Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Bayrou et la présidentielle

Espace de discussion entièrement dédié à l'actualité de l'élection présidentielle de 2012. Communiquez sur la campagne, les sondages, les candidats,...

Re: Bayrou et la présidentielle

Messagede vudeloin » Dim 1 Avr 2012 18:51

Le problème n'est sans doute pas Yann Wehrling ou Jean Luc Bennahmias, c'est juste de constater que la position de Bayrou cette année est d'être le spectateur plus ou moins engagé d'un débat qui se passe ailleurs...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Bayrou et la présidentielle

Messagede Pullo » Dim 1 Avr 2012 18:54

Salvat, Wehrling est audible au sens technique (clarté de l'expression, pédagogie), c'est vrai, mais pas au sens médiatique, celui auquel je pensais quand j'écrivais "inaudible". Qu'est-ce que les médias, et surtout, qu'est-ce que les électeurs ont retenu du programme de Bayrou ? Et ce qu'ils ont retenu, quand ils l'ont entendu, est-ce que le MODEM voulait faire entendre et comprendre ?

A mon avis, Wehrling a gâché son talent en se mettant au service de Bayrou qui, comme le dit vudeloin, est un spectateur plutôt qu'un acteur de la campagne en cours. Même dans le panier de crabes qu'est EELV, Wehrling serait dans une meilleure situation...
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Bayrou et la présidentielle

Messagede SALVAT » Dim 1 Avr 2012 22:26

merci pour ta précision : le qualificatif portait donc non sur le porte-parole mais sur la nature du contenu du message qu'il devait délivrer et dont il n'était pas le maître. C'est vrai et je suis d'accord. OK
BS
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3597
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Bayrou et la présidentielle

Messagede Zimmer » Ven 6 Avr 2012 02:43

Dans Sondage avec les candidats, pierrot a écrit:Cet effet provient plutôt de la partie de l'électorat centriste qui souhaite battre le président sortant et qui par contraste semble acter jour après jour "l'inutilité" du vote Bayrou dans cet objectif et rejoint donc l'autre François.
Face à un Front de gauche à 15%, pour les électeurs plus modérés, la question n'est plus de savoir si le poids de Bayrou lui permettra d'influencer Hollande, encore moins si le béarnais peut devenir l'invité surprise du second tour, mais plutôt de savoir si le poids de Hollande lui permettra de garder sa ligne (ne voyez pas de mauvais esprit dans ma formulation ;) ) sans avoir besoin de faire trop de concessions à son "partenaire" de gauche.
(...)
Je crains pour François Bayrou que son "match de trop" lors de cette présidentielle ressemble beaucoup à celui de Ségolène Royale aux dernières primaires. Elle se voyait arriver au second tour, les sondages la plaçaient d'abord 3ème, puis 4ème avec une perte de vitesse progressive mais des scores à deux chiffres jusqu'au jour du vote. Vous connaissez la suite...


Alors qu'il y a encore quelques semaines, j'étais de ceux, sur ce forum, qui pensaient que compte tenu de la défaite annoncée de Sarkozy, on aurait pu assister à un transfert massif de l'électorat de la droite de gouvernement vers Bayrou pour espérer encore (du point de vue de cet électorat) que ce camp puisse l'emporter ou au moins sauver les meubles, je partage aujourd'hui complètement ton analyse.

Avec le énième virage très à droite de Sarkozy, les forfaits successifs de Borloo et de Morin puis celui de De Villepin, Bayrou pouvait en effet espérer avoir un boulevard devant lui. Le ralliement à sa candidature d'une partie significative de l'UMP (du type de l'Appel des 43 de 1974 en faveur de Giscard d'Estaing) n'a cependant pas eu lieu, les soutiens ponctuels dont il a bénéficié ont tous émané (contrairement à 2007) de personnalités politiques de droite qui n'étaient pas forcément parmi les plus attractives (je ne pense pas que le ralliement de Douste-Blazy, par exemple, lui ait apporté une vague d'intentions de votes supplémentaires) et dans le contexte de crise actuelle, la politique libérale qu'il préconise n'a pas contribué à le démarquer tant que ça du président sortant. Dans ces conditions et alors que Hollande semble en effet beaucoup plus en mesure de l'emporter que Royal il y a cinq ans, il n'est pas parvenu, cette fois, à séduire l'électorat de centre gauche ni à créer une dynamique en sa faveur. Si l'on ajoute à cela que le Modem n'a cessé de se réduire comme une peau de chagrin depuis 2007...

Pour ce qui est du second tour de l'élection présidentielle de cette année et je l'ai écrit depuis longtemps ici, il me semble évident que Bayrou appellera à voter pour Sarkozy, sachant qu'il n'aura pas vraiment d'autre choix s'il veut espérer survivre politiquement. En cas de victoire aujourd'hui encore très improbable de ce dernier, je pense qu'il peut sérieusement décrocher le poste de premier ministre en contrepartie de ce soutien qui aura sûrement été décisif dans cette réélection, même avec un score de 5 ou 6% au premier tour pour sa part. En cas de défaite de Sarkozy, il ne pourra pas apparaître comme le responsable de celle-ci et n'ayant pas non plus été impliqué dans ces cinq années de sarkozysme qui laisseront sans doute un goût amer chez beaucoup, à droite, il pourrait avoir une carte importante à jouer dans la recomposition future de celle-ci. Compte tenu de ce que j'ai écrit précédemment, il n'est en effet pas certain que Fillon ou Copé, qui visent pourtant 2017, soient dans la meilleure posture durant les années à venir, tandis que l'autre recours possible de la droite, Juppé, sera quoi qu'il arrive handicapé par son âge.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Bayrou et la présidentielle

Messagede Pullo » Ven 6 Avr 2012 07:39

Franchement, j'avoue avoir du mal à voir un avenir politique pour Bayrou, que le vainqueur de la présidentielle soit Sarkozy ou Hollande.

Si Sarkozy était réelu, qu'est-ce qui garantit qu'il aura le poste de Premier ministre ? Rien. Et n'oublions pas qu'en politique, Sarkozy sort de l'école chiraco-pasquaïenne : les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent et y croient. On peut promettre n'importe quoi, pourvu que ça permette de gagner les élections. Sans oublier le fait que certains à l'UMP (Copé, la Droite populaire), échaudés par la politique d'ouverture en 2007, ne voudront pas au gouvernement d'un homme qui a passé tout le quinquennat précédent à les critiquer, parfois durement. Et enfin, en cas de défaite de Sarkozy, avec ou sans son soutien au second tour, qu'est-ce qui dit que Bayrou profitera de la recomposition de la droite parlementaire ? A part le fait que ce soit sa famille d'origine, rien. Il a déjà été incapable de profiter de la défaite de Royal et du trouble créé par la politique d'ouverture pour récupérer l'aile droite du PS, qui aurait fournit au MODEM des cadres et des élus.

En cas d'élection de Hollande, je ne vois pas non plus d'avenir politique pour Bayrou. Avec 8 ou 9% contre 26 ou 27% pour Hollande et 13 ou 14% pour JLM, et une gauche à 46 ou 47% au premier tour, comment peut-il peser ? Et si en plus appelle à voter au second tour pour Sarkozy, il donne raison à ceux qui l'ont toujours considéré à gauche comme un droitiste, et voyaient la posture centriste du MODEM comme une imposture (à mon avis, c'est vrai pour Bayrou, mais pas pour les militants qui ont rejoint le MODEM lors de sa création). Le choix de soutenir Sarkozy autorisera les plus anti-MODEM des socialistes, sans parler du FDG, à en finir définitivement avec le parti orange aux législatives. Sans députés le soir du 17 juin, que deviendra Bayrou ? Un commenteur de la vie politique, plus pertinent que les Barbier, Aphatie et autres Duhamel. Rien de plus. Pas très excitant pour quelqu'un qui croit en son destin présidentiel...
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Bayrou et la présidentielle

Messagede Zimmer » Ven 6 Avr 2012 10:26

Pullo a écrit:Si Sarkozy était réelu, qu'est-ce qui garantit qu'il aura le poste de Premier ministre ? Rien. Et n'oublions pas qu'en politique, Sarkozy sort de l'école chiraco-pasquaïenne : les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent et y croient. On peut promettre n'importe quoi, pourvu que ça permette de gagner les élections. Sans oublier le fait que certains à l'UMP (Copé, la Droite populaire), échaudés par la politique d'ouverture en 2007, ne voudront pas au gouvernement d'un homme qui a passé tout le quinquennat précédent à les critiquer, parfois durement.


Pour ce qui est du ralliement à Sarkozy entre les deux tours, les arguments sont, à mon avis, déjà tout trouvés : nécessité d'une "union nationale" dans le contexte de crise financière et économique, "gauchisation" de la gauche qui empêche désormais tout rapprochement avec celle-ci sachant qu'elle-même n'en veut pas, etc... Sarkozy, de son côté, aurait l'occasion de faire un "coup" en annonçant publiquement, toujours entre le 22 avril et le 6 mai, qu'il nommerait Bayrou premier ministre s'il était réélu (car, encore une fois, il aura impérativement besoin des voix du candidat du Modem pour cela, même si celui-ci ne fait qu'un score à un chiffre au premier tour). Après une telle annonce, il aurait du mal à ne pas tenir cet engagement une fois réélu, d'autant plus qu'il y aura des élections législatives un mois plus tard.

Pour ce qui est de la suite de cet éventuel tandem Sarkozy-Bayrou, c'est bien-sûr une autre histoire...


Pullo a écrit:Et enfin, en cas de défaite de Sarkozy, avec ou sans son soutien au second tour, qu'est-ce qui dit que Bayrou profitera de la recomposition de la droite parlementaire ? A part le fait que ce soit sa famille d'origine, rien. Il a déjà été incapable de profiter de la défaite de Royal et du trouble créé par la politique d'ouverture pour récupérer l'aile droite du PS, qui aurait fournit au MODEM des cadres et des élus.

En cas d'élection de Hollande, je ne vois pas non plus d'avenir politique pour Bayrou. Avec 8 ou 9% contre 26 ou 27% pour Hollande et 13 ou 14% pour JLM, et une gauche à 46 ou 47% au premier tour, comment peut-il peser ? Et si en plus appelle à voter au second tour pour Sarkozy, il donne raison à ceux qui l'ont toujours considéré à gauche comme un droitiste, et voyaient la posture centriste du MODEM comme une imposture (à mon avis, c'est vrai pour Bayrou, mais pas pour les militants qui ont rejoint le MODEM lors de sa création).


L'idée que Bayrou aurait pu rallier à lui l'aile droite du PS (qui allait, en gros, de Strauss-Kahn à Valls en passant par Moscovici, Bockel ayant déjà, de son côté, rejoint Sarkozy) après 2007 a toujours été assez irréaliste, selon moi. L'actuel président du Modem est dans la tradition historique du centre droit à la française. Avant lui et déjà sous la Vème République, des Lecanuet ou des Poher avaient fini par retourner dans le giron de la droite "classique". Bayrou a vocation à faire de même.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Bayrou et la présidentielle

Messagede vudeloin » Ven 6 Avr 2012 10:52

Bof, ai je tendance à penser dans un premier temps.
La campagne de Bayrou est "bof" parce qu'elle est tout simplement hors saison, pas dans "l'air du temps", un air qui semble porté, comme j'avais tendance à le pressentir depuis l'automne, à faire que la présidentielle 2012 se gagne à gauche.
Les sondages passent et Bayrou continue, inexorablement, de voir son influence potentielle se réduire, puisqu'il est placé désormais régulièrement en cinquième position, avec un score situé entre 10 et 12 % qui n'attend plus grand chose pour passer sous la barre des 10 %...
Je vis en banlieue dans une ville où, il y a cinq ans, il était venu se promener sans problème, accompagné par un certain nombre de militants, au milieu de la rue piétonne et du marché et y avait recueilli la sympathie d'un grand nombre de personnes présentes.
Cette situation est, en 2012, tout bonnement inconcevable, notamment parce que les forces militantes du Modem se sont évanouies...
Que l'équipe Sarkozy tente de draguer le Béarnais en allant jusqu'à lui promettre Matignon est au fond assez pathétique.
D'une part, parce que cela montre tout de même que la confiance ne règne pas vraiment à l'UMP et d'autre part, parce que l'électorat bayrouiste (ou ce qu'il en restera le 22 avril) n'aura de toutes manières pas le rôle pivot qu'on a pu lui prêter en 2007...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Bayrou et la présidentielle

Messagede ploumploum » Sam 14 Avr 2012 12:36

Pour essayer de reprendre l'initiative et alors qu'il flirte autour des 10 % dans les sondages, Bayrou a tenté de se démarquer du duel Sarkozy-Hollande, en rejetant les avances du PS et de l'UMP.

Pa sûr que cette stratégie puisse porter des ses fruits, alors que Bayrou a prôné le rassemblement...

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/bayrou-repousse-les-avances-de-sarkozy-et-hollande_1104428.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12565
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Bayrou et la présidentielle

Messagede ploumploum » Ven 20 Avr 2012 22:00

François Bayrou semble préparer l'après présidentielle en voulant reconstituer le bloc du centre(comme en 2007...)notamment pour les législatives.

Le candidat centriste à la présidentielle, François Bayrou, a promis mercredi soir à Lille que "le temps de la division" du centre "s'achevait" et qu'il allait "reconstruire le grand courant démocratique dont la France a besoin". "Je suis heureux de voir que le temps de la division s'achève, je suis heureux de voir que le temps de cette diaspora se termine et que ce qui a commencé une bonne fois pour toutes, c'est le temps de la reconstruction du grand courant démocratique dont la France a besoin pour résoudre ses problèmes"


http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/francois-bayrou-parle-de-l-avenir-du-centre-19-04-2012-1453069_324.php
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12565
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Bayrou et la présidentielle

Messagede Zimmer » Ven 20 Avr 2012 22:03

ploumploum a écrit:François Bayrou semble préparer l'après présidentielle en voulant reconstituer le bloc du centre(comme en 2007...)notamment pour les législatives.


Peut-être même davantage qu'en 2007...
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élection présidentielle de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Les marchés publics expliqués aux élus locaux

Patrice Cossalter

Le droit de la commande publique a été bouleversé début 2016. Il est d'autant plus indispensable d'intégrer ce droit nouveau que les élus ont un rôle juridique, stratégique et de management dans la commande publique...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité