Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Le Front de Gauche et les législatives 2012

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Re: Le Front de Gauche et les législatives 2012

Messagede thuriféraire » Mar 26 Juin 2012 12:48

Hum, la thèse pariant sur un échec de Hollande et qui précipiterait dans les bras du Front de gauche m'a toujours parue osée.
thuriféraire
 
Messages: 23
Inscription: Jeu 3 Nov 2011 14:26

Re: Le Front de Gauche et les législatives 2012

Messagede pierrot » Mar 26 Juin 2012 13:20

Visiblement l'inversion du calendrier, le vote utile ou la démobilisation de l'électorat populaire ne sont pas les seules explications.
Des dissensions tactiques et même des différences de vision stratégique semblent voir le jour entre les partenaires du Front de Gauche.
Revenant sur l'échec des législatives lors du Conseil national de son parti, Jean-Luc Mélenchon a mis en avant une "carence de direction politique" de l'alliance électorale pour ces législatives (sous-entendu contrairement à la présidentielle).
Il a noté que si la progression moyenne du FG est de 58%, celle des candidats PG est de 110% et a donc fait reporter implicitement les difficultés sur les 80 % des candidats présentés par le PCF :
Il fallait être beaucoup plus ferme et empêcher qu'à certains endroits des campagnes se fassent sans même le sigle Front de gauche, qu'à d'autres endroits certains aient été des quasi-socialistes à peine déguisés. […]"C'est une absurdité de faire 577 campagnes différentes, il y a eu une carence de direction politique [...] c'est un programme et une orientation qu'il fallait défendre, pas simplement essayer de sauver sa peau chacun dans son coin.

Fidèle à son habitude, il s'est dédouané de toute responsabilité (par exemple dans le choix de focaliser la campagne sur la question du FN) considérant même que sans lui Marine Le Pen aurait été élue à Hénin-Beaumont.
SOURCE

Si l'on tire un bilan des 3 années de Front de gauche, on peut y voir un réel bénéfice pour JL Mélenchon qui s'est imposé comme LA figure politique incontournable à la gauche du PS. Pour le PCF, cette séquence électorale s'est traduite par une diminution des élus au parlement européens puis dans les conseils régionaux jusqu'au résultat bien plus inquiétant observé lors des dernières législatives : seuls 7 députés sont encore encartés !
J'imagine que la situation peut poser des questions du côté de la Place du Colonel Fabien. Le PCF a mis à disposition son appareil militant, ses réseaux, son maillage territorial et ses structures pour une démarche qui si elle a permis une progression nationale, a entrainé la perte d’implantation dans les fiefs, qui sont pourtant un capital (si j'ose dire ;) ) incomparable très difficile à (re)constituer pour un parti. Car le refus du "chacun dans son coin" prôné par Mélenchon c'est bien le choix stratégique de privilégier la dimension nationale par rapport à la défense des fiefs électoraux.
J'entends déjà Mélenchon annoncé que les Européennes de 2014 offriraient au Front de Gauche l'opportunité d'être en tête de la gauche, dépassant un PS et des Verts plombé par 2 années de rigueur. Mais le PCF ne devrait il pas s'interroger aussi sur les élections locales qui se profilent. Si c'est pour perdre en parallèle des dizaines de mairies et de cantons, quel intérêt ? A moins que l'objectif ne soit de s'EELVéiser ? :roll:
pierrot
 
Messages: 1637
Inscription: Ven 7 Mai 2010 19:44
Messages : 3 (détails)

Re: Le Front de Gauche et les législatives 2012

Messagede vudeloin » Mar 26 Juin 2012 14:43

Sur l'aspect perte d'implantation, la question me semble tranchée par la réalité.
Je suis, pour ce qui me concerne, convaincu que la campagne menée par le Front de gauche est précisément, au moment de la présidentielle, celle qui a permis de mettre en oeuvre l'organisation politique (qu'il s'agisse du PCF comme du PG) et d'en déployer pleinement la capacité, quitte, soit dit en passant, à ce que n'en soient révélées les limites.
Ce sont à mon avis ces limites (en quantité comme en qualité des forces militantes engagées, pour aller vite) qui sont à la base des déconvenues enregistrées aux législatives.
Mais des déconvenues qu'il convient d'appréhender dans un contexte différent de 2002 et 2007 (où le vote en faveur des candidats communistes aux législatives était, chaque fois qu'un député fut élu, comme une sorte de "garantie", de "protection" que pouvaient se choisir les électeurs de gauche, face à une droite victorieuse et quelque peu arrogante), c'est à dire celui où l'inversion du calendrier jouait cette fois en faveur du candidat socialiste, élu lors de la présidentielle avec le concours déterminant des électeurs du Front de Gauche.
Et les forces engagées dans la bataille de la présidentielle ont trouvé un prolongement, certes relatif, mais réel et parfois assez spectaculaire, dans la campagne législative.
La controverse sur l'accord avec le PS me semble avoir focalisé inutilement l'attention (d'autant que j'étais parfaitement convaincu que le PS, pour des raisons stratégiques déjà évoquées, ne serait pas aussi "compréhensif" à l'égard du FdG que vis à vis des Verts ou du PRG) et le caractère par trop "local" de la campagne des législatives a nui à sa pertinence.
Ce qui n'empêche que le score des candidats du Front de Gauche est meilleur qu'en 2007, que le total des voix progresse et qu'il reste maintenant à faire preuve d'intelligence et de sens politique pour faire fructifier l'acquis.
Mais chacun sait que ce ne sont pas toujours là les qualités les plus partagées...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Précédente

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités