Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales en Meurthe-et-Moselle

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Re: Les sénatoriales en Meurthe-et-Moselle

Messagede Nico » Mar 30 Aoû 2011 13:52

Dans un souci de clarté, voici la liste PS-PCF:

1-Daniel REINER (PS), sénateur sortant.
2-Evelyne DIDIER (PCF), sénatrice sortante, maire de Conflans-en-Jarnisy.
3-Pascal JACQUEMIN (PS), maire de Villers-lès-Nancy.
4-Nicole CREUSOT (PS), conseillère générale du canton de Nancy-Sud, conseillère municipale de Nancy.
5-Christian ARIES (DVG), conseiller général du canton de Longwy, conseiller municipal de Longwy.
6-Daouia BEZAZ (PS), conseillère régionale.

Liste UMP:
1-Philippe NACHBAR (UMP), sénateur sortant.
2-Rose-Marie FALQUE (UMP), conseillère générale du canton de Baccarat, maire d'Azerailles.
3-Jean LOCTIN (DVD), conseiller général du canton de Domèvre-en-Haye.
4-Marie-Christine LEROY (DVD), maire de Dommartemont.
5-Gérard LIGER (PR), maire d'Atton.
6-Marie-José DUFOUR (DVD), maire de Ville-au-Montois.

Seconde liste UMP:
1-Jean-François Husson (UMP), conseiller général du canton de Nancy-Ouest, conseiller municipal délégué de Nancy.
2-Gisèle Fromaget (PR), maire de Cerville.
3-Michel Marchal (DVD) ,conseiller général du canton d'Arracourt, maire de Bures.
4-Thérèse Hautecouverture (DVD) ,maire de Petit-Failly.
5-Claude Colin (DVD), maire de Frolois.
6-Martine Schreiber (UMP) ,maire-adjointe de Champigneulles.

Liste FN:
1-Jean-Luc MANOURY (FN), conseiller régional.
2-Nathalie REPUSSEAU (FN).
3-Pascal BAUCHE (FN).
4-Franceline VINQUANT (FN).
5-Georges MORIZOT (FN).
6-Monique BON (FN).
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3231
Inscription: Dim 3 Oct 2010 17:34
Localisation: Corrèze

Re: Les sénatoriales en Meurthe-et-Moselle

Messagede Zimmer » Dim 4 Sep 2011 16:45

polnico62240 a écrit:Seconde liste UMP:
1-Jean-François Husson (UMP), conseiller général du canton de Nancy-Ouest, conseiller municipal délégué de Nancy.
2-Gisèle Fromaget (PR), maire de Cerville.
3-Michel Marchal (DVD) ,conseiller général du canton d'Arracourt, maire de Bures.
4-Thérèse Hautecouverture (DVD) ,maire de Petit-Failly.
5-Claude Colin (DVD), maire de Frolois.
6-Martine Schreiber (UMP) ,maire-adjointe de Champigneulles.


Martine Schreiber n'occupe plus la 6ème place sur cette liste, cela après une intervention, d'après un article mis en ligne aujourd'hui sur La Semaine.fr, de la déléguée générale de l'UMP aux élections, ministre chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle, conseillère régionale et conseillère municipale de Toul, Nadine Morano. C'est Jacqueline Playe, autre adjointe au maire de Champigneulles, qui la remplace.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les sénatoriales en Meurthe-et-Moselle

Messagede vudeloin » Lun 5 Sep 2011 13:46

La seconde liste de droite, celle de Husson, me semble mieux partie que la liste Nachbar pour arriver seconde du scrutin.
Quelque chose me dit qu'elle est soutenue en sous main par Rossinot et Hénart, donc...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales en Meurthe-et-Moselle

Messagede pierrot » Mar 20 Sep 2011 22:02

Rapahel Vuitton, dont le regard sur la politique meurthe-et-moselane est toujours avisé, publie aujourd’hui sur son blog un article sur les forces en présence. Rien de bien nouveau par rapport à ce qui a déjà été écrit ici, mais un résumé clair de la situation et des liens vers ses billets antérieurs sur le sujet pour ceux qui auraient suivi de plus loin.

Principaux points
- 4 listes contre 10 en 2001
- absence de l'extrême gauche, des écolos et des centristes
- ELLV soutient la liste PS-PCF
- les centristes soutiennent la liste UMP-dissidente d'Husson

Son pronostic
PS-PC : 900 (siège 1 et 4)
UMP : 600 (siège 2)
UMP dissident : 450 (siège 3)
FN : 25
Blancs/nuls : 25
Donc le statu quo en terme d'élus : 2 sénateurs de droite (Nachbar et Husson) ; 2 sénateur de gauche (Reiner et Didier).

Perso, je vois Husson un peu plus haut (vers 500 voix). Outre le soutien (plus ou moins avoué) des caciques radicaux nancéiens Rossinot et Hénart, j'ai l'impression que les gesticulations de Morano, et ses réprimandes publiques à répétition envers les soutiens de Husson et/ou les Borlooistes commencent à agacer parmi les élus Divers Droite et risquent de s'avérer très contre-productifs. Même auprès de ceux qui, à priori, n'avaient aucune réticence à soutenir le réélection de Nachbar et l’élection de la présidente de l’association des maires de Meurthe-et-Moselle.
pierrot
 
Messages: 1637
Inscription: Ven 7 Mai 2010 20:44
Messages : 3 (détails)

Re: Les sénatoriales en Meurthe-et-Moselle

Messagede R.V. » Mar 20 Sep 2011 22:28

Le partage des voix entre la liste Husson et celle de Nachbar n'est effectivement pas simple à prévoir. Plusieurs critères rentrent en compte : "effet Morano" (dont les frasques récentes peuvent agacer), soutien de l'équipe nancéienne (à relativiser, Rossinot entendant ménager les uns et les autres), influence de la présidente des maires du département, notoriété et implantation locale de Nachbar, effet du soutien centriste (15 voix au maximum) et surtout, la campagne, qui ne semble pas avoir été très "intense" du coté de Husson...
R.V.
 
Messages: 24
Inscription: Mar 4 Jan 2011 20:02

Re: Les sénatoriales en Meurthe-et-Moselle

Messagede vudeloin » Mer 21 Sep 2011 00:24

Pour la bonne implantation de Philippe Nachbar, on rappellera tout de même qu'il ne pourra voter au Sénat qu'au seul motif d'avoir été désigné électeur supplémentaire à Nancy, vu qu'il a depuis longtemps perdu toute implantation dans le Jarnisy où il fut jadis élu...
Je pense que la liste Husson a plus de possibilités, ne serait ce que parce que l'arrondissement de Nancy est celui où la droite dispose du plus grand nombre de votes.

Il y a un grand nombre de communes en Meurthe et Moselle mais...

Mais voici ce que révèle un regard minimal sur la situation politique.

L'arrondissement de Toul, c'est 112 communes dont 22 dépassent les 500 habitants et 3 seulement ( Toul, Ecrouves, Liverdun, toutes de gauche ) les 3 500 habitants.
Ce qui met 87 communes sous les 500 habitants et définit, de mémoire, environ 230 suffrages au Sénat.

L'arrondissement de Lunéville, c'est 164 communes dont 21 dépassent les 500 habitants et 3 seulement ( Lunéville, Baccarat, Blainville sur l'Eau ) les 3 500 habitants.
Ce qui place 140 communes sous les 500 habitants, ce qui réduit aux alentours de 300 le nombre de grands électeurs au Sénat.

L'arrondissement de Briey, c'est le fief de la gauche.
130 communes dans le Pays Haut, dont 51 de plus de 500 habitants et 9 de plus de 3 500 habitants.
Les électeurs au Sénat ? Plus de 450 aux deux tiers à gauche, si je ne m'abuse malgré Longwy, Herserange, Briey et Longuyon à droite.

Enfin, l'arrondissement de Nancy où l'on trouve les deux seules villes ( Nancy et Vandoeuvre les Nancy ) comptant plus de 30 000 habitants.

On y compte 188 communes dont 48 dépassent les 500 habitants et 28 les 3 500 habitants.

C'est à dire l'électorat sénatorial de la Meurthe et Moselle est concentré sur Nancy et, dans une moindre mesure, dans celui de Briey où la gauche, notamment le PCF, dispose encore de fortes positions, gérant la moitié des villes de plus de 3 500 habitants et une part importante des communes ouvrières de 1 500 à 3 500 habitants.

Autant dire que le soutien de la droite nancéienne, apporté à la liste Husson, sera déterminant, d'autant que les plus de la liste officielle de l'UMP ne sont, pour l'essentiel que sur les secteurs de Toul et de Lunéville, sachant toutefois que la gauche peut contrôler la moitié des voix du premier arrondissement et une bonne part de celles du Lunévillois.

Pour le Pays Haut, la droite y dispose peut être d'autant de voix, sur le papier, que la droite et le centre, mais vient un problème très simple.

Evelyne Didier, maire de Conflans en Jarnisy et élue PCF sortante est, en toute objectivité, la candidate qui va représenter le plus sûrement au Sénat cette partie du territoire départemental qui fut, avant 1870, en Moselle.

Elle risque donc, notamment dans son canton mais pas seulement, d'attirer des électeurs modérés ou de droite sur la liste de gauche qui viendraient des communes du Pays Haut.

La même remarque vaut pour le Toulois puisque le Président du CG, Michel Dinet, est l'élu du canton de Colombey les Belles où une bonne partie des votes risque d'être captée par la gauche.

Sur Nancy, ce n'est que grâce à la ville Préfecture que la droite se situe en tête dans les villes importantes de l'arrondissement.

Pour le reste, les votes de droite s'y trouvent pour l'essentiel, d'où le plus pour la liste Husson.

Le statu quo est prévisible puisque le mouvement de la droite vers la gauche devrait être encore plus fort qu'annoncé ici ou là pour aller au 3/1.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales en Meurthe-et-Moselle

Messagede vudeloin » Mer 21 Sep 2011 00:58

Vérifications faites : le pays de Briey désigne 444 électeurs, le Toulois 226, le pays de Lunéville 284 et l'arrondissement de Nancy 967 électeurs, le tout au moins...

Donc, 50 % des votes sur Nancy, plus de 20 % sur Briey, 15 % sur Lunéville et 12 % sur Toul.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales en Meurthe-et-Moselle

Messagede pierrot » Mer 21 Sep 2011 08:03

R.V. a écrit: soutien de l'équipe nancéienne (à relativiser, Rossinot entendant ménager les uns et les autres),

C'est pourquoi je parlais de "soutien (plus ou moins avoué)". Rossinot continue effectivement à envoyer des signaux des 2 côtés et à jouer un rôle paternaliste et modérateur auprès des élus(radical dans l'âme le bon docteur Rossinot), alors que Laurent Hénart a un positionnement plus tranché... au moins jusqu’au soir du premier tour de la présidentielle. Une stratégique répartition des rôles qui leur permet de marquer leur différence et d'exister tout en ménageant l'avenir. Un beau résumé de la place du radicalisme dans l'histoire politique française depuis un siècle.
En revanche, je persiste à penser le choix de Morano d'attaquer avant les sénatoriales place, de fait, l'équipe nancéienne derrière Husson. C'est peut être le caractère la la ministre, mais pas forcément très habile quand on connaît le poids des 50% de votes sur Nancy la modérée que rappelait à juste titre vudeloin.
pierrot
 
Messages: 1637
Inscription: Ven 7 Mai 2010 20:44
Messages : 3 (détails)

Re: Les sénatoriales en Meurthe-et-Moselle

Messagede vudeloin » Mer 21 Sep 2011 08:18

En même temps, Morano habile, cela se rapproche de l'oxymore...
Surtout depuis qu'elle a été capable d'arriver troisième de la municipale de Toul en 2008 derrière la liste de gauche et celle de Jacques Gossot, l'ancien maire de la ville qui avait pourtant été condamné par la justice un temps...
Ce qui me fait dire que, même dans le Toulois où la droite dispose, sur le papier, de la moitié des voix en jeu ( 110 à 120 ), tout le monde ne votera pas pour la liste officielle de l'UMP.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales en Meurthe-et-Moselle

Messagede PhB » Mer 21 Sep 2011 08:56

vudeloin a écrit:La même remarque vaut pour le Toulois puisque le Président du CG, Michel Dinet, est l'élu du canton de Colombey les Belles où une bonne partie des votes risque d'être captée par la gauche.

Le statu quo est prévisible puisque le mouvement de la droite vers la gauche devrait être encore plus fort qu'annoncé ici ou là pour aller au 3/1.

Ah ! Colombey-les Belles et ses merveilleuses habitantes, les Belles-Colombaises... ;)
Euh pardon... :oops: les Colombéennes

Pour aller au 3/1 il faudrait qu'une liste de droite fasse moins que le tiers des voix de gauche, sans que l'autre liste de droite dépasse les 2/3. Soit une configuration 961/640/320 pour un gain d'un siège de justesse. Peu vraisemblable. Ce sera donc un statu quo.
PhB
 
Messages: 568
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 23:32
Localisation: Planète Terre

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la participation, la démocratie locale et la citoyenneté

Jérôme Dupuis

Du budget participatif à la territorialisation des services municipaux et intercommunaux et aux panels des pratiques participatives, en passant par les repas de quartier, les comités d'engagement au...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités