Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede Eco92 » Mar 3 Fév 2015 18:47

Fabien a écrit:Le cas d'EELV est un peu différent, leurs députés avaient en effet le soutien du PS au premier tour, et peu d'entre eux auraient pu être élus seuls (Mamère peut-être)...


Très vrai pour les parlementaires et la plupart des conseillers généraux (très peu nombreux) mais cela ne signerai pas la disparition des élus européens, régionaux et des maires écologistes.

On rappellera qu'en 2009/2010/2011 - moment ou le parti a enregistré ses meilleurs scores - il n'y avait que 4 députés (Billard quittant EELV est remplacée par Poursinoff, élue lors d'une partielle ailleurs) et 4 sénateurs, je n'ai pas l'impression que cela lui pesait électoralement dans les autres échéances... J'aurai même tendance à penser que faute d'élections proportionnelles dans ces chambres les élus obtenus grâce à des accords bâtards sont plutôt contreproductif...
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede alamo » Mer 4 Fév 2015 00:08

thierry a écrit:le pcf a déjà disparu dans de nombreux départements, sa seule force réside dans ses élus qui se réduisent à chaque élection. Le parti de gauche disparaitra en meme temps que son leader Melenchon. Le problème c'est que le PS comme L'UMP veulent tellement rassembler toutes les sensibilités qu'ils n'osent pas avoir une ligne politique claire et du coup gouvernent mal. Il suffirait que le PS prenne acye que le PCF, le Parti de gauche et EELV ne sont plus dans la majorité pour supprimer les accords électoraux et ces parties disparaitraient aussitôt. Une recomposition pourrait alors se faire.


ça fait bien trente ans que l'on nous annonce la disparition du PCF, et il est toujours là.
ça fait sûrement aussi longtemps qu'en Grèce on annonce la disparition du KKE et l'avènement du bipartisme PASOK / ND (ou anciennes appellations). et le PASOK vient de passer même derrière le KKE.

Quand aux "accords électoraux" grâce auxquels le PS maintiendrait en vie artificielle le PCF, le PG (surtout lui !) et EELV, rappelons que lors des Législatives (2012 comme les précédentes), tous les députés PCF / FdG ont affronté un candidat socialiste. Le PCF a même refusé un accord de deuxième tour proposé par le PS qui lui aurait permis de remporter quelques sièges supplémentaires, préférant rester libre.
ça c'est pour le passé récent, mais pour l'avenir relativement proche, je prends le pari que le FdG doublera son nombre de députés par rapport à 2012, où plusieurs de ses sortants avaient été dépassés de quelques centaines voire dizaines de voix par un candidat socialiste porté par une "vague rose" (ou vote "godillot" comme on a pu l'appeler. Il n'y aura pas de deuxième mandat PS à Gennevilliers, Bagneux, Saint-Denis, Montreuil, Le Havre, etc...
et aux prochaines territoriales, le FdG va certes essuyer des pertes, mais proportionnellement moins fortes que le PS.

Côté PG, je visualise mal quels accords électoraux avec le PS auraient bénéficié au parti de la bête noire du PS qu'est Mélenchon. Le PG disparaitra avec Mélenchon ? le FN devait aussi disparaître avec JM Le Pen...

Quand aux Verts, comme le souligne Eco92, si leurs députés et les deux tiers des leurs conseillers généraux doivent tout au Parti Socialiste, ils ont devancé le PS à une élection européenne et quelques élections régionales.

Même le PRG, parti satellite du PS s'il en est, est capable dans plusieurs secteurs géographiques de remporter une élection sans, voire contre, le PS.

Arrêtons les fantasmes, aux prochaines Présidentielles, en 2017, le score du candidat socialiste sera beaucoup plus près de celui du candidat FdG que de celui de Marine Le Pen, voire de celui du candidat UMP.

si recomposition il y a, ce ne sera pas dans le sens d'un bipartisme PS / UMP...
alamo
 
Messages: 2131
Inscription: Lun 16 Avr 2012 15:22

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede Draume » Mer 4 Fév 2015 08:59

ça fait bien trente ans que l'on nous annonce la disparition du PCF, et il est toujours là.

Erreur, cher ami, cela a débuté depuis le 1° Janvier 1921, quelques jours après la fondation du dit parti !
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 18:11

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede SALVAT » Mer 4 Fév 2015 12:41

Sur le plan "réseau d'élus", le PCF s'est énormément réduit : c'est une banalité de l'écrire.
Les élus qui lui demeurent doivent leur élection, autant et davantage à leur personnalité qu'à l'adhésion de leurs électeurs à la doctrine du PCF qui s'est diluée, dans tous les sens, et que , seuls, les caciques ou personnes averties pourraient énoncer.
Un site que nous connaissons tous indique entre guillemets "apparenté au PCF" pour nombre d'élus parce que l'on n'est plus sûr de rien : FASE, "Communistes", ADS, MUP, PCF fidèles quand même etc
Une illustration de cette destruction interne : la bataille municipale sur Montreuil entre deux listes qu'on aurait qualifiées de PCF et qui n'en auraient fait qu'une autrefois....

Sur un plan plus idéologique, on retrouve dans des associations, "les Amis de l"'Humanité" par exemple, mais il y en a d'autres, des groupes de réflexion rassemblés et suivant régulièrement les réunions (comme autrefois les cellules) et où on retrouve anciens et exclus, démissionnaires et jeunes cherchant un idéal à travers un message plus fort et moins catalogue La Redoute.
Il s'en dégage une influence dans la société.
Et puis il y a quelques appareils syndicaux qui conservent, transmettent et infusent le message communiste : le retour PCF clair et net à la tête de la CGT à travers Martinez....bien des dirigeants de la FSU.....

Le PCF a beaucoup perdu de sa surface : il n'est plus la Référence par rapport à laquelle se situaient les autres partis de la gauche et qui la structurait : cependant, il n'est pas mort . Le temps passant,le passé s'enjolive, les erreurs se gomment...

Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3597
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede Oskial » Ven 6 Fév 2015 09:26

thierry a écrit:le pcf a déjà disparu dans de nombreux départements, sa seule force réside dans ses élus qui se réduisent à chaque élection. Le parti de gauche disparaitra en meme temps que son leader Melenchon. Le problème c'est que le PS comme L'UMP veulent tellement rassembler toutes les sensibilités qu'ils n'osent pas avoir une ligne politique claire et du coup gouvernent mal. Il suffirait que le PS prenne acye que le PCF, le Parti de gauche et EELV ne sont plus dans la majorité pour supprimer les accords électoraux et ces parties disparaitraient aussitôt. Une recomposition pourrait alors se faire.


Au-delà de la survie des organisations, la vraie question est de savoir si ces organisations (PCF, PG, EELV) incarnent un courant d'idée avec une capacité de résonnance dans la société. Je crois que oui pour les trois, même si des clarifications vont se produire et que la bataille fait rage pour savoir qui les incarne. Et du coup, hypothéquer l'existence de ces organisation sur leurs seuls résultats électoraux me paraît être une erreur : la représentation politique est extrêmement tributaire par exemple du mode de scrutin, qui est très variable. Ensuite, pour reprendre l'exemple de la Grèce, l'effondrement du PASOK ne me semble pas indiquer que le courant de pensée sociale-démocrate ait disparu : il n'est plus crédible, mais au gré des évènements, pourrait le redevenir, sans doute dans une forme, un parti, différent.

Du côté de l'écologie politique, le débat est intense en ce moment entre ceux qui la conçoivent comme intrinsèquement liée à une forme de radicalité et ceux qui la conçoivent comme transcendant la ligne de fracture à gauche. S'ils partagent les solutions permettant de conduire notre société vers les transitions énergétiques et écologiques, la confrontation de ce projet au champ économique et social les divise fortement, au point que l'éclatement à court ou moyen terme d'EELV puisse être imaginé.
Du côté de la gauche radicale, le courant d'idée anticapitaliste et antilibéral irrigue la société au point de pouvoir rassembler régulièrement de 10 à 15% des voix. Son problème est l'atomisation de sa représentation et la bataille mortifère que chacun mène pour faire exister sa chapelle. Quand ce mouvement trouve un héraut, le résultat est plutôt efficace : 11% à la présidentielle par exemple, avec sans doute une portée bien plus large (il était monté jusqu'à 17% dans les sondages), auxquels s'ajoutaient les 1,7% des candidats trotskystes. Depuis, Mélenchon tente de conserver la lumière sur lui pour conserver le leadership de son camp, les autres tentent de l'affaiblir pour ne pas disparaître... Là aussi, on pourrait croire l'issue fatale, mais, là encore, les expériences européennes démontrent que peuvent émerger des forces politiques traditionnelles (Syriza) ou participatives (Podemos) qui marginalisent y compris ceux qui incarner ce mouvement d'idée jusque là (KKE et Synapismos en Grèce, IU en Espagne).

Enfin, tout ne peut pas se résumer, pour ces partis, à leur relation avec le PS, dans la mesure où l'avenir de celui-ci n'est pas si clair que cela. Il est lui aussi traversé par des débats de fond et connaît aujourd'hui une vraie difficulté à incarner un courant de pensée identifiable et fédérateur au moins en interne. Personne, dans tous ces mouvement, n'oublie que ce qui fait la réussite électorale d'un mouvement d'idée est lié à sa crédibilité à un temps T. Et les paramètres qui constituent la crédibilité sont à la fois nombreux, complexes et aléatoires, ce qui rend leur appréciation pour le moins hypothétiques.
Oskial
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 336
Inscription: Mer 24 Fév 2010 16:40
Messages : 2 (détails)

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede Azertyuiop » Ven 3 Avr 2015 21:38

Le PCF pourrait ne jamais disparaître totalement mais il continuera de s'affaiblir progressivement. Par exemple, je vois le PCF conserver des villes-bastions mais disparaître du Parlement(ou n'y avoir que 4 ou 5 députés et 4 ou 5 sénateurs). Aux dernières élections législatives, il a perdu près de la moitié de ses députés malgré une victoire de la gauche.
Azertyuiop
 
Messages: 1428
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 14:46

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede alamo » Ven 3 Avr 2015 22:19

non, il a perdu la moitié de ses députés (souvent devancés d'une poignée de voix) à cause de la victoire du PS dans la vague suivant les Présidentielles.

et il les retrouvera "grâce" à la victoire de la droite en 2017.

alamo a écrit:
Il n'y aura pas de deuxième mandat PS à Gennevilliers, Bagneux, Saint-Denis, Montreuil, Le Havre, etc...


j'avais écrit ça bien avant les territoriales. je maintiens au vu des résultats...
alamo
 
Messages: 2131
Inscription: Lun 16 Avr 2012 15:22

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede Relique » Sam 4 Avr 2015 00:03

alamo a écrit:non, il a perdu la moitié de ses députés (souvent devancés d'une poignée de voix) à cause de la victoire du PS dans la vague suivant les Présidentielles.

et il les retrouvera "grâce" à la victoire de la droite en 2017.

alamo a écrit:
Il n'y aura pas de deuxième mandat PS à Gennevilliers, Bagneux, Saint-Denis, Montreuil, Le Havre, etc...


j'avais écrit ça bien avant les territoriales. je maintiens au vu des résultats...


Il en récupèrera surement un certain nombre. Mais pas tous, et on sait que deux mandats, voire un seul, sans communiste peut vite faire baisser le vote communiste par la suite... Je ne dis pas que le PCF ne récupèrera rien, mais le décès de Pierre Gosnat, par exemple, à Ivry, a laissé sa circonscription dépourvue de réel leader local, bien implanté. Peut-être pourront-ils la reprendre, mais ça pourrait être difficile.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1994
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 14:03

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede alamo » Sam 4 Avr 2015 09:15

la circonscription correspond aux deux cantons d'Ivry et Kremlin-Bicêtre.

il n'y a qu'à regarder les résultats de ces deux derniers dimanches, on peut anticiper celui de futures Législatives où il n'y aura aucun effet présidentiel favorable au PS.

et ce n'était pas le résultat le plus serré au premier tour.

Gennevilliers, Bagneux/Montrouge/Malakoff, Montreuil, ce sera a priori encore plus facile, et il y en aura d'autres.

même si à Saint-Denis, je pense que le PCF a eu tort de faire élire M. Hanotin en se retirant en 2008, et de le faire réélire en 2015, alors que les deux fois il l'aurait battu au deuxième tour. Du coup la bataille sera rude aux prochaines alors que si le FG tenait toujours tous les cantons de la ville, la récupération du siège de député serait une formalité dans un contexte 2017 où le PS sera probablement encore plus affaibli qu'aujourd'hui.

je me place évidemment dans le schéma le plus probable où le candidat de l'UMP (Juppé, Fillon, LeMaire, qui on veut...) aura battu M Le Pen au 2ème tour des Présidentielles.

Pas dans celui où MLP aurait battu Hollande, Valls ou Sarkozy...

par ailleurs, je vois bien pourquoi le cas d'Ivry t'intéresse particulièrement, le député actuel étant JL Laurent, chef de file du MRC (que j'ai pu apprécier comme vice-président de la Région IdF en charge du logement(*) et à qui j'adresse toujours mes vœux en janvier), et c'est en effet un cas particulier. Il pourrait aussi être investi par le FdG au vu des positions du MRC, assez éloignées de celles du PS sur nombre de sujets, surtout dans un département où les relations entre MRC et PCF ne sont pas spécialement mauvaises. D. Guérin a été élu dans le canton de Villeneuve-le-Roi soutenu par le PCF, vient d'être réélu dans le canton d'Orly avec le soutien du FG, et est vice-président du CD 94.

en 2017, je ne sais pas si le MRC continuera son alliance un peu contre-nature avec le PS pour gagner quelques postes ou non...

(*) et encore plus rétrospectivement maintenant que l'on a E. Cosse...
alamo
 
Messages: 2131
Inscription: Lun 16 Avr 2012 15:22

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede Relique » Sam 4 Avr 2015 13:34

alamo a écrit:la circonscription correspond aux deux cantons d'Ivry et Kremlin-Bicêtre.

il n'y a qu'à regarder les résultats de ces deux derniers dimanches, on peut anticiper celui de futures Législatives où il n'y aura aucun effet présidentiel favorable au PS.

et ce n'était pas le résultat le plus serré au premier tour.

[...]
par ailleurs, je vois bien pourquoi le cas d'Ivry t'intéresse particulièrement, le député actuel étant JL Laurent, chef de file du MRC (que j'ai pu apprécier comme vice-président de la Région IdF en charge du logement(*) et à qui j'adresse toujours mes vœux en janvier), et c'est en effet un cas particulier. Il pourrait aussi être investi par le FdG au vu des positions du MRC, assez éloignées de celles du PS sur nombre de sujets, surtout dans un département où les relations entre MRC et PCF ne sont pas spécialement mauvaises. D. Guérin a été élu dans le canton de Villeneuve-le-Roi soutenu par le PCF, vient d'être réélu dans le canton d'Orly avec le soutien du FG, et est vice-président du CD 94.

en 2017, je ne sais pas si le MRC continuera son alliance un peu contre-nature avec le PS pour gagner quelques postes ou non...

.


Oh, je suis bien d'accord avec toi. Les candidats MRC-PS se sont fait bananer au 1er tour. Mais il y a quand même l'effet sortant, et l'effet majorité. Dans ces cantons, le PCF était officiellement sortant, en charge de l'exécutif départemental (avec un bilan d'actions). En 2017, il sera petit parti d'opposition, avec un Front-de-Gauche en perte de vitesse depuis 2012, et dont je crains qu'il n'apporte pas beaucoup à la dynamique nationale nécessaire, désormais, aux élections législatives.

Je ne suis pas sûr qu'ils s'entendent beaucoup. S'ils s'étaient entendus, il y aura eu ticket commun au KB. En l'occurrence, si j'ai bien compris, le MRC proposait de détenir les deux suppléants. Seulement, le PCF comptait faire un passage de relais en cours de mandat, et donc refusait qu'un MRC prenne la place...

Je pense que le PCF veut reprendre la circo, et qu'il juge bien plus sévèrement que toi le MRC, spécialement local. Quand on vote l'ANI, la réforme des retraites, le pacte de compétitivité, on ne peut pas vraiment se dire du côté des ouvriers...
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1994
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 14:03

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux sports

Patrick Bayeux

Aucune obligation n'incombe aux communes en matière de politique sportive. En effet, le sport a cette particularité de n'avoir fait l'objet d'une répartition de compétences ni dans les lois de décentralisation, ni même dans la loi sur le sport...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités