Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales pour la République en Marche !

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2017 et au renouvellement d'une moitié du Sénat français.

Re: Les sénatoriales pour la République en Marche !

Messagede Relique » Ven 22 Sep 2017 14:41

Il faut quand même arrêté de parler toujours de 2014 et de la création d'En Marche.

L'immense majorité des grands électeurs n'appartiennent à aucun parti politique. C'est sur cet électorat que se sont faites les victoires et les défaites. C'est l'impact des réformes de droite entre 2007 et 2012 qui ont fait basculer pour la première fois le sénat. Car même si 2008 avait été une bonne année pour la gauche aux municipales, beaucoup de résultats nous avaient surpris, du fait du changement de vote de grands électeurs (et non de changement de grands électeurs).

Le plus intéressant ne sera peut-être pas le nombre d'élus. Le plus intéressant sera le résultat. Combien de grands électeurs voteront pour des candidats de la majorité ? Il faudra voir, dans les départements ruraux, où les grands électeurs semblent approuver la politique du gouvernement, et où les grands électeurs ne l'approuvent pas.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1995
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Les sénatoriales pour la République en Marche !

Messagede VIC57 » Ven 22 Sep 2017 16:37

J'ajouterais que les grands électeurs sont sociologiquement plus favorables à REM : très peu d'ouvriers, de jeunes, de chômeurs, beaucoup de fonctionnaires, cadres, indépendants. Donc si même eux ne votent pas massivement REM c'est qu'il y a peut-être une remise en cause à trouver quelque part...
VIC57
 
Messages: 68
Inscription: Dim 3 Nov 2013 15:39

Re: Les sénatoriales pour la République en Marche !

Messagede alamo » Ven 22 Sep 2017 17:05

pba a écrit:Qu'appellez vous "veste monumentale "? En chiffre celà donne quoi ?? je vous rappelle que les sénatoriales ont pour électeurs les représentants des conseils municipaux élus en 2014, lesquels ont été largement remporter par la droite . DONC REM ne peut gagner ...seulement progresser

Quant aux effets du plan logement pas si absurde que vous l'indiquez , bien malin pour mesurer son impact sur l'électorat sénatorial .
De plus, cet électorat "bien marqué à droite "comme indiqué précédemment, ne voit certainement bon nombre de mesures comme négatives ...De m^me certains élus de gauche verront d'un bon oeil la mobilité annoncée dans l'habitat social, son absence empêchant ceux qui devraient occuper un logement social phagocité à vie pour l'instant ..(croyez-en mon expérience d'élu) Delà, presqu'à dire que ce plan logement peut avantager le mouvement REM ....


Par veste monumentale, j'entendrais un nombre de sénateurs à la sortie moins nombreux que l'actuel groyupe de ralliés.
ce serait un signal fort (on peut rêver)

Concernat la réforme logement, je pourrais expliquer en quoi elle est à la fois injuste, absurde, témoignant d'une totale méconnaissance du sujet et au final totalement contre productive par rapport à ses objectifs (puisqu'elle provoquerait beaucoup plus de perte de recettes budgétaires qu'elle ne prévoit d'économies), mais ça risque d'être long et un peu technique, je n'ai pas le temps tout de suite.

J'en débats plutôt actuellement dans le milieu professionnel (élargi), au sein duquel, c'est très rare, il y a unanimité dans la fronde (j'y participe), du patron de Nexity aux associations de locataires et du MEDEF à la Fondation Abbé Pierre, en passant par les Elus de tous bords connaissant un peu le logement social (j'ai vu hier une tribune cosignée par les présidents, l'un PS et l'autre LR, des deux gros offices HLM du Nord).
et ce malgré toutes les tentatives du régime (allez, on a le droit de l'appeler comme ça, on le fait pour d'autres pays) de diviser pour régner en essayant de s'attirer les bonnes grâces des propriétaires fonciers ou des majors de la promotion.

Ceci étant, votre phrase sur la mobilité dans le logement social et les locataires HLM à vie est intéressante, en ce qu'elle montre comment des non connaisseurs du sujet (il n'y a là rien de péjoratif, je le précise) peuvent être intoxiqués par l'enfumage actuel sur le sujet. juste sur ce point : d'une part les locataires du parc HLM atteignant le double du plafond de ressources sont environ 8.000 sur 4,5 millions. près de 60% des locataires HLM appartiennent aujourd'hui au quartile de population le plus pauvre (et près de 90% des nouveaux entrants dans le parc), ils étaient 10% en 1975.
d'autre part les politiques visant à ne concentrer dans le parc social (qui n'a jamais été fait pour ça) que les plus pauvres parmi les pauvres ont déjà montré à quel point elles aggravaient le développement de ghettos invivables.
ce n'est peut-être pas la peine d'en rajouter...
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Les sénatoriales pour la République en Marche !

Messagede alamo » Ven 22 Sep 2017 17:08

VIC57 a écrit:J'ajouterais que les grands électeurs sont sociologiquement plus favorables à REM : très peu d'ouvriers, de jeunes, de chômeurs, beaucoup de fonctionnaires, cadres, indépendants. Donc si même eux ne votent pas massivement REM c'est qu'il y a peut-être une remise en cause à trouver quelque part...


Certes mais même dans la classe moyenne, quelqu'un qui travaille de près ou de loin dans le grand secteur immobilier/construction, qui est élu local, qui envisage d'accéder à la propriété, qui est allocataire de l'APL ou chômeur, ou simplement qui a des enfants étudiants, et qui vote LREM, ça me fait un peu penser à un cochon entrant dans une charcuterie...
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Les sénatoriales pour la République en Marche !

Messagede pierrep » Ven 22 Sep 2017 17:30

alamo a écrit:
VIC57 a écrit:J'ajouterais que les grands électeurs sont sociologiquement plus favorables à REM : très peu d'ouvriers, de jeunes, de chômeurs, beaucoup de fonctionnaires, cadres, indépendants. Donc si même eux ne votent pas massivement REM c'est qu'il y a peut-être une remise en cause à trouver quelque part...


Certes mais même dans la classe moyenne, quelqu'un qui travaille de près ou de loin dans le grand secteur immobilier/construction, qui est élu local, qui envisage d'accéder à la propriété, qui est allocataire de l'APL ou chômeur, ou simplement qui a des enfants étudiants, et qui vote LREM, ça me fait un peu penser à un cochon entrant dans une charcuterie...

Très intéressant sens de la mesure et prise de parti ( et à partie) ...
pierrep
 
Messages: 1014
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Les sénatoriales pour la République en Marche !

Messagede Azertyuiop » Ven 22 Sep 2017 19:09

VIC57 a écrit:J'ajouterais que les grands électeurs sont sociologiquement plus favorables à REM : très peu d'ouvriers, de jeunes, de chômeurs, beaucoup de fonctionnaires, cadres, indépendants. Donc si même eux ne votent pas massivement REM c'est qu'il y a peut-être une remise en cause à trouver quelque part...

Pour les ouvriers et les chômeurs, je ne dis pas. Par contre, les jeunes que je connais sont dans leur grande majorité favorables à Macron et à un point que ça en devient de la dévotion à l'état pur.

Relique a écrit:Il faut quand même arrêté de parler toujours de 2014 et de la création d'En Marche.

L'immense majorité des grands électeurs n'appartiennent à aucun parti politique. C'est sur cet électorat que se sont faites les victoires et les défaites. C'est l'impact des réformes de droite entre 2007 et 2012 qui ont fait basculer pour la première fois le sénat. Car même si 2008 avait été une bonne année pour la gauche aux municipales, beaucoup de résultats nous avaient surpris, du fait du changement de vote de grands électeurs (et non de changement de grands électeurs).

Sur l'autre série, j'aurai été tout à fait d'accord mais là, en comptant Paris et la petite couronne, on élit déjà 32 sénateurs pour un collège électoral composé à quasiment 100% de grands électeurs et on peut rajouter que la grosse vingtaine de sénateurs élus dans la Grande Couronne sont élus très majoritairement par des élus urbains. Le vote des ruraux donnent toujours des surprises ici ou là qui accentuent un peu plus les défaites et les victoires (Lozère, Loiret et Morbihan en 2011 en faveur de la gauche, Haute-Saône, Aveyron, Ardèche et Aisne pour la droite en 2014) mais aussi les résistances : voir la gauche conserver tant de sièges en 2014 en Gironde et en Charente n'était pas évident sans même parler du cas Guérini. Mais le reste s'expliquait toujours par les mouvements de bascule aux municipales et représentaient quand même le gros des résultats tout à sachant que le camp vaincu gardait quand même de très nombreuses villes : là, la REM ne peut compter que sur quelques ralliements ici ou là.

Donc, pas de surinterprétation, mais pas de sous-interprétation non plus. Car si en effet, comme l'évoque Alamo, la REM se retrouve avec moins d'élus que de sortants dans cette série (improbable quand même), ça va être dur de se défausser, et même sans aller forcément jusqu'à un tel résultat.
Azertyuiop
 
Messages: 1432
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Les sénatoriales pour la République en Marche !

Messagede PhB » Ven 22 Sep 2017 21:09

alamo a écrit:Concernant la réforme logement, je pourrais expliquer en quoi elle est à la fois injuste, absurde, témoignant d'une totale méconnaissance du sujet et au final totalement contre productive par rapport à ses objectifs (puisqu'elle provoquerait beaucoup plus de perte de recettes budgétaires qu'elle ne prévoit d'économies), mais ça risque d'être long et un peu technique, je n'ai pas le temps tout de suite.

Mézalors, il y aurait pire que Duflot ?
;-P
PhB
 
Messages: 568
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: Les sénatoriales pour la République en Marche !

Messagede pba » Ven 22 Sep 2017 23:25

stephed a écrit:Si c'est par rapport à ce qu'aurait donné le résultat en 2014-2015 avant la création du mouvement ce sera un succès, si c'est par rapport à ce qu'aurait donné le résultat en juin 2017 juste après les législatives où la majorité du sénat était alors nettement gagnable (avec la présidence pour François Patriat ou Michel Mercier d'ailleurs comme corolaire) ce sera un échec.


Jamais la majorité du Sénat n'a été considéré comme possible par REM, même avec des alliés. Seulun objectif d'être le second groupe a été envisagé .
Relique a écrit:l faut quand même arrêté de parler toujours de 2014 et de la création d'En Marche.

L'immense majorité des grands électeurs n'appartiennent à aucun parti politique. C'est sur cet électorat que se sont faites les victoires et les défaites. C'est l'impact des réformes de droite entre 2007 et 2012 qui ont fait basculer pour la première fois le sénat. Car même si 2008 avait été une bonne année pour la gauche aux municipales, beaucoup de résultats nous avaient surpris, du fait du changement de vote de grands électeurs (et non de changement de grands électeurs).

Le plus intéressant ne sera peut-être pas le nombre d'élus. Le plus intéressant sera le résultat. Combien de grands électeurs voteront pour des candidats de la majorité ? Il faudra voir, dans les départements ruraux, où les grands électeurs semblent approuver la politique du gouvernement, et où les grands électeurs ne l'approuvent pas.


Excusez moi, Relique, mais :
-la composition des conseils municipaux et donc des délégués est très directement liée aux résultats des municipales, lesquels furent marqué par un net succès de la droite .
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lec ... es_de_2014

et ce succès est amplifié en nombre de conseillers et de délégués par le scrutin appliqué largement : prime majoritaire de 50% . Ce qui veut dire qu'en moyenne, si la droite a gagné par 46% au national contre 42% (2ème tour), elle a remporté
Vous ne pouvez pas dire que la grande majorité des grands électeurs n'appartiennent pas à un camp :
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html
Selon les données du Monde, sur 208 000 conseillers élus en 2014, 98 000 sont de droite,70 000 de gauche (socialite et non), 9 000 du centre (largement à droite en 2014) et 34 000 divers .
Un divers droite , même non encarté , a été choisi pour ses affinités idéologiques, aussi bien dans les départements ruraux qu'urbain.

VIC57 a écrit:J'ajouterais que les grands électeurs sont sociologiquement plus favorables à REM : très peu d'ouvriers, de jeunes, de chômeurs, beaucoup de fonctionnaires, cadres, indépendants. Donc si même eux ne votent pas massivement REM c'est qu'il y a peut-être une remise en cause à trouver quelque part...


Je ne saisi pas votre affirmation , car comme je viens de l'écrire, les grands électeurs sont socilogiquement plus favorables à la droite républicaine qui a permis son élection.

alamo a écrit:Ceci étant, votre phrase sur la mobilité dans le logement social et les locataires HLM à vie est intéressante, en ce qu'elle montre comment des non connaisseurs du sujet (il n'y a là rien de péjoratif, je le précise) peuvent être intoxiqués par l'enfumage actuel sur le sujet. juste sur ce point : d'une part les locataires du parc HLM atteignant le double du plafond de ressources sont environ 8.000 sur 4,5 millions.


Cher Alamo, comme élu, je ne méconnais pas le sujet, même si je n'ai pas les m^mes a-priori idéologiques que moi: dites -moi combien de locataires dépasse le plafond de ressources et dans combien de cas , ce dépassement entraine un sur-loyers ??
http://www.latribune.fr/vos-finances/im ... -hlm-.html

Il faut dire, et ce n'est pas d'aujourd'hui que certains par décision idéologique refusent d'appliquer le sur-loyer :
https://www.humanite.fr/19_04_2011-la-f ... une-470478

et ce n'est pas d'aujourd'hui: il est donc compréhensible de voir des offices en difficultés financières , aggravées parfois par le manque de rigueur à recouvrer les loyers eux-mêmes .
pba
 
Messages: 666
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: Les sénatoriales pour la République en Marche !

Messagede alamo » Sam 23 Sep 2017 08:37

PhB a écrit:
alamo a écrit:Concernant la réforme logement, je pourrais expliquer en quoi elle est à la fois injuste, absurde, témoignant d'une totale méconnaissance du sujet et au final totalement contre productive par rapport à ses objectifs (puisqu'elle provoquerait beaucoup plus de perte de recettes budgétaires qu'elle ne prévoit d'économies), mais ça risque d'être long et un peu technique, je n'ai pas le temps tout de suite.

Mézalors, il y aurait pire que Duflot ?
;-P


C'est comme en sport, tous les records sont faits pour être battus ;-)

Et depuis plus de dix ans, on sait tous dans le métier que chaque année va être pire que la précédente, mais probablement meileure que la prochaine...

plus sérieusement, je rappelle que si évidemment je considère que C. Duflot était une déplorable ministre du logement, qui a fait quelques dégâts, j'ai toujours ricané quand j'entendais certains représentants de lobbies de l'immobilier lui imputer tous les maux du secteur, alors qu'ils en étaient eux-mêmes responsables.

Eco92 en est témoin...
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Les sénatoriales pour la République en Marche !

Messagede alamo » Sam 23 Sep 2017 09:22

pba a écrit:
alamo a écrit:Ceci étant, votre phrase sur la mobilité dans le logement social et les locataires HLM à vie est intéressante, en ce qu'elle montre comment des non connaisseurs du sujet (il n'y a là rien de péjoratif, je le précise) peuvent être intoxiqués par l'enfumage actuel sur le sujet. juste sur ce point : d'une part les locataires du parc HLM atteignant le double du plafond de ressources sont environ 8.000 sur 4,5 millions.


Cher Alamo, comme élu, je ne méconnais pas le sujet, même si je n'ai pas les m^mes a-priori idéologiques que moi: dites -moi combien de locataires dépasse le plafond de ressources et dans combien de cas , ce dépassement entraine un sur-loyers ??
http://www.latribune.fr/vos-finances/im ... -hlm-.html

Il faut dire, et ce n'est pas d'aujourd'hui que certains par décision idéologique refusent d'appliquer le sur-loyer :
https://www.humanite.fr/19_04_2011-la-f ... une-470478

et ce n'est pas d'aujourd'hui: il est donc compréhensible de voir des offices en difficultés financières , aggravées parfois par le manque de rigueur à recouvrer les loyers eux-mêmes .


C'est bien ce que je disais : 8.000 foyers sur 4,8 millions (4,5 en logement familial) atteignent le double du plafond correspondant à leur logement soit 0,17%
53.000 appartienent au 10ème décile de revenu (les 10% de Français les plus riches), ça fait 1,1%
on ne bâtit pas une politique du logement en mettant en avant ces cas anecdotiques; c'est d'aileurs ce que dit T. Repentin, que bien évidemment je connais.

Au-dessus, on est dans la confusion complète sur le terme de logement social. la part de locataires appartenant aux trois derniers déciles n'a aucun intérêt puisque dans le logement social au sens de la loi SRU est inclus le PLS, qui concerne près de 80% de la population. Comme par ailleurs les journalistes ont le chic pour intégrer dans le calcul le PLI et même le logement à loyer maîtrisé des ZAC parisiennes (voir le nombre d'Elus ou autres accusés d'occuper illégalement un "logement social" alors qu'ils habitaient des logements à 18 € / m²), on est dans l'habituel blabla de journalistes ne comprenant pas le sujet dont ils parlent. Et si le Gouvernement, comme il l'a annoncé, intégrait le LLI (aux loyers du Pinel !) dans le calcul SRU, il serait inévitable que dans tout ce qui se construit on ait 35% des occupants du "logement social" (pour les médias) nouveau appartenant aux 30% les plus "riches" de la population. Je mets des guillemets parce que dans un pays où le revenu médian est de 1.600 €, la notion de "riche" est à l'appréciation de chacun
Le logement social regroupant plusieurs types de financements liés à des plafonds de ressources, n'est pertinente que la comparaison du revenu avec le plafond correspondant au logement que l'on occupe.

Par aileurs, ce n'est pas par "idéologie" que nombre de bailleurs et de villes ne veulent pas appliquer les surloyers, mais pour éviter de faire partir les locataires (de moins en moins nombreux) dont la présence fait que le quartier n'est pas encore tout à fait un ghetto, qui paient leur loyer, ne dégradent rien et dont les enfants permettent aux écoles de ressembler encore à des écoles.
C'est Plaine Commune qui est citée dans l'article, si vous connaissiez un peu St-Denis, Aubervilliers et les communes avoisinantes, et en aviez vu l'évolution, ghettoisation de certains quartiers, communautarisme parfois entretenu par certains élus (si vous saviez ce que M. Salvator, à l'époque maire PS d'Aubervilliers, nous demandait de prévoir dans une résidence pour étudiants et jeunes...) vous approuveriez peut-être "l'idéologie" locale sur ce point (pas forcément sur d'autres, j'en conviens, ça m'est arrivé d'ailleurs assez souvent d'être en désaccord avec S. Peu)

Evidemment dans mon métier je fréquente beaucoup d'Elus, et même si certains ont montré une connaissance plus pointue que d'autres sur le sujet (de tous bords : au hasard Pinte, Le Bouillonnec, Laurent, Lesparre...), je n'en ai encore jamais croisé un qui maîtrise l'ensemble des mécanismes, il est vrai compliqué, du secteur.
Et je le répète, ce n'est pas péjoratif (et ça ne l'était pas dans mon post précédent), chacun son métier.

Ce n'est donc pas un "a priori idéologique" qui apparaissait dans mon message, mais un avis de professionnel.

En ce moment, le front contre le projet de loi est quasi unanime, et il n'y a pas que moi pour le juger inepte et irresponsable :

http://mobile.lemonde.fr/logement/artic ... cebook.com

Vouloir piquer 1,4 milliard dans les poches des plus pauvres pour compenser la moitié du cadeau fait aux vrais riches (pas ceux qui occupent encore leur logement conventionné), ce n'est même plus un mélange de Sarkozy et Hollande, là on remonte à Reagan et Thatcher...
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

PrécédenteSuivante

Retourner vers Elections sénatoriales de 2017

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de dix ans par Fabrice Jobard, qui est reconnu comme un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la participation, la démocratie locale et la citoyenneté

Jérôme Dupuis

Du budget participatif à la territorialisation des services municipaux et intercommunaux et aux panels des pratiques participatives, en passant par les repas de quartier, les comités d'engagement au...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités