Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les différentes phases et polémiques de la campagne

Espace de discussion entièrement dédié à l'actualité de l'élection présidentielle de 2012. Communiquez sur la campagne, les sondages, les candidats,...

Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Jean-Philippe » Lun 5 Déc 2011 22:10

Je voudrais créér ce sujet qui pourra avoir un peu d'intérêt rétrospectivement pour séparer l'écume des mouvements de fond de la campagne.
Donc voici les premières phases ou polémiques qui ont émaillé la campagne depuis l'investiture de Hollande :
1) phase post primaires et "riposte" de l'UMP avec la convention sur le chiffrage du projet socialiste
2) polémique sur l'accord PS-EELV (signé le 15 novembre)
3) polémique sur la "germanophobie" de certains propos de dirigeants socialistes (ceux de Montebourg sur Merkel ont été tenus le 30 novembre)

Pour l'instant, je considère que tout ça n'est que de l'écume, même si les médias en font largement l'écho.

Si j'ai oublié quelque chose d'important ou si vous voyez une nouvelle phase s'ouvrir, n'hésitez pas à pas à compléter.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Jean Talu » Mar 6 Déc 2011 10:32

Bonjour,
Il me semble qu'il faut distinguer plusieurs sujets de polémiques concernant l'accord PS/EELV.
a) Polémique autour du paragraphe sur le MOX.
b) Polémique sur le droit de vote des étrangers.
c) Polémique sur le droit de veto à l'ONU.

Le sujet du paragraphe sur le MOX est un point de désaccord entre les deux partis. C'est donc une polémique plutôt néfaste pour ces deux formations. La polémique concernant le droit de vote des étrangers au contraire tend à rapprocher les deux partis et cliver la droite, soulignant au passage que N. Sarkozy a changé de position sur ce sujet. C'est donc plutôt bénéfique pour le PS et EELV. Qui plus est cette proposition semble finalement trouver un écho favorable dans l'opinion. Le dernier sujet qui concerne la polémique sur le droit de veto à l'ONU est à mon sens une forme de procès d'intention. Le texte qui s'y rattache est trop vague pour être réellement interprété. La polémique est donc purement artificielle
Jean Talu
 
Messages: 206
Inscription: Mar 6 Déc 2011 09:34

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Jean-Philippe » Ven 6 Jan 2012 21:37

Depuis un mois, Bayrou et Villepin ont annoncé officiellement leur candidature (le 7 et le 11 décembre).
La campagne de Hollande est lancée depuis le 3 janvier.

La grande idée du moment lancée en décembre par Bayrou est produire français. Depuis les voeux présidentiels, l'idée a évolué. On parle depuis de la compétitivité des produits français que Sarkozy voudrait améliorer grâce à laTVA sociale.

Comme micro polémique, on vient d'avoir celle du "sale mec" de Hollande détourné par l'UMP.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede vudeloin » Ven 6 Jan 2012 23:12

Sauf que la TVA sociale n'est pas une polémique de passage, mais une question assez fondamentale sur la conception même de l'Etat et du modèle social de notre pays...
A dire vrai, j'ai l'impression que la présentation "'polémique" de certains sujets empêche précisément qu'on y réfléchisse avec le recul et l'amplitude nécessaires.
'Tention, ce n'est qu'un premier avis, comme cela, rien de plus :)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Jean-Philippe » Mer 11 Jan 2012 15:51

Hier, Hollande a été attaqué sur son projet de toucher au quotient familial (le flou qui a entouré cette proposition tout au long de la journée ne l'a pas aidé). Morano, comme toujours toute en nuances, a déclaré ce matin sur France Info que Hollande était dangereux à cause de ce réajustement de la politique familiale (ça serait quasi pire que les 35h à l'écouter).
Aujourd'hui c'est l'affaire de fonctionnaires de police suspendus de manière pour le moins controversés qui fait une bonne partie de l'actualité de la campagne.

Comme souvent en campagne, une actualité chasse l'autre.
La stratégie de l'UMP se confirme : disqualifier Hollande en tapant dessus allègrement, quitte à déformer ou à nier l'existence de ses propositions. Pour le prochain quinquennat, l'UMP semble vouloir faire comme si Sarkozy allait être réélu en votant, avant les élections, des textes qui concerneraient le prochain gouvernement.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Draume » Mer 11 Jan 2012 16:10

Accoyer, le doux incolore, fait fort
Si Hollande est élu, ce sera... la guerre
Quelle noble conception de l'alternance. Ils s'estiment en CDI au pouvoir.
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 17:11

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede vudeloin » Mer 11 Jan 2012 23:26

Jean-Philippe a écrit:Hier, Hollande a été attaqué sur son projet de toucher au quotient familial (le flou qui a entouré cette proposition tout au long de la journée ne l'a pas aidé). Morano, comme toujours toute en nuances, a déclaré ce matin sur France Info que Hollande était dangereux à cause de ce réajustement de la politique familiale (ça serait quasi pire que les 35h à l'écouter).
Aujourd'hui c'est l'affaire de fonctionnaires de police suspendus de manière pour le moins controversés qui fait une bonne partie de l'actualité de la campagne.

Comme souvent en campagne, une actualité chasse l'autre.
La stratégie de l'UMP se confirme : disqualifier Hollande en tapant dessus allègrement, quitte à déformer ou à nier l'existence de ses propositions. Pour le prochain quinquennat, l'UMP semble vouloir faire comme si Sarkozy allait être réélu en votant, avant les élections, des textes qui concerneraient le prochain gouvernement.


Sur le fond, je suis plutôt pour la suppression ou en tout cas la transformation du quotient familial dont le plein effet est tout de même réel pour les familles nombreuses disposant de hauts revenus...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Jean-Philippe » Mer 11 Jan 2012 23:40

vudeloin a écrit: Sur le fond, je suis plutôt pour la suppression ou en tout cas la transformation du quotient familial dont le plein effet est tout de même réel pour les familles nombreuses disposant de hauts revenus...


L'inverse m'aurait étonné venant de toi. ;)
Il est cocasse de voir la droite défendre de manière caricaturale un dispositif fiscal utile pour notre natalité mais améliorable en utilisant l'argument de l'ancienneté de la mesure (datant de la Libération) alors que d'autres mesures de la même époque sont jugées dépassées pour d'autres sujets (justice des mineurs avec l'ordonnance de 1945 par exemple). Deux poids deux mesures.
Quant à Accoyer, je suis choqué comme d'autres, d'autant plus que l'UMP juge que ses propos ont été déformés par la gauche. C'est stupide comme ligne de défense, les propos tenus étant filmés (et préparés semble-t-il) et Ayrault (pour ne citer que lui) lisait les propos du président de l'AN lors de son intervention face aux journalistes. Ce n'est en rien comparable à ceux de Hollande (et pourtant on a davantage parlé de ces derniers).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Relique » Jeu 12 Jan 2012 11:02

En effet, l'UMP est très mal placé pour se poser en défenseur des mesures de 1944, vu à quel point ils ont voulu détruire en 5 ans de Sarkozysme toutes les avancées dues à la résistance (dont l'ordonnance sur les mineurs qui restent pour moi quelque chose d'atrocement actuelle. Ce n'est pas parce qu'on laisse les personnes les plus influençables être influencées par des atrocités qu'on doit les juger plus durement)...

Néanmoins, comme Chevènement hier soir, je suis plutôt en faveur d'un plafonnement de la mesure pour la part de la population la plus aisée (Chevènement a évoqué sur Itélé les 2 derniers décilles, soit les 20% des foyers les plus aisés, et en échange de se servir de l'argent économisé pour augmenter les allocations familiales vers les familles les plus démunies).

Enfin, il s'agit vraiment de polémiques sur les petites mesures. Jamais on ne parle de politique globale et de l'avenir de la France... Ni d'ailleurs de la crise de l'euro...
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1995
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede vudeloin » Jeu 12 Jan 2012 16:35

La question du quotient familial se pose évidemment dès lors qu’on appréhende le nombre de contribuables qui en tirent parti pour payer moins ou pas d’impôt progressif.

Si l’on prend les données fournies par l’administration fiscale elle-même, que constate t on ?

Qu’en 2009, sur les 19 448 851 redevables imposables, on comptait 7 034 878 personnes seules (36,2 %) et 4 498 192 ménages sans enfant (23,1 %), ce qui signifie tout de même que près de 60 % des foyers imposables n’ont pas d’enfant à charge.

Par ailleurs, on compte aussi 2 831 755 contribuables ayant un quotient de 1,25 à 1,75 part (14,6 %), c'est-à-dire soit des personnes seules ayant élevé des enfants majeurs, soit des personnes seules avec un enfant à charge, soit des personnes seules divorcées ayant au moins un enfant en garde alternée, soit encore une personne seule ayant un taux d’invalidité suffisant pour prétendre à la demi part supplémentaire prévue par le code général des impôts.

C'est-à-dire des situations dont le traitement en matière de quotient familial est le même (une demi ou un quart de part en plus) mais pour qui les effets dudit quotient peuvent être différents.

En effet, le quotient est plafonné à un montant plus bas pour les veuves et divorcées dont les enfants sont majeurs que pour les parents divorcés ayant encore un enfant à charge.

Sur les 16 941 435 foyers non imposables, nous avons 6 558 060 personnes seules (38,7 %) et 1 805 067 ménages sans enfant (10,6 %).
Ces foyers non imposables sont aussi, pour 4 216 088 (24,9 %) des ménages dont le quotient est compris entre 1,25 et 1,75 part.

Est-ce donc le quotient familial ou le montant du revenu qui motive la non imposition ?

Si le quotient familial peut aider, il semble bien que la quotité du revenu soit déterminante.
Croisons les tableaux.

Les personnes seules et sans enfant sont majoritairement imposables (7 034 878 contre 6 558 060, soit 51,75 %), et les couples sans enfants encore plus nettement (4 498 192 contre 1 805 067, soit 71,36 %).
La non imposition est majoritaire chez les contribuables ayant d’1,25 à 1,75 part (2 831 755 imposables, 4 216 088 non imposables, soit un rapport 40/60 à peu de choses près), chez les contribuables célibataires avec un enfant à charge (602 947 contre 1 113 277, soit un rapport 35/65) mais le taux d’imposition redevient majoritaire pour les ménages comptant de 2,25 à 3 parts, c'est-à-dire des couples sans enfants à charge mais avec un enfant en garde alternée aux couples avec deux enfants.
Et ce n’est qu’au-delà de trois parts que le pourcentage de non imposition devient sans cesse majoritaire.

Mais la quotité du revenu a, effectivement, autant à voir puisque 5,1 millions des 14,6 millions de personnes seules ont un revenu annuel inférieur à 9 400 euros nets ; que c’est également le cas de 2,1 millions des 7 millions de contribuables ayant de 1,25 à 1,75 part et de 530 000 des 1,7 millions de célibataires avec un enfant à charge.

Notre impôt sur le revenu est ainsi fait, ne l’oublions pas, que 9,4 de nos 36,4 millions de contribuables ont déclaré en 2009 un revenu inférieur à 9 400 euros annuels, fixé à une moyenne de 4 370 euros…

Et que ces contribuables, quotient familial ou pas, constituent de toute manière, la majorité des foyers non imposables.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Suivante

Retourner vers Élection présidentielle de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Comprendre les finances locales

Joël Clérembaux

Les finances locales sont une matière trop sérieuse pour être confiée aux seuls experts ! Les élus locaux, qui ont la lourde responsabilité de prendre les décisions en matière budgétaire, ne doivent pas s'en tenir...

Découvrir l'ouvrage

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de dix ans par Fabrice Jobard, qui est reconnu comme un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité