Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les différentes phases et polémiques de la campagne

Espace de discussion entièrement dédié à l'actualité de l'élection présidentielle de 2012. Communiquez sur la campagne, les sondages, les candidats,...

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede vudeloin » Ven 23 Mar 2012 12:46

Pour permettre à chacun de disposer des éléments d’évaluation de l’affaire, quelques points sur la question de l’organisation de nos services de renseignement, et notamment sur la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI) qui s’est substituée aux anciennes directions existantes, d’une part la Direction de la Sécurité du Territoire (DST) et d’autre part, la Direction Centrale des Renseignements Généraux (DCRG).

La DCRI a été créée par simple décret le 27 juin 2008 pour mise en œuvre immédiate (le 1er juillet 2008) et son siège a été installé à Levallois Perret, dans un immeuble dont je crois me souvenir qu’il a été réalisé en mode « partenariat public privé « et dont le loyer fait d’ailleurs parler depuis…

Annoncée par la loi de finances pour 2008, la création de la structure fusionnant les deux anciennes directions, a amené les appréciations suivantes.

Ainsi le rapporteur au Sénat du budget de la Sécurité, Aymeri de Montesquiou, élu radical valoisien du Gers, a-t-il souligné (je cite )
En outre, l'année 2008 sera marquée par la fusion de la direction de la surveillance du territoire, la DST, et de la direction centrale des renseignements généraux, la DCRG, dans une direction centrale du renseignement intérieur, la DCRI. Cette rationalisation est souhaitée depuis longtemps.
Alors que le ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales envisage de recourir de manière accrue à la vidéosurveillance, on ne peut qu'approuver le développement de cette technologie, dès lors que son déploiement est respectueux des droits et des libertés individuelles. Mais il faut insister sur le rôle majeur qu'elle a joué, par exemple, dans l'élucidation des attentats commis à Londres en 2005 et dans la réactivité des forces de police anglaises face aux tentatives d'attentats.

(fin de citation)

Et Michèle Alliot Marie, alors Ministre de l’Intérieur, répondait à cet égard

La première voie dans la recherche de cohérence et d'efficacité est la création d'une direction centrale du renseignement intérieur, qui permettra, monsieur de Montesquiou, de rationaliser le renseignement intérieur et la lutte antiterroriste.
Cette direction centrale prendra en charge le contre-espionnage, la contre-ingérence, le contre-terrorisme, la protection du patrimoine et la contestation à potentialité violente. Elle s'appuiera sur des structures centrales fortes et, en même temps, sur un maillage territorial fin : ce sont deux conditions de l'efficacité.


( fin de citation).

Quant au rapport du député UMP du Lot et Garonne Michel Diefenbacher (je crois qu’il s’agit d’un ancien Préfet), il indiquait (nouvelle citation)

1.– La menace terroriste reste élevée
Pour l’année 2006, le nombre total d’actions violentes à caractère terroriste s’est élevé à 310 contre 238 l’année précédente, soit une augmentation significative (+ 30,25 %). Au 1er octobre 2007, ce chiffre s’élève à 204, confirmant cette tendance à la hausse. Plus de 95 % de ce type de violence est imputable aux mouvances séparatistes corse et basque (296 actions violentes commises sur les 310 constatées en 2006).
a) La lutte contre le terrorisme séparatiste
L’année 2006 a été marquée, en Corse, par le retour des mouvements clandestins, qui ont revendiqué 115 des 288 attentats perpétrés. 89 l’ont été par le FLNC Union des combattants et 57 par le FLNC dit « du 22 octobre ». Cette tendance se confirme au 1er octobre 2007 où le bilan est de 174 actions violentes. Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme corse, le nombre de personnes interpellées en 2006 a été de 154, dont 17 ont été écrouées. Au 1er octobre 2007, 122 interpellations ont conduit à la mise en examen de 23 individus.
Quant au terrorisme basque, l’intense activité de l’ETA sur le territoire français confirme qu’il demeure une véritable base opérationnelle arrière, ce qui a été matérialisé depuis le début de l’année 2007 par la mise à jour de logements conspiratifs, la localisation de sites d’entraînement au tir et la découverte d’une cinquantaine de voitures volées. Alors que trois actions violentes ont été enregistrées en 2006 sur le territoire français, l’année 2007 a connu une nette recrudescence du nombre d’attentats, puisqu’au 1er octobre, trente actions terroristes ont été recensées.
Cependant, le groupe terroriste ETA a subi de récents revers dans l’Hexagone avec l’interpellation en 2006 de 31 personnes liées à ETA. De plus, dans le cadre d’une équipe commune d’enquête, la sous-direction anti-terroriste (SDAT) a démantelé en France et en Espagne un réseau nationaliste basque impliqué dans le recouvrement de l’impôt révolutionnaire auprès d’entreprises espagnoles. Depuis le début de l'année 2007, 49 interpellations ont été effectuées et 34 personnes ont été écrouées.
b) La lutte contre le terrorisme islamiste radical
La menace contre la France, bien que diffuse, perdure et tous les indicateurs permettant de l’évaluer à l’étranger comme à l’intérieur du pays témoignent de son acuité. Face à cette situation, les services spécialisés ont développé une stratégie de lutte contre le terrorisme reposant sur le renseignement, des mesures administratives et des opérations de neutralisation dans un cadre judiciaire. Les opérations préventives de ces services (démantèlement de filières irakiennes et de cellules islamistes opérationnelles préparant des actions terroristes sur le territoire national), ainsi que celles liées à des enquêtes judiciaires ont abouti depuis 2001 à l’interpellation par la direction de la surveillance du territoire de 447 personnes, dont 142 ont été déférées devant la justice. Au cours du second semestre 2006 et depuis le début de l’année 2007, 60 individus ont été arrêtés dont deux par la sous direction anti-terroriste de la direction de la police judiciaire. 16 de ces individus ont été mis en examen.
2.– La création de la direction centrale du renseignement intérieur
La fusion des services de renseignement fait partie des quatre premiers chantiers de la révision générale des politiques publiques, lancée lors du Conseil des ministres du 20 juillet 2007. Cette fusion a été précédée par le regroupement sur un site commun, situé à Levallois-Perret, de la direction centrale des renseignements généraux (DCRG), de la direction de la surveillance du territoire (DST), ainsi que de la sous-direction anti-terroriste (SDAT) de la direction centrale de la police judiciaire, jusqu’alors éclatées sur cinq sites. Cette opération immobilière d’une ampleur sans précédent pour la police nationale (200 millions d’euros, 30 000 mètres carrés, des systèmes de surveillance de très haute technologie) a préfiguré la constitution d’un « pôle du renseignement » et ouvert la voie à la fusion.
Les grandes orientations présidant à la fusion ont été précisées par Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales, le 13 septembre dernier. La DCRG et la DST seront regroupées au sein d’une nouvelle structure, la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Cette nouvelle direction se verra confier quatre missions :
– le contre-espionnage et la contre-ingérence, le suivi des communautés étrangères, le mercenariat, les organisations internationalistes et les sectes ingérentes ;
– le contre-terrorisme, la protection des institutions et des principes de la République, les sectes violentes ;
– la protection du patrimoine, l’intelligence économique, la prolifération des technologies et les armements sensibles ;
– l’analyse et la synthèse des mouvements sociaux et des faits de société.
Deux activités de soutien viendront compléter ces quatre missions de fond : le déploiement des moyens techniques de surveillance et la liaison avec les services étrangers.
Certaines activités exercées par la direction centrale des renseignements généraux ne seront pas intégrées au sein de la DCRI. La direction centrale de la police judiciaire accueillera ainsi les « courses et jeux » et la direction centrale de la sécurité publique intégrera les effectifs issus des RG chargés de l’information locale (prévision, suivi et compte-rendu des manifestations de voie publique et des événements sportifs) et du renseignement de terrain en matière de délinquance (violences urbaines, hooliganisme). Environ 20 % des effectifs de la DCRG ne rejoindront donc pas la future DCRI.
La filière « renseignement » restera identifiée et distincte au sein de la sécurité publique, afin que les personnels, qui ont été spécialement formés à ces tâches, ne soient pas détournés de leur mission. Les renseignements généraux de la préfecture de police de Paris (RGPP) feront par ailleurs l’objet d’un traitement différencié, afin de rester à la disposition du préfet de police.


(fin de citation)

Je mets en lien le décret de juin 2008…
http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_la_une/toute_l_actualite/archives-actualites/archives-securite/creation-dcri/downloadFile/attachedFile/joe_20080628_0004.pdf?nocache=1217001709.05
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede SALVAT » Ven 23 Mar 2012 12:59

oui J.Talu, tu as raison : une plainte avait été déposée, d'aprés ce que nous apprenons....et d'après ce qui a été précisé par l'intéressée, elle n'a donné lieu à aucune suite....
Une démarche a été effectuée auprès du Préfet....sans suite non plus....
Si tout cela est vrai... des morts auraient pu être évitées et il y a au moins deux hauts fonctionnaires qui portent une certaine responsabilité et on devrait les remercier illico. Sinon qu'ils démentent !
BS
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Emeric » Mar 27 Mar 2012 12:02

Sur le sujet de la tuerie de Toulouse, la position du Front de Gauche reste toujours étonnante :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/ ... e-pere.php
Comment Pierre Laurent peut il tenir de tel propos. Le père de Arieh et Gabriel, lui n'a plus de détresse, il est mort aussi !!
Emeric
 
Messages: 709
Inscription: Mar 22 Fév 2011 02:21
Avertissements: 3

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Nico » Mar 27 Mar 2012 12:10

Emeric a écrit:Sur le sujet de la tuerie de Toulouse, la position du Front de Gauche reste toujours étonnante :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/ ... e-pere.php
Comment Pierre Laurent peut il tenir de tel propos. Le père de Arieh et Gabriel, lui n'a plus de détresse, il est mort aussi !!

J'avoue que c'est assez incompréhensible, Twitter se déchaine contre Pierre Laurent. [EDIT vincent le 27/03/2012 à 13:31 -> Passage supprimé]
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3231
Inscription: Dim 3 Oct 2010 17:34
Localisation: Corrèze

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede OctavioMey » Mar 27 Mar 2012 12:16

Nico a écrit:
Emeric a écrit:Sur le sujet de la tuerie de Toulouse, la position du Front de Gauche reste toujours étonnante :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/ ... e-pere.php
Comment Pierre Laurent peut il tenir de tel propos. Le père de Arieh et Gabriel, lui n'a plus de détresse, il est mort aussi !!

J'avoue que c'est assez incompréhensible, Twitter se déchaine contre Pierre Laurent. [EDIT vincent le 27/03/2012 à 13:31 -> Passage supprimé]



Je vous "rassure", je ne pense pas que ce genre de polémique (tout comme tout ce qui relève des problématiques terrorisme/insécurité/immigration) "touche" beaucoup l'électorat potentiel de JL Mélenchon.
OctavioMey
 
Messages: 76
Inscription: Jeu 17 Mar 2011 12:08

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Draume » Sam 7 Avr 2012 09:04

Françoise HARDY s'en mêle et s'enmèle
Haro sur Hollande. Vous pensez moi, âgé et malade, qui ne gagne que 150.000 e an, mon ISF sur mon appartement de Paris va augmenter. Il me coûte déjà si cher en assurances, entretien... Je vais peut être vivre à Londres...

Faut il mieux être riche,logé et malade à Paris que ... pauvre et SDF
Préfère allez à London... mais viendra certainement se faire soigner en France
Si elle est mécontente d'Axa, qu'elle sollicite un rabais de cette pôvre société
Et l'entretien assuré par une portugaise, supprimons le SMIC si ruineux !
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 18:11

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Jean-Philippe » Sam 7 Avr 2012 09:43

Depuis plus d'une semaine et la fin de la période où les médias faisaient tous leur Une sur l'affaire Merah, aucun thème ne s'impose.
Seuls évènements notables à mes yeux : la publication du programme de Sarkozy jeudi suivie le soir même du meeting de Mélenchon à Toulouse alors que Hollande avait fait de même (mais au chaud) à Rennes avec Royal le mercredi soir, après avoir rendu public sa fiche de route des premiers mois.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Draume » Dim 8 Avr 2012 09:29

Une erreur de plus
"Bernard Accoyer, a précisé que le prêt accordé à Nicolas Sarkozy en 1997 pour l'achat de son appartement à Neuilly était plafonné à 1,2 millions de francs, alors que le chef de l'Etat a évoqué un chiffre de 3 millions de francs".

Et l'on dit que ce président sait gérer
Draume
 
Messages: 1352
Inscription: Lun 26 Déc 2011 18:11

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede vudeloin » Lun 9 Avr 2012 01:23

Jean-Philippe a écrit:Depuis plus d'une semaine et la fin de la période où les médias faisaient tous leur Une sur l'affaire Merah, aucun thème ne s'impose.
Seuls évènements notables à mes yeux : la publication du programme de Sarkozy jeudi suivie le soir même du meeting de Mélenchon à Toulouse alors que Hollande avait fait de même (mais au chaud) à Rennes avec Royal le mercredi soir, après avoir rendu public sa fiche de route des premiers mois.


Je crois au contraire que l'évènement de la semaine, c'est que le programme de Sarkozy, en tout cas ses trente deux propositions, n'ont pas fait la une, loin de là...
Et, pour tout dire, que ses numéros de sous Bigard ou Gad Elmaleh qu'il commence à faire à chaque fois qu'il fait une réunion publique en province ne parlent que fort peu d'un "programme" qui a un air de déjà vu pour le moins prononcé et qu'ils ont été, le jour de leur présentation, quelque peu effacés par l'impressionnante initiative de Jean Luc Mélenchon à Toulouse...

Je me demande donc comment le Président sortant pourrait reprendre la main, dans ce contexte...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les différentes phases et polémiques de la campagne

Messagede Zimmer » Lun 9 Avr 2012 10:39

On peut rappeler que c'est aujourd'hui 9 avril que commence la campagne officielle pour le premier tour, celle-ci devant prendre fin le samedi 21 à minuit.

Les spots de campagne des dix candidats vont être diffusés sur les radios et chaînes publiques tandis que leurs affiches vont recouvrir les panneaux électoraux de nos villes, villages et quartiers et leurs professions de foi vont arriver dans les boîtes aux lettres. A J - 13, il s'agit donc de la dernière ligne droite de la campagne, où chaque jour devrait compter et où la cristallisation de l'électorat va avoir lieu.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élection présidentielle de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Comprendre la TVA et ses évolutions pour maîtriser son impact et sécuriser sa récupération

Jean-Claude Chocque et Anne Lise Rodier

L'ouvrage expose les différentes catégories d'EPCI à fiscalité propre et de structures syndicales, les procédures de fusion et de modification de périmètre des EPCI à fiscalité propre et des...

Découvrir l'ouvrage

Guide du conseil municipal - Règles, pièges et astuces

Eric Landot

Comment un conseil municipal fonctionne-t-il ? Quel est le statut de l'élu ? Quels sont les droits des élus minoritaires ? Quels pièges juridiques éviter lors des séances du conseil ? Quelles astuces faut-il maîtriser ? Quelles sont les premières mesures à prendre...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité