Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Quel candidat de droite en 2017 ?

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Quel candidat de droite en 2017 ?

Messagede Jean-Philippe » Lun 21 Mai 2012 12:32

Anticipons juste un peu (5 ans, c'est court) : qui voyez vous mener la droite en 2017 (je n'ose dire l'UMP étant donné que le parti pourrait encore changer de nom après une scission) ?

Spontanément, je pense à Copé, grâce à son réseau d'élus (Génération France) et à sa situation actuelle à la tête du parti. Mais une défaite aux législatives n'est pas à exclure pour lui et il rappelle trop Sarkozy dans le style (sans parler de la langue de bois qu'il pratique à merveille).
Fillon a une image de rassembleur à droite, mais en terme de renouvellement, on a vu mieux (d'autant plus qu'il lui faudra gagner ou contribuer à faire gagner la droite à Paris en 2014).
Juppé fait, encore et toujours, figure de recours ultime à droite. Mais il y a suffisamment de monde au portillon.
Je pense surtout à deux hommes : Le Maire, qui est dans le même style que Fillon et Juppé (le fief électoral en moins) et Baroin qui a aussi une image consensuelle et sérieuse, utile vue la conjoncture.
Chez les femmes, NKM et Pécresse pourraient émerger, mais je n'y crois pas car elle manque de relais (en même temps, Royal aussi en 2002-2003, donc méfiance).
Si le candidat de 2017 n'est pas dans cette liste, je serai très surpris.

En tout cas, à l'heure actuelle, je mise sur Baroin.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Quel candidat de droite en 2017 ?

Messagede Zimmer » Lun 21 Mai 2012 12:48

Jean-Philippe a écrit:Si le candidat de 2017 n'est pas dans cette liste, je serai très surpris.


Pour ce qui est du candidat de l'UMP ou de ce que sera devenue l'UMP en 2017, je pense que ça devrait se jouer entre Copé, Fillon... et Sarkozy.

S'il l'UMP éclate, je n'exclus pas à la fois une candidature de Fillon, comme représentant d'une droite plus modérée, et une candidature beaucoup plus marquée à droite de Copé ou de Sarkozy, le retour de ce dernier sur la scène politique me paraissant tout-à-fait possible.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Quel candidat de droite en 2017 ?

Messagede pierrot » Lun 21 Mai 2012 13:57

Zimmer a écrit:
Jean-Philippe a écrit:Si le candidat de 2017 n'est pas dans cette liste, je serai très surpris.


Pour ce qui est du candidat de l'UMP ou de ce que sera devenue l'UMP en 2017, je pense que ça devrait se jouer entre Copé, Fillon... et Sarkozy.


Je pense également que l'hypothèse Sarkozy (père ;) ) n'est pas à exclure. En tout cas, il va forcement se mettre en situation d'être un éventuel recours au cas où les circonstances s'y prêtent. Vous me direz, Giscard a fait la même chose pendant 25 ans et les circonstances en se sont jamais présentées. Mais dès le 6 mai, Sarkozy a bien pris garde de ne pas prononcer de propos définitifs. Sa position demandant à son fils de ne pas se lancer dans la bataille législative, arguant que les Sarkozy doivent se faire oublier, n'est sans doute pas dénuée d'arrière-pensées personelles.

Concernant François Fillon, il ne faut pas oublier qu'il aura 63 ans en 2017. Un peu tard pour se lancer pour la première fois dans la course à l'Elysée.

J.F. Copé a tous les éléments en main : le réseau, le poids politique, le parti, l'ambition et la détermination mais certaines de ses amitiés (passées?) aux frontières de la politique pourraient être un handicap insurmontable.

Je vois qu'on ne parle plus de Xavier Bertrand pourtant présenté comme LE grand rival de JF Copé il y a encore 2 ans.

Mais le candidat de 2017 n'est pas forcément dans ces noms. Il apparaitra peut être à la faveur des élections locales de 2014. Une personnalité aujourd'hui plus en retrait qui reprendrait avec panache une collectivité territoriale symbolique à la gauche, pourrait parfaitement s'imposer comme Ségolène Royal l'a fait pour 2007. Qui dès 2002 aurait misé sur elle ?

Ma conclusion : je ne vois ni Copé, ni Fillon mais plutôt Sarkozy ou un candidat issu de la génération suivante comme Bruno Lemaire.

Puisqu'on fait de la fiction, j'ajoute quelques pistes de réflexion qui peuvent changer bien des choses à la configuration 2017 :
- La question ne devrait elle pas être "Quels candidats à droite en 2017 ? ". Car dans l'histoire de la Vème République, le candidat unique de la droite façon Sarkozy avec un Bayrou qui se voulait vraiment au centre est plutôt l'exception. Souvenons-nous de Giscard, Chaban, Chirac, Barre, Balladur... Peut être que l'organisation préalable d'une primaire évitera que le premier tour de la présidentielle en tienne lieu, mais rien n'est encore certain.
- Marine Le Pen sera t'elle en positon d'être la candidate d'une partie de la droite ?
- Où en sera le centre-droit : indépendant, uni à la droite, atomisé, réunifié ?

EDIT pierrot : correction d'une erreur de date entre 2012 et 2017 :roll:
Dernière édition par pierrot le Lun 21 Mai 2012 15:28, édité 1 fois.
pierrot
 
Messages: 1637
Inscription: Ven 7 Mai 2010 19:44
Messages : 3 (détails)

Re: Quel candidat de droite en 2017 ?

Messagede Relique » Lun 21 Mai 2012 14:18

Je suis plutôt d'accord avec Jean-Philippe, François Baroin a le potentiel pour être un candidat choisi par la droite.

Ancien chiraquien, qui en a gardé des amitiés (dans les articles sur J. Chirac, on parle régulièrement de lui comme participant aux diverses réunions des chiraquiens se comptant sur les doigts d'une main proche de l'ancien pdt), sarkozyste convaincu, il a l'atout d'avoir une belle voix grave (ça peut compter), une compagne médiatiquement fort sympathique (même si il y a eu quelques polémiques sur le lieu où elle paie ses impôts), et une allure de gendre rêvé... Je sais que ces commentaires ne sont pas du tout politiques, mais je crois qu'ils peuvent compter auprès des personnes, à droite, qui se choisissent un candidat en considérant de tels critères comme ceux qui convaincront le peuple français (je ne suis pas d'accord avec eux, mais bon.. )

En plus, il a été ministre de l'intérieur et de l'économie et des finances, il aura 51 ans en avril 2017 (pas trop trop jeune), il a commencé sa carrière dans les médias ce qui peut séduire ceux-ci (il a été recruté par Elkabach, autant dire qu'une foule d'éditorialistes seront gaga), son père a semble-t-il été franc-maçon, et il pourra donc cultiver quelques réseaux de ce côté-là pour appuyer sa candidature à droite, c'est un élu local et il sera surement député de 2012 à 2017.

Même s'il y a participé (ce qui est un plus à droite), ce n'est pas vraiment lui qui a porté la réforme des retraites en 2010 (les slogans des manifestants étant plutôt dirigés vers Woerth, Fillon et Sarkozy), et il n'y a jamais eu de réelles polémiques sur son travail au gouvernement (en tout cas de grandes polémiques type CPE, réforme des retraites ou autres...)

S'il a l'égo et qu'il cultive rapidement des réseaux, il pourrait arriver au moment où les batailles NKM-Fillon-Copé exaspèrent les français et, en échos, les dirigeants de l'UMP qui craindraient que ces trois-là s'étripent pendant la campagne... Baroin semble donc un bon candidat du consensus à l'UMP... Après, en ce qui concerne le FN, je ne sais pas quelle sera son attitude et sa réception auprès de l'électorat LePen2012....

Edit: J'ajouterais que Troyes, ce n'est pas la même chose que Longjumeau, Meaux ou Paris... C'est susceptible de bien plus séduire les déçus du Sarkozysme...
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1995
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Quel candidat de droite en 2017 ?

Messagede Jean-Philippe » Lun 21 Mai 2012 17:40

pierrot a écrit:Puisqu'on fait de la fiction, j'ajoute quelques pistes de réflexion qui peuvent changer bien des choses à la configuration 2017 :
- La question ne devrait elle pas être "Quels candidats à droite en 2017 ? ". Car dans l'histoire de la Vème République, le candidat unique de la droite façon Sarkozy avec un Bayrou qui se voulait vraiment au centre est plutôt l'exception. Souvenons-nous de Giscard, Chaban, Chirac, Barre, Balladur... Peut être que l'organisation préalable d'une primaire évitera que le premier tour de la présidentielle en tienne lieu, mais rien n'est encore certain.
- Marine Le Pen sera t'elle en positon d'être la candidate d'une partie de la droite ?
- Où en sera le centre-droit : indépendant, uni à la droite, atomisé, réunifié ?


J'ai hésité pour le titre. Le pluriel se défend tout à fait, mais ma question s'entendait dans le sens "quel sera le candidat principal de la droite", c'est à dire celui qui remportera les primaires qu'organisera l'UMP en 2016.
Il ne fait aucun doute que Marine Le Pen vise le coup d'après, mais je ne vois pas phlétore de candidats de droite majeurs (NDA excepté donc, malgré le respect que l'on peut avoir pour ses idées) du fait de ces primaires.
Pour l'avenir du centre, il y a des sujets dédiés ("vie et survie du MoDem", un titre bien choisi, vie interne du NC et du PRV, "Vers un nouveau rassemblement des centristes").
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Quel candidat de droite en 2017 ?

Messagede Kerxizor » Lun 21 Mai 2012 18:48

Spontanément, l'idée de François Baroin m'apparaît la plus probable, pour les raisons précédemment évoquées. Il lui faudra néanmoins se construire une légitimité supplémentaire. Qu'elle soit parlementaire en prenant la présidence du futur groupe UMP si il se nomme ainsi, ou alors électorale si il vient à reprendre la région Champagne-Ardennes en 2014. Il a pour lui une image médiatique à (re)construire mais qui demeure relativement positive au sein de sa famille politique, un ancrage local incontestable et une expérience ministérielle diversifiée, autant de qualités qui lui permettent de se démarquer des autres, sans faire état de son physique.

Je partage évidemment vos réserves sur Copé qui risque de se transformer en caricature de lui-même dans l'opinion, et j'estime que François Fillon est entrain de se disqualifier avec ce parachutage Parisien qui n'est pas synonyme de grand courage politique. Néanmoins, comme je pense qu'une légitimité dans l'opposition s'acquiert avant tout sur le plan électoral, je pourrais éventuellement réviser mon jugement si l'un et l'autre parviennent à reprendre respectivement la Région Ile-de-France et la Mairie de Paris dans les prochaines années.

La personnalité du candidat de Droite sera en partie déterminée par l'action du prochain Gouvernement et du style de présidence qu'incarnera François Hollande, style qu'il est délicat de caractériser dès aujourd'hui. C'est la fin du mandat de François Mitterrand et la révélation de ses mutiples complexités qui ont propulsé la bonhomie Chiraquienne en 1995 ; C'est le deuxième mandat sans grand éclat de ce même Chirac qui a légitimé la conquête du pouvoir d'un Sarkozy par la réaffirmation des valeurs de Droite ; Ce sont enfin les dérives de ce style de Présidence, dans ce qu'elle a eu de décalé pour les citoyens au regard à la situation du pays, qui ont conduit à la victoire d'un "homme normal" comme François Hollande. C'est dire à quel point nous avons quelques années pour discourir sur le sujet.

J'ajoute que, dans le contexte actuel de l'Union Européenne, qui semble s'inscrire sur une longue durée, le rôle du FMI sera de plus en plus prépondérant. Le mandat de Christine Lagarde s'achevant en Juillet 2016, nul doute qu'elle sera elle aussi très scrutée dans les mois qui viennent. On pourra alors gloser à loisir sur l'intensité de son "Feu Sacré" .
Kerxizor
 
Messages: 319
Inscription: Mar 23 Aoû 2011 00:43

Re: Quel candidat de droite en 2017 ?

Messagede Pullo » Mar 22 Mai 2012 22:52

Kerxizor a écrit:La personnalité du candidat de Droite sera en partie déterminée par l'action du prochain Gouvernement et du style de présidence qu'incarnera François Hollande, style qu'il est délicat de caractériser dès aujourd'hui. C'est la fin du mandat de François Mitterrand et la révélation de ses mutiples complexités qui ont propulsé la bonhomie Chiraquienne en 1995 ; C'est le deuxième mandat sans grand éclat de ce même Chirac qui a légitimé la conquête du pouvoir d'un Sarkozy par la réaffirmation des valeurs de Droite ; Ce sont enfin les dérives de ce style de Présidence, dans ce qu'elle a eu de décalé pour les citoyens au regard à la situation du pays, qui ont conduit à la victoire d'un "homme normal" comme François Hollande. C'est dire à quel point nous avons quelques années pour discourir sur le sujet.

Ce n'est pas faux. Et on vous a connu moins critique à l'égard du ci-devant président... :lol:
Ceci étant dit, je ne vois personne de valable à l'UMP, ou ce qu'il en restera après le 17 juin, pour incarner l'alternative à droite. Sarkozy ? Pour un rôle équivalent à celui de VGE, il faudrait déjà qu'il échappe à l'avenir judiciaire que lui promettent Montebourg et d'autres, entre l'affaire Bettencourt, celle de Karachi, celle de sa villa au Maroc et d'autres affaires embarrassantes qui feront des diamants de Bokassa une histoire sans importance.
Juppé ? Il a fait son temps. Voilà tout.
Fillon ? Il a théorisé son effacement en tant que Premier ministre, à tel point que MLP l'a surnommé "Casper" (comme le petit fantôme, oui...). Sans oublier le très flatteur "collaborateur" dont l'a gratifié Sarkozy. Comment l'imaginer comme président, que soit en hyperprésident ou en président soliveau ? Et en se parachutant dans les beaux quartiers de Paris, il pourra difficilement faire l'impasse sur les municipales de 2014 dans la capitale, et le succès est très loin d'être sûr. Un échec le plomberait pour la présidentielle.
Copé ? Presque tout a été dit sur ses atouts et ses défauts dans les posts plus haut. Je me contenterai juste de dire qu'il a aggravé son cas en disant que voter FN, c'est avoir Taubira. Des propos fédérateurs, dignes d'un président de tous les Français...
NKM et Pécresse ? Elles n'ont pas le réseau de cadres et d'élus de Copé, nécessaire pour mettre l'UMP aux services de leurs ambitions.
Baroin ? J'ai vraiment du mal à l'imaginer autrement que dans le rôle d'un second couteau plus ou moins subtil (la sortie sur la gauche qui gagne par effraction, ça fait "bourrin de droite qui juge la gauche illégitime pour gouverner"). Je trouve qu'on le surestime.
Lemaire ? Même observation que pour Baroin.

Et enfin, il ne faut pas oublier un dernier point, qui a son importance : et si, malgré la situation léguée par NS, la gauche réussissait à améliorer les choses ?

Bref, si l'UMP éclate, l'alternative à droite pourrait bien être incarnée par la famille Le Pen, si son parti réussit à montrer, après les municipales de 2014, qu'il peut gérer des communes sans problèmes, et faire oublier la gestion calamiteuse à Toulon, Marignane, Vitrolles ou Orange. Et il faudra aussi, comme le dit Emmanuel Todd, que le FN choisisse entre la désignation des étrangers comme boucs émissaires et la critique virulente du capitalisme...
Pullo
 
Messages: 1187
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Quel candidat de droite en 2017 ?

Messagede pierrot » Mer 23 Mai 2012 07:58

Pullo a écrit:Baroin ? J'ai vraiment du mal à l'imaginer autrement que dans le rôle d'un second couteau plus ou moins subtil
[...]
Lemaire ? Même observation que pour Baroin.


Beaucoup, y compris au PS, ont pensé la même chose de François Hollande pendant longtemps et encore l'année dernière pour certains. Au passage, les propos actuels de Fabius sur la séquence diplomatique réussie du Président de la République aux Etats Unis doivent bien faire sourire l'intéressé.
De même en 2002, Ségolène Royal était perçue par les observateurs comme un second couteau qui avait vocation a le rester.
Si l'objectif de ton argumentation était de démontrer l'hypothèse "personne de valable à l'UMP", elle a une logique. :D Mais l'histoire politique démontre que la nature a horreur du vide et que justement les circonstances et les opportunités font forcément émerger les leaders nouveaux (attendus ou non). Alors, quoi qu'il arrive il y aura au moins un candidat de droite, probablement issu d'une primaire. La question ici n'est pas (encore) de savoir si l'un des prétendant cité remplacera Hollande rue du Faubourg Saint Honoré en 2017.
Lorsque je citais come candidat probables Sarkozy ou quelqu'un issu de la génération suivante, en plus de Baroin ou Lemaire on pourrait également évoquer Laurent Wauquiez. Même si son âge lui permet d'envisager plutôt les échéances suivantes. Il n'aura que 42 ans en 2017 et a 20 ans de moins que François Hollande. De quoi voir venir, on ne va pas lancer tout de suite le sujet de politique fiction "Quel candidat de droite en 2027 ou 2032 ? " ! :mrgreen:
pierrot
 
Messages: 1637
Inscription: Ven 7 Mai 2010 19:44
Messages : 3 (détails)

Re: Quel candidat de droite en 2017 ?

Messagede Draume » Mer 23 Mai 2012 08:17

Un sondage, un sondage.... vite, vite ... on est impatient !!!!
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 17:11

Re: Quel candidat de droite en 2017 ?

Messagede ligerien » Mer 23 Mai 2012 08:23

Pour poursuivre un peu dans l'idée de Kerxizor, selon laquelle le quinquennat d'Hollande aura un fort impact sur le choix.
Il y a aussi la possibilité que les "ténors" UMP du moment laissent passer 2017, peut être à tort, ne croyant pas trop aux chances de victoire.
On peut repenser à 1995 où Jospin s'est "dévoué", lui permettant tout de même d'être 1er Ministre 2 ans plus tard.
Ou encore, au delà des mers, Bill Clinton 1992, qui lui l'a emporté contre un Bush père, vainqueur de la 1ère guerre (très médiatique) du golfe, que les ténors démocrates tenaient pour imbattable, également après 3 râclées en 80, 84 et 88...
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1397
Inscription: Mer 12 Jan 2011 16:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Suivante

Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités