Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Premier tour de l'élection présidentielle

Espace de discussion entièrement dédié à l'actualité de l'élection présidentielle de 2017. Communiquez sur la campagne, les sondages, les candidats,...

Re: Premier tour de l'élection présidentielle

Messagede cevenol30 » Lun 24 Avr 2017 22:24

Le Pen en tête en Corse, quand on voit les assez faibles résultats du FN aux élections locales, c'est quelque chose...

Le résultat est complet avec l'arrivée de tous les résultats des Français de l'étranger
Inscrits 1 264 113
Votants 559 730
Exprimés 554 119

Macron 40,40%
Fillon 26,32
Mélenchon 15,83
Hamon 6,87
Le Pen 6,48
Dupont-Aignan 1,59
Asselineau 1,01
http://elections.interieur.gouv.fr/pres ... index.html

Ces apports permettent à Macron de passer au final la barre des 24% et à Fillon celle des 20%.
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Premier tour de l'élection présidentielle

Messagede Azertyuiop » Lun 24 Avr 2017 22:29

cevenol30 a écrit:Le Pen en tête en Corse, quand on voit les assez faibles résultats du FN aux élections locales, c'est quelque chose...

C'était tout à fait prévisible et logique : Le Pen faisait déjà 24,39% en 2012 en Corse.
Azertyuiop
 
Messages: 1432
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Premier tour de l'élection présidentielle

Messagede Relique » Lun 24 Avr 2017 23:20

Azertyuiop a écrit:
cevenol30 a écrit:Le Pen en tête en Corse, quand on voit les assez faibles résultats du FN aux élections locales, c'est quelque chose...

C'était tout à fait prévisible et logique : Le Pen faisait déjà 24,39% en 2012 en Corse.


Aux élections locales, il y a les nationalistes...
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1995
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Premier tour de l'élection présidentielle

Messagede Azertyuiop » Lun 24 Avr 2017 23:35

Relique a écrit:
Azertyuiop a écrit:
cevenol30 a écrit:Le Pen en tête en Corse, quand on voit les assez faibles résultats du FN aux élections locales, c'est quelque chose...

C'était tout à fait prévisible et logique : Le Pen faisait déjà 24,39% en 2012 en Corse.


Aux élections locales, il y a les nationalistes...

C'est bien ce que je disais : aux élections nationales, il n'y a pas de nationalistes, et le FN y fait des scores plus hauts. C'est encore le cas aujourd'hui.
Azertyuiop
 
Messages: 1432
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Premier tour de l'élection présidentielle

Messagede Corondar » Mar 25 Avr 2017 01:19

Azertyuiop a écrit:
Corondar a écrit:Fillon aussi peut peut-être nourrir quelques regrets : il lui a manqué moins de 500 000 voix (avec son score, Chirac s'est qualifié 3 fois au second tour, et l'a emporté 2 fois).

Bof, même si Fillon s'était qualifié à l'arraché face à Macron, il aurait pris une telle veste au second tour que c'est peut-être mieux pour lui comme ça.


Je n'ai jamais dit le contraire. Mais j'ai la faiblesse de penser que sans les affaires, Fillon se serait sans doute qualifier au second tour plutôt au détriment de Macron que de Le Pen. Fillon perd surtout parce qu'il est faible (ou pas assez fort) dans beaucoup de bastions de droite, au profit de Macron. Mais comme je l'ai dit plus tôt on ne refait jamais l'Histoire...
Mais je pense que cette année, il faut attendre les législatives pour pouvoir réellement appréhender le paysage politique, et les conséquences du premier tour me paraissent pour l'heure encore en suspens.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2188
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Premier tour de l'élection présidentielle

Messagede alamo » Mar 25 Avr 2017 07:10

pierrot a écrit:
anjou49 a écrit:Les mélenchonistes peuvent se mordent les doigts, car le total Mélenchon, Poutou et Arthaud est supérieur au résultat de Marine Le Pen (7 687 901 voix contre 7 679 493 voix). Il y aurait pu être au second tour face à Emmanuel Macron.

S'agit t-il dun dernier hommage à Cambadelis et à sa fameuse arithmétique electorale qui nous a tant fait sourire ? Même sans concurence de ce côté là, pour aller checher 600 000 voix supplémentaires à l'extrême gauche au sein d'un électorat extrêmement politisé, Jean-Luc Mélenchon aurait dû tellement durcir sa démarche et son programme qu'il aurait alors perdu le double de voix dans l'électorat de la gauche traditionnelle. Poutou et Arthaud ne sont pas plus responsables de son échec (à se qualifier j'entends ) que ne l'est Hamon. Les suffrages qu'il pouvait récupérer dans ces électorats l'ont été presque intégralement.


Je suis d'accord, rien ne dit que si Poutou et Arthaud avaient été absents, une partie de leurs électeurs se seraient reportés sur Mélenchon. la plupart n'auraient même pas voté pour lui au deuxième tour s'il avait été qualifié.
Idem pour l'électorat de Hamon, tous les sondages indiquaient que le score du candidat PS serait catastrophique et que ça se jouerait à peu de chose pour la deuxième place. Donc ceux qui ont voté Hamon l'ont fait en toute connaissance de choses, et ceux qui étaient susecptibles de voter JLM l'ont fait. On ne peut donc même pas être certain que sur le deux millions d'électeurs de B. Hamon, 30% auraient pu se reporter sur JLM.

Je le regrette, mais JLM a échoué dans son pari de ramener aux urnes ceux qui ne votaient pas ou plus. Il a siphonné l'électorat de gauche du PS et des Verts, a sans doute ramené une partie des classes populaires "égarées" dans le vote FN, mais pas massivement, il suffit de regarder les résultas dans le bassin industriel du Nord Pas-de-Calais où il est en moyenne à 15 points derrière M. Le Pen

pierrot a écrit:Puisqu'il s'agit de rendre hommage au futur ex premier secrétaire, je suis étonné que personne n'ait encore souligné que puisque Macron est l'héritier de Hollande ce que même ses adversaires s'accordent à dire et que Mélenchon était le vrai candidat de la gauche républicaine ce que ses partisans n'ont cessé de proclamer, en ajoutant leurs scores à celui de Hamon plus un zest de Poutou, la gauche ressort finalement majoritaire dans le pays à l'issue du quinquennat. CQFD Jean Christophe !


Poou cela, il faudrait considérer qu'avec Hollande c'est la gauche qui était au pouvoir, ce qui est un peu tordu. la politique de Hollande était une politique de droite, le programme de Macron est un programme à la cron de droite. j'espère que ceux qui ont voté pour lui le savent.

Pour le terme de "mauvais perdant" ou "mauvais joueur" que j'ai lu au sujet de Mélenchon, il est inadapté parce que l'élection et la politique ne sont pas un jeu. C'est la vie des gens...
JLM voulait réorienter en profondeur la politique économique, sociale, étrangère du pays (et les institutions au passage).
Au final, on pourrait dire que F. Hollande est réélu sous un autre nom, ou en tout cas sa politique.
On peut comprendre qu'il n'ait pas voulu donner de consignes de vote précipitées pour le second tour (en cinq secondes façon Hamon), et joindre sa voix à celle de Fillon. La droite, elle, n'a pas trop de raison de ne pas soutenir Macron, au-delà des étiquettes, la politique de Macron sera proche de la sienne dans la plupart des domaines (il est d'ailleurs probable qu'ils la mèneront ensemble après les Législatives). donc son ralliement sous couvert de "barrage à l'extrême droite" (en fait de barrage contre la remise en cause du fonctionnement de l'UE) est normal

Quant on sait le peu de cas que font la plupart des électeurs des consignes de deuxième tour (et il est probable que malgré les discours de Ciotti et Estrosi, une bonne partie de l'électorat filloniste dans le sud va se reporter sur MLP), je trouverais assez normal que JLM n'en donne pas.
D'autant que dans l'optique des Législatives, dont le côté "moutonnier" de vote dit utile présidentiel est maintenant connu, si FI veut obtenir un nombre de députés suffisant pour peser sur la politique (et au moins obliger Hamon à tomber le masque avec une alliance PS/droite), JLM a intérêt à ce que la victoire de Macron soit un peu étriquée et sans gloire...
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Premier tour de l'élection présidentielle

Messagede Winfred » Mar 25 Avr 2017 09:14

Polynésie française
Le Tapura Huiraatira d’Edouard Fritch, qui avait soutenu François Fillon au premier tour, a officialisé son soutien à Emmanuel Macron.
http://www.tahiti-infos.com/Presidentie ... 60289.html

Ralliement inattendu
Françoise Hostalier, soutien de Fillon et ancienne députée, a annoncé son vote en faveur de Marine Le Pen.
Selon La Voix du Nord, ce choix serait tactique et afin de favoriser des reports de voix FN sur les Républicains lors des élections législatives.
http://www.lavoixdunord.fr/152903/artic ... e-pour-les

Le débat du second tour
Un débat d'entre-deux-tours entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, devrait avoir lieu, probablement le 3 mai.
http://www.francetvinfo.fr/politique/ma ... 59720.html
Winfred
 
Messages: 150
Inscription: Jeu 16 Mar 2017 13:05

Re: Premier tour de l'élection présidentielle

Messagede stephed » Mar 25 Avr 2017 09:37

stephed a écrit:Gros couac à Strasbourg où prés de 15 000 personnes auraient été radiés des listes électorales sans en être avertis (beaucoup le découvrant en voulant voter) et n'ont pu se prononcer


http://www.20minutes.fr/strasbourg/2055 ... ies-listes

http://www.rue89strasbourg.com/15-000-s ... les-119357

http://www.ladepeche.fr/article/2017/04 ... voter.html


Pour Strasbourg, l'adjoint au maire Eric Schultz assume le toilettage des liste électorales qui "n'avait pas été fait régulièrement depuis 2004" et indique que "c'est au citoyen de signaler son déménagement à la mairie, pas à la mairie de le deviner ou de le rechercher". c'est 1500 à 2000 personnes qui n'ont pu voter alors qu'elles le souhaitaient (15000 correspond aux radiations effectuées depuis 2016).

Enfin il ajoute "il n'était pas normal que des gens votent sur certains bureaux parfois 10 à 15 ans après avoir déménagé"

http://www.rue89strasbourg.com/strasbou ... des-119409

On peut rajouter, comme ça a été dit par plusieurs, que ce genre de situations se produit aussi vis a vis de gens qui votent peu et souvent seulement à la présidentielle tout les 5 ans.

Il faut enfin signaler que la réinscription sur la liste électorale est automatique à la condition qu'il y est une faute de la mairie c'est à dire que l'électeur radié doit prouver qu'il a bien signalé son changement d'adresse ou que celui ci est récent.

Autant dire que c'est peine perdue pour quelqu’un qui a déménagé depuis au moins 5-6-7 ans..
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2008
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Re: Premier tour de l'élection présidentielle

Messagede ploumploum » Mer 26 Avr 2017 10:02

Le 1er tour à peine passé, certains élus se lâchent :

Exemple à Compiègne, ville dirigée par l'ex-sénateur Philippe Marini :
des habitants de l'Agglo de Compiègne ont eu la surprise de voir un message lié aux élections sur la page Facebook de l'Agglo
François Fillon en tête à #Compiègne : c'est au moins un sujet de satisfaction !N'oublions pas qu'il aurait été qualifié sur le plan national si des électeurs de ma famille politique ne s'étaient pas égarés chez Dupont-Aignan ou Asselineau. Il n'y a pas à rougir du bon combat qui a été mené. Maintenant,l'essentiel,c'est de bien préparer les législatives,en commençant par éviter les divisions meurtrières.
Philippe Marini


Réactions d'internautes :
Immédiatement, des internautes se sont insurgés de la tenue de tels propos sur une page de la collectivité. « C’est lamentable », s’agace l’un. « En période électorale en plus », siffle un autre. Mais il faut croire que la liberté de parole ne marche que dans un sens : les commentaires ont été systématiquement effacés tout au long de la journée...


http://www.leparisien.fr/compiegne-6020 ... 889806.php
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12594
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Premier tour de l'élection présidentielle

Messagede Azertyuiop » Mer 26 Avr 2017 12:50

On a des résultats quand même bien étranges pour une élection qui l'est tout autant. C'est particulièrement vrai pour la répartition géographique des votes de Jean-Luc Mélenchon qui ne fait pas de performance particulièrement notables dans les fiefs communistes. Moins de sa moyenne nationale dans le Cher (quand même...) et seulement 28% dans le fief de député PCF Sansu de Vierzon. En Seine-Maritime, le score n'est pas très élevé non plus par rapport à sa moyenne nationale : même à Dieppe, que 26%. On peut prendre tous les fiefs communistes, il n'est pas si haut, le meilleur symbole étant qu'il n'arrive pas en tête dans le Val-de-Marne, seul département contrôlé par le PCF. On sent que les réticences des communistes à le soutenir ont eu des effets. A côté de ça, on voit Mélenchon surperformer dans des endroits où on ne l'attendait pas : on a parlé des grandes centres urbains socialistes mais aussi dans des villes très à droite où il semble avoir pris des voix au FN et même à la droite ! J'ai du mal à imaginer comment ce score va se traduire aux législatives.

Côté MLP, on notera l'alignement de ses scores de l'Outre-Mer sur la métropole. Certaines performances étaient attendues : en Polynésie française même si là, je pensais qu'avec le nombre de soutiens qu'elle avait obtenu localement, elle aurait fait beaucoup mieux ainsi que Mayotte, confronté à un problème migratoire qui va crescendo, mais là, au contraire, je ne m'attendais pas à ce que ça aille jusque là. Les scores supérieurs à sa moyenne nationale à la Réunion et en Guyane sont aussi à souligner. La fracture du vote FN entre les grandes villes où il se marginalise et les campagnes se poursuit. Je ne croyais pas que la descente aux enfers du FN au milieu urbain pouvait se poursuivre mais visiblement, le déterminisme sociologique est extrêmement puissant. le vote FN semble donc être amené à se renforcer là où il est déjà fort et à disparaître purement et simplement là où il était déjà faiblard. D'un côté, ce n'est pas une trop mauvaise chose pour lui dans le cadre d'un scrutin majoritaire par circonscription telles que les législatives ou même les départementales pour obtenir un nombre significatif d'élus. Mais s'il ambitionne de ne pas se contenter d'une représentation et d'arriver au pouvoir un jour, le poids des grandes villes est parti pour devenir rédhibitoire pour lui.

Cette élection présidentielle est la première sous la Vème République remportée par la gauche alors que celle-ci est au pouvoir, ce qui n'est pas une mince prouesse à la vue de la perception que les Français semblaient avoir du quinquennat finissant : reste à savoir si ça se traduira aux législatives. Jusqu'à présent, les législatives post-présidentielle ont toujours confirmé le résultat de la présidentielle qui a précédé mais celle-ci était trop spéciale pour anticiper quoique ce soit, d'autant que les confirmations ont déjà été en demi-teinte par le passé (1988). Le premier tour en lui-même me rappelle un peu, en terme d'équilibres politiques, celui de 1969 : Mélenchon n'est pas très loin du score de Duclos, Hamon proche de celui de Defferre (et de la somme Defferre+Rocard aussi), Macron de celui de Poher (même si Macron est de centre-gauche et Poher de centre-droit). Quant au total (certes hétéroclite, je l'avoue) Fillon+Le Pen+NDA, il n'est pas très éloigné du score de Pompidou... Bien entendu, même à l'aune de ces comparaisons le score de second second tour de cette année ne ressemblera en rien à celui de 1969, où alors, ce serait le centriste qui ferait cette fois-ci un score à la Pompidou (je dirais quand même au-dessus) : je verrai plus tard pour le pronostic chiffré, le débat pourrait être instructif.
Azertyuiop
 
Messages: 1432
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élection présidentielle de 2017

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'animation, à la vie associative et à la vie des quartiers

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques locales d'animation, de vie associative et de vie des quartiers : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la participation, la démocratie locale et la citoyenneté

Jérôme Dupuis

Du budget participatif à la territorialisation des services municipaux et intercommunaux et aux panels des pratiques participatives, en passant par les repas de quartier, les comités d'engagement au...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités