Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Changement des règles du mandat présidentiel?

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Changement des règles du mandat présidentiel?

Messagede cevenol30 » Jeu 15 Oct 2015 16:33

Bartolone a pondu un rapport se prononçant pour le septennat non renouvelable.
http://www.leparisien.fr/espace-premium ... 149541.php
( Et Attali approuve l'idée, afin de "réformer" sans campagne électorale permanente (tout en disant que l'essentiel se fait dans les 100 premiers jours, paradoxe):
http://www.leparisien.fr/international/ ... D-32280599 )
Quid de cette idée (ou autres changements du quinquennat) sur le fond?
Et sur la forme (lancée par un élément périphérique du pouvoir en place, trop tard probablement pour l'appliquer tout de suite)?
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Changement des règles du mandat présidentiel?

Messagede Herimene » Jeu 15 Oct 2015 18:39

A mon avis la plus grosse connerie qui a été faite, ça n'a pas été la mise en place du quinquennat mais celle de l'alignement des Législatives sur la Présidentielle (d'autant que les Législatives ont été décalées juste après la Présidentielle). Cela a transformé définitivement l'Assemblée en une "chambre d'enregistrement" au service du Président et du gouvernement. Je ne dis pas que cela était déjà pas mal le cas, mais le processus a été amplifié de manière très importante et irrémédiable.

5 ans c'est vrai que c'est relativement court comme mandat, mais c'est dans la moyenne de ce qui se fait dans les démocraties occidentales. On soulignera d'ailleurs qu'on est bien loin du modèle américain, où le mandat présidentiel dure 4 ans et où le Président est vraiment pour le coup perpétuellement en campagne, puisqu'il a à affronter des élections législatives tous les 2 ans.

Je ne sais pas si le quinquennat est supérieur au septennat, mais je trouve qu'un mandat renouvelable est une bien meilleure idée qu'un mandat non renouvelable, qui risque d'instaurer un système où le Président est tout puissant pendant tout son mandat et décide de tout sans se préoccuper le moins du monde de l'opinion. On risque d'arriver à un système profondément antidémocratique si cette réforme est mise en place, avec un président qui n'aurait jamais à affronter l'opinion après son élection et gouvernerait comme bon lui semble pendant 7 ans. Surtout, avec un Président aujourd'hui profondément rejeté par l'opinion, je me demande comment on peut envisager une telle réforme actuellement.
Herimene
 
Messages: 1469
Inscription: Ven 6 Jan 2012 17:37
Localisation: Saône-et-Loire

Re: Changement des règles du mandat présidentiel?

Messagede cevenol30 » Jeu 15 Oct 2015 19:40

Le but du quinquennat était justement d'éviter les cohabitations, notamment en alignant la durée du mandat présidentiel sur le législatif. Avec le septennat fût-il non renouvelable, on avait/aurait des bouts de mandat "qui dépassent" (5+2, 3+4 etc). Et dans le contexte politique et économique actuel, des alternances législatives donc gouvernementales en cours de mandat.
La spécificité française étant en effet le régime "semi-présidentiel, semi-parlementaire" de la Ve - ainsi qu'une structure politique multipartite et pas très encline aux compromis. En situation de "fait majoritaire", l'Assemblée et le gouvernement sont de fait plus ou moins à la botte du Président. Dans le septennat, le fait que l'un et l'autre n'aient pas la même durée de mandat restante pouvait induire un décalage mais ça ne jouait guère.
Si déjà les législatives quinquennales étaient avant la présidentielle (c'est ce qui aurait dû se passer sans une nouvelle modification), il est clair que ça revaloriserait le Parlement puisque la présidentielle serait (pour le coup) le scrutin de confirmation où on déciderait de mettre un président du même bord que le gouvernement récemment formé (ou d'élire un président en mesure de dissoudre l'Assemblée un après son élection - à elle). Le côté gênant là étant d'une part que c'est le président qui est censé être la clé de voûte et d'autre part que le choix dans de nombreuses circonscriptions est plus restreint qu'à la présidentielle (qui a en plus le rôle de rampe de lancement pour les petits et moyens partis).

Sinon, je suis d'accord pour le côté potentiellement anti-démocratique que ça peut avoir. Le but côté Attali étant de "pouvoir réformer" autrement dit de faire passer des réformes impopulaires (or la démocratie, si elle a un intérêt concret, c'est bien d'empêcher ça).
Côté Bartolone je soupçonne une intention de revaloriser l'Assemblée.
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52


Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'action sociale et à la solidarité

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques sociales locales : les acteurs et contextes d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention (l'enfance et la famille, les personnes âgées, les handicapés, la lutte contre l'exclusion, la santé...)...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux sports

Patrick Bayeux

Aucune obligation n'incombe aux communes en matière de politique sportive. En effet, le sport a cette particularité de n'avoir fait l'objet d'une répartition de compétences ni dans les lois de décentralisation, ni même dans la loi sur le sport...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité