Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Mission de service civique : Démocratie et droit de vote

Comme il n'y a pas que la politique dans la vie, ce forum vous permet d'échanger sur tout autre sujet que vous jugez intéressant.

Mission de service civique : Démocratie et droit de vote

Messagede alexou » Mer 1 Fév 2017 12:15

Bonjour à tous, je me présente je m'appelle Alexandre et j'ai commencé depuis peu une mission de service civique pour l'association Concordia avec mon binôme. Voila, voila donc je me demandais si vous auriez des suggestions à me faire, ou des idées à partager qui pourraient correspondre aux objectifs de cette mission qui sont les suivant:

-S'interroger sur le lien que les citoyens entretiennent avec le droit de vote : Que représente ce droit ? Voter est-ce la démocratie ? La démocratie est-ce le vote ?

-Ouvrir le débat de l'utilité et de la légitimité du droit de vote en démocratie en prenant en compte les nombreux enjeux qui y sont liés(Taux d'abstention qui augmente, importance du vote pour l’extrême droite, mouvements pour demander plus de consultations locales et de référendums etc...) Au fond pourquoi voter ?

-Organiser des activités pour proposer aux membres de Concordia de s'interroger sur leur rapport au droit de vote.

-Aller à la rencontre des habitants du 17e arrondissement de Paris pour leur permettre de partager leur vision du droit de vote.

-Préparer un support(film, exposition, livre etc...) afin de restituer le travail effectué qui sera présenté lors de l'Assemblée générale de Concordia.


Nous avons déjà pas mal de projets, et je me suis dis que ça pourrait être sympa d'essayer de trouver un peu d'inspiration dans les divers forums.

Au plaisir, Ciao.
alexou
 
Messages: 1
Inscription: Mer 1 Fév 2017 11:53

Re: Mission de service civique : Démocratie et droit de vote

Messagede PhB » Jeu 2 Fév 2017 10:02

S'agit-il de l'association Concordia dont on peut consulter le site ici : https://www.concordia.fr/ ?

Voici les références d'un ouvrage susceptible d'être utile, car il synthétise un travail approfondi sur la démocratie et le droit de vote. Il s'agit du magazine Hommes & Libertés n°161, dossier "Droit de vote pour tous" :
http://boutique.ldh-france.org/homme-et-libertes-numero-161.html
PhB
 
Messages: 568
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 23:32
Localisation: Planète Terre

Re: Mission de service civique : Démocratie et droit de vote

Messagede Profil supprimé » Jeu 2 Fév 2017 10:45

Bonjour,

alexou a écrit:-S'interroger sur le lien que les citoyens entretiennent avec le droit de vote : Que représente ce droit ? Voter est-ce la démocratie ? La démocratie est-ce le vote ?

C'est un élément essentiel et même fondamental puisque c'est l'application d'un droit à l'expression, encore faut-il que ce droit puisse justement s'appliquer dans de bonnes conditions. Voter pour un homme ou une femme uniquement en raison de son nom, son image, son charisme, son baratin, cela n'a strictement aucun intérêt, il faut voter pour ses idées, les détails de son programme, savoir s'il défendra vos intérêts et la cause de vos proches et si, bien sur, il partage les préoccupations des citoyens d'un canton, d'une circonscription, d'une région, d'un pays.

-Ouvrir le débat de l'utilité et de la légitimité du droit de vote en démocratie en prenant en compte les nombreux enjeux qui y sont liés(Taux d'abstention qui augmente, importance du vote pour l’extrême droite, mouvements pour demander plus de consultations locales et de référendums etc...) Au fond pourquoi voter ?

Coluche disait "si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ce serait interdit". A mon avis il se trompait de cible, ce n'est pas le fait d'aller voter qui pose un souci, c'est la façon dont sont organisés les scrutins et surtout la manière dont certains candidats à une élection usent et abusent de stratégie de communication et d'artifices pour être élu... Personnellement, si je pouvais choisir mon pays uniquement au travers de l'organisation du droit de vote, je choisirais la Suisse, sans hésiter.

-Aller à la rencontre des habitants du 17e arrondissement de Paris pour leur permettre de partager leur vision du droit de vote.

Ah là, au niveau "échantillon" de population française, cet arrondissement n'est pas vraiment très représentatif, à moins de remonter jusqu'à la porte de Clichy et encore, ce n'est même pas sur. En fait, c'est tout Paris qui est une sorte de "pays" à part. C'est un secteur où la politique rayonne avec force mais où son degré d'application est tout de même assez restreint. C'est paradoxal mais c'est comme ça... Prenez le métro ou le tram et allez plutôt du côté de Colombes, la Garenne, Houilles, voire d'Argenteuil et vous verrez une différence avec la Plaine Monceau ou Les Ternes... Puisque j'y pense, j'ai une anecdote amusante sur ce sujet : printemps 2012, alors que j'étais de passage à Paris (j'habite dans le sud-est depuis maintenant 30 ans, mais je suis parisien de naissance) , je m'arrête à la station d'essence de la porte d'Orléans (près du périf) et qui vois-je, me tendre gentiment un tract alors que j'appuie sur le bouton pour baisser la vitre de ma voiture ? Monsieur Dupont-Aignan, en personne ! (En résumé, son action, c'est : "votez pour moi") Il n'y a qu'à Paris qu'on peut voir ça !
Profil supprimé
 

Re: Mission de service civique : Démocratie et droit de vote

Messagede cevenol30 » Lun 27 Mar 2017 12:11

Intéressant, en effet.
-S'interroger sur le lien que les citoyens entretiennent avec le droit de vote : Que représente ce droit ? Voter est-ce la démocratie ? La démocratie est-ce le vote ?


Au-delà du "ce droit c'est important, des gens sont morts pour l'avoir etc" qui peut paraître gnangnan (pourtant c'est vrai et Coluche avait tort, voter -du moins au-delà de l'échelon local- était longtemps extrêmement rare), on peut se demander: qui représente le vote et que veut dire (comme message et comme effet réel) le résultat du vote? Voir la position abstentionniste anarchiste d'Elisée Reclus qui, si je résume correctement, refuse de déléguer son pouvoir d'individu. Or est-ce un tas d'individus qui vote ou un corps social qui recourt au suffrage individuel pour donner son avis de corps social? Le droit de vote était accordé à certains seulement au départ et a été étendu: d'abord seulement les hommes (masculins) riches, puis tous les hommes (1848-1851), puis les femmes (1946), puis les 18-21 ans (années 70) puis les étrangers ressortissants de pays de l'UE (1992) mais malgré tout, le corps électoral ceux qui ont le droit de vote et, déjà plus restreint, les inscrits sur les listes électorales - on en perd environ 12% à cette étape!- n'est qu'une partie de la population qui est censée représenter le tout, le reste étant considéré comme trop bête/ignorant/illégitime pour participer.
Pour être en démocratie, il ne suffit pas de voter. Il faut de préférence du pluralisme (du choix, élire c'est choisir) et le respect des droits fondamentaux, liberté d'opinion, d'expression, de la presse, absence de discrimination selon les opinions politiques... Bref il faut du débat avant la décision et ne pas se contenter que chacun suive son idée préconçue.
Voter ou décider une fois tous les 5 ou 6 ans ne suffit pas, il est utile d'écrire des courriers, des pétitions, manifester...
Le vote est une forme de démocratie, une autre, surtout en réunion d'association, est de rechercher le consensus par le débat, quitte à voter si vraiment on n'y arrive pas.
Si on recourt au vote, c'est entre autres pour acter et trancher un désaccord. Une autre raison est que le vote individuel et secret notamment permet d'exprimer une opinion sans pressions, y compris une opinion qu'on pense ne pas pouvoir assumer publiquement. Avec le souci parfois d'avoir un candidat "parachuté" sans soutien local affiché qui fait un score important voire gagne avec une majorité bien silencieuse, on peut se demander à quoi ça rime. Plus largement, il peut y avoir une dissonance entre l'opinion publique et l'opinion électorale.

-Ouvrir le débat de l'utilité et de la légitimité du droit de vote en démocratie en prenant en compte les nombreux enjeux qui y sont liés(Taux d'abstention qui augmente, importance du vote pour l’extrême droite, mouvements pour demander plus de consultations locales et de référendums etc...) Au fond pourquoi voter ?

On peut rajouter la question du vote obligatoire, elle-même née du constat que les taux de participation varient selon les catégories de population et que ceux qui auraient le plus besoin de faire changer les choses sont ceux qui votent le moins, p.ex. les chômeurs.
Et derrière l'abstention ou le vote protestataire/extrême, il y a une crise de la possibilité même de changer, d'avoir maîtrise sur l'évolution des choses: voter "sérieusement" ne servirait à rien puisque les politiques classiques ne peuvent pas changer significativement les choses (ex. supprimer le chômage, ...). Et les extrêmes d'ajouter que pour pouvoir changer les choses, il faudrait bousculer le cadre (Constitution, traités: ce qui est au-dessus de la loi ordinaire). Inversement, les libéraux à la Thatcher affirment "il n'y a pas d'alternative". Il s'agit là seulement d'opinions mais pas totalement infondées.

Sur le pour-quoi voter, je rejoins le précédent intervenant: vote-t-on pour une personnalité qui fera comme elle veut, un programme, une étiquette de parti (qui inclut un programme mais aussi un bilan parfois lointain), un ensemble d'idées, des propositions précises au cas par cas? Quand on aime (ou déteste) et le candidat et son programme, tout va bien mais parfois on en arrive à voter pour "l'homme, pas les idées" et les idées s'appliquent, ou au contraire "les idées et l'étiquette malgré l'homme" et les défauts de l'homme dirigeant ont des conséquences...
Pour ma part aussi, je préfèrerais qu'on vote seulement ou principalement pour des idées et propositions (une idée, on ne lui offre pas une montre pour l'influencer...).
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52


Retourner vers Café Politiquemania

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au tourisme

Jean-Luc Boulin

Le tourisme représente un atout de plus en plus fort pour les collectivités locales : générateur d'emplois, facteur d'attractivité territoriale, créateur de lien social, il s'inscrit de façon transversale dans les politiques publiques. Comment, lorsqu'on est élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Ecrire un discours

Alexandra Fresse

Le discours est un exercice récurrent, voire quotidien, des élus. De l'inauguration au discours de campagne, écrire un discours demande à la fois rigueur et imagination. De la rigueur dans la forme, de l'imagination dans l'art de toucher l'auditoire...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité