Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Législatives 1958

Espace dédié aux membres qui souhaitent échanger sur les élections plus anciennes. Résultats, analyses, cartographie,...

Re: Législatives 1958

Messagede vudeloin » Sam 7 Mai 2011 22:24

Donc, pour 1956, c'est sur la base du découpage électorat version 1958 que tu as défini la carte ?
On constate quand même avec intérêt les évolutions notables et le fait que les élections de 1958 installent de fait dans le paysage une nouvelle génération d'élus de droite, dont les électeurs ne vont se débarrasser, si j'ose dire, qu'une bonne vingtaine d'années plus tard...
On a en effet en 58 coexistence, à droite, d'une génération plus ancienne, issue de la IVe République, notamment du côté des centristes et du CNIP et d'une génération d'élus gaullistes qui va prendre le manche, si l'on peut dire, en 1962 et réduire l'autre catégorie, surtout qu'une partie de cette droite non gaulliste aura commis l'erreur de trainer des pieds sur le dossier algérien...
Ceci dit on voit apparaître les zones de forces du centrisme catholique, en particulier dans l'Ouest et l'Est du pays ( évidemment les régions concordataires mais aussi Bretagne et Pays de Loire ), celles là même qui ont connu les évolutions les plus nettes depuis cinquante trois ans de Ve République...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Législatives 1958

Messagede vudeloin » Sam 7 Mai 2011 23:48

Pour illustrer l'observation précédente, rappel de la situation de départements


Les sortants de 1956 sont les suivants.

PCF : Georges Cogniot, Florimond Bonte, Roger Garaudy, Bernard Jourd'hui, Maria Rabaté, Jeannette Thorez Vermeersch, Madeleine Marzin, Raymond Guyot, Marcel Cachin ( décédé en février 1958 ).

SFIO dissident : Robert Verdier

SFIO : André Le Troquer, Daniel Mayer ( ne se représente pas )

Radical socialiste : Claude Panier, Pierre Clostermann, Albert de Bailliencourt dit Courcol, Jacques Rolland, Vincent de Moro Giafferi (décédé en novembre 1956)

RGR : Joseph Hugues, Louis Gautier Chaumet, Bernard Lafay, Pierre de Léotard ( ne se représente pas )

MRP : Francine Lefebvre, Robert Lecourt ( ne se représente pas )

UFF Poujade : Jean Marie Le Pen, André Gayrard, Jean Damasio ( ne se représente pas ),

CNIP : Edouard Frédéric Dupont, Jacques Féron, Jean Louis Vigier, Julien Tardieu, Jean Cayeux, Jacques Isorni, Paul Coirre ( ne se représente pas )

Républicains sociaux : Alexis Thomas ( élu en partielle en 1958 ).
Soit 8 PCF, 3 SFIO et apparentés, 4 radicaux, 4 radicaux plutôt de droite, 2 MRP, 3 UFF, 7 CNIP et 1 divers droite ( un drôle de républicain social ancien collaborateur avec les Nazis )...

En 1958, nous avons les élus suivants :

1ere circonscription : Jean Legaret, CNIP ( il sera plus tard Sénateur et son fils est l'actuel maire UMP du 1er arrondissement )
2e circonscription : Michel Junot, CNIP ( son fils, Philippe, sera maire de Nanteuil le Haudouin, Oise et le mari de Caroline de Monaco )
3e circonscription : Jean Marie Le Pen, CNIP ( comme quoi, cela recouvrait des gens qui ont eu des destinées différentes )
4e circonscription : Jean Albert – Sorel, CNIP
5e circonscription : Edouard Frédéric Dupont, CNIP
6e circonscription : Jacques Féron, CNIP ( ce député est alors le Président du conseil municipal de Paris. Cadre chez Citroen, il sera député du 19e en 1978 ).
7e circonscription : René Moatti, UNR
8e circonscription : Jean Charles Lepidi, UNR
9e circonscription : André Fanton, UNR
10e circonscription : Jacques Malleville, UNR
11e circonscription : Raphaël Touret, UNR
12e circonscription : Pierre Bourgoin, UNR
13e circonscription : René Sanson, UNR
14e circonscription : Jean Baptiste Biaggi, UNR
15e circonscription : Julien Tardieu, CNIP
16e circonscription : Christian Lunet de La Malène, UNR
17e circonscription : Jean Baylot, CNIP ( ancien Préfet, surnommé le «  Préfet aux chiens «  )
18e circonscription : Jean Debray, CNIP
19e circonscription : Claude Roux, UNR
20e circonscription : Michel Habib Deloncle, UNR
21e circonscription : Henri Karcher, UNR
22e circonscription : Pierre Ferri, UNR
23e circonscription : Guy Vaschetti, UNR
24e circonscription : François Missoffe, UNR ( le père de Françoise de Panafieu )
25e circonscription : Jean Pécastaing, UNR ( décède en 1960, remplacé par Michel Sy, CNIP )
26e circonscription : Joël Le Tac, UNR ( il sera longtemps l'élu de la Butte Montmartre où sa mère fut institutrice et Résistante, et Résistant lui même )
27e circonscription : Jean Bernasconi, UNR
28e circonscription : Pierre Ruais, UNR
29e circonscription : Georges Bourriquet, UNR ( décédé en 1961, remplacé par Paul Bellec )
30e circonscription : Roger Pinoteau, CNIP
31e circonscription : Albert Marcenet, UNR

Bref, sur 31 élus, 10 CNIP et 21 UNR et la réélection de seulement 4 sortants CNIP ou ex UFF...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Législatives 1958

Messagede Nico » Mar 4 Oct 2011 12:28

Lors de ces élections, un découpage avait été adopté, au vu des cartes présentes sur ce site. Mais, quelqu'un a-t-il une idée sur la composition des circonscriptions lors du redécoupage dans le Pas-de-Calais?

Pour l'instant, je suis sur de cela:

1-Vimy, les 3 cantons Arrageois, Dainville.
2-Vitry-en-Artois, Marquion, Bertincourt, Bapaume, Croisilles, Pas-en-Artois, Beaumetz-les-Loges, Avesnes-le-Comte.
3-Heuchin, Saint-Pol-sur-Ternoise, Aubigny-en-Artois, Houdain, Le Parcq, Auxi-le-Château.
4-Hesdin, Campagne-les-Hesdin, Montreuil, Fruges, Berck, Etaples, Hucqueliers.
5-Desvres, Samer, Outreau, Le Portel, Boulogne-S.
6-Boulogne NO et NE, Marquise, GuÎnes, Ardres, Lumbres.
7-Les 4 cantons Calaisiens, Audruicq.
8-Les 2 cantons de Saint-Omer, Arques, Aire-sur-la-Lys, Fauquembergues, Auchel, Norrent-Fontes.
9-Lillers, Les 3 cantons Béthunois, Bruay-la-Buissière, Divion.

En ce qui concerne les autres circonscriptions, elles sont difficiles à identifier. Si quelqu'un a des infos. Merci.
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3232
Inscription: Dim 3 Oct 2010 16:34
Localisation: Corrèze

Re: Législatives 1958

Messagede vudeloin » Mar 4 Oct 2011 19:59

14 députés dans le découpage 1958 du Pas de Calais, Nicolas...
Et un découpage valable jusqu'en 1986, avec des circonscriptions 9 à 14 couvrant un bout plus ou moins étendu de l'ex bassin houiller.
En 1958, on sort encore du charbon du sol du Pas de Calais, ceci dit.

PS d'ailleurs, erreur de ma part, mais la 8 était aussi assez largement dans le bassin houiller puisqu'Auchel, c'est le bout de l'arc minier et que l'immense canton de Norrent Fontes comportait, jadis, autant des villages ruraux que des cités minières...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Législatives 1958

Messagede orional » Jeu 6 Oct 2011 20:08

Salut,


Tout simplement, une carte pour clarifier les choses.

Image

Uploaded with ImageShack.us

Quatre choses à noter :

1- l'ancien canton de Vimy est écartelé entre trois circonscriptions (la première reçoit la grosse partie augmentée au nord des cités ouvrières de Rouvroy et de Méricourt, la deuxième les communes -parfois conservatrices- du nord-est et la quatorzième notamment le fief communiste d'Avion) ;

2- le gros canton d'Houdain -qui sera modifié dès les années 60 - est divisé entre la troisième (Calonne-Ricouart, Divion, ...) et la dixième circonscription (Bruay en Artois, Marles les Mines, Noeux les Mines, ...) ;

3- le canton de Norrent-Fontès est partagé entre la huitième circonscription, celle de l'Audomarois (le chef-lieu de canton, ...) et la neuvième, celle du Béthunois (Auchel, ...) ;

4- enfin , l'ancien canton de Lens - ou encore canton de Lens-Est - est divisé entre la onzième (Harnes, Wingles, ...) et la treizième circonscription (ville de Lens, Billy-Montigny, Noyelles-sous-Lens ou Sallaumines).

Bien à vous.
orional
 
Messages: 23
Inscription: Ven 14 Jan 2011 00:51
Localisation: Issy-les-Moulineaux (92)

Re: Législatives 1958

Messagede vudeloin » Jeu 6 Oct 2011 21:07

Ou comment un découpage habile peut permettre d'avoir le résultat requis...

Ceci dit, en 1973, si mes souvenirs de collège sont exacts, seules les 2e et 4e circonscriptions ont élu un député de droite...
Pour le reste, c'était le truc classique : le match PCF PS...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Législatives 1958

Messagede Nico » Jeu 6 Oct 2011 22:39

Merci beaucoup pour la précision de la carte Orional! ;) Je ne m'attendais pas à tant! Merci encore. :)

Concernant ces circonscriptions, on s'aperçoit qu'elles ressemblent étrangement aux nouvelles crées pour 2012, une 7° centrée sur le Calaisis et la Région d'Audruicq, une 4° qui revient à ses sources, notamment avec l'apport de Fruges et Hucqueliers, la 1° centrée sur l'Arrageois et Vimy, la seconde sur le Sud-Arrageois, une 6° très étendue elle aussi, et les 9°et 11° qui semblent elles aussi très proches.

Plus qu'une évolution, le redécoupage de 2012 est un sacré retour en arrière qui date de 1958!
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3232
Inscription: Dim 3 Oct 2010 16:34
Localisation: Corrèze

Re: Législatives 1958

Messagede pierrot » Ven 7 Oct 2011 10:18

polnico62240 a écrit:Plus qu'une évolution, le redécoupage de 2012 est un sacré retour en arrière qui date de 1958!


Etant donné l'habileté reconnue de Marleix et sa pertinence maintes fois démontrée en tant que spécialiste électoral, son redécoupage risque surtout de se transformer à un retour en arrière en 1981 en termes de résultat et pas seulement dans le 62. Surtout que ce genre d'exercice s'est toujours retourné contre son auteur, reste à voir si cette fois l'incompétence compense ou amplifie cette tendance. ;)
pierrot
 
Messages: 1637
Inscription: Ven 7 Mai 2010 19:44
Messages : 3 (détails)

Re: Législatives 1958

Messagede vudeloin » Dim 9 Oct 2011 10:24

Disons que c'est juste un découpage qui permet, a priori, à la droite de l'emporter dans un contexte de rapports de forces équilibrés.
Si tu as un bonus dans un sens ou dans un autre, c'est un découpage qui déforme la représentation parlementaire.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Législatives 1958

Messagede Ariège 61 41 38 26 » Mer 25 Juil 2012 14:57

en 1958 la SFIO et le PC ont été responsable d'avoir aussi peu d'élu; en refusant tout désistement réciproque ; cette erreur sera corrigée en 1962 par l'introduction du "désistement républicain" en faveur du candidat d'un des deux partis arrivé en tête au premier tour; pratique qui perdure encore 50 ans après.
Ariège 61 41 38 26
 
Messages: 77
Inscription: Mar 24 Juil 2012 18:08

PrécédenteSuivante

Retourner vers Histoire des élections en France

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Abécédaire du conseil municipal

Joël Clérembaux

Avec 175 entrées et 100 articles avec développements encyclopédiques répondant aux exigences des spécialistes, cet ouvrage est conçu et organisé comme un dictionnaire afin d'en faciliter l'utilisation par le néophyte.

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité