Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Vers une dissolution?

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Re: Vers une dissolution?

Messagede jean24 » Mer 3 Déc 2014 18:57

En soit le score du PS est discutable, je n'avais pas vu le détail du sondage et je pensais qu'ils n'avaient pas prévu un accord EELV-PS, sauf qu'ils l'ont prévu, alors je vais même faire un petit revirement, sans cet accord la déroute sera plus élevée car rien ne garantit qu'il sera encore valable aux prochaines législatives. Sinon cet accord peut encore être poussé plus loin car dans les 517 autres circonscriptions ou il n'y avait pas d'accords EELV étaient libres de se présenter, si les accords comprennent toutes la France où EELV et PS ne présenteront qu'un seul candidat commun dans chaque circonscription, il est possible mais pas obligatoire à cause des reports de voix qui ne sont as toujours arithmétique que la gauche ait plus de seconds tours.
Autre phénomène à prendre en compte : le front de gauche, on se souvient de l'accord PC-PS dans certaines villes en 2014 et de la volonté du PCF de garder son groupe en 2012 en n'hésitant à demander une baisse du nombre de sièges pour la formation de ces groupes, il est possible que le PC veuille garder son groupe ou au moins un nombre significatif de sièges, un accord serait alors possible ce qui ne plairait pas à leurs partenaires du FDG. Si le FDG part en autonomie il aura des difficultés de répartition de candidats par circonscription comme aux dernières européennes.

Quand au FN je pense qu'à part les circonscriptions des deux Le Pen, de Philippot de Collard, de Ravier, de Rachline, de Laupies (bien que je n'en sois pas sur pour cette candidate) et de quelques autres circonscriptions dans le Vaucluse ou dans le Var, 14 sièges me semblent bien grand.
Dans les Pyrénées-Orientales à Perpignan une victoire aurait été possible si la ville n'était pas séparée en deux circonscriptions. Dans le Gard je ne verrai pas dans quelle autre circonscription il pourrait gagner. Idem pour l'Oise, l'Aisne et même la Moselle.
Il faudra voir après les départementales car la réforme cantonale a comme conséquence que les élus actuels perdront une partie de leurs implantations locales et donc que les enjeux seront plus nationaux.
jean24
 
Messages: 519
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 13:05

Re: Vers une dissolution?

Messagede jean24 » Mer 3 Déc 2014 19:03

J'oubliais ! DLF à 1% ?
C'est largement sous-estimée. Je pense qu'ils seront au minimum à 3%.
jean24
 
Messages: 519
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 13:05

Re: Vers une dissolution?

Messagede Herimene » Mer 3 Déc 2014 21:05

Dans le Gard, le FN peut potentiellement faire le grand chelem et remporter l'ensemble des circonscriptions (avec un bémol pour la 4ème). Il faudrait une forte percée au niveau national certes, mais l'équilibre des 3 forces (gauche, droite et FN) qui composent chacune à peu près un tiers de l'électorat lui sera favorable aux prochaines législatives. De plus, tous les sortants sauf Collard sont socialistes ce qui dans le contexte des prochaines législatives sera un avantage pour le FN.

Nombreux gains possibles également pour le FN dans le département voisin de l'Hérault car la situation électorale est proche (PS dispose de la quasi totalité des sortants alors que l'électorat est approximativement divisé en 3 tiers).

Dans les Bouches-du-Rhône également, le FN peut remporter de nombreuses circonscriptions, au-delà de celle d'Andrieux qui lui est acquise, particulièrement celles conquises par la gauche de manière miraculeuse ou conservées de justesse par la droite en 2012.

Dans ces 3 seuls départements, le FN peut atteindre en cas de forte vague jusqu'à une quinzaine de députés. Et il ne faut pas oublier qu'il en gagnera un certain nombre en dehors. Le seuil de 15 députés FN me semble donc fort accessible. Et celui de 30 est également accessible en cas de forte poussée au niveau national.
Herimene
 
Messages: 1469
Inscription: Ven 6 Jan 2012 18:37
Localisation: Saône-et-Loire

Re: Vers une dissolution?

Messagede Corondar » Mer 3 Déc 2014 21:40

Dans les circonscriptions susceptibles de basculer dans l'escarcelle du FN, je rajouterais globalement celles de l'ancien bassin minier lensois. Outre la onzième circonscription (celle d'Hénin Beaumont, où Marine Le Pen a raté l'élection de très peu en 2012, celle où j'habite au passage), j'ajouterais la 10e, la 12e et la 3e. Dans ces circonscriptions, historiquement à gauche (voire très a gauche, les communistes ont encore quelques bastions ici ou là), certains édiles socialistes sont tombés dans des affaires de corruption et de détournement de fonds (Dalongeville et Kucheida), la perception du bilan du gouvernement est très mauvaise (j'entends beaucoup de gens se disant trahis par la gauche), le FN est historiquement bien implanté (Steeve Briois pour ne citer que lui), et la droite est quasiment inexistante (et les quelques poches résiduelles votent généralement sans complexe pour les candidats FN au second tour, par détestation de la gauche locale). Le cocktail est idéal pour le FN, d'autant que la section militante d'Hénin Beaumont est très active, et qu'elle diffuse dans les communes environnantes.
Je m'attends à une forte poussée du vote FN aux prochaines cantonales (les cantons d'Hénin ne devraient pas échapper à ce parti je pense, et à mon avis ça risque aussi d'être jouable dans d'autres cantons limitrophes). J'attends ce scrutin là pour affiner mes pronostiques, mais en plus de la 11e (acquise à mon avis), je pense qu'avec de bons candidats, le FN pourrait en ravir d'autres.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2186
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: Vers une dissolution?

Messagede alamo » Mer 3 Déc 2014 22:42

jean24 a écrit:...Autre phénomène à prendre en compte : le front de gauche, on se souvient de l'accord PC-PS dans certaines villes en 2014 et de la volonté du PCF de garder son groupe en 2012 en n'hésitant à demander une baisse du nombre de sièges pour la formation de ces groupes, il est possible que le PC veuille garder son groupe ou au moins un nombre significatif de sièges, un accord serait alors possible ce qui ne plairait pas à leurs partenaires du FDG. Si le FDG part en autonomie il aura des difficultés de répartition de candidats par circonscription comme aux dernières européennes.

Quand au FN je pense qu'à part les circonscriptions des deux Le Pen, de Philippot de Collard, de Ravier, de Rachline, de Laupies (bien que je n'en sois pas sur pour cette candidate) et de quelques autres circonscriptions dans le Vaucluse ou dans le Var, 14 sièges me semblent bien grand.
Dans les Pyrénées-Orientales à Perpignan une victoire aurait été possible si la ville n'était pas séparée en deux circonscriptions. Dans le Gard je ne verrai pas dans quelle autre circonscription il pourrait gagner. Idem pour l'Oise, l'Aisne et même la Moselle.
Il faudra voir après les départementales car la réforme cantonale a comme conséquence que les élus actuels perdront une partie de leurs implantations locales et donc que les enjeux seront plus nationaux.


En 2012, le PCF avait refusé la proposition du PS de retirer quelques une de ses candidats pour permettre l'élection de communistes devancés. Arrêtons de fantasmer sur un PCF cherchant à sauver des places grâce à l'alliance avec le PS.

D'autant qu'en cas de dissolution (pure fiction pou moi, je le répète), le FdG conserverait tous ses sièges sauf celui de l'Oise (allant probablement au FN) et en récupérerait autant ou davantage, là où ses candidats sortants avaient été devancés de justesse par le PS : Gennevilliers, Bagneux, Ivry, Montreuil, Saint-Denis, Le Havre et quelques autres dans le Nord ou le sud
Il serait le 3ème gagnant (modeste) des Législatives après l'UMP/UDI et le FN.

Ce dernier arrivant probablement à remporter entre 20 et 30 sièges, donc davantage qu'un FdG à 20 (ou 25 en comptant les DOM)
arrêtons avec les vieux réflexes de se référer au "front républicain" ou aux consignes de vote des battus du premier tour dont, aujourd'hui, la plupart des électeurs se contrefoutent...
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 15:22

Re: Vers une dissolution?

Messagede Corondar » Mer 3 Déc 2014 23:34

En effet, je ne crois pas non plus une seule seconde en la possibilité d'une dissolution. Et c'est pas avec ce genre de sondage que l'idée risque de mieux germer dans la tête de François Hollande. D'autant que, désormais, en cas de dissolution et de victoire de la droite dans la foulée, il est à peu près certain qu'il devrait nommer Sarkozy premier ministre. Remarquez, ça pourrait être vaguement drôle...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2186
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: Vers une dissolution?

Messagede alamo » Mer 3 Déc 2014 23:42

drôle, je ne sais pas, sauf si l'effet comique recherché est d'assurer à 100% l'élection de Marine Le Pen en 2017...

Comme elle ferait la même chose que ses deux prédécesseurs, un nouveau parti pourrait apparaître pour vitupérer l'UMPSFN...
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 15:22

Re: Vers une dissolution?

Messagede Corondar » Mer 3 Déc 2014 23:53

alamo a écrit:drôle, je ne sais pas, sauf si l'effet comique recherché est d'assurer à 100% l'élection de Marine Le Pen en 2017...

Comme elle ferait la même chose que ses deux prédécesseurs, un nouveau parti pourrait apparaître pour vitupérer l'UMPSFN...


C'est pour ça que je disais "vaguement". C'est plus la vision des 2 hommes officiant le conseil des ministres que je trouvais ne manquant pas de piquant.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2186
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: Vers une dissolution?

Messagede jean24 » Jeu 4 Déc 2014 00:40

Il est vrai que je ne crois pas à une dissolution mais c'est comme pour un sondage présidentiel il est à scruter avec attention.
Quand aux gains de chacun je pense qu'il faut attendre les cantonales, encore une fois la réforme des cantons mettra un peu plus les partis en avant dans une élection qui est censé être locale. Tous les cantons avec des cantons bien implantés vont être modifié ce qu'il leur fera perdre leurs influences.
Quant au FN qui gagnerait tous les cantons du Gard, si c'était vrai je le donnerai alors gagnant de suite pour les départementales. Il peut en gagner une ou deux mais toute !
Et sans compter que Collard se retrouvera probablement à la prochaine élection face à l'UMP et sans triangulaire, ça pourrait refaire le scénario de Saint Gilles aux municipales.
jean24
 
Messages: 519
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 13:05

Re: Vers une dissolution?

Messagede Herimene » Jeu 4 Déc 2014 03:22

Je suis tout à fait d'accord sur le fait que les départementales permettront d'affiner les pronostics ou en tout cas d'y voir y petit peu plus clair. Mais il ne faut non plus se méprendre : les départementales, même avec les nouveaux cantons et la baisse considérable de l'ancrage territorial des sortants qui en résulte, restent des élections locales. Comparer leurs résultats à des élections nationales comme les législatives est donc ardu et soumis à de nombreux biais, même si ça reste intéressant pour évaluer les rapports de force.

Concernant le Gard, ne déformez-pas mes propos. Je n'ai nullement dit que le FN allait gagner toutes les circonscriptions (et bien entendu, encore moins tous les cantons, mais j'imagine qu'il s'agit d'une coquille), j'ai juste indiqué que potentiellement en cas de très bon score au niveau national aucune circonscription ne lui était inaccessible (hormis peut-être la 4ème, ou son poids relatif est plus faible et où le maire d'Alès, UMP, dispose d'un fort ancrage territorial et électoral).

Cela ne veut pas dire qu'il les gagnera toutes à la fois, bien entendu. Mais le poids relatif des blocs de gauche et de droite dans ce département permet au FN de pouvoir espérer s'imposer dans chacune de ces circonscriptions.

Sinon je pense qu'il devrait y avoir plusieurs triangulaires dans le département, ce qui devrait d'autant plus aider le FN. La gauche était quand même à un très haut niveau en 2012 dans le département, même s'il n'est pas exclu compte tenu du contexte national qu'elle soit éliminée avant même le second tour dans plusieurs circonscriptions. Mais cela serait sans doute davantage dû à un éparpillement de voix entre PS et PCF en cas de candidats séparés au premier tour, qu'à autre chose.
Herimene
 
Messages: 1469
Inscription: Ven 6 Jan 2012 18:37
Localisation: Saône-et-Loire

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Comprendre le nouveau paysage intercommunal après la loi NOTRe

Anne Gardàre

L'ouvrage constitue une présentation globale du paysage intercommunal français et de son fonctionnement au lendemain de la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité