Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Désunion de la gauche

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2014 et au renouvellement de la seconde moitié du Sénat français.

Re: Désunion de la gauche

Messagede ChristianC. » Mer 8 Oct 2014 15:49

On lit plus haut: "ALLIER : Gauche majoritaire : la "logique" politique aurait été que le PS laisse au PC un siège de sénateur (Le PS a 2 députés sur 3, le troisième est PRG). Un siège perdu. Mais il est vrai que les relations PS-PC dans l'Allier ont toujours été très conflictuelles, et ceci depuis la scission de 1920..."

Il paraît difficile de considérer que dans l'Allier, la gauche était "majoritaire" et n'a dû sa défaite qu'à sa division. Au premier tour les deux candidats PCF obtenaient 155 (Blanchet) et 145 (Bidet) voix (moyenne 150), les deux PS 187 (Denizot) et 103 (Boulade) voix (moyenne 145), les deux PRG 39 et 21 voix (moyenne 30); soit une moyenne totale théorique de 325 voix. En face, les trois candidats UMP obtenaient respectivement 401 (Dériot), 244 (Malhuret) et 184 (Périssol) voix. Après le désistement de Périssol, Dériot et Malhuret pouvaient compter sur une moyenne de 414 voix (829/2). Au second tour, il n'y a pas eu (explicitement) désunion de la gauche: Bidet (2d PCF), Boulade (2d PS) et les deux PRG se sont retirés, ne laissant face à Dériot et Malhuret que le PS et la PCF arrivés en tête de la gauche au premier tour. Cela ne pouvait suffire, les mauvais reports ne faisant qu'accentuer une défaite prévisible: Dériot 509, Malhuret 428, Denizot 266, Blanchet 235 (ces deux derniers très loin de la moyenne théorique de la gauche, 325). La gauche n'a même pas profité de la candidature UDI (Coulon), qui a bloqué 224 voix au premier tour et 235 au second.
ChristianC.
 
Messages: 119
Inscription: Ven 20 Sep 2013 20:55

Re: Désunion de la gauche

Messagede Corondar » Mer 8 Oct 2014 17:31

Je souscris complètement à l'analyse de Zanas : le PS a de plus en plus de mal à faire le plein des voix socialistes, alors faire le plein des voix d'union de la gauche, cela me parait optimiste. Pour cela il faudrait plus que des listes d'union bricolées entre état-major. La ligne gouvernementale étant ce qu'elle est (les déclarations d'amour répétées de Valls aux entreprises), je pense que les désaccords de fond entre les différentes composantes de la gauche vont rendre les reports mécaniques beaucoup plus aléatoires lors des scrutins à venir (et je pense qu'il en aurait été de même aux sénatoriales, même avec listes uniques).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2186
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Précédente

Retourner vers Elections sénatoriales de 2014

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au tourisme

Jean-Luc Boulin

Le tourisme représente un atout de plus en plus fort pour les collectivités locales : générateur d'emplois, facteur d'attractivité territoriale, créateur de lien social, il s'inscrit de façon transversale dans les politiques publiques. Comment, lorsqu'on est élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité