Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede pierrot » Mer 26 Sep 2012 21:42

Relique a écrit:D'ailleurs, il est plutôt mensonger de dire que l'URSS (ou actuellement la Chine) était un pays communiste...


C'est exact, mais il serait également assez peu véridique de dire que le programme actuel du PCF soit communiste, au sens strict du terme.
pierrot
 
Messages: 1637
Inscription: Ven 7 Mai 2010 20:44
Messages : 3 (détails)

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede Jean-Philippe » Mer 26 Sep 2012 23:40

Relique a écrit:Honnêtement, sans avoir ma carte "au Parti", je crois que l'URSS n'était pas vraiment un soutien du PCF. Plutôt un énorme boulet !!


Financièrement, c'était un soutien, électoralement, c'était un boulet. Ma synthèse convient-elle ?
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede Pullo » Jeu 27 Sep 2012 10:14

De mon point de vue, ta synthèse est la bonne...
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede vudeloin » Jeu 27 Sep 2012 18:39

Ah oui... L'or de Moscou...

Plus sérieusement, même si le Congrès de Tours a d'abord eu comme objet l'adhésion de la SFIO à la Troisième Internationale, il me semble délicat de tirer des conclusions définitives sur l'URSS au vu de l'expérience initiée en octobre 1917 dans le calendrier julien.
D'une part, parce que la Russie était fort loin d'être un paradis sur terre au temps des tsars et que la chute du régime communiste, dans les derniers tremblements de la perestroïka, n'a pas laissé place à une démocratie exemplaire et une société soudainement libérée et pleine d'espoir dans l'avenir...
Je pense même qu'il faut se garder de penser, comme bon nombre de nos hommes politiques, que, du point de vue, des habitants de l'Europe de l'Est, la chute du mur de Berlin ait été l'amorce de temps nouveaux et d'un bonheur sans limites enfin partagé.
Les choses sont plus complexes que cela et les relents nationalistes et fascisants qui occupent l'espace politique de quelques uns de ces pays ne sont sans doute guère plus acceptables que bien des manquements aux droits de l'Homme d'avant 1989.

Pour le reste, dire de l'URSS qu'elle fut un boulet du point de vue français est également discutable.
Tout simplement parce qu'il n'est pas évident que de ce point de vue, ce qui se passait "là bas" pouvait apparaître comme une alternative à ce qui était vécu "ici".
Quand bien même l'image du pays pouvait être parfaitement fausse dans les représentations mentales en cours entre 1917 et 1990...

Après, si vous voulez mon avis, le PCF peut fort bien exister d'être enraciné dans la tradition politique socialiste française, et d'autant plus que j'ai bien l'impression que la gauche française, dans son ensemble, est à un tournant critique de sa propre histoire qui peut fort bien conduire la force aujourd'hui dominante de la gauche (le PS) dans l'ornière où ont glissé, sans espoir de rémission, certains des partis socio démocrates européens.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede amateur » Jeu 27 Sep 2012 23:32

Ce soir en tout cas, en écoutant le Premier Ministre, on est en droit de se demander si le parti socialiste n'est pas appelé à disparaître prochainement du moins sous son appellation actuelle puisque JM AYRAULT s'est clairement déclaré social-démocrate, reconnaissant ainsi la trajectoire accomplie depuis de nombreuses années par le plus important parti qui se réclame de la gauche ou du centre gauche, évolution que tous les observateurs avertis de la vie politique avaient tous pu constater depuis fort longtemps, un tabou a été brisé par un responsable de tout 1er plan.
C'est le seul scoop de l'émission, sur les principales orientations à venir que du flou si ce n'est le rappel de la volonté de réduire
les déficits sans expliquer vraiment comment.
amateur
 
Messages: 151
Inscription: Sam 11 Fév 2012 17:45

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede vudeloin » Jeu 27 Sep 2012 23:54

Expliquer les modalités de la réduction des déficits, comme on peut le pressentir aujourd'hui, appelle en effet de telles "précisions" qu'on pourrait se demander, entre autres, pourquoi un parti intitulé Socialiste semble se fixer comme objectif essentiel d'assumer les engagements pris par le gouvernement de droite qui l'a précédé...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede Fabien » Ven 28 Sep 2012 10:29

vudeloin a écrit:


Après, si vous voulez mon avis, le PCF peut fort bien exister d'être enraciné dans la tradition politique socialiste française, et d'autant plus que j'ai bien l'impression que la gauche française, dans son ensemble, est à un tournant critique de sa propre histoire qui peut fort bien conduire la force aujourd'hui dominante de la gauche (le PS) dans l'ornière où ont glissé, sans espoir de rémission, certains des partis socio démocrates européens.


Voir le PS assumer franchement sa vocation libérale serait un tournant politique majeur. Jusqu'à maintenant, en effet, et depuis de longues années, Hollande a toujours veillé à entraîner le parti aussi loin qu'il était possible dans l'idéologie du libre marché, sans pour autant franchir ouvertement certaines lignes jaune, transgression qui menacerait la cohésion du parti, voire l'équilibre des forces à gauche.

Ainsi, sous Jospin, il n'a jamais officiellement affirmé sa conversion au blairisme. De même, on se souvient des socialistes réunis en congrès faisant un triomphe à Thibault en 2003, ou plus récemment de leur soutien au mouvement contre la réforme des retraites de 2010. La direction du parti entretenait ainsi avec un certain succès l'idée (l'illusion?) que le PS n'était pas franchement rallié au néo-libéralisme, qu'il était possible de peser sur sa ligne "de l'intérieur". C'est ce qui a permis, en 2012 encore, à un grand nombre de gens qui avaient envisagé de voter Mélenchon de rallier finalement Hollande.

On voit bien ceci-dit que le PS a de plus en plus de mal à entretenir cette idée. Mais de là à imaginer qu'il assume franchement le virage pris et pousse la logique jusqu'à son terme... Et quand bien même le parti majoritaire s'engagerait dans cette voie, cela ne profiterait pas mécaniquement au front de gauche, ainsi qu'en convient Mélenchon lui-même.

Le PC et ses alliés devront d'abord, entre autres problèmes majeurs, trouver un positionnement clair vis à vis du PS. Leur ligne actuelle "ni opposition, ni majorité" est peu lisible pour les électeurs. Ils devront aussi séduire un électorat populaire qui pourrait adhérer à certaines de leurs positions en matière économique et social, mais est largement rebuté par ce qu'il identifie comme une défense inconditionnelle de l'immigration...

La politique du gouvernement, ceci-dit, a au moins un avantage pour les communistes. Elle leur évite la tentation dune "PRGisation" (incarnée par un Robert HUE), autrement dit acheter leur survie au prix de leur indépendance. Une indépendance qui a un prix. Alors que le PC a fait plus de voix aux dernières législatives (le front de gauche a obtenu 7% des suffrages exprimés, 80% de ses candidats étaient communistes) qu'en 2002 (un peu moins de 5%) et 2007 (4%), sa représentation est, me semble-t-il, la plus faible dans l'histoire du parti.

Les Verts, de leur côté, ont obtenu grâce au PS 17 députés, alors qu'ils sont bien en dessous des 5% là où ils se présentent seuls. Mais ils devront en échange voter le budget d'austérité que nous concocté monsieur Ayrault, avec son cortège de coupes aveugles dans les dépenses publiques. Un PC avalant cela se serait définitivement discrédité. La stratégie du Front de Gauche est coûteuse à court terme, mais c'est un pari sur l'avenir, un pari sur l'éventuel virage néo-libéral et austéritaire du PS évoqué par vudeloin et son effet sur l'électorat. Il y a quelques nuances Le PG a pratiquement enterré toute idée de faire bouger la ligne du PS (même si Mélenchon revendique sa part de la victoire de Hollande). Le PC, de son côté, a parfois encore quelques velléités "majoritaires"...
Fabien
 
Messages: 1433
Inscription: Lun 12 Oct 2009 08:49

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede thierry » Sam 31 Jan 2015 14:39

le pcf a déjà disparu dans de nombreux départements, sa seule force réside dans ses élus qui se réduisent à chaque élection. Le parti de gauche disparaitra en meme temps que son leader Melenchon. Le problème c'est que le PS comme L'UMP veulent tellement rassembler toutes les sensibilités qu'ils n'osent pas avoir une ligne politique claire et du coup gouvernent mal. Il suffirait que le PS prenne acye que le PCF, le Parti de gauche et EELV ne sont plus dans la majorité pour supprimer les accords électoraux et ces parties disparaitraient aussitôt. Une recomposition pourrait alors se faire.
thierry
 
Messages: 1
Inscription: Sam 31 Jan 2015 14:31

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede Zanas » Mar 3 Fév 2015 16:10

thierry a écrit:le pcf a déjà disparu dans de nombreux départements, sa seule force réside dans ses élus qui se réduisent à chaque élection. Le parti de gauche disparaitra en meme temps que son leader Melenchon. Le problème c'est que le PS comme L'UMP veulent tellement rassembler toutes les sensibilités qu'ils n'osent pas avoir une ligne politique claire et du coup gouvernent mal. Il suffirait que le PS prenne acye que le PCF, le Parti de gauche et EELV ne sont plus dans la majorité pour supprimer les accords électoraux et ces parties disparaitraient aussitôt. Une recomposition pourrait alors se faire.

Oui, sans accords électoraux, ces partis disparaîtraient magiquement et automatiquement, pouf ! comme Syriza.
Zanas
 
Messages: 555
Inscription: Ven 31 Jan 2014 16:10
Localisation: Paris

Re: Quand le PCF disparaîtra-t-il ?

Messagede Fabien » Mar 3 Fév 2015 17:34

thierry a écrit:le pcf a déjà disparu dans de nombreux départements, sa seule force réside dans ses élus qui se réduisent à chaque élection. Le parti de gauche disparaitra en meme temps que son leader Melenchon. Le problème c'est que le PS comme L'UMP veulent tellement rassembler toutes les sensibilités qu'ils n'osent pas avoir une ligne politique claire et du coup gouvernent mal. Il suffirait que le PS prenne acye que le PCF, le Parti de gauche et EELV ne sont plus dans la majorité pour supprimer les accords électoraux et ces parties disparaitraient aussitôt. Une recomposition pourrait alors se faire.


Il est de notoriété publique que le PG a une position intransigeante sur les alliances avec le PS, ce qui a d'ailleurs envenimé les rapports avec le PC en maints endroits... Pour mémoire, aux municipales, la position était la suivante: aucune participation aux listes dirigées par le PS dans les villes de plus de 20 000 habitants, sous peine d'exclusion, fusions techniques uniquement au 2e tour. Par ailleurs, le PG n'a encore JAMAIS dans sa jeune existence été dans la majorité parlementaire.
S'agissant du PCF, tous ses députés sans exception avaient un candidat PS face à eux au premier tour. C'est aussi le cas de nombreux maires, et non des moindres (Montreuil, Ivry, Virty, Saint Denis,...). Et si au tout début du quinquennat sa position n'était pas claire, il s'est très vite rangé dans l'opposition, comme le montrent ses votes négatifs sur les budgets ou la confiance.
Le cas d'EELV est un peu différent, leurs députés avaient en effet le soutien du PS au premier tour, et peu d'entre eux auraient pu être élus seuls (Mamère peut-être)...
Fabien
 
Messages: 1433
Inscription: Lun 12 Oct 2009 08:49

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Comprendre la TVA et ses évolutions pour maîtriser son impact et sécuriser sa récupération

Jean-Claude Chocque et Anne Lise Rodier

L'ouvrage expose les différentes catégories d'EPCI à fiscalité propre et de structures syndicales, les procédures de fusion et de modification de périmètre des EPCI à fiscalité propre et des...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité