Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Parité des vice-présidences

Chambre de discussion sur les élections régionales qui seront organisées en décembre 2015. Retrouvez toute l'actualité de cette échéance électorale.

Parité des vice-présidences

Messagede Zanas » Mer 20 Jan 2016 19:21

Je regardais les différents exécutifs régionaux, et je m'apercevais que quasi systématiquement le premier vice-président était un homme, que le président soit un homme ou une femme. Je sais qu'il n'est pas obligatoire d'alterner le sexe dans les exécutifs, mais pourquoi ? Ça semblerait quand même assez logique, dès lors qu'on l'oblige dans la constitution des listes de candidats. De toute façon, ça n'empêcherait même pas les machistes de donner des délégations allégées à la 1e, 3e, 5e vice-présidente... mais ce serait pour le symbole.

Palme à la région Auvergne-Rhône-Alpes, où 6 des 8 premières places de l'exécutif (présidence et 7 premières vice-présidences) sont occupées par des hommes : un bel exemple ! Mauvaise élève aussi, la Martinique qui a un président et trois vice-présidents hommes sur 4 !

Lorsque la présidente est une femme, l'alternance sexuelle est bien plus facile :
- Michel Neugnot pour Marie-Guite Dufay en BFC
- Jérôme Chartier pour Valérie Pécresse en IdF
- seule Sylvia Pinel est la première vice-présidente d'une présidente, et c'est dans une région de gauche, bien évidemment.

Finalement, les seules premières vice-présidentes sont :
- en Guadeloupe, Marie-Camille Mounien
- en LRMP donc, Sylvia Pinel
- en NPDCP, Valérie Létard
- en Normandie, Sophie Gaugain

4 premières vice-présidences, contre 3 présidences. Il y a nettement du mieux !

Pour la Corse, il n'y a que deux vice-présidences, et je ne sais pas si Vanina Borromei est la première ou la 2e, ou si ce sont deux "co-vice-présidences".
Zanas
 
Messages: 555
Inscription: Ven 31 Jan 2014 16:10
Localisation: Paris

Re: Parité des vice-présidences

Messagede spinto » Mer 20 Jan 2016 20:14

Zanas a écrit:Jseule Sylvia Pinel est la première vice-présidente d'une présidente, et c'est dans une région de gauche, bien évidemment.


Je ne veux pas vous décevoir, mais cette vice-présidence tient plus à des accords politiques qu'aux valeurs de gauche de la majorité élue. Elle était d'ailleurs initialement promise à Damien Alary (qui n'était pas par ailleurs un modèle de renouvellement, au-delà de la question de la féminisation).

Pour le reste, assez d'accord sur le fond (pas forcément sur la 1ère vice-présidence, mais au moins sur une parité au global).
spinto
 
Messages: 629
Inscription: Jeu 26 Nov 2009 01:54

Re: Parité des vice-présidences

Messagede padamalgam » Mer 20 Jan 2016 22:23

je préfèrerais que les pdts de région choisissent leurs vice-présidents sur des critères de compétence plutôt que de sexe. Ce pays crève du communautarisme dont le féminisme en est une illustration
padamalgam
 
Messages: 253
Inscription: Mer 18 Nov 2015 17:46

Re: Parité des vice-présidences

Messagede ploumploum » Mer 20 Jan 2016 22:43

Zanas a écrit:Je regardais les différents exécutifs régionaux, et je m'apercevais que quasi systématiquement le premier vice-président était un homme, que le président soit un homme ou une femme. Je sais qu'il n'est pas obligatoire d'alterner le sexe dans les exécutifs, mais pourquoi ? Ça semblerait quand même assez logique, dès lors qu'on l'oblige dans la constitution des listes de candidats. De toute façon, ça n'empêcherait même pas les machistes de donner des délégations allégées à la 1e, 3e, 5e vice-présidente... mais ce serait pour le symbole.

Palme à la région Auvergne-Rhône-Alpes, où 6 des 8 premières places de l'exécutif (présidence et 7 premières vice-présidences) sont occupées par des hommes : un bel exemple ! Mauvaise élève aussi, la Martinique qui a un président et trois vice-présidents hommes sur 4 !

Lorsque la présidente est une femme, l'alternance sexuelle est bien plus facile :
- Michel Neugnot pour Marie-Guite Dufay en BFC
- Jérôme Chartier pour Valérie Pécresse en IdF
- seule Sylvia Pinel est la première vice-présidente d'une présidente, et c'est dans une région de gauche, bien évidemment.

Finalement, les seules premières vice-présidentes sont :
- en Guadeloupe, Marie-Camille Mounien
- en LRMP donc, Sylvia Pinel
- en NPDCP, Valérie Létard
- en Normandie, Sophie Gaugain

4 premières vice-présidences, contre 3 présidences. Il y a nettement du mieux !

Pour la Corse, il n'y a que deux vice-présidences, et je ne sais pas si Vanina Borromei est la première ou la 2e, ou si ce sont deux "co-vice-présidences".



Je vais peut-être me faire tacler par les féministes de pacotille mais je ne vois pas l'utilité de garantir l'alternance des sexes entre président et 1er vice-président. La loi sur la parité doit aboutir dans l'idéal à un équilibre dans le rapport homme femme. L'idéal est bien sûr 50/50 mais un 52/48 dans un sens ou l'autre n'est pas mal non plus.
Sachant que la loi prévoit une certaine latitude dans le nombre de vice-présidence (jusqu’à 15 je crois), que ferait-on dans le cas d'un exécutif impair ?
On coupe le président en 2 en inventant une co-présidence (concept que je trouve débile) ou le poste de président délégué (évoqué pour LRMP) ? Non Merci.

La logique de la Vème (que je défends) s'est diffusée à travers les différentes échelles. Le ou la présidente est l'autorité suprême qui dispose de la légitimé (nationale/régionale/locale) et qui doit donc guider ou prendre seul(e) les décisions. Donc être élu d'une certaine manière pour le distinguer des autres détenteurs (secondaires) de la légitimité (ici les VP). D'où le mode de scrutin différent pour élire le/la Président(e) du CR et les VP.


P-S : je suis plus choqué par l'absence de parité ou d'équilibre hommes-femmes dans les nouveaux EPT de la Métropole du Grand Paris (pas d'obligation de parité dans les élus territoriaux et Vice-présidences élus un par un. On aboutit alors à des situations du type EPT n°10 : exécutif de 13 hommes.)
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12576
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Parité des vice-présidences

Messagede YannGael » Jeu 21 Jan 2016 00:07

Zanas a écrit:Palme à la région Auvergne-Rhône-Alpes, où 6 des 8 premières places de l'exécutif (présidence et 7 premières vice-présidences) sont occupées par des hommes : un bel exemple ! Mauvaise élève aussi, la Martinique qui a un président et trois vice-présidents hommes sur 4 !


En Auvergne-Rhône-Alpes, la première femme vice présidente est 3 dans l'ordre protocolaire (Béatrice Berthoux), ensuite 5 ème (Juliette Jarry), 8 ème (Emilie Bonnivard), 10 ème (Martine Guibert), 12 ème (Stéphanie Pernod-Beaudon), 14 ème (Florence Verney-Carron) et 15 ème (Marie-Camille REY)
YannGael
 
Messages: 88
Inscription: Dim 30 Nov 2014 01:01

Re: Parité des vice-présidences

Messagede MiniM » Jeu 21 Jan 2016 00:34

padamalgam a écrit:je préfèrerais que les pdts de région choisissent leurs vice-présidents sur des critères de compétence plutôt que de sexe. Ce pays crève du communautarisme dont le féminisme en est une illustration


Mieux vaut le communautarisme que le sexisme, le racisme ou la discrimination.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1083
Inscription: Sam 22 Jan 2011 00:16

Re: Parité des vice-présidences

Messagede Azertyuiop » Jeu 21 Jan 2016 02:31

MiniM a écrit:
padamalgam a écrit:je préfèrerais que les pdts de région choisissent leurs vice-présidents sur des critères de compétence plutôt que de sexe. Ce pays crève du communautarisme dont le féminisme en est une illustration


Mieux vaut le communautarisme que le sexisme, le racisme ou la discrimination.

Non, puisque la parité est une discrimination institutionnalisée, donc reconnue et approuvée par l'Etat. Elle est donc pire que la "discrimination empirique". Je rajoute aussi que trier les élus en fonction de leur sexe, c'est du sexisme.
Azertyuiop
 
Messages: 1431
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 14:46

Re: Parité des vice-présidences

Messagede MiniM » Jeu 21 Jan 2016 06:46

Azertyuiop a écrit:
MiniM a écrit:
padamalgam a écrit:je préfèrerais que les pdts de région choisissent leurs vice-présidents sur des critères de compétence plutôt que de sexe. Ce pays crève du communautarisme dont le féminisme en est une illustration


Mieux vaut le communautarisme que le sexisme, le racisme ou la discrimination.

Non, puisque la parité est une discrimination institutionnalisée, donc reconnue et approuvée par l'Etat. Elle est donc pire que la "discrimination empirique". Je rajoute aussi que trier les élus en fonction de leur sexe, c'est du sexisme.


Soit, mais sans la parité, il y aurait encore des tonnes de conseils à 70, 80% masculins. Ce qui est du sexisme encore pire.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1083
Inscription: Sam 22 Jan 2011 00:16

Re: Parité des vice-présidences

Messagede Azertyuiop » Jeu 21 Jan 2016 12:11

MiniM a écrit:Soit, mais sans la parité, il y aurait encore des tonnes de conseils à 70, 80% masculins. Ce qui est du sexisme encore pire.

Premièrement, il n'y a aucune raison valable de trier les gens selon leur sexe, donc à partir de là, faire ce genre de statistiques, en plus d'être du sexisme, n'a pas lieu d'être, pas plus que de faire des statistiques ethniques. Donc qu'il y ait 100% d'hommes ou de femmes, ou 50/50, qu'importe ? Deuxièmement, le pire dans l'histoire est de combattre la "discrimination" (si tant est qu'il y en ait une dans le cas présent) par de la discrimination. Ce genre de pratique aura en plus tendance à favoriser une cumularde face à un homme nouveau en politique, c'est donc complètement absurde de traiter le problème ainsi.

Après, on peut finir par se demander pourquoi quand on compare les variables "sexe" dans les assemblées, les hommes reviennt très souvent en grande majorité. Statistiquement, ça peut interpeller. Je ne vais pas développer deux cents pages sur le principe de corrélation, mais il faut garder à l'esprit que les statistiques bruts ne veulent pas dire grand-chose (pour ne pas dire rien) et qu'il est absolument vital de regarder de très près la réalité au-delà des chiffres si l'on souhaite en tirer un quelconque enseignement.

Au delà du fait que la parité est un très mauvais moyen de féminiser les institutions politiques, on remarque qu'avant même que la loi sur la parité soit adoptée, le pourcentage d'élues augmentait, et qu'aujourd'hui, la vitesse de féminisation (je parle des scrutins majoritaires) n'a pas beaucoup été augmentée. En réalité, s'il y a encore seulement un quart de femmes député, c'est avant tout dû au fait que les sortants sont très souvent réélus, et quand ils sont battus, ils sont souvent réinvestis la fois suivante, car connus sur le terrain. Cela dure depuis longtemps, depuis une époque où les femmes étaient réellement tenues à l'écart de la vie politique.

Donc, ce ne sont pas les hommes qui monopolisent la politique : ce sont tous simplement des vestiges datant d'une époque plus machiste, et ces élus s'accrochent à leurs sièges. J'en viens au plus important : un homme qui n'est pas élu n'a pas plus de facilité pour se faire élire qu'une femme dans la même situation et aura même beaucoup moins de chances qu'une femme implantée. La parité ne fait que diviser la société en deux castes, certes sans établir de supériorité apparente de l'une sur l'autre, mais la division est là.

On parle aussi beaucoup des 80 ou 85% de maires masculins. En tout cas, dans tous les petits villages autour de chez moi, je remarque que pas une femme ne souhaite jamais se présenter à la fonction de maire, et même pour simple conseillère municipale, elles ne sont pas nombreuses, mais jamais quiconque ne tente de leur faire barrage. Il va peut-être falloir accepter de reconnaître qu'il est possible que, sociologiquement parlant, les femmes sont moins attirées par le pouvoir que les hommes. Et il n'y a pas de :"c'est faux, beaucoup de femmes veulent exercer des responsabilités" qui tiennent. Bien sûr que c'est le cas : c'est même une évidence. Mais quand on raisonne en statistiques, ce que tous les pseudo-féministes s'évertuent à faire, on le fait jusqu'au bout, et on ne prend pas des cas individuels pour contre-exemple.

Je pense que tout cela est suffisant pour expliquer un déficit de représentation des femmes, même si pour moi, le terme de représentation des hommes et des femmes ne veut rien dire, chaque élu représentant l'ensemble des citoyens, quelque soit le sexe, la religion, l'ethnie, ou je ne sais quoi encore. Je crois qu'il est bon de le rappeler.
Azertyuiop
 
Messages: 1431
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 14:46

Re: Parité des vice-présidences

Messagede Eco92 » Jeu 21 Jan 2016 12:40

L'alternance des VP pourquoi pas mais c'est un cache-misère.

Regardez la parité des présidences de commissions (nerf de la bourse, le réel pouvoir) et vous verrez que si ce sont quasi-systématiquement des VP ce sont très majoritairement les VP masculins.

Et oui, on ne devrait pas "imposer" de femmes et se baser sur la compétence, mais imaginer que les hommes soit aussi nettement plus compétent c'est juste être aveugle.

En tous cas les présidence de commission, important à regarder. C'est un peu comme la parité du gouvernement mais avec quelle importance pour les ministères tenus par des femmes (cela étant, avec la Justice et l’Éducation Nationale, ce n'est pas anecdotique là).
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Suivante

Retourner vers Elections régionales de 2015

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité