Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Décès de Robert de Caumont, ancien député-maire de Briançon

Annonces de décès et hommages aux personnes, qui bien que retirées, ont un jour marqué la vie politique française : élus, membres d'un gouvernement, responsables de parti politique,...

Décès de Robert de Caumont, ancien député-maire de Briançon

Messagede pierrep » Dim 27 Aoû 2017 12:47

On vient d'apprendre le décès le 14 aout de Robert De Caumont (PS) ancien député de la 2eme circonscription des Hautes Alpes (1981-1986 ) ancien maire de Briançon (1983-1991) à l'âge de 87 ans .
http://www.dici.fr/actu/2017/08/25/haut ... nt-1048576

Il a aussi été VP de la région PACA auprès de Michel Pezet ( 1981 - 86 ) spécialement chargé des dossiers concernant la montagne .
La montagne a d'ailleurs été au premier rang de ses engagements avec par exemple la loi montagne dont il a été le rapporteur ( 1985 ) . A Briançon sa politique volontariste a permis à la sous-préfecture de se doter d'une télécabine et de divers équipements permettant à la ville de devenir le 4eme pole de la station de Serre-Chevalier .
On notera aussi qu'il a toujours été très proche de Michel Rocard qu'il connut dès ses années de jeunesse et au sein des réseaux protestants .
pierrep
 
Messages: 1014
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Deces de Robert De Caumont ancien député -maire de Briancon

Messagede stephed » Mar 29 Aoû 2017 08:10

De sergent Beauchat, 8 heures 50:

"Robert de Caumont est décédé récemment.
Enarque (promotion Afrique 1957, il avait commencé sa carrière politique dans le Calvados. Candidat aux municipales de 1960 à Caen sur la liste du député gaulliste Henri Buot, il n'avait pas été élu (Caen avait à l'époque une municipalité "modérée".
Chargé des affaires économiques à la préfecture du Calvados, il décide de s'investir à Hérouville, dans la banlieue de Caen.
Il se rapproche du PSU, parti qui à l'époque, rassemble des déçus de la SFIO (PS d'avant 1971).
En 1967, il est élu conseiller général du canton de Caen-Nord, sous une étiquette "divers gauche".
Il se rapproche alors d'Hubert Dubedout, maire de Grenoble, animateurs des "groupes d'action municipale" (GAM), et qui rejoindra plus tard le PS.
Candidat à la mairie d'Hérouville en 1971, sa liste est élue, mais pas lui... (à cette époque, les électeurs pouvaient rayer des noms).
Il décide alors de changer de région. Il est parachuté en 1981 à Briançon.
Au PS, c'est un proche de Michel Rocard.
Elu député des Hautes-Alpes, il siègera à l'Assemblée Nationale de 1981 à 1986.
Il a été maire de la ville de Briançon de 1983 à 1991"
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2008
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Re: Deces de Robert De Caumont ancien député -maire de Briancon

Messagede pierrep » Mar 29 Aoû 2017 09:15

stephed a écrit:De sergent Beauchat, 8 heures 50:

"Robert de Caumont est décédé récemment.
Enarque (promotion Afrique 1957, il avait commencé sa carrière politique dans le Calvados. Candidat aux municipales de 1960 à Caen sur la liste du député gaulliste Henri Buot, il n'avait pas été élu (Caen avait à l'époque une municipalité "modérée".
Chargé des affaires économiques à la préfecture du Calvados, il décide de s'investir à Hérouville, dans la banlieue de Caen.
Il se rapproche du PSU, parti qui à l'époque, rassemble des déçus de la SFIO (PS d'avant 1971).
En 1967, il est élu conseiller général du canton de Caen-Nord, sous une étiquette "divers gauche".
Il se rapproche alors d'Hubert Dubedout, maire de Grenoble, animateurs des "groupes d'action municipale" (GAM), et qui rejoindra plus tard le PS.
Candidat à la mairie d'Hérouville en 1971, sa liste est élue, mais pas lui... (à cette époque, les électeurs pouvaient rayer des noms).
Il décide alors de changer de région. Il est parachuté en 1981 à Briançon.
Au PS, c'est un proche de Michel Rocard.
Elu député des Hautes-Alpes, il siègera à l'Assemblée Nationale de 1981 à 1986.
Il a été maire de la ville de Briançon de 1983 à 1991"

Pour être précis De Caumont est arrivé à Briançon avant 1981 puisqu'il a été candidat à différents scrutins de 1977 à 1981
pierrep
 
Messages: 1014
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Deces de Robert De Caumont ancien député -maire de Briancon

Messagede stephed » Mar 29 Aoû 2017 10:44

les législatives de 1981 correspondent pour le défunt à sa 1ère victoire électorale face à l'ancien ministre de Valéry Giscard d'Estaing, Paul Dijoud (RI) qui détenait le siège depuis 1967 (et qui deviendra plus tard ambassadeur puis ministre d'état de la principauté de Monaco).

Une victoire électorale qu'il confirmera effectivement localement en 1983 en prenant au même Paul Dijoud la mairie de Briançon où il sera réélu en 1989 avant de perdre son siège lors d'une élection partielle en décembre 1991 face au conseiller général Alain Bayrou (UDF) (qui présidera plus tard le conseil départemental des Hautes-Alpes).

Il ne siégea par contre jamais au conseil départemental des Hautes Alpes malgré un certain nombre de candidatures sur différents cantons (dont les 2 de Briançon) dans les années 1970, 1980 et 1990.
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2008
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Re: Deces de Robert De Caumont ancien député -maire de Briancon

Messagede SALVAT » Mar 29 Aoû 2017 11:01

Ne souscrivant pas aux avis émus et faussement louangeurs suite à la disparition d'un homme politique, j'ai un avis plus que nuancé sur Robert de CAUMONT qui n'a jamais vraiment convaincu là où il a été chargé d'un mandat - à Caen comme à Briançon.
Adepte, parmi les premiers, de ce que l'on appelle la "démocratie participative" - un concept sympathique - il ne l'a jamais bien mise en oeuvre, puisque son initiateur qu'il prétendait être ne la pratiquait qu'à la condition que l'on se range à son avis...d'où des divisions, exclusions au sein des GAM, que ce gourou prononçait volontiers.
Hautain, considérant les autres comme des inférieurs au niveau de la réflexion, il était l'archétype du PSU et du rocardisme (se souvenir de ROCARD et de VALLS s'exprimant au nom d'une "gauche intelligente", ce qui signifie, malheureusement pour les autres, qu'ils ne sont pas dotés de cette qualité).
Paix à son âme.
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Deces de Robert De Caumont ancien député -maire de Briancon

Messagede pierrep » Mar 29 Aoû 2017 14:42

SALVAT a écrit:Ne souscrivant pas aux avis émus et faussement louangeurs suite à la disparition d'un homme politique, j'ai un avis plus que nuancé sur Robert de CAUMONT qui n'a jamais vraiment convaincu là où il a été chargé d'un mandat - à Caen comme à Briançon.
Adepte, parmi les premiers, de ce que l'on appelle la "démocratie participative" - un concept sympathique - il ne l'a jamais bien mise en oeuvre, puisque son initiateur qu'il prétendait être ne la pratiquait qu'à la condition que l'on se range à son avis...d'où des divisions, exclusions au sein des GAM, que ce gourou prononçait volontiers.
Hautain, considérant les autres comme des inférieurs au niveau de la réflexion, il était l'archétype du PSU et du rocardisme (se souvenir de ROCARD et de VALLS s'exprimant au nom d'une "gauche intelligente", ce qui signifie, malheureusement pour les autres, qu'ils ne sont pas dotés de cette qualité).
Paix à son âme.
Bertrand SALVAT

Je pense que votre avis Salvat manque singulièrement d'objectivité, et que votre jugement sur l'homme manque de recul .
Bien des Briançonnais et des Haut-Alpins considèrent dorénavant que Robert De Caumont a beaucoup fait pour sa ville et que son bilan mérite , pour le moins , d’être réévalué .
Quant à l'analyse que vous tentez d’étendre à l'ensemble de la famille politique PSU/Rocard/GAM je la trouve extrêmement réductrice si l'on veut bien considèrer l’immense bilan des élus et Ministres se réclamant de cette famille de pensée depuis les années 70 à aujourd’hui .
pierrep
 
Messages: 1014
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Deces de Robert De Caumont ancien député -maire de Briancon

Messagede pmf » Mar 29 Aoû 2017 19:01

Robert de Caumont avait aussi été élu Conseiller Général en 1967 d'un des Cantons de Caen, le 4eme me semble-t-il, lequel comprenait dans sa circonscription le commune de Hérouville-Saint Clair, une des villes nouvelles des années 1960, limitrophe de Caen au Nord-est, et un quartier de Caen, celui de la Pierre Heuzé, dans lequel se trouvait un Lycée Technique de haute qualite d'enseignement, aujourd'hui appelé Laplace, et le Centre Hospitalier Régional et Universitaire de Caen, dit Clémenceau du nom de l'avenue le desservant, et par voie de conséquence l'Unité d'enseignement et de Recherche de Medecine alors située dans l'enceinte du CHRU Clémenceau, dont Robert de Caumont était Administrateur au titre du Conseil Général.

Robert de Caumont avait été battu lors du renouvellement de son siège en 1973 dans un premier tour quelque peu singulier avec trois candidats de gauche, Robert de Caumont, PSU sortant, M. Bayon, candidat du PCF et Maire de Blainville sur Orne, commune hors canton, et un candidat socialiste dont je ne me souviens plus du nom.
Robert de Caumont était arrivé quatrième du Premier Tour derrière le candidat de droite, M. Bayon et le candidat socialiste et s'était désisté sans problème pour M. Bayon comme le candidat socialiste. M. Bayon fut élu au second tour d'extrême justesse avec 19 voix de plus que le candidat de droite et un de mes amis de la faculté de droit, membre de la LCR, me racontait quelque mois après ce second tour qu'avec ses camarades ils ne voulaient pas le dimanche matin du second tour aller voter pour un STAL jusqu'à ce que l'un d'entre eux dise, et si il était battu de quelques voix par le candidat de droite, nous aurions l'air malins.
Ils décidèrent d'aller voter pour le STAL en se pinçant le nez, et leur nombre suffit pour que le candidat PCF obtienne 19 voix de plus que le candidat de droite. A bon entendeur salut......
pmf
 
Messages: 998
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Deces de Robert De Caumont ancien député -maire de Briancon

Messagede SALVAT » Mar 29 Aoû 2017 21:22

le candidat du PS lors cette élection de 1973 ne s'appelait-il pas HEMEL, cher pmf ?
BS
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Deces de Robert De Caumont ancien député -maire de Briancon

Messagede pmf » Mer 30 Aoû 2017 10:25

C'est possible, cher Bertrand, puisque tu as une mémoire très complète des candidats aux élections.
Pour ma part, ce nom ne me dit rien mais ma connaissance des socialistes calvadosiens était essentiellement celle de ceux venant de la Convention des Institutions Républicaines-CIR, mon Professeur de Finances Publiques et Ami, ce très cher André Paysant, décédé début 2016 et qui sera rocardien au Congrès de Metz en 1979, mon camarade Henri Delisle lequel habitait Hérouville-Saint Clair mais est devenu Conseiller général du canton de Mézidon, commune où nous avions accueilli François Mitterrand, très en retard comme d'habitude, un dimanche de septembre 1970 pour une Fête politique et Louis Mexandeau, devenu l'homme fort des socialistes du Calvados en se faisant élire Député en 1973 de la circonscription de Caen après une investiture très très mouvementée face à André Paysant et à la surprise quasi générale face au gaulliste sortant, le nommé Buot qui n'a guère laisse de profonde trace politique à Caen.

Pour revenir au nom du candidat socialiste de septembre 1973 dans le 4eme canton de Caen, son action n'est pas venue jusqu'à moi alors que j'habitais le canton tout en n'y étant pas inscrit sur les listes électorales pour cause d'emménagement à Hérouville-Saint Clair au 1er septembre 1973. J'ai suivi la campagne dans la presse, étant en septembre 1973 occupé par mes révisions universitaires de septembre, qui furent fructueuses, et au plan politique par la candidature d'Edmond Hervé dans le canton rennais de Villejean où j'étais inscrit sur les listes électorales et avais participé au premier trimestre de 1973 avec enthousiasme à la campagne législative de Edmond, éminent Maître Assistant de la faculté de Droit rennaise dont je fréquentais la bibliothèque pour mes études caennaises et qui deviendra un Ami très cher.
Pour le scrutin de septembre 1973, j'aurais dû me rendre à Rennes afin de voter pour Edmond mais avais décidé de n'y aller, pour éviter des frais de transport en plein premier choc pétrolier et à la pompe, qu'au second tour si il y avait une incertitude quant à l'élection de Edmond laquelle me paraissait très bien se présenter de par les résultats de mars 1973 dans les bureaux de Villejean et c'est ce qui s'est produit avec un résultat de premier tour qui m'a amèné à ne pas prendre la route de Rennes en fin de semaine du troisième dimanche de septembre consacré alors à mes révisions de Droit Commercial abouties au 18 qui a complèté le 16 de juin d'écrit de Droit du Travail avec félicitations du jeune Professeur Mayer, devenu ami d'André Paysant et du bon maître Jean Gicquel avant leurs migrations vers la Sorbonne pour les deux derniers et Nanterre pour le premier répondant à l'appel de Paris sauf pour André Paysant, exilé à La Sorbonne après ses déboires electoraux des années 1980 qui m'ont comme lui fort affecté et font que j'ai encore de la réserve à l'égard de la Fédération du PS du Calvados même si elle a bien évolué depuis lors.
Puisque je parle d'André Paysant qui m'était trés cher en tant que Maître et comme personne, j'ajouterai qu'il a été l'Adjoint au finances en 2001 de Cherbourg-Octeville d'un Maire qui s'appelait Bernard Cazeneuve qui a été un Maire de haute qualité pour Cherbourg et que j'ai en très haute estime même si, en tant que responsable jospiniste, je ne l'ai croisé que du regard à la direction politique de la Fédération du PS de la Manche car il était alors dans la minorité post Congrès de Rennes en tant que fabiusien.
pmf
 
Messages: 998
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Deces de Robert De Caumont ancien député -maire de Briancon

Messagede PhB » Ven 1 Sep 2017 21:42

stephed a écrit:De sergent Beauchat, 8 heures 50:

"Robert de Caumont est décédé récemment.
Enarque (promotion Afrique 1957, il avait commencé sa carrière politique dans le Calvados. Candidat aux municipales de 1960 à Caen sur la liste du député gaulliste Henri Buot, il n'avait pas été élu (Caen avait à l'époque une municipalité "modérée".
Chargé des affaires économiques à la préfecture du Calvados, il décide de s'investir à Hérouville, dans la banlieue de Caen.
Il se rapproche du PSU, parti qui à l'époque, rassemble des déçus de la SFIO (PS d'avant 1971).
En 1967, il est élu conseiller général du canton de Caen-Nord, sous une étiquette "divers gauche".
Il se rapproche alors d'Hubert Dubedout, maire de Grenoble, animateurs des "groupes d'action municipale" (GAM), et qui rejoindra plus tard le PS.
Candidat à la mairie d'Hérouville en 1971, sa liste est élue, mais pas lui... (à cette époque, les électeurs pouvaient rayer des noms).
Il décide alors de changer de région. Il est parachuté en 1981 à Briançon.

Au PS, c'est un proche de Michel Rocard.
Elu député des Hautes-Alpes, il siègera à l'Assemblée Nationale de 1981 à 1986.
Il a été maire de la ville de Briançon de 1983 à 1991"

En tant qu'ancien Hérouvillais, j'ai eu des témoignages directs de l'élection municipale de 1971 (j'étais alors trop jeune pour y participer) que je vous retranscris ici tels qu'on me les a donnés car l'histoire est savoureuse :
Comme indiqué par notre ami PMF ci-dessus, Hérouville-Saint-Clair était une ville nouvelle, au même titre que ses consoeurs franciliennes plus connues, mais à l'échelle plus modeste de l'agglomération caennaise : l'implantation des nouveaux quartiers était planifiée sur une seule commune, qui est ainsi passée de 1784 habitants en 1962 à 9041 en 1968 puis 23712 habitants en 1975.
Lors des élections municipales de 1965, l'équipe sortante du village avait été réélue, sous la houlette d'André Vermeulen, et elle a mené les premiers développements de la ville nouvelle.

En 1971, la gauche avait l'ambition légitime de conquérir Hérouville-Saint-Clair.
L'époque n'était pas aux listes d'union, aussi deux listes - respectivement PS et PC - se sont affrontées au premier tour dans l'espoir de prendre le leadership à gauche.
Le mode de scrutin attribuait alors l'ensemble des sièges à la liste gagnante, hormis la possibilité de panachage qui était encore ouverte sur Hérouville-Saint-Clair en 1971 (semble-t-il du fait que le dernier recensement en date n'avait pas passé le seuil de population au-delà duquel le panachage n'était plus autorisé).
La liste PS était menée par le jeune et ambitieux militant PS Robert de Caumont, brillant énarque, sous-Préfet, très dynamique et charismatique - au point d'être parfois un peu envahissant. Les militants PS de la ville s'étaient rassemblés derrière cette tête de liste, comptant sur les compétences et l'énergie de Robert de Caumont pour les guider dans leurs premiers pas de gestion de la ville si d'aventure leur liste gagnait.
Au soir du premier tour, il est apparu que cette liste devançait celle du PC. Le PC a alors pratiqué le "désistement républicain" en s'effaçant au profit de la liste PS.
Cependant Robert de Caumont, qui s'était auparavant présenté à Caen au côté d'un gaulliste, n'était pas en odeur de sainteté (si je puis employer cette expression) parmi les responsables PC de la ville. Aussi ont-ils fait passer une consigne auprès de leurs militants pour... barrer le nom de la tête de liste Robert de Caumont, tout en votant PS.

Au soir du second tour la liste PS est arrivée en tête... sauf Robert de Caumont qui avait obtenu sur son nom moins de suffrages qu'un candidat de la liste de droite (un médecin, mais je ne connais pas son nom).
Les soutiens de l'ancien maire étaient consternés : leur ville venait de basculer à gauche et ils se doutaient que le retour de balancier risquait de se faire attendre...
Les militants PC jubilaient de la réussite de leur stratégie.
Et les militants PS étaient catastrophés : comment gérer une ville de 20000 habitants quand le seul élément compétent de l'équipe - ou du moins celui sur lequel tous les autres comptaient s'appuyer - n'avait pas été élu ? Et qui choisir comme maire ?
C'est alors qu'un jeune avocat, François Geindre, s'est proposé. François Geindre est resté maire jusqu'en 2001 (date à laquelle il ne s'est pas représenté) et a, je crois, plutôt bien géré ma ville natale et accompagné son développement et son arrivée à maturité. Par ailleurs il a beaucoup oeuvré pour la politique de la ville.
Cette histoire a également été évoquée par Ouest France.

Mais alors, qu'est devenu Robert de Caumont ?
Il s'est soudain découvert la nécessité d'aller soigner ses poumons fragiles à l'air pur de Briançon (*). Il s'est fait élire député en 1981 (en tant que député il a porté la loi "Montagne" votée à l'unanimité en 1985) puis maire de cette ville en 1983.
Il a alors lancé son projet "Prorel" de téléphérique reliant la ville à la station de Serre-Chevalier, malgré les réticences de Briançonnais qui craignaient le manque de neige au débouché du téléphérique. Lors de la mise en service du Prorel, la neige n'était effectivement pas au rendez-vous et le succès escompté par le maire s'est vite transformé en gouffre financier qui a ruiné la ville.
D'où sa défaite lors de la municipale partielle du 6 décembre 1991.
Mais j'ai rencontré des Hauts-Alpins qui m'ont narré comment, dans les années 2000, Robert de Caumont continuait à embobiner ses interlocuteurs dans les réunions auxquelles il participait au titre de ses mandats de conseiller communautaire du Briançonnais et administrateur du Conseil de Développement...

(*) Selon la légende, Briançon, ville la plus haute d'Europe, serait également la ville de l'inventeur de la cédille, un certain M. Leçon :-)
Plus sérieusement, c'est une ville magnifique qui vaut le détour, en hiver comme en été.
PhB
 
Messages: 568
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Suivante

Retourner vers Disparition d'anciennes figures politiques

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les marchés publics expliqués aux élus locaux

Patrice Cossalter

Le droit de la commande publique a été bouleversé début 2016. Il est d'autant plus indispensable d'intégrer ce droit nouveau que les élus ont un rôle juridique, stratégique et de management dans la commande publique...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux travaux

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques communales de travaux et explique comment agir, quelles relations développer avec les acteurs et opérateurs, quels outils méthodologiques privilégier, quels rapports et coopérations bâtir...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité