Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les élections européennes pour l'UMP

Forum de discussion axé sur les élections européennes en France du 25 mai 2014. Discutez de la campagne, des candidats et des partis en présence.

Les élections européennes pour l'UMP

Messagede Jean-Philippe » Dim 15 Déc 2013 20:59

L'UMP dispose de 25 eurodéputés sortants sur 74 (24 sur 72 en 2009). Il lui sera très difficile de faire mieux, d'autant plus qu'elle ne pourra plus compter sur le soutien de l'UDI qui fera cette fois liste commune avec le MoDem.
De plus l'unité du parti n'est que de façade et les noms de certains candidats pressentis pour être tête de liste fait polémique, notamment ceux de Nadine Morano dans l'Est et le directeur de cabinet de Jean-François Copé, Jérôme Lavrilleux, dans le Nord-Ouest.
Les opposants à ces copéistes/sarkozystes semblent avoir trouvé un porte-parole en la personne de Bernard Accoyer, comme le note Libération.
Devant quelques dizaines de députés réunis début novembre autour de Fillon, il s’était taillé un franc succès en affirmant qu’avec beaucoup de ses amis, il quitterait l’UMP si des eurodéputés méritants étaient repoussés en position non éligible par des nouveaux venus. Accoyer a récidivé hier dans le Monde :«Notre décision dépendra des investitures et de la manière dont elles seront attribuées. Je ne veux pas croire que mon parti n’investira pas ses meilleurs éléments.»


Alain Auffray, le journaliste de Libération, comme certains sur ce forum, se demande si un échec de l'UMP ne serait pas souhaité par Sarkozy pour accélérer son retour et que le soutien de ce dernier à Morano un calcul pour "semer la pagaille", selon l'expression d'un cadre de l'UMP. J'avoue penché aussi pour cette thèse.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede ploumploum » Dim 15 Déc 2013 21:13

L'autre information présente dans l'article de Libé, c'est la fronde anti-Barnier : sa désignation comme tête de liste en Ile-de-France et plus largement la candidature à la présidence de la CE font grincer quelques dents.

Fronde expliquée en détail dans un autre article datant du 11 décembre.

Barnier serait «le meilleur représentant possible du système institutionnel européen» selon des cadres de l'UMP comme Pierre Lellouche ou Philippe Marini.

Divisions à droite, divisions à gauche...à ce rythme là, le FN n'aura plus besoin de faire campagne pour le scrutin.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12584
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede GrandVoyageur » Sam 18 Jan 2014 17:06

L’UMP réunit pour la dernière fois, mardi 21 janvier, sa Commission nationale d’investiture (CNI) pour valider les têtes de listes aux élections européennes, avant le vote du Conseil national du parti prévu le samedi 25 janvier pour ratification.

D’après les dernières rumeurs et tractations, cela donnerait :

http://www.lefigaro.fr/politique/2014/0 ... sation.php

Circonscription Nord-Ouest : Jérôme Lavrilleux (tête de liste), conseiller général de l’Aisne, directeur de cabinet de Jean-François Copé. Tokia Saïfi (n°2, sortante depuis 1999).

Circonscription Île-de-France : Alain Lamassoure (70 ans, tête de liste, sortant depuis 1989 parachuté depuis le Sud-Ouest), ancien ministre (1993-1997), ancien député des Pyrénées-Atlantiques (1986-1997).

NB : Michel Barnier renonce pour se concentrer sur sa candidature à l’investiture PPE pour la présidence de la Commission européenne. Prudence sur la n°2. Rachida Dati (sortante) peut l’être mais on ne s’avance pas encore … avant de savoir si elle sera ou non réélue maire du 7ème arrondissement de Paris, ce qui semble de plus en plus compliqué. Si elle était battue, Constance Le Grip (sortante) pourrait alors être 2ème sur la liste (mais elle est l’ancienne attachée parlementaire de Lamassoure …) ou 4ème si R. Dati est finalement investie en n°2. Philippe Juvin (sortant) semble bien parti pour être n°3.

Circonscription Est : Nadine Morano (tête de liste), conseillère régionale de Lorraine, ancien ministre, battue aux dernières législatives en Meurthe-et-Moselle ; Arnaud Danjean (n°2, sortant depuis 2009).

NB : Véronique Mathieu (sortante), élue depuis 1999, peut raisonnablement espérer être n°3.

Circonscription Ouest : Agnès Le Brun (tête de liste, sortante depuis 2011), Maire de Morlaix. Alain Cadec (n°2, sortant depuis 2009). Elisabeth Morin-Chartier (n°3, sortante depuis 2007).

NB : les députés européens élus en mai 2014 pourront cumuler leur mandat avec celui d’un exécutif local (maire notamment) jusqu’en 2019 (année d’entrée en vigueur de la loi du non cumul pour les députés européens).

Circonscription Centre-Massif Central : Brice Hortefeux (tête de liste, sortant depuis 1999), conseiller régional d’Auvergne, ancien ministre.

Circonscription Sud-Ouest : Michèle Alliot-Marie (tête de liste), ancien ministre, ancien député des Pyrénées-Atlantiques (1986-2012), ancien maire de Saint-Jean-de-Luz ; battue aux législatives de 2012.

Circonscription Sud-Est : Françoise Grossetête (tête de liste, sortante depuis 1994), conseillère régionale de Rhône-Alpes. Renaud Muselier (n°2), ancien ministre, ancien député des Bouches-du-Rhône (1993-2012) ; battu aux dernières législatives.
GrandVoyageur
 
Messages: 179
Inscription: Mer 19 Juin 2013 15:50
Messages : 1 (détails)

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede RAYAN DU 09 » Lun 20 Jan 2014 00:36

A propos des listes Il y a quand même beaucoup d'ex députes qui ont perdu leur fauteuil en 2012.Nadine Morano MAM Renaud Muselier (les trois M).
Il ne faudrait pas que l'UMP ne considère ses élections comme un moyen de "recaser" les perdants des législatives,ce n'est pas avec ça qu'il pourront incarner un changement c'est le meilleur moyen de pousser leurs électeurs vers les listes UDI ou pire vers le FN.
RAYAN DU 09
 
Messages: 198
Inscription: Sam 12 Mar 2011 00:56

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede Jean-Philippe » Lun 20 Jan 2014 10:02

RAYAN DU 09 a écrit:A propos des listes Il y a quand même beaucoup d'ex députes qui ont perdu leur fauteuil en 2012.Nadine Morano MAM Renaud Muselier (les trois M).
Il ne faudrait pas que l'UMP ne considère ses élections comme un moyen de "recaser" les perdants des législatives,ce n'est pas avec ça qu'il pourront incarner un changement c'est le meilleur moyen de pousser leurs électeurs vers les listes UDI ou pire vers le FN.


En 2004, le PS avait fait un peu de même : Moscovici tête de liste dans l'Est, Peillon 3e dans le Nord-Ouest, mais le phénomène était plus limité et concernait des élus d'avenir et/ou concernés par les enjeux européens.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede GrandVoyageur » Mer 22 Jan 2014 00:10

GrandVoyageur a écrit:L’UMP réunit pour la dernière fois, mardi 21 janvier, sa Commission nationale d’investiture (CNI) pour valider les têtes de listes aux élections européennes, avant le vote du Conseil national du parti prévu le samedi 25 janvier pour ratification.

D’après les dernières rumeurs et tractations, cela donnerait :

http://www.lefigaro.fr/politique/2014/0 ... sation.php

Circonscription Nord-Ouest : Jérôme Lavrilleux (tête de liste), conseiller général de l’Aisne, directeur de cabinet de Jean-François Copé. Tokia Saïfi (n°2, sortante depuis 1999).

Circonscription Île-de-France : Alain Lamassoure (70 ans, tête de liste, sortant depuis 1989 parachuté depuis le Sud-Ouest), ancien ministre (1993-1997), ancien député des Pyrénées-Atlantiques (1986-1997).

NB : Michel Barnier renonce pour se concentrer sur sa candidature à l’investiture PPE pour la présidence de la Commission européenne. Prudence sur la n°2. Rachida Dati (sortante) peut l’être mais on ne s’avance pas encore … avant de savoir si elle sera ou non réélue maire du 7ème arrondissement de Paris, ce qui semble de plus en plus compliqué. Si elle était battue, Constance Le Grip (sortante) pourrait alors être 2ème sur la liste (mais elle est l’ancienne attachée parlementaire de Lamassoure …) ou 4ème si R. Dati est finalement investie en n°2. Philippe Juvin (sortant) semble bien parti pour être n°3.

Circonscription Est : Nadine Morano (tête de liste), conseillère régionale de Lorraine, ancien ministre, battue aux dernières législatives en Meurthe-et-Moselle ; Arnaud Danjean (n°2, sortant depuis 2009).

NB : Véronique Mathieu (sortante), élue depuis 1999, peut raisonnablement espérer être n°3.

Circonscription Ouest : Agnès Le Brun (tête de liste, sortante depuis 2011), Maire de Morlaix. Alain Cadec (n°2, sortant depuis 2009). Elisabeth Morin-Chartier (n°3, sortante depuis 2007).

NB : les députés européens élus en mai 2014 pourront cumuler leur mandat avec celui d’un exécutif local (maire notamment) jusqu’en 2019 (année d’entrée en vigueur de la loi du non cumul pour les députés européens).

Circonscription Centre-Massif Central : Brice Hortefeux (tête de liste, sortant depuis 1999), conseiller régional d’Auvergne, ancien ministre.

Circonscription Sud-Ouest : Michèle Alliot-Marie (tête de liste), ancien ministre, ancien député des Pyrénées-Atlantiques (1986-2012), ancien maire de Saint-Jean-de-Luz ; battue aux législatives de 2012.

Circonscription Sud-Est : Françoise Grossetête (tête de liste, sortante depuis 1994), conseillère régionale de Rhône-Alpes. Renaud Muselier (n°2), ancien ministre, ancien député des Bouches-du-Rhône (1993-2012) ; battu aux dernières législatives.


ça y est la CNI de l'UMP a tranché : le casting pour les européennes correspond à ce qui était pressenti.

Quelques changements cependant :

Rachida Dati confirmée comme n°2 en Île-de-France
Alain Cadec (tête de liste) et Elisabeth Morin-Chartier (n°2) dans l'Ouest
Renaud Muselier (tête de liste) et Françoise Grossetête (n°2) dans le Sud-est

Conclusion : avec de tels bras cassés, l'UMP aurait-elle décidée de ne pas gagner ?

On relèvera parmi les 7 têtes de listes :

- 3 anciens ministres (2002-2012) battus aux dernières législatives de 2012 : MAM, Morano, Muselier ;
- 1 parachutage : Lamassoure en Île-de-France ;
- 2 copinages : Lavrilleux (copain de Copé) dans le Nord-Ouest et Hortefeux (copain de Sarkozy) l'inamovible du centre-Massif central, qui fuit les scrutins difficiles comme la Mairie de Clermont-Ferrand ou la Région Auvergne ;

Ces européennes risquent d'être, pour l'UMP, les plus mauvaises élections n'ait jamais connue depuis sa création. A suivre ...
GrandVoyageur
 
Messages: 179
Inscription: Mer 19 Juin 2013 15:50
Messages : 1 (détails)

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede Jean-Philippe » Mer 22 Jan 2014 00:25

Pire que les européennes de 2004 (16,6% de moyenne nationale et 17 élus), ça va être dur. Cependant, la concurrence de la droite villériste était encore forte (6,7%). Si l'UMP fait moins que les 23,3% du total de ces deux listes, oui, ce sera un résultat particulièrement catastrophique, d'autant plus que la concurrence FN et centriste risque d'être plus forte que jamais (plus les listes Boutin).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede GrandVoyageur » Mer 22 Jan 2014 14:50

GrandVoyageur a écrit:
GrandVoyageur a écrit:L’UMP réunit pour la dernière fois, mardi 21 janvier, sa Commission nationale d’investiture (CNI) pour valider les têtes de listes aux élections européennes, avant le vote du Conseil national du parti prévu le samedi 25 janvier pour ratification.

D’après les dernières rumeurs et tractations, cela donnerait :

http://www.lefigaro.fr/politique/2014/0 ... sation.php

Circonscription Nord-Ouest : Jérôme Lavrilleux (tête de liste), conseiller général de l’Aisne, directeur de cabinet de Jean-François Copé. Tokia Saïfi (n°2, sortante depuis 1999).

Circonscription Île-de-France : Alain Lamassoure (70 ans, tête de liste, sortant depuis 1989 parachuté depuis le Sud-Ouest), ancien ministre (1993-1997), ancien député des Pyrénées-Atlantiques (1986-1997).

NB : Michel Barnier renonce pour se concentrer sur sa candidature à l’investiture PPE pour la présidence de la Commission européenne. Prudence sur la n°2. Rachida Dati (sortante) peut l’être mais on ne s’avance pas encore … avant de savoir si elle sera ou non réélue maire du 7ème arrondissement de Paris, ce qui semble de plus en plus compliqué. Si elle était battue, Constance Le Grip (sortante) pourrait alors être 2ème sur la liste (mais elle est l’ancienne attachée parlementaire de Lamassoure …) ou 4ème si R. Dati est finalement investie en n°2. Philippe Juvin (sortant) semble bien parti pour être n°3.

Circonscription Est : Nadine Morano (tête de liste), conseillère régionale de Lorraine, ancien ministre, battue aux dernières législatives en Meurthe-et-Moselle ; Arnaud Danjean (n°2, sortant depuis 2009).

NB : Véronique Mathieu (sortante), élue depuis 1999, peut raisonnablement espérer être n°3.

Circonscription Ouest : Agnès Le Brun (tête de liste, sortante depuis 2011), Maire de Morlaix. Alain Cadec (n°2, sortant depuis 2009). Elisabeth Morin-Chartier (n°3, sortante depuis 2007).

NB : les députés européens élus en mai 2014 pourront cumuler leur mandat avec celui d’un exécutif local (maire notamment) jusqu’en 2019 (année d’entrée en vigueur de la loi du non cumul pour les députés européens).

Circonscription Centre-Massif Central : Brice Hortefeux (tête de liste, sortant depuis 1999), conseiller régional d’Auvergne, ancien ministre.

Circonscription Sud-Ouest : Michèle Alliot-Marie (tête de liste), ancien ministre, ancien député des Pyrénées-Atlantiques (1986-2012), ancien maire de Saint-Jean-de-Luz ; battue aux législatives de 2012.

Circonscription Sud-Est : Françoise Grossetête (tête de liste, sortante depuis 1994), conseillère régionale de Rhône-Alpes. Renaud Muselier (n°2), ancien ministre, ancien député des Bouches-du-Rhône (1993-2012) ; battu aux dernières législatives.


ça y est la CNI de l'UMP a tranché : le casting pour les européennes correspond à ce qui était pressenti.

Quelques changements cependant :

Rachida Dati confirmée comme n°2 en Île-de-France
Alain Cadec (tête de liste) et Elisabeth Morin-Chartier (n°2) dans l'Ouest
Renaud Muselier (tête de liste) et Françoise Grossetête (n°2) dans le Sud-est

Conclusion : avec de tels bras cassés, l'UMP aurait-elle décidée de ne pas gagner ?

On relèvera parmi les 7 têtes de listes :

- 3 anciens ministres (2002-2012) battus aux dernières législatives de 2012 : MAM, Morano, Muselier ;
- 1 parachutage : Lamassoure en Île-de-France ;
- 2 copinages : Lavrilleux (copain de Copé) dans le Nord-Ouest et Hortefeux (copain de Sarkozy) l'inamovible du centre-Massif central, qui fuit les scrutins difficiles comme la Mairie de Clermont-Ferrand ou la Région Auvergne ;

Ces européennes risquent d'être, pour l'UMP, les plus mauvaises élections n'ait jamais connue depuis sa création. A suivre ...


Quelques précisions supplémentaires :

Franck Proust (sortant) confirmé comme n°2 derrière MAM dans le Sud-Ouest
Tokia Saïfi (sortante) confirmée comme n°2 derrière Lavrilleux dans le Nord-Ouest
Maurice Ponga (sortant) conduira la liste en Outre-mer

Voici un récapitulatif complet : http://bourgogne.france3.fr/2014/01/21/ ... 99935.html
GrandVoyageur
 
Messages: 179
Inscription: Mer 19 Juin 2013 15:50
Messages : 1 (détails)

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede Jean-Philippe » Mer 22 Jan 2014 15:08

Agnès Le Brun sera 4e dans l'Ouest, derrière un homme probablement issu des Pays-de-la-Loire. Elle devrait en compensation être 2e aux sénatoriales.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede Corondar » Mer 22 Jan 2014 17:30

Jean-Philippe a écrit:Pire que les européennes de 2004 (16,6% de moyenne nationale et 17 élus), ça va être dur. Cependant, la concurrence de la droite villériste était encore forte (6,7%). Si l'UMP fait moins que les 23,3% du total de ces deux listes, oui, ce sera un résultat particulièrement catastrophique, d'autant plus que la concurrence FN et centriste risque d'être plus forte que jamais (plus les listes Boutin).


Je suis d'accord sur les paliers évoqués : moins que 2004 serait une catastrophe (je n'y crois guère), le seuil des 23% me paraissant être un bon échelon pour juger du futur score de l'UMP. Cela dit, ce score devra être mis en parallèle avec ceux du PS (pour eux le risque d'un score pathétique est élevé), des listes centristes (si le cumul UMP-Alternative atteint les 35% certains y verront des raisons d'espérer pour le retour de la droite et du centre aux affaires) et du FN (je suis militant UMP, si les listes FN sont derrière nous aux européennes je crois qu'on signe pour un tel résultat, quelque soit les scores des uns et des autres).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2187
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Suivante

Retourner vers Elections européennes de 2014

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'urbanisme

Eric Becet

Ce Dossier d'experts présente la réforme initiée par les dispositions de la loi n° 2010-788 portant engagement national pour l'environnement, votée le 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle II ». Il ne s'agit pas d'une réforme complète du Code de...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron