Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Second tour Le Pen - Mélenchon

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Second tour Le Pen - Mélenchon

Messagede Flo'599 » Mar 29 Mar 2016 19:51

Bonjour,

Je pense de plus en plus que l'on pourrait assister en 2017 à un second tour Le Pen - Mélenchon. Je m'explique.

La loi El Khomri passe très mal, et cela dégénère par une grande contestation sociale, comparable à celles de 1995 ou de 2010. La popularité de l'exécutif déjà bien basse, s'effondre une nouvelle fois. Mélenchon remonte dans les sondages, et Le Pen en profite, les Républicains approuvant le projet de loi.

Plus tard dans l'année, l'insécurité grandit (le sujet est sensible, mais je crains personnellement des attentats d'envergure), et les indicateurs sociaux (chômage, croissance...) font toujours grise mine. Le gouvernement met alors sur pied une réforme ultra-libérale, dans l'espoir de faire baisser le chômage (on pourrait assister à la fin des 35 heures par exemple, ou encore à de la liberté sur des baisses de salaire.) Sa popularité s'effondre encore, passant sous la barre des 10%. Mélenchon tourne alors autour de 20% d'intentions de vote, et Le Pen 35%.

Vient la primaire de la droite. Juppé remporte largement contre Sarkozy, mais des fraudes sont révélées dans les deux camps. Les deux décident d'aller à l'élection. La droite part donc divisée, Le Pen est très haut, Hollande très bas...

Le Pen : 36 %
Mélenchon : 23 %
Juppé : 15 %
Sarkozy : 13 %
Hollande : 9 %

Pensez vous que cela soit réellement envisageable ?
Flo'599
 
Messages: 1
Inscription: Sam 26 Mar 2016 20:20

Re: Second tour Le Pen - Mélenchon

Messagede Eco92 » Mar 29 Mar 2016 19:59

Personellement oui je pense que c'est inenvisageable : que Hollande soit si bas (même si...), que la droite parte divisée pas forcément mais je doute que ça arrive et qu'en ce cas Juppé et Sarko soient si serré (Sarko dissident ne serait pas au milieu de l'UMP, il serait bien plus bas vu la détestation qu'il créé) quand à Mélenchon, bien trop clivant pour récupérer toutes ces voix de gauche.

Après tout est toujours possible mais ça, j'en doute fort.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: Second tour Le Pen - Mélenchon

Messagede ligerien » Mar 29 Mar 2016 20:32

Si Nicolas Sarkozy est le candidat de droite...

A gauche, il peut y avoir un effet de bascule. Une partie de l'électorat peut voter Hollande ou Mélenchon, qui en 2012 était plutôt sur Hollande par vote utile. Si Hollande est vraiment mal et que Mélenchon talonne ou commence à passer devant sur quelques enquêtes, le vote utile de gauche peut se retrouver sur lui, pour s'éviter un Sarkozy-Le Pen, le cauchemar absolu de la gauche.
Mais ça ne marche pas si le candidat de droite s'appelle Le Maire ou Juppé, ils ne mobiliseront pas contre eux, il n'y a pas d'effet vote utile avec toute la gauche larguée et une partie de ces électeurs qui ne viendront simplement pas voter.
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1397
Inscription: Mer 12 Jan 2011 17:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: Second tour Le Pen - Mélenchon

Messagede ChristianC. » Mer 30 Mar 2016 01:06

Si par hypothèse (à laquelle je ne crois guère) une telle percée de Mélenchon se profilait à l'horizon (ou même sans cela d'ailleurs, mais préventivement) ), le PS pourra alors compter sur des candidatures Hulot, Mamère, Duflot et (hélas) Pierre Laurent pour l'empêcher.
Hollande à 10%, pourquoi pas? Il le mérite (et encore...) Mais alors il y aura au bas mot une demi-douzaine de candidats à la gauche du PS (à Gauche, en somme), qui s'annihileront les uns les autres; comme en 2007, où les vainqueurs du NON au referendum de 2005 ont tous voulu être sur la photo, et se sont détruits mutuellement, entre M.-G. Buffet, J. Bové, Besancenot, Voynet, Laguiller (?), Schivardi et Dieu sait qui encore, leur simple présence les uns contre les autres suffisant à les discréditer et à rejeter l'électorat de Gauche vers S. Royal.
A Gauche (à la gauche du PS), la division est encore pire qu'au PS ou à l'UMP; il n'y a qu'une bande d'Iznogoud tous d'accord sur un seul point: tuer politiquement le seul qui ait jamais réussi un début de commencement de quelque chose, le seul à n'être pas (à n'avoir pas été il y a 5 ans) un nain électoral, je veux dire Mélenchon.
Il sera intéressant à cet égard de suivre le prochain Congrès du PCF, comment la Direction va imposer à sa base qui n'en veut pas la participation à la Primaire Cambadélis. Comme en 2014 à Paris, elle a imposé une alliance de 1er tout avec Hidalgo, ce dont le Front de Gauche n'en finit pas de mourir empoisonné (si, en fait, je crois que cette fois la cadavre d'une bonne idée ne bouge plus) .
Mélenchon au reste s'y est mal pris en présentant tout seul sa candidature; il a heurté l'esprit de discipline et l'horreur de l'aventure personnelle que partagent dans leur immense majorité les militants communistes. Mais à la base, nombre de ces mêmes communistes qu'il a heurtés espèrent encore qu'il voudra bien, au moins a posteriori, leur demander d'être leur candidat. Et ils pourraient l'investir, comme en 2011. Mais au-dessus de cette base, il y a la Direction, qui ne veut pas d'un retour vers Mélenchon : cela n'assurerait pas la réélection du Sénateur Pierre Laurent en 2014...Et aussi pour d'autres motifs plus légitimes, d'ailleurs. Légitimes; mais pertinents?
ChristianC.
 
Messages: 119
Inscription: Ven 20 Sep 2013 20:55

Re: Second tour Le Pen - Mélenchon

Messagede armi24 » Mer 30 Mar 2016 07:07

Je doute que cette fois la direction puisse imposer la primaire , du moins pas sans faire exploser le parti , quand à Mélenchon même dans la base il est détesté , il (et surtout son fan club) nous a quand même pas mal insultés et méprisés (certaine de ses critiques étaient fondées certes mais sa virulence et celle de son fan club étaient exagérées et parfois assez hypocrites ) Quand à sa candidature solo certes je peux comprendre certaine raison qui l'y ont poussé , mais d'autres ne sont je le crains qu'assez personnelle , et de plus nous ne voulons ni tribun si sauveur suprême , ce que semble penser être Mélenchon.
Dernière édition par armi24 le Mer 30 Mar 2016 19:57, édité 2 fois.
armi24
 
Messages: 250
Inscription: Mar 4 Juin 2013 22:02

Re: Second tour Le Pen - Mélenchon

Messagede ploumploum » Mer 30 Mar 2016 09:42

Entièrement d'accord avec LIgerien et ChristianC.

Sinon, le duel Mélenchon-Le Pen. Je n'y crois pas. La droite aura un candidat suffisamment fort, Hollande n'est pas totalement hors course.

Le problème pour Mélenchon ne sera pas le contexte mais plutôt l'entourage et l'appareil du PCF qui préfère une nouvelle fois se saborder et après pleurer : alliances avec le PS en mars 2014, européennes désastreuses du fait des divergences lors des municipales, et des régionales catastrophiques.

armi24 a écrit:Je doute que cette fois la direction puisse imposer la primaire , du moins pas sans faire exploser le parti , quand à Mélenchon même dans la base il est détesté , il nous a quand même pas mal insultés et méprisés (certaine de ses critiques étaient fondées certes mais sa virulence et celle de son fan club étaient exagérées et parfois assez hypocrites ) Quand à sa candidature solo certes je peux comprendre certaine raison qui l'y ont poussé , mais d'autres ne sont je le crains qu'assez personnelle , et de plus nous ne voulons ni tribun si sauveur suprême , ce que semble penser être Mélenchon.


Insultés ? Je crois plutôt qu'il a souligné le côté schizophrène du PCF à s'allier parfois facilement avec le PS et critiquer le même PS au niveau national. Il est même exaspéré par les discours schizophrènes sur l'Europe (cas grec) ou sur la situation du FG. Le PCF a beau souligner les performances du BE/PCP en Portugal, de Podemos en Espagne, du Sinn Féin en Irlande, il ne fait rien pour entamer un processus qui permettrait de s'y approcher.

Mais bon le PCF préfère un mou du genou hollandais (le sénateur Laurent, assuré de sa réélection en 2017) plutôt qu'un tribun qui a obtenu en 2012 le meilleur score de la gauche de la gauche en 30 ans...
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12563
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Second tour Le Pen - Mélenchon

Messagede Fabien » Mer 30 Mar 2016 10:35

Comme je le répète toujours à mes camarades, le PCF n'est pas, n'est plus monolithique. Mais la stratégie d'alliances à géométrie variable de la direction du parti - prétendre faire croire que le PS peut être de droite au gouvernement, mais de gauche à la mairie de Paris, quand on a des Le Guen dans le lot!!- a fait beaucoup de mal au Front de Gauche.
Je comprends que la candidature "en solo" de Mélenchon puisse froisser certains communistes. Mais l'idée n'est pas, ou pas que, de forcer la main au PCF. Une candidature présidentielle, hors sortant, se lance très en amont, pas à trois mois du scrutin. Il aurait été inconcevable de ne lancer la campagne qu'en novembre ou décembre, après des mois de négociations d'appareil avec le PCF! C'est ce qui se serait passé si JLM n'avait pas agi.
Par ailleurs, s'il ne va évidemment pas donner dans la démagogie anti-partis, JLM ne peut pas ne pas tenir compte de l'évident discrédit général qui frappe les formations politiques. Il ne pouvait pas donner l'impression d'être prisonnier d'un appareil. Et il n'est pas question d'aventure personnelle, sans quoi JLM ne proposerait pas de corriger les travers de la 5e république...

Peut-on être optimiste sur les chances d'une attente avec le PCF? Non si on considère le lourd passif d'incompréhension mutuelle, l'attitude de la direction actuelle du PCF (et il faut bien admettre que du côté PG, on n'a pas vraiment l'échine souple, pas des "têtes dures" pour rien ;-)...).
Oui si chacun raisonne selon ses intérêts. Le PCF n'a clairement pas d'alternative. La primaire n'aboutira à rien, et la place du colonel Fabien le sait très bien (avec Hollande, c'est inconcevable politiquement et les communistes n'en veulent pas, sans lui ni Mélenchon ça tourne au combat de nains, (Aubry, l'européiste velléitaire n'y allant pas...). Une candidature Pierre Laurent serait un suicide, et là encore, l'appareil communiste le sait très bien (sans même parler des sondages, comparez un de ses discours avec ceux de Mélenchon, et vous comprendrez!).
Théoriquement, les militants communistes auront leur mot à dire, c'est la grande inconnue...
Du côté Mélenchon, il faut bien admettre que c'est tout de même plus facile de faire avec les communistes que sans. Mais si la direction du PCF croit que Mélenchon n'oserait jamais partir sans elle, elle se trompe lourdement. En Espagne, Izquierda Unida a été presque anéanti par la percée de Podemos...
Fabien
 
Messages: 1433
Inscription: Lun 12 Oct 2009 08:49

Re: Second tour Le Pen - Mélenchon

Messagede Eco92 » Mer 30 Mar 2016 12:11

Fabien a écrit:Et il n'est pas question d'aventure personnelle, sans quoi JLM ne proposerait pas de corriger les travers de la 5e république...

Bof, avant lui un certain Mitterrand a dénoncé dans un bouquin passionnant le "coup d'état permanent" du système présidentiel et s'en est plutôt bien accommodé.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: Second tour Le Pen - Mélenchon

Messagede Fabien » Mer 30 Mar 2016 12:27

Eco92 a écrit:
Fabien a écrit:Et il n'est pas question d'aventure personnelle, sans quoi JLM ne proposerait pas de corriger les travers de la 5e république...

Bof, avant lui un certain Mitterrand a dénoncé dans un bouquin passionnant le "coup d'état permanent" du système présidentiel et s'en est plutôt bien accommodé.


Il y a tout de même une différence essentielle. Mettre en oeuvre un projet de transformation sociale un tant soit peu ambitieux, dans le contexte de 2016, nécessite forcément une révision constitutionnelle pour éliminer de la norme juridique suprême les nombreuses scories euro-libérales qu'y ont glissé les gouvernements successifs. Et Mélenchon s'est beaucoup trop avancé sur ce thème de la 6e république pour que l'idée d'une évolution sérieuse des institutions ne soit pas aussi à l'ordre du jour à cette occasion.
Ceci-dit, l'idée n'est pas d'imposer une 6e République "d'en haut"!
Fabien
 
Messages: 1433
Inscription: Lun 12 Oct 2009 08:49

Re: Second tour Le Pen - Mélenchon

Messagede ChristianC. » Mer 30 Mar 2016 18:33

Il me parait exagéré d'écrire que Mélenchon serait uniment "détesté" par la base du PCF. La réalité doit être plus nuancée. Lors de la campagne de 2012, Mélenchon a rendu hommage au travail accompli par les militants communistes pour porter sa candidature (et de fait, s'ils n'avaient pas été là pour tracter, afficher, encadrer les meetings, assurer une présence militante dans les bureaux de vote, etc., on ne voit guère qui l'aurait fait pour lui), et ils y ont -- pour beaucoup je crois -- été sensibles. Il a pu ensuite les irriter, par son ego et par ses foucades, par ses décisions à l'emporte-pièce, par ses pas de deux avec les Verts (Grenoble), par son intransigeance face à la prudence du PCF dans ses relations avec le PS (lui n'a rien à perdre, le PC est coincé entre son désir de radicalité et ses indispensables alliances électorales). Mais je n'ai pas souvenir qu'il les ait en quoi que ce fût insultés; il a critiqué, parfois vertement, les prises de position ambiguës ou inopportunes de la direction, et regretté que la base s'y soit ralliée, mais de là à parler d'insultes adressées à cette base, cela semble excessif, à moins que quelque chose m'ait échappé. Bien sûr, ils le soupçonnent de rêver de prendre au PCF sa place encore prépondérante, en termes d'élus et de militants, à la gauche du PS. Mais beaucoup (à ma connaissance) seraient prêts à repartir avec lui. Une majorité ?
En tout cas, le dernier numéro de l'Humanité comporte un appel de P. Laurent qui reconnaît que, si lui souhaite une participation communiste à une primaire, le scepticisme est grand dans le Parti, et qui ne ferme aucune porte, y compris à Mélenchon.
Mais, pour revenir au point de départ, de là à avoir un 2d tour Le Pen-Mélenchon, il faudrait plus d'un tremblement de terre...Dommage, d'ailleurs, ce serait autrement plus intéressant que Sarkozy-Hollande ou Macron-Juppé.
ChristianC.
 
Messages: 119
Inscription: Ven 20 Sep 2013 20:55

Suivante

Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Ecrire un discours

Alexandra Fresse

Le discours est un exercice récurrent, voire quotidien, des élus. De l'inauguration au discours de campagne, écrire un discours demande à la fois rigueur et imagination. De la rigueur dans la forme, de l'imagination dans l'art de toucher l'auditoire...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux sports

Patrick Bayeux

Aucune obligation n'incombe aux communes en matière de politique sportive. En effet, le sport a cette particularité de n'avoir fait l'objet d'une répartition de compétences ni dans les lois de décentralisation, ni même dans la loi sur le sport...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité