Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede Azertyuiop » Dim 22 Oct 2017 11:23

C'est encore bien loin, et les sondages faits cinq ans à l'avance n'ont bien sûr aucune valeur (déjà que 6 mois avant, ils n'en ont pas) prédictive, mais un sondage Ifop pour le JDD a retesté un scénario de premier tour de présidentielle avec les mêmes candidats (reprendre Fillon ne me paraît pas une option particulièrement réaliste, mais bon) :

Macron : 28%
Le Pen : 21,5%
Mélenchon : 18%
Fillon : 15%
Hamon : 7%
Dupont-Aignan : 5%
Lassalle : 1,5%
Poutou : 1,5%
Asselinau : 1%
Arthaud : 1%
Cheminade : 0,5%

En dehors du fort siphonnage de Fillon par Macron, assez surprenant à côté des baisses de popularité enregistrées par l'exécutif depuis, c'est très stable : même Le Pen ne semble pas spécialement pâtir du désastre post-débat, NDA ne pâtirait pas de son rapprochement avec Le Pen dans l'entre-deux-tours, Mélenchon connaîtrait un très léger tassement, mais absolument rien de significatif statistiquement.

Seule conclusion : un excellent sondage pour Macron. A nuancer toutefois : en octobre 2012, Hollande aussi était crédité de 28%... mais lui ne progressait pas.

http://www.europe1.fr/politique/six-moi ... le-3470903

A noter que 19% des électeurs de Fillon et 7% des électeurs de Mélenchon du mois d'avril voteraient Macron cette fois-ci, de quoi expliquer les variations.
Dernière édition par ploumploum le Lun 23 Oct 2017 10:53, édité 1 fois.
Raison: Titre modifié
Azertyuiop
 
Messages: 1428
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 14:46

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede Pullo » Mar 24 Oct 2017 00:04

Il est vrai que le siphonnage de Fillon par Macron est surprenant dans le contexte de la baisse de popularité de l'actuel président. La seule explication rationnelle selon moi est que certaines mesures du gouvernement macroniste, entre autres dans le domaine fiscal, séduisent une partie de l'électorat LR. La récupération du centre gauche par Macron s'est réalisée pour l'essentiel à la présidentielle, celle du centre droit n'est pas encore terminée...
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede Azertyuiop » Mar 24 Oct 2017 01:23

Pour moi, la principale raison de ces transferts de Fillon vers Macron vient davantage du caractère totalement anachronique de la possibilité d'une candidature de Fillon à l'heure actuelle. Si Macron devait renoncer à ses fonctions aujourd'hui, les candidatures de Le Pen et de Mélenchon ne feraient pas le moindre doute et même Hamon, avec son M1717, tente de s'inscrire dans la recomposition du paysage politique. Les 6 petits candidats auraient aussi de bonnes chances de concourir ou du moins de tenter à nouveau de concourir. Fillon, lui, a semble-t-il définitivement tourné la page de sa carrière politique (je sais qu'il ne faut jamais dire "jamais" mais bon...) et tester Fillon a à peu près autant de pertinence aujourd'hui que de tester Giscard. Certes, l'Ifop a comme d'habitude préféré conservé exactement la même offre pour pouvoir plus facilement comparer avec le vrai scrutin, il n'empêche qu'une hypothèse Wauquiez aurait sans doute donné des résultats plus en phase avec ce que les électeurs voteraient si l'élection avait réellement lieu aujourd'hui. La politique anti-social de Macron a ensuite permis de le désigner comme meilleur réceptacle de cet électorat sans candidat "crédible". Les relatives résistances de Le Pen et de Dupont-Aignan dans ce sondage ont peut-être été légèrement renforcées grâce à cette absence de candidature crédible pour la droite, eux s'arrogeant une frange de l'électorat de la droite conservatrice contrairement à Macron qui a fait une OPA sur la frange libérale.

Pour illustrer le phénomène présenté ci-dessus, je renvoie aux sondages réalisés durant le précédent quinquennat où lorsque que l'hypothèse d'un candidat semblait totalement farfelue, ses scores étaient abyssaux comparés au poids électoral de son parti : c'était vrai pour Le Maire et Fillon (qui faisait souvent moins que les 20% effectivement réalisés alors que ni les révélation du Pénélopegate ni sa campagne désastreuse n'avaient eu lieu) ou de façon encore plus caricaturale pour Copé, crédité à chaque fois de 11%. Même chose à gauche pour Montebourg, Hamon avant sa victoire à la primaire, et Peillon qui avait quand même réussi l'exploit d'être crédité de 2,5% dans un sondage malgré l'étiquette PS...
Azertyuiop
 
Messages: 1428
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 14:46

Re: Sondages post-présidentielle de 2017- on refait le match...

Messagede cevenol30 » Lun 13 Nov 2017 17:25

Complètement. Fillon est le seul des candidats à avoir arrêté la politique; à la limite je ne vois pas bien quel sens ça a de dire qu'on voterait quand même pour lui. C'aurait peut-être été la même chose avec Jospin en 2002, à ceci près que, s'il avait arrêté la politique, sa réputation n'était pas autant écornée. Le retrait de Jospin était cependant fracassant; je ne suis pas sûr que tous les électeurs de Fillon savent qu'il n'a non seulement pas élu député mais pas été candidat...

Par rapport à la cote de popularité de Macron: certes elle a eu des baisses mais elle est tout de même significativement supérieure aux 28% dont il est crédité. Il y a donc bien, comme c'est classique, une partie de ceux qui disent apprécier son action qui voteraient pour lui... et une autre qui ne voterait tout de même pas pour lui dès le premier tour même en appréciant plutôt ce qu'il fait.

La perte pour Mélenchon est assez faible et peut s'expliquer par la gêne sur la non-consigne de vote (ou la consigne pas unanime) entre Macron et Le Pen au second tour.
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52


Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Le maire président de séance du conseil municipal

Joël Clérembaux

Le maire, en sa qualité d'exécutif du conseil municipal, se voit attribuer des compétences relatives aux réunions de l'assemblée délibérante. Administrer la séance du conseil municipal en assurant sa publicité et en tenant la présidence, diriger les...

Découvrir l'ouvrage

Ecrire un discours

Alexandra Fresse

Le discours est un exercice récurrent, voire quotidien, des élus. De l'inauguration au discours de campagne, écrire un discours demande à la fois rigueur et imagination. De la rigueur dans la forme, de l'imagination dans l'art de toucher l'auditoire...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité