Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Sondages sur l'exécutif Macron-Philippe

Forum général sur l'actualité politique du moment. Discutez ici de l'action de la Présidence, des décisions gouvernementales, des projets ou propositions de lois ainsi que de toutes les démarches de l'opposition.

Re: Sondages sur l'exécutif Macron-Philippe

Messagede Vaulti » Ven 2 Fév 2018 19:53

Elabe montre également une baisse de l'exécutif suivant la tendance des autres sondages.

Sa popularité baisse surtout chez les retraités (ce qui explique les scores des partielles) et les ouvriers.

Entre autres scores notables, la maire de Paris est en baisse. Baisse surtout marquée chez les sympatisants de gauche, sa réélection sera très difficile. Mélenchon reprend la tête chez cette catégorie d'électeurs.

Source : https://elabe.fr/observatoire-politique-fevrier-2018/
Vaulti
 
Messages: 480
Inscription: Mer 7 Mar 2012 17:05

Re: Sondages sur l'exécutif Macron-Philippe

Messagede gerguil » Sam 3 Fév 2018 01:37

Baisse de popularité de l’exécutif chez les retraités, c'est bien naturel...Les retraité de l'Education Nationale,par exemple, ont subit ce mois ci une perte de revenu de plus de 2% (augmentation CSG +augmentation de la cotisation mutuelle santé) sans préjudice des augmentations en tout genre et autres taxes,pas nouvelles..non,mais rénovées
Les vœux de bonne année de notre cher président ont un goût amer.

En ce qui concerne les ouvriers ,même s'ils n'ont plus la force de manifester,plus aucun ne se fait d'illusion sur la loi Travail .S'il en était besoin les épisodes Pimkie,Peugeot,Carrefour les éclaireraient sur leur avenir.

Mais pas de jaloux, bientôt des "départs volontaires" chez les fonctionnaires !!!, que va-t- on inventer pour motiver les récalcitrants ? contraintes horaires ? mises au placard ? mutations autoritaires ? ....

Je prévois une nouvelle baisse de popularité dans les prochains mois ,au mois de mai par exemple
gerguil
 
Messages: 53
Inscription: Jeu 28 Nov 2013 17:39

Re: Sondages sur l'exécutif Macron-Philippe

Messagede pmf » Sam 3 Fév 2018 07:23

Il ne faut pas imputer au Gouvernement la responsabilité d'une augmentation de la cotisation mutualiste de couverture Santé.
La décision d'augmentation de la cotisation d'une Mutuelle est de la responsabilité des gestionnaires de la Mutuelle que sont, notamment ses Administrateurs, et il est des Mutuelles Santé de la Fonction Publique dont les cotisations pour 2018 ont été fixées au montant de 2017 en prévoyant de financer l'augmentation des dépenses de remboursements de soins par des économies de gestion, dont celles procurées par l'envoi par voie électronique des décomptes de remboursement précedemment transmis par voie postale.

L'augmentation du taux de Contribution Sociale Généralisée et ses effets pour les retraités est un problème qui préoccupe nombre de pensionnés de tous les regimes, et, pour les pensionnes des Fonctions Publiques, tout particulièrement ceux qui occupaient des emplois des catégories C et B dont le pouvoir d'achat sera rogné de manière non négligeable. Le niveau d'éxonération de la hausse de CSG a été fixé beaucoup trop bas et a provoqué un débat juste et passionné sur la suppression de l'impôt sur la fortune pour les revenus mobiliers et le rapprochement a été éffectué, et c'est fort compréhensible, avec la hausse du taux de CSG.
pmf
 
Messages: 1461
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Sondages sur l'exécutif Macron-Philippe

Messagede stephed » Sam 3 Fév 2018 16:53

Je ne suis pas tout a fait d'accord quand vous écrivez qu'un gouvernement ne serait pas responsable des hausses de Tarifs de Mutuelle et D'assurance (lesquels ont quasiment tous augmentés au 1er janvier dernier). Certes, il ne fixe pas les tarifs qui relève des intéressés de nature privé mais ceux ci répercute par vase communiquant sur leurs affiliés les diminutions de remboursement/prise en charge du gouvernement.
C'est d'ailleurs la même chose pour le prix de l'essence où le gouvernement n'est pas responsable du prix du baril mais est responsable du prix final du litre du fait des taux de taxes et taxes additionnelles qu'il perçoit dessus (c'est à dire 75% du prix du litre).

Quand aux baisses de pouvoir d'achat, c'est certain que les retraités ou les fonctionnaires qui ne bénéficient pas de la baisse des cotisations salariales du travail mais qui sont impactés par la hausse de la CSG à laquelle s'ajoutent depuis le 01 janvier celles des Mutuelles, Assurances, Gaz et électricité ont certainement 20 a 30 euros de moins en moyenne sur leur bulletin de janvier.

C'est cela qui explique davantage la baisse de l'exécutif dans les sondages
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2243
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Re: Sondages sur l'exécutif Macron-Philippe

Messagede pmf » Sam 3 Fév 2018 18:04

Vos observations concernant les effets de décisions gouvernementales sur la situation financière des complémentaires Santé sont exactes et vous auriez pu me citer pour l'année 2018 l'augmentation du forfait hospitalier laquelle aura des effets sur les dépenses des complémentaires Santé.
J'ai reagi à une contribution qui indiquait que les cotisations de la MGEN avaient augmenté au 1 er janvier car je suis ressortissant d'une Mutuelle de la Fonction Publique bien moins fortunée que la MGEN et qui a tenu à maintenir en 2018 ses cotisations 2017 de complémentaire Santé pour ne pas ajouter une amputation de pouvoir d'achat pour ses mutualistes pensionnés affectés par la hausse du taux de CSG et je pense que la MGEN aurait pu adopter une position analogue en réalisant des économies de gestion.

Par ailleurs, et vous l'aurez compris, je considère que les pensionnés de tous les régimes, dont le montant de pension mensuel voisine le montant brut du salaire minimum, souffriront fortement des effets de la hausse du taux de CSG alors qu'une taxation des revenus mobiliers importants aurait permis de fixer le seuil d'exonération de la hausse de CSG à 1,5 fois le montant brut du salaire minimum, voire peut être à 2 fois de ce montant. .
pmf
 
Messages: 1461
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Sondages sur l'exécutif Macron-Philippe

Messagede SALVAT » Sam 3 Fév 2018 21:55

je précise à pmf que la MGEN procède depuis plusieurs années à l'envoi électronique des relevés de comptes mensuels chaque fois que les adhérents lui en donnent l'autorisation qu'elle sollicite.
BS
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4202
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Sondages sur l'exécutif Macron-Philippe

Messagede cevenol30 » Dim 4 Fév 2018 22:28

Il est exact que les hausses de tarifs, les déremboursements voire les taxes (celle sur les contrats de couverture santé étant supérieure au taux réduit et même au taux intermédiaire de TVA: certains dirigeants mutualistes l'ont résumé sous le slogan "la santé plus taxée que les hamburgers") jouent sur le tarif des complémentaires santé.
Complémentaires que les retraités et les fonctionnaires paient plein pot contrairement aux salariés du privé pour qui l'Accord National Interprofessionnel conclu et transformé en loi sous le quinquennat précédent impose une prise en charge par l'employeur d'au moins 50%... augmentations incluses!

Dans le sondage Elabe, outre la faible cote de l'exécutif parmi les ouvriers (20% Macron, 18% Philippe , -9 points dans les deux cas), on peut retenir le gradient selon la catégorie d'agglomération des sondés: 30% en zone rurale, 33% en petite agglomération, 39 en grande agglomération et 46% en région parisienne pour Macron. Le souci pour l'exécutif étant que les zones peu peuplées sont plutôt sur-représentées électoralement (circonscriptions plus petites à cause des limites des départements, nombre de mairies, de sièges sénatoriaux), ceci étant au demeurant (à mon avis de rural) nécessaire et même insuffisant pour contrer la tendance des métropoles à tirer la couverture à elles. Etre moins populaire dans des zones surreprésentées peut les mener à des déconvenues même si elles pourraient attendre 2022.

L'idéologie "en marche" c'est-à-dire du mouvement perpétuel socio-économique et sociétal s'oppose à la stabilité que vivent, de gré ou un peu de force, certaines strates de population qui tout compte fait préfèrent que ce soit ainsi: pour ceux qui sont à une basse place stable, ils craignent que le mouvement rende les choses pires pour eux.
Ces strates sont plutôt, dirais-je, dans les petites agglomérations, plutôt de faible niveau de formation et peu confiantes dans les miracles supposés de la formation professionnelle, plutôt dans la fonction publique ou en CDI long, plutôt avec des convictions religieuses relativement fermes (vers les deux bouts du spectre traditionnel athée/catholique notamment).

gerguil a écrit:En ce qui concerne les ouvriers ,même s'ils n'ont plus la force de manifester,plus aucun ne se fait d'illusion sur la loi Travail .S'il en était besoin les épisodes Pimkie,Peugeot,Carrefour les éclaireraient sur leur avenir.
Complètement.
Mais pas de jaloux, bientôt des "départs volontaires" chez les fonctionnaires !!!, que va-t- on inventer pour motiver les récalcitrants ? contraintes horaires ? mises au placard ? mutations autoritaires ? ....

Toutes ces contraintes existent déjà dans une certaine mesure mais des mesures sont prévues pour forcer encore plus de mutations, notamment je suppose à une distance importante de leur domicile, ce qui "permettrait" une "optimisation" des effectifs notamment en zone rurale profonde, autrement dit de vider plus vite certains départements de leurs services publics. Une partie de ces départs correspondront au flux habituel de démissions et mises en disponibilité non interrompues (tant qu'à partir, autant toucher la prime), peut-être une partie du stock de ceux qui s'accrochaient à leur poste tout en y étant malheureux mais les agents qui se savent utiles voire surchargés de travail et peu attendus à l'extérieur tendront à rester. Ceux qui seraient très près de la retraite donc sans grandes questions de reconversion partiraient probablement plus volontiers (les pré-retraites progressives à 50% de temps travaillé payé 80 avaient semble-t-il autant de succès dans le public que dans le privé du temps où ce dispositif qui arrangeait tout le monde existait).

Par rapport aux zones rurales, le renchérissement des carburants et la future diminution de la vitesse autorisée sur route tendent à rendre plus chers et plus longs les trajets vers les grandes villes, que ce soit pour travailler au quotidien ou aller dans des services publics (ex. CHU, préfecture) et commerces spécialisés. Donc à renforcer l'isolement, à rendre plus difficile la revente des logements... C'est censé être compensé par la suppression de la taxe d'habitation? Elle est toutefois plutôt plus élevée en grande agglomération: là encore, cela avantage plus ces dernières. Sans mesures de relance de l'industrie et du commerce de centre-ville dans les petites agglomérations (et pas seulement de l'agriculture, qui n'occupe plus qu'une minorité des emplois même en zone rurale), les problèmes et le mécontentement auront tendance à perdurer.
cevenol30
 
Messages: 2567
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Sondages sur l'exécutif Macron-Philippe

Messagede pba » Lun 5 Fév 2018 16:20

Sur NDDL, je dirais à B.Savat que si le projet était si évident et si urgent, pourquoi diable n'a t-il pas été décidé vraiment plus tôt.
Il y eu certes les recours, mais, surtout des alternoiments successifs, jusqu'à une consultation (qui en connait la valeur juridique, sinon les juristes ) sur une portion de territoire discutable et sans donner une alternative ..
peut on reprocher au gouvernement actuel d'avoir décidé en pesant le pour et le contre et en avançant une solution alternative .
J'espère bien à la différnce de pmf que l'aménagement de Nantes Atlantique se fera

pmf a écrit:Quant à la suite du dossier, soyons réalistes comme un ancien Premier Ministre, l'extension de l'aéroport de Nantes Atlantique n'aura jamais lieu pour des raisons de recours en justice qui obtiendront l'annulation de la Déclaration d'utilité Publique

car ce serait, encore une fois, la négation de l'action publique ..... si toute DUP venait à être annulée, ce serait désespérer de tout aménagement ....

pmf a écrit:Il ne faut pas imputer au Gouvernement la responsabilité d'une augmentation de la cotisation mutualiste de couverture Santé.
La décision d'augmentation de la cotisation d'une Mutuelle est de la responsabilité des gestionnaires de la Mutuelle que sont, notamment ses Administrateurs, et il est des Mutuelles Santé de la Fonction Publique dont les cotisations pour 2018 ont été fixées au montant de 2017 en prévoyant de financer l'augmentation des dépenses de remboursements de soins par des économies de gestion


Relevant de la MGEN comme d'autres ici,j'attendrai de sa part plus d'efforts de gestion .
je crois que d'une manière générale, imputer tout ce qui arrive au gouvernement n'est pas normal .... et que ne parle -t-on alors de la baisse, puis de la suppression de la taxe d'habitation, car enfin, on ne peut réclamer (à juste titre) des gains de pouvoir d'acaht et ne pas tenir compte de gains substantiels

cevenol30 a écrit:Par rapport aux zones rurales, le renchérissement des carburants et la future diminution de la vitesse autorisée sur route tendent à rendre plus chers et plus longs les trajets vers les grandes villes, que ce soit pour travailler au quotidien ou aller dans des services publics (ex. CHU, préfecture) et commerces spécialisés. Donc à renforcer l'isolement, à rendre plus difficile la revente des logements... C'est censé être compensé par la suppression de la taxe d'habitation? Elle est toutefois plutôt plus élevée en grande agglomération: là encore, cela avantage plus ces dernières. Sans mesures de relance de l'industrie et du commerce de centre-ville dans les petites agglomérations (et pas seulement de l'agriculture, qui n'occupe plus qu'une minorité des emplois même en zone rurale), les problèmes et le mécontentement auront tendance à perdurer.

Certes il y a renchérissement du prix des carburants, mais après une longue phase de stabilisation précédée d'une longue phase de baisse ! Il ne faudrait pas avoir la mémoire courte .Disait on alors "merci le gouvernement " ?? Et cette hausse impacte aussi bien les ruraux que les urbains .

cevenol30 a écrit:Le souci pour l'exécutif étant que les zones peu peuplées sont plutôt sur-représentées électoralement (circonscriptions plus petites à cause des limites des départements, nombre de mairies, de sièges sénatoriaux), ceci étant au demeurant (à mon avis de rural) nécessaire et même insuffisant pour contrer la tendance des métropoles à tirer la couverture à elles


Cette sur-représentation du monde rural a des limites, car elles entrainent une distorsion dans la représentation du peuple français : on en voit une parfaite illustration avec la composition du corps électoral pour les sénatoriales qui est si déformé que celà en devient caricatural !
Elle alimente aussi cette tendance à émietter le territoire français, alors qu'il faudrait regrouper beaucoup plus les communes, pour leur donner un vrai poids Je connais bien le monde rural; celui-ci n'est pas trop aidé par ses élus, conservateurs de toute tendance , et habitué à quémander "à Paris " au lieu de faire des choix locaux et de ne pas, trop souvent, faire de la démagogie ...
pba
 
Messages: 767
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: Sondages sur l'exécutif Macron-Philippe

Messagede SALVAT » Lun 5 Fév 2018 17:58

@pba
je ne veux pas polémiquer avec toi, ce serait dommage, puisque les dés sont désormais jetés.

nous souffrons en France de lenteurs extraordinaires pour faire aboutir des projets : pour avoir travaillé et suivi de très près certains d'entre eux sur le plan ferroviaire ( et c'est par ce biais que j'ai dû m'intéresser de près à NDDL ) , il faut au départ 10 ans de réflexion, puis on en vient aux expropriations et c'est là que tout se gâte par les recours et les lenteurs de la Justice, les appels qui rebondissent..
Entre temps, il arrive que des modifications, même légères, soient souhaitables et voilà qu'elles génèrent de nouveaux débats et des recours....
Pour peu qu'un interlocuteur majeur (ex. SNCF, mairie de telle ou telle ville contre une autre ) joue la montre pour que rien ne se fasse ....et lance le doute, tout est à reprendre....et les investisseurs se détachent du projet.
Pmf a raison de dire que le plan B (extension de Nantes Atlantique) ne se fera pas : ah si pour le hall voyageurs mais pour ce qui est de la piste....elle demeurera en l'état.

Oui, il y a une faiblesse typiquement française : le programme LGV espagnol a 20 ans d'âge : il est réalisé et il y a un maillage du territoire : nous, nous sommes doublés - alors que nous devancions ce pays - et en sommes restés à quelques 5 radiales et avons le ridicule d'être attendus à la frontière sud-est et bientôt à la frontière nord-ouest pour que nous offrions un prolongement GV sur notre territoire.

La faute à des politiques et il en est une qui a été une tueuse de projets, d'où les atermoiements de son ex-conjoint de président qui a fini par promettre et organiser une consultation sur NDDL pour gagner du temps.
Dans politique locale, je résume les dégâts de la décision de Macron qui s'était présenté comme un "entrepreneur" et qui a cédé bien facilement à l'ultimatum des zadistes.

Si un grave accident se produit et il a déjà failli arriver.....Macron en portera la responsabilité personnelle.
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4202
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Sondages sur l'exécutif Macron-Philippe

Messagede pmf » Lun 5 Fév 2018 18:40

Chers Amis,
Nous devrions poursuivre le débat sur l'aéroport du Grand Ouest, et j'emploie à dessein cette appellation car il faut se placer dans le futur, dans la rubrique spécifique à cet équipement aéroportuaire indispensable au développement économique, démographique, touristique et par là même social de la Région Ouest, un des fleurons de notre Pays.

A ce stade, je me réjouis d'avoir entendu un expert, très introduit dans les cercles de décision, dire que l'aéroport du Grand Ouest se réalisera dans un délai à déterminer mais qui ne sera pas les calendes grecques.
Cet équipement aéroportuaire avait été, en partie, imaginé au sein du CELIB, notamment par l'Universitaire et Géographe Rennais Philiponneau. Pourquoi ne pas engager, dès à présent, une réflexion sur l'aéroport du Grand Ouest en confiant la coordination de ces travaux à un Intergroupe des Conseils Régionaux de Bretagne et des Pays de la Loire en y associant des représentants des Régions de Normandie, du Centre Val de Loire et de Nouvelle Aquitaine ainsi que de l'Union Europeenne, financeur indispensable à la réalisation d'un tel équipement d'intérêt européen dans l'esprit de l'Atlantique à l'Oural.
pmf
 
Messages: 1461
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats politiques du moment

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité