Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017?

Messagede Azertyuiop » Jeu 17 Déc 2015 01:34

Républicain67 a écrit:Si je vous suis bien, le FN n'a aucune chance en Alsace. Pas même la 4e ou la 6e du Haut-Rhin?

Difficile de dire "aucun chance" si longtemps avant l'élection, sauf pour des circonscriptions parisiennes ou bretonnes ou autres trucs du même genre. Je suis d'accord pour dire que la 6ème peut passer FN. La 4ème, ça me semble plus dur, mais je crois que vous ferez un meilleur juge que moi pour faire des pronostiques sur l'Alsace.

pop03 a écrit:Sinon je vois en plus:
1001
2603
2604
2705
4102
4504
5105
7606
8902
9001

Si le FN obtient un groupe parlementaire, cela compromettrait une majorité à l'assemblée nationale.

Si on rajoute la 6806, ça fait 67 circonscriptions gagnables par le FN. La barre des 289 doit lui sembler bien loin.
La troisième de la Drôme me semble tirée par les cheveux. La quatrième, par contre, je suis d'accord, sachant que le sortant est PS (mais bon, là aussi, j'imagine mal une victoire en pratique : idem pour la 4102, la 4504 et la 1001). La 7606, par contre, c'est carrément de la science fiction, en tout cas, à ce stade. Circonscription où je suis souvent allé au passage, même si je ne suis pas forcément un spécialiste de la vie politique locale pour autant.

Disons donc : 66 circonscriptions grand max.
Azertyuiop
 
Messages: 1430
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 14:46

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017?

Messagede pop03 » Jeu 17 Déc 2015 01:49

Azertyuiop a écrit:
Républicain67 a écrit:Si je vous suis bien, le FN n'a aucune chance en Alsace. Pas même la 4e ou la 6e du Haut-Rhin?

Difficile de dire "aucun chance" si longtemps avant l'élection, sauf pour des circonscriptions parisiennes ou bretonnes ou autres trucs du même genre. Je suis d'accord pour dire que la 6ème peut passer FN. La 4ème, ça me semble plus dur, mais je crois que vous ferez un meilleur juge que moi pour faire des pronostiques sur l'Alsace.

pop03 a écrit:Sinon je vois en plus:
1001
2603 2503
2604 2504
2705
4102
4504
5105
7606
8902
9001

Si le FN obtient un groupe parlementaire, cela compromettrait une majorité à l'assemblée nationale.



Je parlais du Doubs ..Je suis allé trop vite.
Après pour le Loiret, le Loir et Cher et l'Aube...C'est sur les résultats aux régionales que j'évoque cela... il faudra effectivement une excellente dynamique voire des triangulaires sans retrait pour obtenir une victoire.
Dernière édition par pop03 le Jeu 17 Déc 2015 01:59, édité 1 fois.
pop03
 
Messages: 1063
Inscription: Jeu 26 Fév 2015 02:04

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017?

Messagede Draume » Jeu 17 Déc 2015 10:03

Calcul naïf 1° tour présidentielles pour Marine LP.
45 millions d’inscrits ; 75 % votants ; 4 % blancs-nuls, soit 31,9 millions d’exprimés.
Elle fait 27 % : DONC 8 ,6 MILLIONS DE VOIX.
Très au dessus des 7 millions que le FN n’a d’ailleurs jamais obtenu.
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 18:11

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017?

Messagede Azertyuiop » Jeu 17 Déc 2015 14:31

Draume a écrit:Calcul naïf 1° tour présidentielles pour Marine LP.
45 millions d’inscrits ; 75 % votants ; 4 % blancs-nuls, soit 31,9 millions d’exprimés.
Elle fait 27 % : DONC 8 ,6 MILLIONS DE VOIX.
Très au dessus des 7 millions que le FN n’a d’ailleurs jamais obtenu.

En réalité, le FN aura probablement entre 10 et 11 millions de voix à la présidentielle, qui est une élection faite pour lui contrairement aux scrutins intermédiaires. L'exemple de la Normandie montre à quel point le score du FN est dopé quand un Le Pen en personne se présente. On oublie beaucoup que beaucoup d'abstentionnistes du second tour des régionales sont des classes populaires qui ne votent aux élections intermédiaires sous aucun prétexte. Hors, ce sont pour la plupart des électeurs du FN. Très improbable par contre que ces mêmes électeurs se mobilisent pour les législatives.
Azertyuiop
 
Messages: 1430
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 14:46

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017?

Messagede Draume » Jeu 17 Déc 2015 17:38

Que vient faire la Normandie ? Si c'est la personnalité de Bay proche de Marine, on pourrait l'invoquer pour W de St Just et surtout Alliot.
Quand à plus de 10 millions de voix, cela veut dire vers 32 % des exprimés, score époustouflant. Mais qui sait ?
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 18:11

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017?

Messagede Azertyuiop » Jeu 17 Déc 2015 18:54

Draume a écrit:Que vient faire la Normandie ? Si c'est la personnalité de Bay proche de Marine, on pourrait l'invoquer pour W de St Just et surtout Alliot.
Quand à plus de 10 millions de voix, cela veut dire vers 32 % des exprimés, score époustouflant. Mais qui sait ?

Non, justement, Nicolas Bay a fait un mauvais score en Normandie. Alors que le FN a progressé partout lors de ces régionales, parfois modestement c'est vrai, il a régressé aux régionales en Normandie par rapport aux européennes. Et assez nettement. La Normandie a la spécificité d'avoir été représentée par Marine Le Pen sur les listes FN aux européennes, mais pas aux régionales ; et c'est la seule région où il a reculé.
Azertyuiop
 
Messages: 1430
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 14:46

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017?

Messagede Républicain67 » Jeu 17 Déc 2015 20:31

Le Monde a publié, dans son édition d'hier, un très intéressant article sur le FN, mais à prendre avec des pincettes. Si le second tour des législatives avait eu dimanche dernier (second tour des élections régionales), le FN aurait obtenu 46 députés, en duels et triangulaires. Dans treize autres circonscriptions (dont une des Pays de la Loire!, où le FN est arrivé à moins d'un point de la liste arrivée en tête). Certes, il n'y aura très certainement pas le même cas de figure en juin 2017, les rapports de forces nationaux et locaux seront différents (gauche présente en PACA et en Nord-Picardie, peu de triangulaires) mais cela donne déjà une bonne idée de l'enracinement territorial du FN et de ses nouvelles zones de forces. NB. Aucun circonscription alsacienne n'est dans la liste, dans le 1er, ni dans le 2e cas, signe d'une stagnation des scores du FN dans ma région natale.

Circonscriptions gagnées par le Front national si les élections législatives avaient eu lieu en même temps que le 2e tour des élections régionales.
Nord-Pas-de-Calais
Pas-de-Calais : 3e (Lens) : Guy Delcourt (PS)
10e (Bruay-la-Buissière) : Serge Janquin (PS)
11e (Hénin-Beaumont) : Philippe Kemel (PS)
12e (Liévin) : Nicolas Bays (PS)
Champagne-Ardenne
Ardennes : 2e (Mézières-Givet) : Christophe Léonard (PS)
Marne : 5e (Vitry-le-François) : Charles de Courson (UDI)
Aube : 1ère (Troyes-Bar-sur-Aube) : Nicolas Dhuicq (LR)
Haute-Marne : 2e (Saint-Dizier) : François Cornut-Gentille (LR)
Lorraine
Meuse : 1ère (Bar-le-Duc) : Bertrand Pancher (UDI)
Moselle : 6e (Forbach) : Laurent Kalinowski (PS)
7e (Boulay-Saint-Avold) : Paola Zanetti (PS)

Franche-Comté
Territoire de Belfort : 1ère (Belfort-Delle) : Damien Meslot (LR)
Doubs : 3e (Montbéliard) : Marcel Bonnot (LR)
4e (Audincourt) : Frédéric Barbier (PS)
Haute-Saône : 1ère (Vesoul) : Alain Chrétien (LR)
2e (Lure-Héricourt) : Jean-Michel Villaumé (PS)
Bourgogne
Yonne : 1ère (Auxerre) : Guillaume Larrivé (LR)
2e (Avallon) : Jean-Yves Caullet (PS)
3e (Sens) : Marie-Louise Fort (LR)
Centre-Val-de-Loire
Loiret : 3e (Sully-sur-Loire) : Claude de Ganay (LR)
4e (Montargis) : Jean-Pierre Door (LR)
5e (Pithiviers-Fleury-les-Aubrais) : Marianne Dubois (LR)
Loir-et-Cher : 2e (Romorantin-Lanthenay) : Patrice Martin-Lalande (LR)

Provence-Alpes-Côte d’Azur
Bouches-du-Rhône : 12e (Marignane) : Vincent Burroni (PS)
15e (Saint-Rémy-de-Provence) : Bernard Reynès (LR)
16e (Arles) : Michel Vauzelle
Var : 4e (Saint-Tropez) : Jean-Michel Couve (LR)
5e (Fréjus) : Georges Ginesta (LR)
6e (Brignoles) : Josette Pons (LR)
8e (Draguignan) : Olivier Audibert-Troin (LR)
Vaucluse : 2e (Cavaillon) : Jean-Claude Bouchet (LR)
3e (Carpentras-Sud) : Marion Maréchal-Le Pen (FN)
4e (Orange) : Jacques Bompard (Ligue du Sud)
Languedoc-Roussillon
Gard : 1ère (Nîmes-Beaucaire) : Françoise Dumas (PS)
2e (Saint-Gilles) : Gilbert Collard (app. FN)
3e (Bagnols-sur-Cèze) : Patrice Prat (PS)
4e (Alès) : Fabrice Verdier (PS)
6e (Nîmes-Uzès) : Christophe Cavard (EELV)
Hérault : 5e (Saint-Pons) : Kléber Mesquida (PS)
6e (Béziers) : Elie Aboud (LR)
7e (Sète) : Sébastien Denaja (PS)
Aude : 2e (Narbonne) : Marie-Hélène Fabre (PS)
Pyrénées-Orientales : 1ère (Perpignan) : Jacques Cresta (PS)
2e (Perpignan-Rivesaltes) : Fernand Siré (LR)
4e (Céret) : Pierre Aylagas (PS)
Midi-Pyrénées
Tarn-et-Garonne : 2e (Castelsarrasin) : Jacques Moignard (PRG)

Circonscriptions où le FN est à moins d’un point de la liste arrivée en tête

Haute-Normandie
Eure : 5e (Vernon) : Franck Gilard (LR)
Seine-Maritime : 6e (Dieppe) : Marie Le Vern (PS)
Picardie
Somme : 3e (Rue) : Jean-Claude Buisine (PS)
Aisne : 3e (Vervins) : Jean-Louis Bricout (PS)
Nord-Pas-de-Calais
Nord : 19e (Denain) : Anne-Lise Dufour-Tonini (PS)
Lorraine
Meuse : 2e (Verdun) : Jean-Louis Dumont (PS)
Vosges : 4e (Neufchâteau) : Christian Franqueville (PS)
Bourgogne
Saône-et-Loire : 4e (Louhans) : Cécile Untermaier (PS)
Centre-Val-de-Loire
Cher : 3e (Bourges-Saint-Amand-Montrond) : Yann Galut (PS)
Pays de la Loire
Sarthe : 3e (Le Lude) : Guy-Michel Chauveau (PS)
Provence-Alpes-Côte d’Azur
Bouches-du-Rhône : 10e (Gardane) : François-Michel Lambert (PS)
13e (Martigues) : Gaby Charroux (PCF)
Languedoc-Roussillon
Hérault : 9e (Montpellier-Lunel) : Patrick Vignal (PS)
Républicain67
 
Messages: 1819
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 11:57
Avertissements: 1

Combien de députés FN élus en 2017?

Messagede Républicain67 » Jeu 7 Avr 2016 15:19

Le Front national s’est 1988 le plus souvent heurté au mode de scrutin majoritaire à deux tours. Seuls trois députés frontistes ont été élus en duel depuis le rétablissement du scrutin d’arrondissement par le gouvernement de cohabitation de Jacques Chirac : Yann Piat dans la 3ème circonscription du Var en 1988 (seule rescapée des trente-cinq députés de 1986), avant de quitter le FN pour l’UDF, Marie-France Stirbois dans la 2ème d’Eure-et-Loir dans une élection partielle en 1989, avant d’être battue par Gérard Hamel (RPR) lors des législatives de 1993, et Jean-Marie Le Chevallier, maire de Toulon depuis 1995, dans la 1ère circonscription du Var en 1997 (élection invalidée en 1998, FN battu à l’élection partielle). A l’issue des élections législatives de 2012 (13% des voix au 1er tour), le FN a fait son retour à l’Assemblée nationale après quatorze ans d’absence, en faisant élire deux députés, Marion Maréchal-Le Pen dans la 3ème circonscription du Vaucluse et l’apparenté Gilbert Collard dans la 2ème du Gard. Il faut préciser que les deux parlementaires ont été élus dans le cadre de triangulaires Gauche-Droite-FN. Marine Le Pen a, quant à elle, été battue d’un peu plus d’une centaine de voix par le socialiste Philippe Kemel dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Stéphane Ravier, avec 49% des voix dans la 3ème des Bouches-du-Rhône, a également failli faire son entrée à la Chambre basse du Parlement.
La presse a divulgué ces derniers jours la stratégie du Front national pour les élections législatives de 2017. Vu que l’élection de Marine Le Pen à la présidence de la République est pratiquement impossible en 2017, le FN se concentre davantage sur les élections législatives, qui auront lieu un mois après la présidentielle. L’objectif avoué du parti d’extrême droite est l’élection d’un groupe à l’Assemblée nationale, soit au minimum quinze députés. Il a pour cela fait une analyse minutieuse des résultats obtenu dans chaque circonscription depuis la présidentielle de 2012. La circonscription la plus favorable au FN est la 3ème du Vaucluse, celle de Marion Maréchal-Le Pen, où le FN a obtenu son meilleur score de France au soir du 2ème tour des régionales de décembre 2015, soit 56,88% des suffrages exprimés pour la liste de la nièce de Marine Le Pen. La circonscription française la plus rétive au FN est quant à elle la 2ème de Paris, celle de François Fillon. Le FN a lors du dernier scrutin remporté aucune région, mais a atteint le meilleur score de son histoire, soit 6,8 millions de Français qui se sont prononcés pour lui, soit plus qu’à la présidentielle de 2012 (6,4 millions). Pour la première fois, le FN est devenu majoritaire dans un département, le Vaucluse en l’occurrence et a frôlé les 50% dans le Var. Surtout le FN a dépassé la barre des 50% + 1 des suffrages dans quatorze circonscriptions législatives du pays, toutes situées dans quatre départements, le Vaucluse, le Var, le Pas-de-Calais et les Bouches-du-Rhône. Ce qui ouvre des espoirs de conquêtes pour le parti d’extrême droite pour 2017.
Le FN vise prioritairement les 101 circonscriptions où il dépassé la barre des 40% des suffrages exprimés au second tour des régionales. Il a fait entre 40 et 45% des voix dans 97 circonscriptions, entre 45 et 50% dans 49 et dépassé la barre des 50% dans 14 (PACA et Bassin minier du Pas-de-Calais). C’est pourquoi le mouvement de Marine Le Pen va faire passer une période d’essai à ses candidats dans cette centaines de circonscription et surtout dans celle du « top 14 » (FN majoritaire le 13 décembre). Le FN veut éviter les polémiques (candidats racistes, violents…) de la campagne des départementales de mars 2015 et présenter des candidats impeccables, capables d’être élus. Le paquet sera mis par la direction nationale du parti frontiste dans les quatorze circonscriptions où il dépassé les 50% des voix le 13 décembre. D’après des propos de dirigeants du FN rapporté par Le Monde, des « personnalités d’ouverture » pourraient être candidates dans certaines d’entre elles. Dans cette liste de 14 circonscriptions, le FN en a identifiés quatre « en or » où ses listes ont dépassé la barre des 50% dès le 1er tour des régionales. La 11ème circonscription du Pas-de-Calais (Hénin-Beaumont) où Marine Le Pen devrait être candidate en fait partie, celle de Marion Maréchal-Le Pen aussi. Pourtant on est prudent au FN. Tout dépend du score de Marine Le Pen aux présidentielles. La situation politique et l’implantation réelle du FN ne sont pas les même d’une circonscription a une autre. Dans certains territoires, les scores des listes conduites par Marine et Marion Le Pen, et à moindre mesure par Florian Philippot en ACAL poussent les scores du FN vers le haut, alors que l’implantation locale du FN n’est pas aussi forte qu’on pourrait le croire. Steeve Briois est notamment très prudent. Pour lui les résultats des candidats FN ne sont pas arithmétiquement liés au score qu’y ont obtenu les listes FN aux régionales.
Voici la liste des circonscriptions que le FN vise en priorité (+ de 50% des voix au 2ème tour des régionales) :
Bouches-du-Rhône :
- 12ème : député sortant : Vincent Burroni (PS)
- 15ème : Michel Vauzelle (PS)
- 16ème : Bernard Reynès (LR)
Pas-de-Calais :
- 3ème : Guy Delcourt (PS)
- 10ème : Serge Janquin (PS)
- 11ème : Philippe Kemel (PS)
- 12ème : Nicolas Bays (PS)
Var :
- 4ème : Jean-Michel Couve (LR)
- 5ème : Georges Ginesta (LR)
- 6ème : Josette Pons (LR)
- 8ème : Olivier Audibert-Troin (LR)
Vaucluse :
- 2ème : Jean-Claude Bouchet (LR)
- 3ème : Marion Maréchal-Le Pen (FN)
- 4ème : Jacques Bompard (Ligue du Sud)

Sources : http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html, http://www.bfmtv.com/politique/le-fn-li ... 64368.html, http://www.lejdd.fr/Politique/Les-quato ... 017-779915, http://www.lopinion.fr/edition/politiqu ... ves-100126
Dernière édition par ploumploum le Ven 8 Avr 2016 15:58, édité 1 fois.
Raison: Fusion de sujets : existence d'un groupe et nombre de députés élus en 2017
Républicain67
 
Messages: 1819
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 11:57
Avertissements: 1

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Messagede Républicain67 » Ven 8 Avr 2016 21:40

Voilà. Après quelques recherches, j'ai trouvé la liste des 101 circonscriptions visées prioritairement par le FN pour 2017, celles où ses listes ont obtenu plus de 40% des voix au second tour des élections régionales de décembre 2015. J'espère qu'il n'en manque pas. J'ai pris comme source un document de Libération. http://www.liberation.fr/france/2016/04 ... ue_1444211 La carte en gris et rouge, sans les n° de circonscription était assez désagréable à analyser, mais je m'y suis forcé et donc voilà ces fameuses 101 circonscriptions. Dans celles-ci le parti de Marine Le Pen vise le casting parfait pour éviter les polémiques de la campagne des départementales de 2015 (dérapages racistes et antisémites notamment), surtout pour les quatorze où il a fait plus de 50% des voix aux régionales.

Circonscriptions avec + de 50% des suffrages exprimés au 2ème tour des régionales de 2015 :

Bouches-du-Rhône : 12ème circonscription, 15ème circonscription, 16ème circonscription
Pas-de-Calais : 3ème circonscription, 10ème circonscription, 11ème circonscription, 12ème circonscription
Var : 4ème circonscription, 5ème circonscription, 6ème circonscription, 8ème circonscription
Vaucluse : 2ème circonscription, 3ème circonscription, 4ème circonscription

40-50%:

Aisne : 1ère circonscription, 2ème circonscription, 3ème circonscription, 4ème circonscription, 5ème circonscription
Alpes-de-Haute-Provence : 1ère circonscription, 2ème circonscription
Hautes-Alpes : 1ère circonscription
Alpes-Maritimes : 2ème circonscription, 4ème circonscription, 5ème circonscription, 8ème circonscription, 9ème circonscription
Aube : 1ère circonscription, 2ème circonscription
Aude : 1ère circonscription, 2ème circonscription
Bouches-du-Rhône : 1ère circonscription, 3ème circonscription, 6ème circonscription, 8ème circonscription, 9ème circonscription, 10ème circonscription, 13ème circonscription
Doubs : 4ème circonscription
Gard : 1ère circonscription, 2ème circonscription, 3ème circonscription, 4ème circonscription, 6ème circonscription
Hérault : 5ème circonscription, 6ème circonscription, 7ème circonscription
Loiret : 4ème circonscription
Marne : 5ème circonscription
Haute-Marne : 2ème circonscription
Meurthe-et-Moselle : 5ème circonscription
Meuse : 1ère circonscription
Moselle : 4ème circonscription, 5ème circonscription, 6ème circonscription, 7ème circonscription
Nord : 3ème circonscription, 12ème circonscription, 13ème circonscription, 14ème circonscription, 15ème circonscription, 16ème circonscription, 17ème circonscription, 18ème circonscription, 19ème circonscription, 20ème circonscription
Oise : 1ère circonscription, 2ème circonscription, 3ème circonscription, 4ème circonscription, 5ème circonscription, 6ème circonscription
Pas-de-Calais : 1ère circonscription, 4ème circonscription, 5ème circonscription, 6ème circonscription, 7ème circonscription, 8ème circonscription, 9ème circonscription
Pyrénées-Orientales : 1ère circonscription, 2ème circonscription, 3ème circonscription, 4ème circonscription
Haut-Rhin : 4ème circonscription
Haute-Saône : 2ème circonscription
Somme : 1ère circonscription, 3ème circonscription, 4ème circonscription
Var : 1ère circonscription, 2ème circonscription, 3ème circonscription, 7ème circonscription
Vaucluse : 1ère circonscription, 5ème circonscription
Yonne : 3ème circonscription
Dernière édition par Républicain67 le Ven 8 Avr 2016 22:34, édité 1 fois.
Républicain67
 
Messages: 1819
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 11:57
Avertissements: 1

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Messagede Herimene » Ven 8 Avr 2016 22:28

Après, dans l'optique quand même très probable d'une victoire du candidat de droite à la Présidentielle (et encore plus si c'est Juppé), je pense qu'il serait particulièrement utile de sélectionner dans cette liste les circonscriptions où le député sortant est de gauche. Car c'est là que le FN a le plus de chances de gagner, car la gauche pourra possiblement accéder au second tour, soit en duel soit en triangulaire.

Aussi, je pense que les gains potentiels du FN dans le Pas-de-Calais et en Languedoc-Roussillon peuvent être très importants, car la gauche résistera dans la plupart des cas, ce qui handicapera beaucoup la droite. D'ailleurs n'oublions pas qu'Aliot a fini en tête d'un cheveu au second tour dans l'ex-région en décembre dernier.

Dans les circonscriptions où il se retrouvera en duel face à la droite, les chances du FN sont quand même bien plus minces, même s'il obtient un score stratosphérique au premier tour. C'est pourquoi par exemple je suis assez sceptique sur les possibilités de gains du FN dans le Var ou les Bouches-du-Rhône... un peu moins dans le Vaucluse où la droite est en lambeaux.

D'ailleurs dans les Bouches-du-Rhône, en dehors de la circonscription de Vauzelle que le FN peut en théorie difficilement perdre, je pense que FN a plus de chances dans la circonscription de Ravier (malgré le score pas si terrible que ça des Régionales dans le coin) car il devrait se retrouver en duel face au PS, que dans celles de Marignane-Vitrolles et Châteaurenard-Saint-Rémy-de-Provence, où la droite est trop bien implantée localement (et capte une bonne partie du vote FN aux élections locales) pour perdre dans un contexte de victoire à la présidentielle.

Dans le Var, là c'est il est vrai plus flou car Estrosi a fait de mauvais scores en dehors de l'agglomération toulonnaise. Aussi, la circonscription de l'est varois semble quasi assurée au FN (même si Rachline n'y va pas). Mais quand même pas mal de doutes que le FN arrive à battre les députés LR sortants dans les 3 autres où Marion Maréchal-Le Pen a dépassé les 50% aux Régionales. Mais là le casting du FN sera effectivement vraiment prépondérant.
Herimene
 
Messages: 1469
Inscription: Ven 6 Jan 2012 18:37
Localisation: Saône-et-Loire

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Les marchés publics expliqués aux élus locaux

Patrice Cossalter

Le droit de la commande publique a été bouleversé début 2016. Il est d'autant plus indispensable d'intégrer ce droit nouveau que les élus ont un rôle juridique, stratégique et de management dans la commande publique...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué au tourisme

Jean-Luc Boulin

Le tourisme représente un atout de plus en plus fort pour les collectivités locales : générateur d'emplois, facteur d'attractivité territoriale, créateur de lien social, il s'inscrit de façon transversale dans les politiques publiques. Comment, lorsqu'on est élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités