote des adhérents lors du congrès du SPD à Berlin du 7 au 9 décembre :
https://www.reuters.com/article/us-germ ... SKBN1DY0NK
http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html


Les Jusos, l'organisation des jeunes du SPD (70 000 membres sur les 475 000 adhérents du parti social-démocrate), présidée par Kevin Künhert, a diffusé sur le web une pétition contre la mise en place d'une grande coalition, sous le hashtag #NoGroKo. Parmi les raisons invoquées : le fait que Merkel se soit attribué le crédit des mesures proposées par le SPD et les a fait rentrer dans le moule conservateur (comme la mise en place du salaire minimum), la crainte de renforcer l'AfD, de la même manière qu'en Autriche les coalitions SPÖ/ÖVP ont renforcé le FPÖ en le valorisant comme alternative crédible, et le fait que le SPD, après chaque coalition avec Merkel, a perdu des électeurs. Les jeunes du SPD préfèrent un gouvernement CDU minoritaire.
https://www.jusos.de/nogroko/
https://www.mediapart.fr/journal/intern ... nglet=full
Dernière édition par ploumploum le Jeu 21 Déc 2017 15:29, édité 1 fois.
Raison: Message déplacé
Pullo
 
Messages: 1409
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Elections législatives de 2017 en Allemagne

Messagede ploumploum » Jeu 21 Déc 2017 15:58

Bien que les Jeunes Sociaux-démocrates se soient opposés à une grande coalition, le Congrès extraordinaire du SPD de début décembre a décidé de valider l'ouverture des négociations avec la CDU-CSU.

http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html

Et hier le calendrier a été un peu précisé :
7-12 janvier 2018 : "discussions exploratoires"
21 janvier : nouveau congrès du SPD sur la suite à donner (rejet, soutien sans participation ou nouveau contrat de coalition à négocier)
Un nouveau Gvt est espéré pour...avant Pâques (avril). Une autre hypothèse, plus pessimiste, donne un gouvernement à la Pentecôte (mai)...

https://www.lequotidien.lu/international/185786/
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14582
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Elections législatives de 2017 en Allemagne

Messagede ploumploum » Ven 12 Jan 2018 11:34

Sans surprise, conservateurs et sociaux-démocrates trouvent un (premier) accord. Il prévoierait notamment :
- un restriction de regroupement familial et un plafond des demandes d'asile
- maintien du niveau des retraites
- possible intervention du niveau fédéral dans l’Éducation, compétence largement assumée par les régions jusqu'ici
- renforcement de la zone euro

http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html

Prochaine étape le 21 janvier avec le congrès extraordinaire du SPD (soit rejet, soit soutien sans participation ou soit nouveau contrat de coalition à négocier)
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14582
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Elections législatives de 2017 en Allemagne

Messagede ploumploum » Jeu 18 Jan 2018 18:42

Le navire "SPD" continue de prendre l'eau...

ploumploum a écrit:Sans surprise, conservateurs et sociaux-démocrates trouvent un (premier) accord. Il prévoierait notamment :
- un restriction de regroupement familial et un plafond des demandes d'asile
- maintien du niveau des retraites
- possible intervention du niveau fédéral dans l’Éducation, compétence largement assumée par les régions jusqu'ici
- renforcement de la zone euro

http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html

Prochaine étape le 21 janvier avec le congrès extraordinaire du SPD (soit rejet, soit soutien sans participation ou soit nouveau contrat de coalition à négocier)


Ce pré-accord suscite d'énormes réserves au sein du SPD : Michael Müller (maire de Berlin), Malu Dreyer (ministre-présidente de Rhénanie-Palatinat) ou encore Ralf Stegner (patron de la fédération de Schleswig-Holstein) ont exprimé quelques critiques.
Et Kevin Kühnert, leader des Jusos (les jeunes sociaux-démocrates) continue son intense campagne contre une nouvelle "GroKo".
Deux (petites) fédérations du parti (Saxe-Anhalt et Berlin "la rouge") se sont prononcées contre l'accord

Et il semble que les sondages leur donnent raison car les deux premières enquêtes réalisées juste après l'annonce du pré-accord montrent un SPD encore en baisse.
Chez le baromètre INSA (publié le 15 janvier / réalsdé du 12 au 15), il pointe à 18,5 % (-1 pt en 1 semaine), son nouveau plus bas historique. AfD est à 14 %...
Chez Forsa (publié le 18 janvier), il perd 2 points en 3 jours et pointe à seulement 18 % (là aussi un nouveau plus bas historique)
https://www.la-croix.com/Monde/Europe/K ... 1200906931
https://www.lexpress.fr/actualites/1/mo ... 75954.html
https://www.lesechos.fr/monde/europe/03 ... 145318.php
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 14582
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Elections législatives de 2017 en Allemagne

Messagede Corondar » Jeu 18 Jan 2018 21:22

ploumploum a écrit:Et il semble que les sondages leur donnent raison car les deux premières enquêtes réalisées juste après l'annonce du pré-accord montrent un SPD encore en baisse.
Chez le baromètre INSA (publié le 15 janvier / réalsdé du 12 au 15), il pointe à 18,5 % (-1 pt en 1 semaine), son nouveau plus bas historique. AfD est à 14 %...
Chez Forsa (publié le 18 janvier), il perd 2 points en 3 jours et pointe à seulement 18 % (là aussi un nouveau plus bas historique)
https://www.la-croix.com/Monde/Europe/K ... 1200906931
https://www.lexpress.fr/actualites/1/mo ... 75954.html
https://www.lesechos.fr/monde/europe/03 ... 145318.php


Mais du coup, j'imagine que l'argument sondagier peut aussi être retourné pour soutenir une grande coalition : à quoi bon retourner aux urnes si tôt si le SPD a l'assurance de se reprendre une taule encore pire que la précédente ?
De ce que je vois du système politique allemand, il faut à tout prix un gouvernement majoritaire. C'est apparemment le seul argument de ceux au SPD qui veulent repartir dans une grande coalition : préserver la stabilité du gouvernement allemand. A quoi bon retourner aux urnes si c'est pour se retrouver dans la même situation ou pire ? Rajouter de la crise à la crise ?
C'est le problème majeur que j'ai avec les systèmes parlementaires où on s'arrange après les élections pour former des coalitions : tout est possible tant qu'on atteint la majorité des sièges. Puisqu'à priori personne n'envisage la possibilité d'un gouvernement minoritaire, quel choix reste t il ? Pas de gouvernement du tout ?
Au pire, le SPD peut tenter le coup, et claquer la porte à un moment plus opportun en partant sur une divergence de fonds sur un dossier précis ? Après je dis ça sans connaitre plus que ça la politique allemande. Mais en l'état je ne vois pas bien quelle autre solution existe. Un retour aux urnes n'apporterait rien de plus à priori ?
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2544
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Abécédaire du conseil municipal

Joël Clérembaux

Avec 175 entrées et 100 articles avec développements encyclopédiques répondant aux exigences des spécialistes, cet ouvrage est conçu et organisé comme un dictionnaire afin d'en faciliter l'utilisation par le néophyte.

Découvrir l'ouvrage

Comprendre le nouveau paysage intercommunal après la loi NOTRe

Anne Gardàre

L'ouvrage constitue une présentation globale du paysage intercommunal français et de son fonctionnement au lendemain de la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités