Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Un Sénat de gauche, comment ça marche ?

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Re: Un Sénat de gauche, comment ça marche ?

Messagede chroniqueur central » Ven 4 Nov 2011 20:49

A noter ce jour le vote d'une proposition de loi de JP.Sueur redonnant la main aux collectivités territoriales sur le volet intercommunalité en lieu et place des préfets sur des sujets importants.
Ce texte n'a certes aucune chance de passer à l'AN jusqu'aux prochaines législatives mais l'important à mon avis est la large majorité recueillie au Sénat, soit 187 voix contre 141.
Il y a donc un potentiel intéressant pour faire passer des textes sérieux sans risquer à chaque instant un rejet en cas d'absence imprévue d'un élu de la majorité ou de mauvaise humeur de tel ou tel en froid avec son parti (suivez mon regard...).
Bien entendu le terrain était favorable pour ce texte, mais il y a bien un souffle nouveau.
chroniqueur central
 
Messages: 491
Inscription: Dim 17 Avr 2011 12:13

Re: Un Sénat de gauche, comment ça marche ?

Messagede vudeloin » Ven 4 Nov 2011 21:28

Un vote qui dépasse les seuls suffrages de la gauche sénatoriale et montre, en particulier, que du côté de l'Union centriste des positions pas franchement sarko compatibles...

Pour info

Nombre de votants : 341
Suffrages exprimés : 328
Majorité des suffrages exprimés : 165
Pour : 187
Contre : 141



Le Sénat a adopté

Analyse par groupes politiques

Groupe Socialiste, Apparentés et Groupe Europe Écologie Les Verts rattaché (140)

Pour : 139 - Mmes Leila Aïchi, Jacqueline Alquier, Michèle André, MM. Serge Andreoni, Maurice Antiste, Jean-Étienne Antoinette, Alain Anziani, Mme Aline Archimbaud, MM. David Assouline, Bertrand Auban, Dominique Bailly, Mmes Delphine Bataille, Esther Benbassa, MM. Claude Bérit-Débat, Michel Berson, Jacques Berthou, Jean Besson, Mmes Marie-Christine Blandin, Maryvonne Blondin, Nicole Bonnefoy, M. Yannick Botrel, Mme Corinne Bouchoux, MM. Didier Boulaud, Martial Bourquin, Mme Bernadette Bourzai, M. Michel Boutant, Mme Nicole Bricq, MM. Jean-Pierre Caffet, Pierre Camani, Mme Claire-Lise Campion, M. Jean-Louis Carrère, Mme Françoise Cartron, MM. Luc Carvounas, Bernard Cazeau, Yves Chastan, Jacques Chiron, Mme Karine Claireaux, M. Gérard Collomb, Mme Hélène Conway Mouret, MM. Jacques Cornano, Roland Courteau, Ronan Dantec, Yves Daudigny, Marc Daunis, Michel Delebarre, Jean-Pierre Demerliat, Mme Christiane Demontès, MM. Jean Desessard, Félix Desplan, Claude Dilain, Claude Domeizel, Mmes Odette Duriez, Josette Durrieu, MM. Vincent Eblé, Philippe Esnol, Mme Frédérique Espagnac, MM. Alain Fauconnier, Jean-Luc Fichet, Jean-Jacques Filleul, Jean-Claude Frécon, André Gattolin, Mme Catherine Génisson, M. Jean Germain, Mmes Samia Ghali, Dominique Gillot, MM. Jacques Gillot, Jean-Pierre Godefroy, Gaëtan Gorce, Jean-Noël Guérini, Didier Guillaume, Claude Haut, Edmond Hervé, Mme Odette Herviaux, MM. Claude Jeannerot, Philippe Kaltenbach, Ronan Kerdraon, Mmes Bariza Khiari, Virginie Klès, MM. Yves Krattinger, Georges Labazée, Joël Labbé, Serge Larcher, Mme Françoise Laurent-Perrigot, MM. Jean-Yves Leconte, Jacky Le Menn, Mme Claudine Lepage, MM. Jean-Claude Leroy, Alain Le Vern, Mme Marie-Noëlle Lienemann, MM. Jeanny Lorgeoux, Jean-Jacques Lozach, Roger Madec, Philippe Madrelle, Jacques-Bernard Magner, François Marc, Marc Massion, Rachel Mazuir, Mmes Michelle Meunier, Danielle Michel, MM. Jean-Pierre Michel, Gérard Miquel, Jean-Jacques Mirassou, Thani Mohamed Soilihi, Robert Navarro, Alain Néri, Mme Renée Nicoux, MM. Jean-Marc Pastor, Georges Patient, François Patriat, Daniel Percheron, Jean-Claude Peyronnet, Bernard Piras, Jean-Vincent Placé, Roland Povinelli, Mme Gisèle Printz, MM. Marcel Rainaud, Daniel Raoul, François Rebsamen, Daniel Reiner, Thierry Repentin, Alain Richard, Roland Ries, Gilbert Roger, Yves Rome, Mmes Laurence Rossignol, Patricia Schillinger, MM. Jean-Pierre Sueur, Simon Sutour, Mme Catherine Tasca, MM. Michel Teston, René Teulade, Jean-Marc Todeschini, Richard Tuheiava, André Vallini, René Vandierendonck, Yannick Vaugrenard, Michel Vergoz, Maurice Vincent, Richard Yung

N'a pas pris part au vote : 1 - M. Jean-Pierre Bel, Président du Sénat

Groupe Union pour un Mouvement Populaire (132)

Pour : 1 - Mlle Sophie Joissains

Contre : 130 - MM. Pierre André, Gérard Bailly, Philippe Bas, René Beaumont, Christophe Béchu, Michel Bécot, Claude Belot, Joël Billard, Jean Bizet, Pierre Bordier, Mme Natacha Bouchart, M. Joël Bourdin, Mme Marie-Thérèse Bruguière, MM. François-Noël Buffet, François Calvet, Christian Cambon, Jean-Pierre Cantegrit, Jean-Noël Cardoux, Jean-Claude Carle, Mme Caroline Cayeux, MM. Gérard César, Pierre Charon, Alain Chatillon, Jean-Pierre Chauveau, Marcel-Pierre Cléach, Christian Cointat, Gérard Cornu, Raymond Couderc, Jean-Patrick Courtois, Philippe Dallier, Serge Dassault, Mme Isabelle Debré, MM. Robert del Picchia, Francis Delattre, Gérard Dériot, Mmes Catherine Deroche, Marie-Hélène Des Esgaulx, MM. Éric Doligé, Philippe Dominati, Michel Doublet, Mme Marie-Annick Duchêne, MM. Alain Dufaut, André Dulait, Ambroise Dupont, Louis Duvernois, Jean-Paul Emorine, Hubert Falco, Mme Jacqueline Farreyrol, MM. André Ferrand, Louis-Constant Fleming, Michel Fontaine, Bernard Fournier, Jean-Paul Fournier, Christophe-André Frassa, Pierre Frogier, Yann Gaillard, René Garrec, Mme Joëlle Garriaud-Maylam, MM. Jean-Claude Gaudin, Jacques Gautier, Patrice Gélard, Bruno Gilles, Mme Colette Giudicelli, MM. Alain Gournac, Francis Grignon, François Grosdidier, Charles Guené, Pierre Hérisson, Michel Houel, Alain Houpert, Jean-François Humbert, Mme Christiane Hummel, MM. Benoît Huré, Jean-Jacques Hyest, Mmes Chantal Jouanno, Christiane Kammermann, M. Roger Karoutchi, Mme Fabienne Keller, M. Marc Laménie, Mme Élisabeth Lamure, MM. Gérard Larcher, Robert Laufoaulu, Daniel Laurent, Jean-René Lecerf, Antoine Lefèvre, Jacques Legendre, Dominique de Legge, Jean-Pierre Leleux, Jean-Claude Lenoir, Claude Léonard, Philippe Leroy, Jean-Louis Lorrain, Roland du Luart, Michel Magras, Philippe Marini, Pierre Martin, Jean-François Mayet, Mme Colette Mélot, MM. Alain Milon, Albéric de Montgolfier, Philippe Nachbar, Louis Nègre, Philippe Paul, Jackie Pierre, François Pillet, Xavier Pintat, Louis Pinton, Rémy Pointereau, Christian Poncelet, Ladislas Poniatowski, Hugues Portelli, Mmes Sophie Primas, Catherine Procaccia, MM. Jean-Pierre Raffarin, André Reichardt, Bruno Retailleau, Charles Revet, Bernard Saugey, René-Paul Savary, Michel Savin, Bruno Sido, Mme Esther Sittler, MM. Abdourahamane Soilihi, André Trillard, Mme Catherine Troendle, MM. François Trucy, Hilarion Vendegou, René Vestri, Jean-Pierre Vial, André Villiers

Abstention : 1 - M. Alain Fouché

Groupe de l'Union Centriste et Républicaine (31)

Pour : 12 - MM. Jean Arthuis, Marcel Deneux, Yves Détraigne, Jean-Léonce Dupont, Mmes Françoise Férat, Nathalie Goulet, Jacqueline Gourault, MM. Pierre Jarlier, Christian Namy, Gérard Roche, Henri Tandonnet, Jean-Marie Vanlerenberghe

Contre : 4 - MM. Jean-Jacques Lasserre, Hervé Marseille, Jean-Jacques Pignard, Yves Pozzo di Borgo

Abstentions : 11 - MM. Jean-Paul Amoudry, Jean Boyer, Vincent Capo-Canellas, Vincent Delahaye, Daniel Dubois, Mmes Sylvie Goy-Chavent, Valérie Létard, MM. Hervé Maurey, Jean-Claude Merceron, Mme Catherine Morin-Desailly, M. François Zocchetto

N'ont pas pris part au vote : 4 - M. Jean-Marie Bockel, Mme Muguette Dini, MM. Joël Guerriau, Aymeri de Montesquiou

Groupe communiste républicain et citoyen (21)

Pour : 19 - Mme Marie-France Beaufils, MM. Michel Billout, Éric Bocquet, Mmes Nicole Borvo Cohen-Seat, Laurence Cohen, Cécile Cukierman, Annie David, Michelle Demessine, Évelyne Didier, MM. Christian Favier, Guy Fischer, Mme Brigitte Gonthier-Maurin, MM. Robert Hue, Gérard Le Cam, Michel Le Scouarnec, Mmes Isabelle Pasquet, Mireille Schurch, MM. Paul Vergès, Dominique Watrin

N'ont pas pris part au vote : 2 - M. Thierry Foucaud, Président de séance, Mme Éliane Assassi

Groupe du Rassemblement Démocratique et Social européen (17)

Pour : 16 - MM. Nicolas Alfonsi, Jean-Michel Baylet, Alain Bertrand, Christian Bourquin, Jean-Pierre Chevènement, Yvon Collin, Pierre-Yves Collombat, Mme Anne-Marie Escoffier, M. François Fortassin, Mme Françoise Laborde, MM. Jacques Mézard, Jean-Pierre Plancade, Jean-Claude Requier, Robert Tropeano, Raymond Vall, François Vendasi

Contre : 1 - M. Gilbert Barbier

Sénateurs ne figurant sur la liste d'aucun groupe (7)

Contre : 6 - MM. Philippe Adnot, Pierre Bernard-Reymond, Philippe Darniche, Gaston Flosse, Jean-François Husson, Alex Türk

Abstention : 1 - M. Jean Louis Masson

Analyse détaillée

Ont voté pour

Leila Aïchi Laurence Cohen Nathalie Goulet Renée Nicoux
Nicolas Alfonsi Yvon Collin Jacqueline Gourault Isabelle Pasquet
Jacqueline Alquier Gérard Collomb Jean-Noël Guérini Jean-Marc Pastor
Michèle André Pierre-Yves Collombat Didier Guillaume Georges Patient
Serge Andreoni Hélène Conway Mouret Claude Haut François Patriat
Maurice Antiste Jacques Cornano Edmond Hervé Daniel Percheron
Jean-Étienne Antoinette Roland Courteau Odette Herviaux Jean-Claude Peyronnet
Alain Anziani Cécile Cukierman Robert Hue Bernard Piras
Aline Archimbaud Ronan Dantec Pierre Jarlier Jean-Vincent Placé
Jean Arthuis Yves Daudigny Claude Jeannerot Jean-Pierre Plancade
David Assouline Marc Daunis Sophie Joissains Roland Povinelli
Bertrand Auban Annie David Philippe Kaltenbach Gisèle Printz
Dominique Bailly Michel Delebarre Ronan Kerdraon Marcel Rainaud
Delphine Bataille Jean-Pierre Demerliat Bariza Khiari Daniel Raoul
Jean-Michel Baylet Michelle Demessine Virginie Klès François Rebsamen
Marie-France Beaufils Christiane Demontès Yves Krattinger Daniel Reiner
Esther Benbassa Marcel Deneux Georges Labazée Thierry Repentin
Claude Bérit-Débat Jean Desessard Joël Labbé Jean-Claude Requier
Michel Berson Félix Desplan Françoise Laborde Alain Richard
Jacques Berthou Yves Détraigne Serge Larcher Roland Ries
Alain Bertrand Évelyne Didier Françoise Laurent-Perrigot Gérard Roche
Jean Besson Claude Dilain Gérard Le Cam Gilbert Roger
Michel Billout Claude Domeizel Jean-Yves Leconte Yves Rome
Marie-Christine Blandin Jean-Léonce Dupont Jacky Le Menn Laurence Rossignol
Maryvonne Blondin Odette Duriez Claudine Lepage Patricia Schillinger
Éric Bocquet Josette Durrieu Jean-Claude Leroy Mireille Schurch
Nicole Bonnefoy Vincent Eblé Michel Le Scouarnec Jean-Pierre Sueur
Nicole Borvo Cohen-Seat Anne-Marie Escoffier Alain Le Vern Simon Sutour
Yannick Botrel Philippe Esnol Marie-Noëlle Lienemann Henri Tandonnet
Corinne Bouchoux Frédérique Espagnac Jeanny Lorgeoux Catherine Tasca
Didier Boulaud Alain Fauconnier Jean-Jacques Lozach Michel Teston
Christian Bourquin Christian Favier Roger Madec René Teulade
Martial Bourquin Françoise Férat Philippe Madrelle Jean-Marc Todeschini
Bernadette Bourzai Jean-Luc Fichet Jacques-Bernard Magner Robert Tropeano
Michel Boutant Jean-Jacques Filleul François Marc Richard Tuheiava
Nicole Bricq Guy Fischer Marc Massion Raymond Vall
Jean-Pierre Caffet François Fortassin Rachel Mazuir André Vallini
Pierre Camani Jean-Claude Frécon Michelle Meunier René Vandierendonck
Claire-Lise Campion André Gattolin Jacques Mézard Jean-Marie Vanlerenberghe
Jean-Louis Carrère Catherine Génisson Danielle Michel Yannick Vaugrenard
Françoise Cartron Jean Germain Jean-Pierre Michel François Vendasi
Luc Carvounas Samia Ghali Gérard Miquel Paul Vergès
Bernard Cazeau Dominique Gillot Jean-Jacques Mirassou Michel Vergoz
Yves Chastan Jacques Gillot Thani Mohamed Soilihi Maurice Vincent
Jean-Pierre Chevènement Jean-Pierre Godefroy Christian Namy Dominique Watrin
Jacques Chiron Brigitte Gonthier-Maurin Robert Navarro Richard Yung
Karine Claireaux Gaëtan Gorce Alain Néri

Ont voté contre

Philippe Adnot Robert del Picchia Pierre Hérisson Philippe Nachbar
Pierre André Francis Delattre Michel Houel Louis Nègre
Gérard Bailly Gérard Dériot Alain Houpert Philippe Paul
Gilbert Barbier Catherine Deroche Jean-François Humbert Jackie Pierre
Philippe Bas Marie-Hélène Des Esgaulx Christiane Hummel Jean-Jacques Pignard
René Beaumont Éric Doligé Benoît Huré François Pillet
Christophe Béchu Philippe Dominati Jean-François Husson Xavier Pintat
Michel Bécot Michel Doublet Jean-Jacques Hyest Louis Pinton
Claude Belot Marie-Annick Duchêne Chantal Jouanno Rémy Pointereau
Pierre Bernard-Reymond Alain Dufaut Christiane Kammermann Christian Poncelet
Joël Billard André Dulait Roger Karoutchi Ladislas Poniatowski
Jean Bizet Ambroise Dupont Fabienne Keller Hugues Portelli
Pierre Bordier Louis Duvernois Marc Laménie Yves Pozzo di Borgo
Natacha Bouchart Jean-Paul Emorine Élisabeth Lamure Sophie Primas
Joël Bourdin Hubert Falco Gérard Larcher Catherine Procaccia
Marie-Thérèse Bruguière Jacqueline Farreyrol Jean-Jacques Lasserre Jean-Pierre Raffarin
François-Noël Buffet André Ferrand Robert Laufoaulu André Reichardt
François Calvet Louis-Constant Fleming Daniel Laurent Bruno Retailleau
Christian Cambon Gaston Flosse Jean-René Lecerf Charles Revet
Jean-Pierre Cantegrit Michel Fontaine Antoine Lefèvre Bernard Saugey
Jean-Noël Cardoux Bernard Fournier Jacques Legendre René-Paul Savary
Jean-Claude Carle Jean-Paul Fournier Dominique de Legge Michel Savin
Caroline Cayeux Christophe-André Frassa Jean-Pierre Leleux Bruno Sido
Gérard César Pierre Frogier Jean-Claude Lenoir Esther Sittler
Pierre Charon Yann Gaillard Claude Léonard Abdourahamane Soilihi
Alain Chatillon René Garrec Philippe Leroy André Trillard
Jean-Pierre Chauveau Joëlle Garriaud-Maylam Jean-Louis Lorrain Catherine Troendle
Marcel-Pierre Cléach Jean-Claude Gaudin Roland du Luart François Trucy
Christian Cointat Jacques Gautier Michel Magras Alex Türk
Gérard Cornu Patrice Gélard Philippe Marini Hilarion Vendegou
Raymond Couderc Bruno Gilles Hervé Marseille René Vestri
Jean-Patrick Courtois Colette Giudicelli Pierre Martin Jean-Pierre Vial
Philippe Dallier Alain Gournac Jean-François Mayet André Villiers
Philippe Darniche Francis Grignon Colette Mélot
Serge Dassault François Grosdidier Alain Milon
Isabelle Debré Charles Guené Albéric de Montgolfier

Abstentions

Jean-Paul Amoudry Daniel Dubois Jean Louis Masson François Zocchetto
Jean Boyer Alain Fouché Hervé Maurey
Vincent Capo-Canellas Sylvie Goy-Chavent Jean-Claude Merceron
Vincent Delahaye Valérie Létard Catherine Morin-Desailly

N'ont pas pris part au vote

Jean-Pierre Bel, Président du Sénat Éliane Assassi Muguette Dini Aymeri de Montesquiou
Thierry Foucaud, Président de séance Jean-Marie Bockel Joël Guerriau
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Un Sénat de gauche, comment ça marche ?

Messagede chroniqueur central » Sam 5 Nov 2011 13:05

J'ai consulté aussi sur le site officiel le compte-rendu analytique de la séance, du moins les explications de vote, avec quelques phrases très explicites de Nathalie Goulet.
Ceci confirme l'analyse de vudeloin.
chroniqueur central
 
Messages: 491
Inscription: Dim 17 Avr 2011 12:13

Re: Un Sénat de gauche, comment ça marche ?

Messagede vudeloin » Mer 9 Nov 2011 20:16

Ceci dit, le Sénat de gauche est aujourd'hui confronté à une situation originale.

A savoir que les élus du Luxembourg ont commencé l'examen de la loi de financement de la Sécurité Sociale, avant de s'attaquer, à compter du 17 novembre prochain, au budget et que ce débat cardinal est évidemment l'occasion de marquer clairement le clivage avec la politique gouvernementale.
Le travail sur articles, avec force amendements ( plus de 360 ont été déposés sur le texte) est l'occasion d'une réécriture assez sensible du texte du projet de loi, intégrant des mesures comme la suppression de la hausse de la taxe sur les mutuelles ou encore la défiscalisation des heures supplémentaires.
Question cruciale : que sera le vote final ? Pour une loi modifiée sur quelques éléments clivants mais nullement dans son esprit ( ce sont là les limites de la loi organique sur les lois de financement ) ? Contre pour placer le gouvernement devant ses responsabilités et sa majorité de l'Assemblée nationale en situation de rédiger le texte ?
Affaire à suivre...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Un Sénat de gauche, comment ça marche ?

Messagede vudeloin » Sam 19 Nov 2011 03:01

Le Sénat de gauche continue son travail de construction d'alternative à la politique de la droite UMP actuellement encore au pouvoir.
Après le vote de l'abrogation du conseiller territorial ( où l'UMP a souffert de la désaffection du vote centriste pour défendre cet élément de la réforme des collectivités locales ), voici le début de la loi de finances 2012 avec le vote de plusieurs amendements assez marquants.
Parmi eux, la création d'une nouvelle tranche de l'impôt sur le revenu à 45 % pour les hauts revenus et le retour de l'ISF à son acien barème.
La mesure, produit d'un amendement du groupe CRC, s'est trouvée doublée d'une suppression de trois mesures correctrices de cet impôt, et améliore globalement le solde budgétaire de rien moins que 2 034 millions d'euros...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Un Sénat de gauche, comment ça marche ?

Messagede ligerien » Sam 19 Nov 2011 09:46

Il est intéressant de noter, que contrairement aux affirmations de JP RAFFARIN après le 2ème tour des sénatoriales sur la supposée majorité fragile de la gauche, voire sur son absence de majorité, c'est plutôt le contraire qui se passe. La gauche fait souvent le plein, et parfois au delà de quelques voix et à droite et au centre on ne se mobilise pas.
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1397
Inscription: Mer 12 Jan 2011 17:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: Un Sénat de gauche, comment ça marche ?

Messagede pierrot » Sam 19 Nov 2011 22:53

vudeloin a écrit:Parmi eux, la création d'une nouvelle tranche de l'impôt sur le revenu à 45 % pour les hauts revenus et le retour de l'ISF à son ancien barème.

La stratégie, déjà signalée pour le vote sur les conseillers territoriaux, consiste à obliger la majorité à revoter une baisse de l'ISF et supprimer cette nouvelle tranche à l'Assemblée Nationale. Et donc assumer une nouvelle fois devant l'opinion ces choix fiscaux qui peuvent être perçus comme des "cadeaux aux riches au milieu des plans d'austérité" et qui de fait gréveront le solde budgétaire.
En juin dernier, lors de l'examen de la loi de finances rectificative 2011, Michel Piron (député UMP) avait déposé un amendement visant à créer cette cinquième tranche pour les hauts revenus. Il a été retiré sur demande du gouvernement (avant vote) mais avait tout de même été cosigné par presque 70 députés de la majorité! Charles de Courson (NC) avait proposé la même mesure.
Autant dire que le vote au Palais Bourbon, à 6 mois des législatives, pourrait réserver des surprises. Je ne suis pas sûr que tous les députés de la majorité souhaiterons se retrouver en première ligne pour retoquer ces amendements votés par le Sénat. Mais au final le gouvernement devrait réussir à imposer sa discipline, mais avec des pertes en route.
pierrot
 
Messages: 1637
Inscription: Ven 7 Mai 2010 20:44
Messages : 3 (détails)

Re: Un Sénat de gauche, comment ça marche ?

Messagede vudeloin » Dim 20 Nov 2011 20:45

Le problème pour l'UMP est double ; d'une part, le déficit budgétaire va être assez nettement amélioré avec les mesures votées par la majorité de gauche du Sénat qui devraient encore se bonifier, si l'on peut dire, avec la remise en cause de la niche Copé ou encore l'adoption de la taxe sur les transactions financières.
Revenir sur ces mesures, pour le Gouvernement, est donc incohérent au regard de son discours sur la réduction des déficits...
D'autre part, choisir de revenir sur des mesures comme la hausse du rendement de l'ISF ou la fin des prélèvements libératoires sur les revenus du capital, c'est aussi prêter le flanc à l'assimilation défense des intérêts des plus fortunés.
Quant à la gauche, il va bien falloir aussi qu'elle se mette à scruter les dépenses de plus près, juste pour voir comment en modifier certaines affectations...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Un Sénat de gauche, comment ça marche ?

Messagede vudeloin » Mer 23 Nov 2011 20:00

Le vote de la partie recettes de la loi de finances 2012 vient d'avoir lieu au Sénat.
je vous invite, si vous visitez le site du Palais du Luxembourg, à lire le contenu et l'exposé des motifs de l'amendement I - 217 qui procède à la récapitulation des dispositions votées par le Sénat et soumises à évaluation par les services de Bercy.
Le résultat de l'ensemble de ces votes est assez spectaculaire avec une progression des recettes fiscales brutes de près de 30 milliards d'euros, conduisant à une amélioration du solde budgétaire global, celui ci passant de 80,3 milliards d'euros à seulement ( si l'on peut dire ) 55,1 milliards d'euros.
Les recettes fiscales supplémentaires proviennent, pour 20,3 milliards, d'un meilleur rendement de l'impôt sur les sociétés ; pour 3 milliards environ de l'augmentation du produit de l'impôt sur le revenu, pour 2 milliards d'une hausse du produit de l'ISF et pour 2 milliards d'une hausse de la fiscalité du patrimoine, singulièrement sur les plus importants.
Reste désormais à voir ce qui peut se faire en seconde partie, notamment pour ce qui concerne le solde entre dépenses publiques et dépenses fiscales...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Un Sénat de gauche, comment ça marche ?

Messagede ploumploum » Mer 23 Nov 2011 20:52

Ah cela fait rêver ce type de mesures responsables. Mais bon entendre de la part de Pécresse que cela plongerait le pays dans la récession, c'est petit. Car le "choc fiscal" dénoncé est pour moi plus efficace que des réformettes par ci par là, avec des amendements sur amendements.

Après ça, on peut se dire : qui essaye de vraiment réduire le déficit ? .....
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12563
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Comprendre le nouveau paysage intercommunal après la loi NOTRe

Anne Gardàre

L'ouvrage constitue une présentation globale du paysage intercommunal français et de son fonctionnement au lendemain de la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation...

Découvrir l'ouvrage

Comprendre le nouveau paysage intercommunal après la loi NOTRe

Anne Gardàre

L'ouvrage constitue une présentation globale du paysage intercommunal français et de son fonctionnement au lendemain de la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités