Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les législatives dans la Loire

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Re: Les législatives dans la Loire

Messagede NForest » Jeu 21 Juin 2012 09:19

Un petit mot au sujet du découpage Marleix:
les découpages des circonscriptions législatives sont depuis toujours réputés faits aux "ciseaux à dentelle", c'est donc aussi l'expression qui avait été utilisée lors du découpage taillant autrefois les contours de l'ex 6ème circonscription, sur mesure pour Pascal Clément... ...ce qui, plus tard, n'a pas empêché "son" canton de lui être ravi comme on le sait.
Ceci, en passant, prouve que l'électorat est mouvant (là,j'enfonce une porte ouverte !) et que les avantages procurés par un découpage peuvent favoriser tour à tour une nuance politique ou une autre.

Le nouveau découpage Marleix, si il n'a pas vraiment rééquilibré les circonscriptions en a cependant fait disparaître une (où nous aurions peut-être compté un député supplémentaire à droite le 17 juin ?).
D'autre part dans les circonscriptions qui ont été touchées, selon le principe des vases communicants, il y a aussi eu la 2ème circonscription qui a perdu l'électorat de droite gagné de l'autre côté.
Au passage je ne peux pas m'empêcher de faire remarquer que la seule femme investie par l'UMP dans ces Législatives l'a été justement sur ce canton absolument indéboulonnable à gauche... ...et j'ajoute que malgré ce cadeau totalement empoisonné, elle n'a pas démérité (son score se rapproche de celui d'Artigues dans la 1ère, et était même supérieur après le 1er tour...).
Les stratégies électorales en regard de l’attribution de circonscriptions nettement plus difficiles aux femmes ne sont pas l'apanage de la droite (quoi que...) mais là, c'était de loin la plus flagrante !

On a bien entendu et lu toutes les interviews de tous les candidats malheureux ou heureux après le deuxième tour de scrutin. Notamment l'amertume de Lela Bencharif qui avait pourtant cru, le soir du 10 juin, accéder au Palais Bourbon. Les analyses qui ont été faites sont généralement justes, notamment la dernière de Ligérien au sujet des 15 voix qui ont permis au FN de provoquer une triangulaire dans la 4ème circo, changeant ainsi toute la perception de l'évaluation des chances pour le deuxième tour. Je m'y suis d'ailleurs faite piéger également puisque moi aussi j'avais pronostiqué Lela Bencharif en tête le 17 juin...
Et bien d'accord aussi avec l'appréciation sur les reports de voix qui ne se sont pas tous faits: il est clair que l'électorat d'extrême gauche ne s'est pas entièrement reporté sur la candidate EELV. De la même manière que les électorats d'extrême droite ne se reportent jamais totalement sur les candidats divers droite.
NForest
 
Messages: 6
Inscription: Ven 25 Mai 2012 07:52

Re: Les législatives dans la Loire

Messagede vudeloin » Ven 22 Juin 2012 21:52

L'analyse du résultat des élections doit être mesurée à l'aune des dynamiques qui se sont produites ou non dans chaque circonscription.

Rappel : voici le nombre de voix de François Hollande, Eva Joly et Jean Luc Mélenchon dans chacune des circonscriptions de la Loire le 22 avril ( je les mets en continuité)

1ere : 16 745 ; 1 063 ; 6 612
2e : 13 801 ; 1 057 ; 5 768
3e : 17 691 ; 1 248 ; 6 868
4e : 20 240 ; 1 692 ; 9 891
5e : 20 812 ; 1 429 ; 8 990
6e : 19 773 ; 1 601 ; 7 975

Et, maintenant, voici les voix obtenues, dans le même ordre, par les candidats PS, EELV et FdG le 10 juin, avec la nuance que la 4e avait une candidature unique EELV/PS et la 6e l'inverse, dans le cadre de l'échange entre les deux parties de l'accord.

1ere : 15 274 ; 1 109 ; 2 102
2e : 12 349 ; 1 346 ; 2 169
3e : 14 809 ; 1 180 ; 2 898
4e : 0 ; 12 979 ; 9 982
5e : 19 803 ; 1 771 ; 3 616
6e : 21 891 ; 0 ; 2 052

Vous pouvez en tirer les conclusions que vous souhaitez, chers amis lecteurs et contributeurs mais je me permets tout de même une petite analyse personnelle.
1) les candidats socialistes ont largement retrouvé l'électorat de François Hollande. Le taux apparent de répétition du vote est de 84 % environ pour Philippe Kizirian sur le siège de Saint Chamond et Liliane Faure, bien que battue sur Montbrison, dépasse même le total des voix Hollande + Joly du 22 avril !
2) Les candidats du Front de gauche rencontrent beaucoup de difficultés à rééditer le score, en voix, et en pourcentage de fait, de Jean Luc Mélenchon.
Une exception notable : la quatrième circonscription, celle de la Vallée de l'Ondaine, où, ne nous voilons pas la face, le Front de gauche pouvait être considéré comme l'un des vainqueurs possibles.
Plus difficile sans doute à Saint Etienne, où les deux sortants PS disposaient à la fois de la prime au sortant et de la prime présidentielle...
Progrès tout de même sur 2007, avec un total de 22 819 voix au lieu de 13 029.
A rapprocher des 46 104 voix mélenchonistes du 22 avril.
Autre indicateur : deux candidats communistes dépassaient les 5 % en 2007. Seule la circonscription de Montbrison est dans ce cas cette année.
3) les candidats EELV, quand ils se présentent en tant que tels, ont amélioré dans des proportions réduites leur influence.
Le gain est de 609 voix sur le 22 avril pour les quatre sièges où c'était le cas, nonobstant donc la perte des 1 601 suffrages de la 6e.
Le total des voix Eva Joly le 22 avril était de 8 090, loin des 27 987 voix des européennes 2009 et des 29 351 suffrages des régionales 2010.
En 2007, les candidats Verts de la Loire avaient réuni 8 869 suffrages.
Là ils ont fait 5 406 voix en candidatures autonomes.
4) la candidate EELV de la 4e est donc loin de retrouver, au premier tour, les électeurs censés voter pour elle, à savoir les voix Hollande et Joly du 22 avril.
Elle pouvait compter sur 22 241 suffrages, elle en recueille 12 979, soit un peu plus de 58 %.
C'est à dire qu'on peut penser que les électeurs socialistes lui ont fait défaut au premier tour, certains s'abstenant (la hausse de l'abstention est nette comme partout en France), d'autres votant peut être pour le candidat du Front de Gauche.
Le détail des votes par commune donne sans doute des indications là dessus.
Le problème, c'est qu'avec le score médiocre ainsi obtenu (un peu plus de 22 %), la dynamique du second tour ne pouvait décemment s'enclencher avec des chances suffisantes de succès, puisqu'il suffisait du rapatriement à droite d'une part minoritaire des votes FN (une sorte de vote utile) pour que le sortant puisse être reconduit dans ses fonctions sans trop de difficultés.
De plus, au second tour, Lela Bencharif se retrouve avec un nombre de votes à peine supérieur au total Hollande + Joly, même si le retard qu'elle avait sur le sortant de droite s'est tout de même réduit de 6 300 à 1 300 voix environ...
Faut il voir là la démonstration que l'accord PS EELV comportait le risque de dérouter quelques électeurs socialistes ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans la Loire

Messagede ligerien » Sam 23 Juin 2012 07:41

vudeloin a écrit:Faut il voir là la démonstration que l'accord PS EELV comportait le risque de dérouter quelques électeurs socialistes ?


Je dirais que ça dépend dans quelle circonscription a lieu l'accord, et la gueule de la tête d'affiche. Ça marche mieux avec Mamère ou Cohn Bendit qu'avec Voynet ou Joly, par exemple...
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1397
Inscription: Mer 12 Jan 2011 17:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: Les législatives dans la Loire

Messagede vudeloin » Sam 23 Juin 2012 11:33

Bon, en même temps, pour décrocher la timbale dans la quatrième circonscription, avec le découpage Marleix qui a ajouté Saint Just Saint Rambert, Saint Symphorien de Lay et Saint Bonnet le Château, lieu d'élection de Bernard Fournier, le dernier sénateur UMP de la Loire, la gauche avait quand même un léger handicap...

PS si tu as les résultats par canton, ligerien, cela aidera sans doute chacun à voir ce qui s'est passé.
Je subodore perso que le redécoupage a renforcé la position de Ciniéri (c'était fait pour me semble t il), donné une assiette plus large au vote PS (même s'il a eu du mal à s'exprimer dans le vote pour Lela Bencharif), assuré sa présence au second tour au FN (15 voix) et éloigné le FdG d'un succès possible (Faverjon est peut être en tête sur le territoire de l'ancienne quatrième).
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans la Loire

Messagede ligerien » Sam 23 Juin 2012 14:55

Je pensais effectivement m’atteler prochainement à une analyse par canton.
St Symphorien de Lay, ce n'est pas dans le même, c'est sur la circonscription de Roanne.
Tu voulais sans doute dire St Jean Soleymieux, ce qui n'est pas la même limonade, puisque c'est un fief communiste, mais très peu peuplé.
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1397
Inscription: Mer 12 Jan 2011 17:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: Les législatives dans la Loire

Messagede ligerien » Sam 23 Juin 2012 15:52

Après, par circonscription, on peut prendre le total gauche+EXG+écolos entre présidentielle et législatives, entre parenthèses au 2ème tour :

42.1 : +4.76 (+1.22)
42.2 : +7.54 (+2.47)
42.3 : +1.44 (-2.49)
42.4 : +2.6 (-11.25, triangulaire)
42.5 : +3.26 (-4.81)
42.6 : + 5.57 (+1.51)

Le même delta sur le score FN :
42.1 : -0.54
42.2 : -0.42
42.3 : -1.85
42.4 : -2.62
42.5 : -7.83
42.6 : -1.9

Je ne fais pas le même exercice sur le total droite, assez faussé par le positionnement Modem à géométrie variable.

Les 2 circonscriptions stéphanoises voient une stabilité du FN, une montée de la gauche au détriment de la droite.
C'est dans la 3e que le total gauche progresse le moins au 1er tour, sans doute sous l'effet des 2 "gros" candidats à droite.
La progression de gauche est également forte dans la 6ème, dans la 5ème Nicolin ponctionne le FN dès le 1er tour.

Les scores de 2ème tour en comparaison avec la présidentielle montrent une évidence : prime au député sortant, à l'exception de la 6e, mais Salen était un demi-sortant puisque suppléant en 2007 et devenu député en cours de route. Néanmoins, cela confirme le côté "bonne" candidate de Liliane Faure, ou le côté candidat "moyen" de Salen.

Enfin, confirmation dans la 5ème du problème avec Déroche, Nicolin qui s'est fait sortir de Roanne en 2008 n'étant pas devenu par enchantement un candidat fabuleux.
En duel, on aurait sans doute pu faire la même constation sur Bencharif dans la 4ème.

Autre effet notable, l'évolution de la participation, qui baisse plus en zone urbaine. Quand les circonscriptions sont 100% urbaines, ça ne change rien, mais quand elles sont mixtes, cela change la donne, je pense en particulier aux 3e et 4e circonscriptions, ou un certain maintien de la participation dans les zones montagneuses avantage les candidats de droite.

Exemples, exprimés en % des inscrits au 2ème tour :
3e : 53.24, dont :
Rive de Gier : 46.37
St Chamond : 48.37 (malgré 2 couramiauds au 2e tour)
4e : 58.98, dont :
La Ricamarie : 48.56
Le Chambon Feugerolles : 55.03
Firminy quand même à 58.71
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1397
Inscription: Mer 12 Jan 2011 17:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: Les législatives dans la Loire

Messagede PhB » Sam 23 Juin 2012 18:36

vudeloin a écrit:4) Le problème, c'est qu'avec le score médiocre ainsi obtenu (un peu plus de 22 %), la dynamique du second tour ne pouvait décemment s'enclencher avec des chances suffisantes de succès, puisqu'il suffisait du rapatriement à droite d'une part minoritaire des votes FN (une sorte de vote utile) pour que le sortant puisse être reconduit dans ses fonctions sans trop de difficultés.
De plus, au second tour, Lela Bencharif se retrouve avec un nombre de votes à peine supérieur au total Hollande + Joly, même si le retard qu'elle avait sur le sortant de droite s'est tout de même réduit de 6 300 à 1 300 voix environ...
Faut il voir là la démonstration que l'accord PS EELV comportait le risque de dérouter quelques électeurs socialistes ?

Effectivement Lela Bencharif a eu beaucoup de mal à mobiliser pour elle les électeurs de sa circonscription, tandis que les votants FN du 1er tour se sont largement reporté sur le candidat de droite le mieux placé...
J'ai remarqué sur ce fil de discussion que Lela Bencharif était, dès l'annonce de sa candidature, loin de faire l'unanimité (euphémisme :lol: ) parmi les contributeurs de notre forum préféré, fussent-ils de gauche...
Je note qu'elle a malgré tout su se qualifier pour le second tour dans une circonscription difficile (et à rebours de plusieurs pronostics ici), ce qui n'est pas le cas de tous les candidats EELV soutenus par le PS. Je ne suis donc pas convaincu qu'elle ait démérité.
Quand au report FN vers UMP, aurait-il été aussi important si la candidate de gauche s'était appelée, par exemple, Valérie Dupont ?
PhB
 
Messages: 568
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 23:32
Localisation: Planète Terre

Re: Les législatives dans la Loire

Messagede vudeloin » Dim 24 Juin 2012 01:21

Va savoir...
Toujours est il que pas plus tard que ce matin, une relation ligérienne m'a indiqué qu'un maire apparenté socialiste de la circonscription a voté au premier tour pour la candidate EELV, mais pas au second...
Le problème de la qualité de candidature était donc posé.

Pour Ligérien, je vais effectivement regarder d'un peu plus près les résultats par canton, d'autant que je me demande si ne figurent pas quelques erreurs sur le site quant au découpage de la Loire...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les législatives dans la Loire

Messagede ligerien » Dim 24 Juin 2012 07:58

On peut aller jusqu'à dire Pierre Dupont, entre 45 et 60 ans.
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1397
Inscription: Mer 12 Jan 2011 17:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: Les législatives dans la Loire

Messagede PhB » Dim 24 Juin 2012 09:27

ligerien a écrit:On peut aller jusqu'à dire Pierre Dupont, entre 45 et 60 ans.

:D
Voire même Pierre Dupont, entre 45 et 60 ans, PS ! :lol:

C'est quand même dramatique que, même lorsque les responsables politiques s'attachent à promouvoir un minimum de diversité, tant sociologique que politique, au sein de l'Assemblée Nationale, une part importante des électeurs refuse de soutenir les candidats qui s'écartent du modèle dominant.

En l'occurrence une part des électeurs suffisante pour "plomber" leur candidature et diminuer sérieusement leurs chances de réussite, quelles que soient leurs qualités personnelles !
PhB
 
Messages: 568
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 23:32
Localisation: Planète Terre

PrécédenteSuivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité