Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Quel avenir pour Nicolas Sarkozy ?

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Re: Quel avenir pour Nicolas Sarkozy ?

Messagede Jean-Philippe » Sam 22 Mar 2014 01:16

La fin de la campagne des municipales a confirmé le retour de Sarkozy sur le devant de la scène médiatique, un peu contre son gré (sauf lors des concerts de sa femme), et pas de la façon qu'il préfèrerait.

La tribune publiée jeudi soir dans le Figaro (un excellent timing, pour qu'on en parle abondamment ce vendredi, et tenter discrètement de s'attribuer une partie de la victoire de la droite) fait suite (et est la conséquence directe d'après des proches de Sarkozy) de la publication par Mediapart du détail des écoutes téléphoniques.

Désormais, on en est à 6 affaires dans lesquelles est impliqué Sarkozy : Karachi, Tapie, Bettencourt, les sondages de l'Elysée, le supposé financement libyen et désormais les écoutes téléphoniques. Voici le résumé qu'en fait Le Monde avec ses décodeurs. Sur la tribune elle-même, les Décodeurs ont pointé la faiblesse de certains arguments dans un article assez long.

On ne le dit pas assez, mais la presse internationale comme Le Devoir québecois, le dit davantage : cela compromet très fortement tout retour de Sarkozy en 2017. Comment à l'heure du choix, les dirigeants de l'UMP se rallieront-ils à quelqu'un qui n'est pas libéré de ses procédures judiciaires (je doute qu'il le soit en 2016).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Quel avenir pour Nicolas Sarkozy ?

Messagede ploumploum » Sam 22 Mar 2014 11:16

Le processus de berlusconisation poursuit son chemin...

Entendre l'ancien chef d'Etat critiquer durement les juges, cela me rappelle l'ex Cavaliere qui a dénoncé plusieurs fois la présence de "juges rouges" dans le système judiciaire.

Une petite vidéo :

http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/21/video-sarkozy-berlusconi-stasi_n_5004898.html?utm_hp_ref=france
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12576
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Quel avenir pour Nicolas Sarkozy ?

Messagede Draume » Sam 22 Mar 2014 12:31

Même si NS n'est jamais condamné, cela laisse des traces et des taches.
A quelle hauteur et dans quel sens, pas évident mon cher Watson !
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 18:11

Re: Quel avenir pour Nicolas Sarkozy ?

Messagede PhB » Sam 26 Avr 2014 00:49

Peut-être assisterons-nous tout au plus à une Balkanysation de Nicolas Sarkozy, ce qui ne le handicaperait guère sur le plan électoral...
PhB
 
Messages: 568
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 23:32
Localisation: Planète Terre

Re: Quel avenir pour Nicolas Sarkozy ?

Messagede Jean-Philippe » Mar 1 Juil 2014 09:01

Après hier son avocat Thierry Herzog et deux magistrats Gilbert Azibert, premier avocat général près la Cour de cassation, et Patrick Sassoust, avocat général à la chambre criminelle de la Cour de cassation, c'est au tour de Sarkozy d'être mis en examen ce matin dans le cadre de l'affaire des écoutes, une première sous la Ve République. Cela intervient un peu plus de 4 mois après l'ouverture de l'information judiciaire le 26 février (source).

Dans le même temps, Sarkozy voit le carré de ses fidèles se réduire. Sur Politique Matin (LCP), on a pu entendre il y a quelques minutes que Sarkozy avait du mal à trouver un numéro 2 chargé de diriger le parti, y compris parmi les quadra comme Baroin ou NKM.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Quel avenir pour Nicolas Sarkozy ?

Messagede ploumploum » Mar 1 Juil 2014 10:04

Jean-Philippe a écrit:Après hier son avocat Thierry Herzog et deux magistrats Gilbert Azibert, premier avocat général près la Cour de cassation, et Patrick Sassoust, avocat général à la chambre criminelle de la Cour de cassation, c'est au tour de Sarkozy d'être mis en examen ce matin dans le cadre de l'affaire des écoutes, une première sous la Ve République. Cela intervient un peu plus de 4 mois après l'ouverture de l'information judiciaire le 26 février (source).

Dans le même temps, Sarkozy voit le carré de ses fidèles se réduire. Sur Politique Matin (LCP), on a pu entendre il y a quelques minutes que Sarkozy avait du mal à trouver un numéro 2 chargé de diriger le parti, y compris parmi les quadra comme Baroin ou NKM.



Ne serait-ce pas plutôt la garde à vue qui est une première ?
L'ancien Président de la République a déjà été mis en examen dans l'affaire Bettencourt


Les quadra de l'UMP pensent certainement comme Berrnard Debré, à savoir que "Sarkozy est une branche morte"
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12576
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Quel avenir pour Nicolas Sarkozy ?

Messagede Corondar » Mar 1 Juil 2014 14:07

En même temps, il me parait assez clair que les quadras de l'UMP ont décidé de jouer leur propre partition et de s'affranchir des écuries des "anciens". Et vue la conjoncture, ils auraient tort de ne pas essayer.
Pour Sarkozy, comme toujours, en tant qu'ardent défenseur de la présomption d'innocence, je ne me prononcerai pas sur le fond de l'affaire. Sur la forme, j'ai le sentiment que les militants UMP en faveur de son retour ont du vague à l'âme. Ils commencent à entrevoir que même en cas d'une innocence finale avérée, il va être difficile pour leur champion de revenir en politique avec autant de dossiers judiciaires en suspens. On sait tous que le temps judiciaire est beaucoup plus long que le temps politique.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2186
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: Quel avenir pour Nicolas Sarkozy ?

Messagede ploumploum » Ven 4 Juil 2014 13:05

Le justiciable "ordinaire" Sarkozy a donc une bénéficié d'une tribune gratuite sur Europe 1 et TF1 pour nous expliquer son innocence. (méthode similaire à celle qu'emploie Berlusconi)
On passera le fait qu'il nomme son successeur comme "Monsieur Hollande" et non comme "le Président de la République"

L'ancien Président de la République s'est livré à une attaque en règle contre les juges avec des déclarations plus que limites :
- on retiendra le passage où il explique son passage devant "deux p'tites dames" (les juges) qui lui signifient les mises en examen. On dirait une mauvaise caricature d'une réplique de série TV "d'un jeune de cité"

- il critique l'exploitation des archives de l'Elysée par l'équipe Hollande. Mais bon, aucun des deux "journalistes" ne lui a rappelé que la justice a demandé( de manière légale) l'examen de ses archives...


-et enfin le meilleur pour la fin :

« Ma campagne n'a pas coûté un centime au contribuable »


Il réfute le fait qu'il y ait une double facturation alors que cela a été confirmé par Lavrilleux.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12576
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Quel avenir pour Nicolas Sarkozy ?

Messagede Draume » Ven 4 Juil 2014 17:14

Par Lavrilleux, et par l'avocat de Bygmalion
D'autre part, du point de vue uniquement juridique, les archives sont celles de la République, pas celles d'un citoyen "normal" Sarkozy.
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 18:11

Re: Quel avenir pour Nicolas Sarkozy ?

Messagede Corondar » Dim 6 Juil 2014 01:54

J'aimerai rappeler que Sarkozy est très loin d'être le premier politique (ou même people) à bénéficier d'une exposition médiatique pour venir défendre son cas juridique dans un media à une heure de grande écoute (récemment : Cahuzac sur BFM, DSK sur TF1, plus anciennement Baudis sur TF1 également...). Quand on est un homme public, d'éventuelles poursuites judiciaires sont surexposées par rapport à un justiciable anonyme. A partir de là, qu'il en découle une éventuelle contre-attaque également surexposée, ne me parait pas abusif. L'élément le plus flagrant, c'est qu'aux yeux de l'opinion publique, dans ce genre d'affaire hyper médiatisée, mise en examen rime souvent avec mise en accusation, ce qui sont pourtant deux choses bien différentes.

Ensuite, sur le procès en berlusconnisme, j'avoue être assez perplexe. Est-ce à dire que la critique d'un système judiciaire (qu'elle soit fondée ou non d'ailleurs) est obligatoirement un signe de dérapage populiste ? Autant, je trouvais que lorsqu'il était président, il était très choquant d'entendre Sarkozy critiquer les juges (rôle de garant des institutions tout ça tout ça), autant, maintenant qu'il est redevenu un justiciable non-présidentiel, critiquer la justice est son droit le plus strict (il n'est pas le premier mis en examen à le faire, il ne sera pas le dernier). Et, que je sache, Berlusconi n'est pas non plus l'inventeur de cette ligne de défense consistant, pour un mis en examen, à mettre en cause une justice partiale, incompétente ou inefficace (encore une fois, je ne dis pas que ce soit forcément le cas en l'espèce, je dis juste que c'est un grand classique pour tout mis en examen, et que c'est parfaitement une ligne de défense, ou d'attaque, valable). Et, étant donnés les prises de position politiques officielles d'une des deux juges et le déplorable épisode dit du "mur des cons", Sarkozy serait un peu bête de ne pas tenter le coup du "mes juges sont partiaux" (encore une fois, je ne dis pas qu'ils le sont, je constate juste qu'il a quelques cartouches à faire valoir de ce côté là).

Enfin, pour l'affaire Bygmalion, je n'ai pas eu le même ressenti que vous. Je n'ai pas eu le sentiment que Sarkozy niait une éventuelle double facturation. J'ai plutôt vu se dessiner une double ligne de défense :
1) Si sa campagne avait réellement coûté plus de 40 millions d'euros, comment se fait-il que le conseil constitutionnel et l'organe qui surveille les comptes de campagne ne l'ont pas remarqué ?
2) Conséquence du premier point, du moins dans l'esprit de Sarkozy, sa campagne a réellement coûté 21 millions et quelques. Et si il y a eu surfacturation, ce sont de fausses factures (en clair, le meeting coûtait bien 200 000€, mais on a fait croire qu'il en coûtait 400 000). Et il sous-entend alors que des gens à l'UMP et/ou à Bygmalion (qui ?) ont en fait détourné de l'argent à leur profit.
Bref, je sens qu'avec l'affaire Bygmalion, on va voir éclater une guerre sarkozystes vs copéistes pour se renvoyer la balle.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2186
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Comprendre la TVA et ses évolutions pour maîtriser son impact et sécuriser sa récupération

Jean-Claude Chocque et Anne Lise Rodier

L'ouvrage expose les différentes catégories d'EPCI à fiscalité propre et de structures syndicales, les procédures de fusion et de modification de périmètre des EPCI à fiscalité propre et des...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité