Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les élections européennes pour l'UMP

Forum de discussion axé sur les élections européennes en France du 25 mai 2014. Discutez de la campagne, des candidats et des partis en présence.

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede Jean-Philippe » Mer 22 Jan 2014 17:54

Je serais inquiet pour la droite modérée si le total UMP-Alternative ne dépassait pas les 35%. Le total des 2 sera un succès si les 40% sont dépassés et si encore plus si ce total dépasse l'addition des listes PS-EELV et FG.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede pierrep » Mer 22 Jan 2014 17:55

Corondar a écrit:
Jean-Philippe a écrit:Pire que les européennes de 2004 (16,6% de moyenne nationale et 17 élus), ça va être dur. Cependant, la concurrence de la droite villériste était encore forte (6,7%). Si l'UMP fait moins que les 23,3% du total de ces deux listes, oui, ce sera un résultat particulièrement catastrophique, d'autant plus que la concurrence FN et centriste risque d'être plus forte que jamais (plus les listes Boutin).


Je suis d'accord sur les paliers évoqués : moins que 2004 serait une catastrophe (je n'y crois guère), le seuil des 23% me paraissant être un bon échelon pour juger du futur score de l'UMP. Cela dit, ce score devra être mis en parallèle avec ceux du PS (pour eux le risque d'un score pathétique est élevé), des listes centristes (si le cumul UMP-Alternative atteint les 35% certains y verront des raisons d'espérer pour le retour de la droite et du centre aux affaires) et du FN (je suis militant UMP, si les listes FN sont derrière nous aux européennes je crois qu'on signe pour un tel résultat, quelque soit les scores des uns et des autres).

Corondor / UMP ...il est toujours permis de rever à un score UMP+Alternative supérieur à 35 %..... Je vous signale quand même que c'est un peu rapide de toutes façons de faire cette totalisation quand on connait les divergences réelles entre les uns et les autres sur les questions européennes..
pierrep
 
Messages: 1014
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede Jean-Philippe » Mer 22 Jan 2014 17:58

Ce score cumulé de 35% est un cumul de 2 listes, concurrentes. J'aurais été plus nuancé en cas de liste unique.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede spinto » Mer 22 Jan 2014 19:03

Je ne comprends toujours pas pourquoi A. Lamassoure n'a pas été positionné en 2nd dans le Sud-Ouest, où il était quasi sur d'être élu. L'UMP n'avait aucun prétendant à mettre en 1ère position en IDF ?
spinto
 
Messages: 630
Inscription: Jeu 26 Nov 2009 00:54

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede alamo » Mer 22 Jan 2014 21:38

Corondar a écrit:
Jean-Philippe a écrit:Pire que les européennes de 2004 (16,6% de moyenne nationale et 17 élus), ça va être dur. Cependant, la concurrence de la droite villériste était encore forte (6,7%). Si l'UMP fait moins que les 23,3% du total de ces deux listes, oui, ce sera un résultat particulièrement catastrophique, d'autant plus que la concurrence FN et centriste risque d'être plus forte que jamais (plus les listes Boutin).


Je suis d'accord sur les paliers évoqués : moins que 2004 serait une catastrophe (je n'y crois guère), le seuil des 23% me paraissant être un bon échelon pour juger du futur score de l'UMP. Cela dit, ce score devra être mis en parallèle avec ceux du PS (pour eux le risque d'un score pathétique est élevé), des listes centristes (si le cumul UMP-Alternative atteint les 35% certains y verront des raisons d'espérer pour le retour de la droite et du centre aux affaires) et du FN (je suis militant UMP, si les listes FN sont derrière nous aux européennes je crois qu'on signe pour un tel résultat, quelque soit les scores des uns et des autres).


je comprends, je crois que ça risque d'être difficile, le FN semble plutôt parti pour un score autour de 25%, devant l'UMP seule
Alternative n'obtiendra par ailleurs pas forcément le score cumulé qu'auraient obtenu l'UDI et le Modem séparément.

Jean-Philippe a écrit:Je serais inquiet pour la droite modérée si le total UMP-Alternative ne dépassait pas les 35%. Le total des 2 sera un succès si les 40% sont dépassés et si encore plus si ce total dépasse l'addition des listes PS-EELV et FG.


je ne suis pas certain que pour dépasser le total PS/FG/EELV il faille monter si haut...

pierrep a écrit:il est toujours permis de rever à un score UMP+Alternative supérieur à 35 %..... Je vous signale quand même que c'est un peu rapide de toutes façons de faire cette totalisation quand on connait les divergences réelles entre les uns et les autres sur les questions européennes..


pas pire que d'additionner PS, EELV et FG : deux partis de la majorité (si on peut encore l'appeler comme ça) et un mouvement qui se définit clairement comme dans l'opposition.

ce que l'on ne sait pas exactement c'est combien il y aura de listes en dehors de celles-ci (Nouvelle Donne, DLR, NPA, LO...) et quel est leur potentiel électoral.
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede ploumploum » Mer 22 Jan 2014 22:09

spinto a écrit:Je ne comprends toujours pas pourquoi A. Lamassoure n'a pas été positionné en 2nd dans le Sud-Ouest, où il était quasi sur d'être élu. L'UMP n'avait aucun prétendant à mettre en 1ère position en IDF ?


Je me pose la même question : pas d'élus au sein de la région Ile-de-France même pour servir de locomotive électorale ? (rôle dont j'ai l'impression qu'il a été attribué à Lamassoure pour éviter d'éventuels problèmes avec Dati)
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12584
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede benjam » Mer 22 Jan 2014 23:01

spinto a écrit:Je ne comprends toujours pas pourquoi A. Lamassoure n'a pas été positionné en 2nd dans le Sud-Ouest, où il était quasi sur d'être élu. L'UMP n'avait aucun prétendant à mettre en 1ère position en IDF ?

Il aurait été problématique de mettre aux 2 premières places 2 élus venus du même endroit (la Côte Basque) alors que la circonscription Sud-Ouest comprend 3 régions et un total de 18 départements (si mon compte est bon).
Dans les circonscriptions de province, les partis essaient que les premiers de listes (et donc les éligibles) viennent de régions différentes pour éviter que les électeurs d'une partie de la circonscription ne se sentent lésés.
benjam
 
Messages: 368
Inscription: Mar 27 Nov 2012 16:28

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede Corondar » Jeu 23 Jan 2014 01:26

Pour le cas Lamassoure/MAM, les bruits de couloir à l'UMP mettent surtout en avant le cas Dati. Visiblement, pour MAM c'était tête de liste ou rien. La logique aurait voulu que MAM soit tête de liste en Ile de France et Lamassoure dans le Sud-Ouest. Dans ce cas là, Dati aurait été reléguée en 3e position en Ile de France. Et là, il semble que c'est du côté de Dati que ça aurait coincé. D'où le petit tour de passe-passe : MAM tête de liste dans le Sud-Ouest, Lamassoure en Ile de France, et Dati conserve la deuxième place. CQFD.

Pour les diverses réactions à mon post quant aux "objectifs" de l'UMP pour les européennes, quelques remarques en vrac, et dans le désordre :
- @pierrep. Mon pseudo c'est Corondar et pas Corondor. Quant aux différences sur les questions européennes entre la droite et le centre, elles se sont considérablement amoindries depuis les années 1990. Dans ces années là, on avait une vraie différence entre un RPR en faveur d'une Europe des Nations (voire souverainiste pour certains courants du RPR cf Maastricht et les Européennes de 1999) d'un côté, et une UDF nettement plus fédéraliste de l'autre. L'UMP s'est, à mon sens, largement rapprochée d'un credo plus européen libéral (vote oui en 2005 sur le traité européen, création de partis souverainistes en dehors de l'UMP, ralliement à une forme d'Europe plus intégrée, avec le modèle allemand en ligne de mire...).
Bref, la question européenne me semble désormais nettement moins clivante entre l'UMP et la nouvelle Alternative.
Ceci étant dit, je ne suis pas sur qu'aux européennes on vote avant tout pour le projet européen des uns et des autres. Ce vote marque surtout l'affirmation d'un label politique. A partir du moment où l'Alternative annonce clairement être dans l'opposition et vouloir gouverner avec l'UMP (ce qu'elle fait très nettement), et que l'UMP semble prête à absoudre le "traître" (je précise qu'en tant que militant UMP je ne partage absolument pas cette vision qu'ont certains de mes camarades) Bayrou à Pau, additionner leurs scores dans un ensemble centre/centre-droite/droite, ne me parait pas totalement aberrant.

-@alamo. Je partage complètement vos remarques : la crainte principale à l'UMP c'est d'être derrière le FN, le total PS-EELV et FG devrait être assez faible (lot de consolation pour l'UMP ?), addition, qui comme vous, me semble, à l'heure du "tournant" social-libéral de notre président, beaucoup plus baroque qu'une éventuelle addition UMP-Alternative.
Dernière édition par Corondar le Jeu 23 Jan 2014 12:28, édité 1 fois.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2187
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede spinto » Jeu 23 Jan 2014 09:46

benjam a écrit:
spinto a écrit:Je ne comprends toujours pas pourquoi A. Lamassoure n'a pas été positionné en 2nd dans le Sud-Ouest, où il était quasi sur d'être élu. L'UMP n'avait aucun prétendant à mettre en 1ère position en IDF ?

Il aurait été problématique de mettre aux 2 premières places 2 élus venus du même endroit (la Côte Basque) alors que la circonscription Sud-Ouest comprend 3 régions et un total de 18 départements (si mon compte est bon).
Dans les circonscriptions de province, les partis essaient que les premiers de listes (et donc les éligibles) viennent de régions différentes pour éviter que les électeurs d'une partie de la circonscription ne se sentent lésés.


En 2009, les deux premiers de liste UMP étaient toulousains (D. Baudis et Ch. de Veyrac) ; cela n'avait pas empêché la liste de faire le score qu'on lui connait.

J'entends bien cet argument néanmoins, j'ai moi-même noté le risque (plutôt en terme de motivation des troupes, voire de dissidences, que de résultats électoraux cela dit) pour la liste PS qui devrait être mené par deux Languedociens (dont une PRG, en plus).
Cela dit, je le trouve beaucoup moins convaincant quand son application entraîne le transfert d'un député élu depuis 10 ans dans le Sud Ouest en tête de liste francilienne. Sans doute les électeurs d'IDF sont-ils moins regardants sur l'aspect représentation territoriale, mais sur le fonds, on aboutit à une logique absurde où, pour assurer la représentation de chaque territoire, on catapulte un élu dans une autre circonscription où il n'a aucune attache.

Je pense que l'explication de Corondar est bien plus proche de la réalité...
spinto
 
Messages: 630
Inscription: Jeu 26 Nov 2009 00:54

Re: Les élections européennes pour l'UMP

Messagede manudu83 » Jeu 23 Jan 2014 10:30

Si on estime que le FN tournera autour 25-26%, que les petites listes (PCD, MRC, LO, DLR, etc...) totaliseront dans les 5-6%, on se retrouve avec 69% à partager entre les 5 grandes listes donc il faudra 35% minimum au duo de droite pour devancer le trio de gauche.

Je pense que le total des petites listes pourraient être nettement supérieur et donc amputer d'autant le score des partis parlementaires.
manudu83
 
Messages: 3757
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

PrécédenteSuivante

Retourner vers Elections européennes de 2014

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron