Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede Azertyuiop » Dim 22 Oct 2017 10:23

C'est encore bien loin, et les sondages faits cinq ans à l'avance n'ont bien sûr aucune valeur (déjà que 6 mois avant, ils n'en ont pas) prédictive, mais un sondage Ifop pour le JDD a retesté un scénario de premier tour de présidentielle avec les mêmes candidats (reprendre Fillon ne me paraît pas une option particulièrement réaliste, mais bon) :

Macron : 28%
Le Pen : 21,5%
Mélenchon : 18%
Fillon : 15%
Hamon : 7%
Dupont-Aignan : 5%
Lassalle : 1,5%
Poutou : 1,5%
Asselinau : 1%
Arthaud : 1%
Cheminade : 0,5%

En dehors du fort siphonnage de Fillon par Macron, assez surprenant à côté des baisses de popularité enregistrées par l'exécutif depuis, c'est très stable : même Le Pen ne semble pas spécialement pâtir du désastre post-débat, NDA ne pâtirait pas de son rapprochement avec Le Pen dans l'entre-deux-tours, Mélenchon connaîtrait un très léger tassement, mais absolument rien de significatif statistiquement.

Seule conclusion : un excellent sondage pour Macron. A nuancer toutefois : en octobre 2012, Hollande aussi était crédité de 28%... mais lui ne progressait pas.

http://www.europe1.fr/politique/six-moi ... le-3470903

A noter que 19% des électeurs de Fillon et 7% des électeurs de Mélenchon du mois d'avril voteraient Macron cette fois-ci, de quoi expliquer les variations.
Dernière édition par ploumploum le Lun 23 Oct 2017 09:53, édité 1 fois.
Raison: Titre modifié
Azertyuiop
 
Messages: 1628
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede Pullo » Lun 23 Oct 2017 23:04

Il est vrai que le siphonnage de Fillon par Macron est surprenant dans le contexte de la baisse de popularité de l'actuel président. La seule explication rationnelle selon moi est que certaines mesures du gouvernement macroniste, entre autres dans le domaine fiscal, séduisent une partie de l'électorat LR. La récupération du centre gauche par Macron s'est réalisée pour l'essentiel à la présidentielle, celle du centre droit n'est pas encore terminée...
Pullo
 
Messages: 1335
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede Azertyuiop » Mar 24 Oct 2017 00:23

Pour moi, la principale raison de ces transferts de Fillon vers Macron vient davantage du caractère totalement anachronique de la possibilité d'une candidature de Fillon à l'heure actuelle. Si Macron devait renoncer à ses fonctions aujourd'hui, les candidatures de Le Pen et de Mélenchon ne feraient pas le moindre doute et même Hamon, avec son M1717, tente de s'inscrire dans la recomposition du paysage politique. Les 6 petits candidats auraient aussi de bonnes chances de concourir ou du moins de tenter à nouveau de concourir. Fillon, lui, a semble-t-il définitivement tourné la page de sa carrière politique (je sais qu'il ne faut jamais dire "jamais" mais bon...) et tester Fillon a à peu près autant de pertinence aujourd'hui que de tester Giscard. Certes, l'Ifop a comme d'habitude préféré conservé exactement la même offre pour pouvoir plus facilement comparer avec le vrai scrutin, il n'empêche qu'une hypothèse Wauquiez aurait sans doute donné des résultats plus en phase avec ce que les électeurs voteraient si l'élection avait réellement lieu aujourd'hui. La politique anti-social de Macron a ensuite permis de le désigner comme meilleur réceptacle de cet électorat sans candidat "crédible". Les relatives résistances de Le Pen et de Dupont-Aignan dans ce sondage ont peut-être été légèrement renforcées grâce à cette absence de candidature crédible pour la droite, eux s'arrogeant une frange de l'électorat de la droite conservatrice contrairement à Macron qui a fait une OPA sur la frange libérale.

Pour illustrer le phénomène présenté ci-dessus, je renvoie aux sondages réalisés durant le précédent quinquennat où lorsque que l'hypothèse d'un candidat semblait totalement farfelue, ses scores étaient abyssaux comparés au poids électoral de son parti : c'était vrai pour Le Maire et Fillon (qui faisait souvent moins que les 20% effectivement réalisés alors que ni les révélation du Pénélopegate ni sa campagne désastreuse n'avaient eu lieu) ou de façon encore plus caricaturale pour Copé, crédité à chaque fois de 11%. Même chose à gauche pour Montebourg, Hamon avant sa victoire à la primaire, et Peillon qui avait quand même réussi l'exploit d'être crédité de 2,5% dans un sondage malgré l'étiquette PS...
Azertyuiop
 
Messages: 1628
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede cevenol30 » Lun 13 Nov 2017 16:25

Complètement. Fillon est le seul des candidats à avoir arrêté la politique; à la limite je ne vois pas bien quel sens ça a de dire qu'on voterait quand même pour lui. C'aurait peut-être été la même chose avec Jospin en 2002, à ceci près que, s'il avait arrêté la politique, sa réputation n'était pas autant écornée. Le retrait de Jospin était cependant fracassant; je ne suis pas sûr que tous les électeurs de Fillon savent qu'il n'a non seulement pas élu député mais pas été candidat...

Par rapport à la cote de popularité de Macron: certes elle a eu des baisses mais elle est tout de même significativement supérieure aux 28% dont il est crédité. Il y a donc bien, comme c'est classique, une partie de ceux qui disent apprécier son action qui voteraient pour lui... et une autre qui ne voterait tout de même pas pour lui dès le premier tour même en appréciant plutôt ce qu'il fait.

La perte pour Mélenchon est assez faible et peut s'expliquer par la gêne sur la non-consigne de vote (ou la consigne pas unanime) entre Macron et Le Pen au second tour.
cevenol30
 
Messages: 2561
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede Tirnam » Mer 18 Avr 2018 07:55

Sondage Ifop à l'occasion du premier anniversaire

Macron : 33%
Le Pen : 23%
Mélenchon : 16,5%
Fillon : 12%
Hamon : 6%
Dupont-Aignan : 6%
Lassalle : 1%
Poutou : 1%
Asselineau : 1%
Arthaud : 0,5%
Cheminade : <0,5%

Macron progresse fortement au premier tour, gagnant 9 points par rapport à la présidentielle. Le Pen résiste bien, malgré ses turbulences qui persistent depuis le débat. Mélenchon se tasse un peu. Fillon, même disparu de la vie politique et marqué probablement à vie par son affaire, réussit à faire mieux que le nouveau leader de LR. Ifop a en effet réalisé un premier sondage avec Wauquiez comme candidat LR :

Macron : 36%
Le Pen : 23%
Mélenchon : 16,5%
Wauquiez : 8%
Hamon : 7%
Le reste est inchangé.

Un an après l'élection Macron progresse donc fortement au premier tour, alors qu'à la même période en 2013 Hollande décrochait déjà sérieusement, en 2008 la situation restait globalement stable pour Sarkozy

http://www.parismatch.com/Actu/Politiqu ... tor=CS2-14
Tirnam
 
Messages: 203
Inscription: Mer 18 Jan 2017 12:52

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede armi24 » Mer 18 Avr 2018 08:14

Macron extrêmement haut malgré une contestation qui grandi sur tous les fronts et des candidats en forte baisse lors des scrutins partiels :
Cela peut s'expliquer par la faiblesse des candidats LR nationalement, mais je pense que LR serait bien plus haut que le score annoncé pour Wauquiez.
Mélenchon qui ne parvient pas à surfer sur le mouvement social, son attitude envers ses potentiels alliés doit jouer (je connais plusieurs personnes, et pas qu'au PCF, qui ont voté pour lui en 2017 et qui ne le referaient pas aujourd'hui)
le FN pas ne très grande forme (avec une droite aussi affaiblie, un exécutif impopulaire et une opposition de gauche en difficulté,Le Pen devrait avoir un boulevard)
Dernière édition par ploumploum le Mer 18 Avr 2018 08:25, édité 1 fois.
Raison: Corrections diverses (orthographe/grammaire)
armi24
 
Messages: 278
Inscription: Mar 4 Juin 2013 21:02

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede Patience » Mer 18 Avr 2018 08:51

Concernant LR, je doute de l'hypothèse émise par armi24, en tout cas dans sa dimension "serait bien plus haut que le score annoncé de Wauquiez". Tout dépend ce que l'on entend par bien plus haut.
Les deux matches Macron/Fillon (33/12) et Macron/Vauquiez (36/8) (avec effet neutre sur le score de Lepen) illustrent bien le basculement de l'électorat LR vers Macron. Certes la personnalité de Wauqiez joue probablement en sa défaveur mais est-ce que LR à 12% à une présidentielle serait un score "bien plus haut" ?

Pareil du côté du PS où le candidat serait Hamon (ce qui n'a plus aucune réalité puisque Hamon n'est plus au PS). Tant qu'à faire que de tester Wauqiez comme futur candidat LR, il aurait fallu tester un candidat PS (Faure ?) et/ou Hamon en parallèle.
Nul doute qu'un partage même asymétrique de l'électorat serait intervenu entre Hamon et Faure pour des scores plombant encore plus le PS (2% et 5% ?).

Pour Mélenchon il ne semble en effet pas profiter de la faiblesse constante du PS.

Finalement de tout cela ne faut-il pas retenir le choix "Macron, faute de mieux" ? et secondairement, quand on voit qui est en 2ème position pour un choix "faute de mieux", cela n'en dit-il pas long sur le naufrage de la classe politique traditionnelle ?
Patience
 
Messages: 65
Inscription: Ven 12 Mai 2017 08:59

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede Fabien » Mer 18 Avr 2018 08:59

Pour mémoire, une enquête IFOP d'avril 2013, sur un principe comparable, donnait Sarkozy à 30% (battu aux primaires et le candidat de son parti a été éliminé avec 20%), Le Pen à 22% (21%), Hollande à 22% (n'a même pas pu se représenter), Mélenchon à 11% (19,5%), Bayrou à 10% (24% pour Macron).


En mai 2008, Opinionway donnait 33% à Sarkozy (27%), 27% à Ségolène Royal (battue aux primaires, 28,5% pour Hollande), 16% à Bayrou (9%), 8% à Besancenot (1% pour Poutou), 7% à Jean-Marie Le Pen (18% pour sa fille), 2% pour Marie-George Buffet (11% pour Mélenchon).

CQFD.
Fabien
 
Messages: 1564
Inscription: Lun 12 Oct 2009 07:49

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede pba » Mer 18 Avr 2018 09:03

On voit en effet un niveau élevé pour E.Macron, et en hausse sensile par rapport au sondage d'octobre 2017

Azertyuiop a écrit:Macron : 28%
Le Pen : 21,5%
Mélenchon : 18%
Fillon : 15%
Hamon : 7%
Dupont-Aignan : 5%
Lassalle : 1,5%
Poutou : 1,5%
Asselinau : 1%
Arthaud : 1%


Je ne partage pas votre analyse, cher ami 24,

armi24 a écrit:Macron extrêmement haut malgré une contestation qui grandi sur tous les fronts et des candidats en forte baisse lors des scrutins partiels :
Cela peut s'expliquer par la faiblesse des candidats LR nationalement, mais je pense que LR serait bien plus haut que le score annoncé pour Wauquiez.
Mélenchon qui ne parvient pas à surfer sur le mouvement social, son attitude envers ses potentiels alliés doit jouer (je connais plusieurs personnes, et pas qu'au PCF, qui ont voté pour lui en 2017 et qui ne le referaient pas aujourd'hui)
le FN pas ne très grande forme (avec une droite aussi affaiblie, un exécutif impopulaire et une opposition de gauche en difficulté,Le Pen devrait avoir un boulevard)


Plusieurs pistes :
-la contestation grandit-elle sur tous les fronts ?? Est elle aussi forte, et n'exapère t-elle pas la "majorité silencieuse " ??
-le président progresse, mais les candidats de LREM font piètre figures aux partielles ?? C'est sans compter avec les abstentions .
Sans doute que les relais présidentiels ne sont pas suffisants sur le territoire
-JLMélenchon n'imprime pas depuis la présidentielle,; pire encore, il révulse en effet au PCF (je connais aussi des personnes du PCF ayant ce point de vue )et aussi au PS, plus encore qu'à la présidentielle (pour lesquels des sympathisants PS avaient voté )
-malgré les insuffisances (et parfois les suffisances ) du pouvoir, il apparait, de plus en plus, comme le seul pouvant gouverner :FN et Marine affaiblie depuis 2017 ne surfant pas sur l'insécurité et encore moins sur le reste; L.Wauquiez très droitier; un centre et une partie de la droite macron compatible de plus en plus éloigné de LR; un PS peu crédible avec un patron non charismatique et aux positions peu affirmées et peu crédibles : E.Macron est souvent dans la continuité de F.Hollande quoi qu'on en dise et quoique le PS ne veuille en convenir; de plus, EM fait, alors que FH observait ...

EM c'est le pire, à l'exception de tous les autres ! LREM peine à suivre ... mais les Français s'en accommodent, quoiqu'ils semblent dire et protester ...Leurs protestations n'ont que peu de points communs, et les réactions des opposants sont tellement désopilantes ...
pba
 
Messages: 736
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede armi24 » Mer 18 Avr 2018 10:31

Patience a écrit:Concernant LR, je doute de l'hypothèse émise par armi24, en tout cas dans sa dimension "serait bien plus haut que le score annoncé de Wauquiez". Tout dépend ce que l'on entend par bien plus haut.
Les deux matches Macron/Fillon (33/12) et Macron/Vauquiez (36/8) (avec effet neutre sur le score de Lepen) illustrent bien le basculement de l'électorat LR vers Macron. Certes la personnalité de Wauqiez joue probablement en sa défaveur mais est-ce que LR à 12% à une présidentielle serait un score "bien plus haut" ?



12% me semble un minimum pour un candidat LR actuellement (bien sur d'ici 2022 beaucoup de choses peuvent bouger)
armi24
 
Messages: 278
Inscription: Mar 4 Juin 2013 21:02

Suivante

Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité