Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La France, démocratie imparfaite ?

Forum général sur l'actualité politique du moment. Discutez ici de l'action de la Présidence, des décisions gouvernementales, des projets ou propositions de lois ainsi que de toutes les démarches de l'opposition.

Re: La France, démocratie imparfaite ?

Messagede vudeloin » Dim 11 Mar 2012 03:02

Je ne sais pas si le vote ouvrier est spécialement d'extrême droite, et je dois dire que je pense même plutôt le contraire, au regard d'autres catégories sociale, d'âge ou d'origine.
Mais bon, libre à chacun de croire les sondages et de ne pas trop savoir examiner la question clé : oui ou non les partis politiques ont les moyens de rassembler l'électorat de telle ou telle catégorie sociale, au regard des conditions de leur organisation ?
En 1974, comme je l'ai rappelé, 33 % des ouvriers votaient VGE au second tour des présidentielles (ils étaient, si l'on en croit la classification de l'INSEE, plus nombreux qu'aujourd'hui même si j'ai tendance à penser le contraire, tout en gardant à l'esprit que ce qui a changé est sans doute que les évolutions des modes de production les mettent de plus en plus dans le tertiaire et de moins en moins dans l'industrie).
Je suis sûr que Sarkozy signe tout de suite pour avoir en sa faveur le vote du tiers des ouvriers au second tour.
En 2007, il fut minoritaire, d'ailleurs, dans cette population, mais moins minoritaire qu'il ne fut majoritaire dans d'autres secteurs de la société, condition nécessaire et suffisante à son succès.
Après, hein, la conscience de classe, c'est une autre paire de manches !
Mais elle semble suffisamment éveillée pour ne pas donner prise à l'existence de syndicats influencés par l'extrême droite. ;)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: La France, démocratie imparfaite ?

Messagede Geoffroy » Dim 11 Mar 2012 03:15

Le soucis étant que les syndicats représentent la minorité hurlante dans le privé.

Pour ce qui est du vote ouvrier il change je le vois bien dans mon entreprise. Il y a un gros ras-le-bol.

Les ouvriers sont les plus touchés par l'ultralibéralisme européen, par la hausse des prix de toute sortes. Nous venons de gagner le droit de payer 12% d’impôt en plus, On n'attend plus que la TVA sociale et le pompon c'est qu'on a des délégués qui n'arrivent pas à négocier une augmentation des employés plus haut que l'inflation officielle.
Geoffroy
 
Messages: 90
Inscription: Sam 10 Mar 2012 11:59

Re: La France, démocratie imparfaite ?

Messagede Draume » Dim 11 Mar 2012 07:05

Le soucis étant que les syndicats représentent la minorité hurlante dans le privé.

Cette phrase est le reflet du dilemme français vis à vis du syndicalisme
D'un côté , on dit qu'il faudrait qu'il soit cela
D'un autre, on le traîne dans la boue (cf rapport Perruchot, dont il y aurait tant à dire ) et refuse d'en tirer les conséquences

Je citerai 2 exemples :
Beaucoup de représentants des salariés sont nommés (CNAM CNAVTS) sur une répartition datant d'on ne sait plus quand, et après on dit qu'ils ne sont pas représentatifs.
Election Fonction publique il y a qq mois. Par correspondance ou internet. Listes électorales fausses, serveur bloqué...

Les corps intermédiaires, un des outils de la démocratie, ne sont pas qu'un mot d'ordre de tribunes. On a chez nous l'art de s'attaquer aux conséquences sans remédier aux causes
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 17:11

Re: La France, démocratie imparfaite ?

Messagede Oskial » Dim 11 Mar 2012 08:52

Geoffroy a écrit:Les ouvriers sont les plus touchés par l'ultralibéralisme européen, par la hausse des prix de toute sortes. Nous venons de gagner le droit de payer 12% d’impôt en plus, On n'attend plus que la TVA sociale et le pompon c'est qu'on a des délégués qui n'arrivent pas à négocier une augmentation des employés plus haut que l'inflation officielle.


Ta dernière phrase symbolise à mon avis le caractère pour le moins imparfait de notre "démocratie sociale". Si je suis le fil de ta pensée, Geoffroy, l'une des raisons du "ras-le-bol" des ouvriers et des employés résiderait dans l'incurie de leurs représentants syndicaux, incapables de faire valoir une revalorisation de leur situation. C'est aller vite en besogne.

La très piètre qualité du dialogue social tient selon moi à trois élements :
- la très faible représentativité réelle des syndicats qui ne leur donne en réalité aucun poids vis à vis des employeurs et le faible niveau général de leur représentants (y compris des syndiqués des grandes confédérations qui investissent pourtant fortement dans la formation)
- l'autisme du patronat et plus particulièrement de l'encadrement supérieur (je le sais, je suis DRH), qui conçoit le dialogue social non comme un outil d'amélioration du bien-être des salariés et, donc, de leur productivité et de leur performance, mais comme un passage obligé, un combat tactique visant à minimiser les enjeux sociaux dans la recherche de profitabilité de l'activité de l'entreprise
- la montée impressionnante de l'individualisme qui fait, qu'à tous les niveaux de l'entreprise, les salariés sont aujourd'hui persuadés que leur salut vient avant tout de leur capacité à négocier des avancées individuelles au détriment des garanties collectives

Pour inverser la tendance, et sortir de cette spirale qui conduira à de plus en plus de conflits extrêmement durs et économiquement comme socialement couteux, tout est question de droits et de moyens. Il faut d'abord responsabiliser les salariés : la réforme de la représentativité syndicale (qui oblige à négocier avec les organisations majoritaires en gros) est un atout, le recours à la consultation des salariés en est un autre. Mais parallèlement, il faut donner plus de moyens aux représentants du personnel et aux comités d'entreprise, pour développer leur expertise et leur capacité à développer des propositions alternatives. Il faut ensuite faire entrer les salariés dans les instances dirigeantes des entreprises (conseil d'administration et de surveillance, comité des rémunérations etc...) et rendre leur consultation obligatoire en amont sur toutes les questions stratégiques d'organisation et de développement.

En résumé, il faut arrêter de faire du salarié un obstacle au développement de l'entreprise et de son activité économique. Nos entreprises seraient bien plus fortes économiquement si elles considéraient par exemple que la transparence, l'adhésion de ses salariés à la stratégie économique et leur ressenti de bien-être étaient des atouts incontournables en terme d'efficacité economique.
Oskial
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 336
Inscription: Mer 24 Fév 2010 15:40
Messages : 2 (détails)

Re: La France, démocratie imparfaite ?

Messagede Draume » Jeu 5 Avr 2012 06:45

Exemple d'une dérive, au JO du 4 avril :

Décret n° 2012-441 du 3 avril 2012 relatif aux conditions particulières d’accès à la profession d’avocat

Objet : aménagement des dispenses pour l’accès à la profession d’avocat
Publics concernés : avocats, personnes ayant exercé des responsabilités publiques les fai sant directement participer à l’élaboration de la loi, collaborateurs de député ou assistants de sénateur, personnes bénéficiant de dispenses pour l’accès à la profession d’avocat

Cela permettra de recaser des "collaborateurs"
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 17:11

Re: La France, démocratie imparfaite ?

Messagede vudeloin » Ven 6 Avr 2012 10:46

les choses me semblent ceci dit légèrement plus complexes...
D'une part, parce que l'exercice de la profession d'avocat peut être aujourd'hui accordé à des personnes justifiant d'une expérience professionnelle donnée.
D'autre part, parce qu'on ne peut oublier que le métier de collaborateur parlementaire est au fond assez aléatoire et que des possibilités de reclassement professionnel peuvent et/ou doivent exister.

Ensuite, je crois que le décret est l'objet d'un recours.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: La France, démocratie imparfaite ?

Messagede Draume » Jeu 26 Avr 2012 15:00

Extrait du site Rue 89

Sarkozy vient de nommer Jean-Baptiste de Froment, son jeune conseiller chargé des sondages puis au QG de campagne. Une récompense... et un abri en cas de victoire de la gauche... Sarkozy lui offre un poste prestigieux et recherché : maître des requêtes au Conseil d’ Etat, la plus haute juridiction administrative.
Le décret de nomination est paru ce jeudi au JO. De Froment bénéficie d’une nomination au tour extérieur, hors concours et sur décision de l’exécutif. Dans cet espace d’énarques et de juristes, de Froment pourra observer de près ce « système » que Sarkozy fustige
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 17:11

Re: La France, démocratie imparfaite ?

Messagede Pullo » Ven 27 Avr 2012 07:57

J'ai lu sur Agoravox un article très intéressant sur l'obsolescence de la Ve République, dont le quinquennat sarkozyste est le révélateur caricatural. Je suis d'accord avec l'auteur sur les grandes lignes : le régime actuel entretient la démagogie, l'irresponsabilité des dirigeants et empêche un gouvernement efficace du pays.
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La France, démocratie imparfaite ?

Messagede Zimmer » Sam 28 Avr 2012 10:50

Le secrétaire national de l'UMP Bruno Beschizza, 44 ans, a été "titularisé dans le corps des sous-préfets" par un décret du président de la République paru aujourd'hui au Journal officiel.

Beschizza, commandant de police, élu UMP aux dernières élections régionales en Ile-de-France, est en charge des questions de l'emploi des forces de sécurité à l'UMP. Il avait été secrétaire général de Synergie (deuxième syndicat d'officiers de police) jusqu'en mai 2010.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/04/28/97001-20120428FILWWW00276-beschizza-ump-titularise-sous-prefet.php


Il n'y a pas de raison qu'il n'y en est pas d'autres comme ça dans les jours qui viennent...
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: La France, démocratie imparfaite ?

Messagede françoist » Jeu 10 Mai 2012 15:51

Nous vivons dans une caricature de démocratie.
L'aptitude d'avoir un point de vue, pour chaque citoyen, se forme au cours de la jeunesse par l'école. Par la suite, l'information permet à chacun d'évoluer dans la connaissance.
La concentration des médiats dans les mains d'un très petit nombre fausse la démocratie.
La situation est maintenant dramatiquement risible.
françoist
 
Messages: 1
Inscription: Jeu 10 Mai 2012 15:04

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats politiques du moment

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

La première année du mandat municipal - Guide pratique

Eric Landot

Une nouvelle mandature municipale commence. Les ennuis aussi. Les défis à relever. Les points à maîtriser très vite. Ce guide pratique vise à répondre à toutes les questions simples mais urgentes que se pose toute nouvelle équipe municipale...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités