Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales dans le Puy-de-Dôme

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Re: Les sénatoriales dans le Puy-de-Dôme

Messagede vudeloin » Lun 26 Sep 2011 18:21

Non, marquis, vous vous méprenez...
Pas d'obscurantisme mais un peu de lucidité qui fait penser que les victoires sont parfois trompeuses...
Et que les scores des candidats solfériniens dans le Puy de Dôme ne sont que la marque d'un déclin prononcé d'une certaine conception de la politique.
Pour le moment, cela marche encore, singulièrement sur Clermont Ferrand et son agglomération, je suppose.
Les différences n'ont pas su se réunir et agir de concert, tant pis pour elles ou tant mieux pour la Côte Blatin, allez savoir.

Peut être aussi que l'intention n'y fut guère, mais soit...

Ce qui reste, c'est la porte fermée à toute prise en compte des différences, justement.
Et les intérêts de parti, parfois seulement d'élus ( l'un des sénateurs n'est il pas un député craignant pour le maintien de son siège suite au redécoupage ?) qui priment sur toute autre considération.

Il y a de ces victoires séduisantes qui annoncent des défaites et celle ci me semble bien de cette nature.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales dans le Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Mar 27 Sep 2011 23:56

marquis, tu dépasses parfois les bornes : relis les messages de ceux à qui tu t'adresses.
où y a-t-il contestation du résultat ? Le "Suffrage Universel (indirect) a tranché" croyais-je avoir écrit. Que dire de plus après avoir reconnu que le résultat n'était pas conforme à ce que j'avais calculé (et d'après le compte rendu de la presse...j'étais loin d'être le seul.. et parmi des élus PS deux d'entre eux et non des moindres avaient, publiquement, offert leurs services en vue du second tour !); j'avais conclu aussi à une erreur technique de ma part car si j'avais entrevu une possibilité d'élection pour l'un des trois ou les trois élus, je l'aurais écrit : il est même une démarche effectuée par l'un des 3 élus qui ne traduisait pas de sa part un grand optimisme (je te la communiquerai en privé si tu me la demandes : je n'en ai pas fait état sur le forum). Donc, pas de procès inutiles.
vudeloin a voulu creuser davantage pour décripter les résultats : rien de scandaleux ! Je trouve ses analyses assez pertinentes même s'il est arrivé, un certain nombre de fois, qu'elles ne corroborent pas les miennes. On a échangé, j'ai assez souvent corrigé mes conclusions, il lui est arrivé de le faire aussi...
"Vae victis", telle semble ta conception du débat : tu l'appliques aux candidats mais aussi à ceux qui, observateurs sans être parties prenantes", se permettent de donner un avis : Qui n'est pas avec toi est donc contre toi ! Ce n'est pas ma conception du débat ni de la démocratie, sinon on donne dans la propagande...et c'est autre chose.
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les sénatoriales dans le Puy-de-Dôme

Messagede PhB » Jeu 29 Sep 2011 23:31

marquis63 a écrit:Je savais que je ne m'adressais pas à des militants du PS, je pensais toutefois que vous étiez ouverts, en fait vous êtes assez partiaux et obscurantistes.
; de plus dire que Michele André ne fait que 696 alors qu'en 2001 Charasse avait fait 839 relève d'une mauvaise foi confondante. Sachez simplement que les militants PS (les vrais pas ceux de circonstance qui ne paient leur cotisation que pour investir en section leur copain) votent PS. Certains ont voulu essayer....ils ont eu des problèmes !!!!! (rires)
Allez à plus, ce n'est qu'un mauvais moment à passer ....

J'ai du mal à comprendre qu'un ton aussi inconvenant soit employé à l'égard de nos généreux et honnêtes contributeurs Salvat et Vudeloin. Certes ils sont engagés, et d'ailleurs parfois d'un avis différent du mien, mais de là à les qualifier de "partiaux, obscurantistes et de mauvaise foi" il y a un gouffre. Etait-ce de l'humour ? :shock:

Je trouve que ce message augure bien mal d'une action collective à gauche, qui sera pourtant nécessaire si nous souhaitons agir efficacement et gagner la présidentielle et les législatives... puis gouverner !

J'espère qu'au moins Marquis63 aura fini par s'identifier auprès de Salvat après avoir joué au chat et à la souris avec lui pendant des mois.

Ce n'est pas ce genre d'attitude qui me donnerait, si j'habitais ce département, l'envie de soutenir le PS "canal historique", même si j'avoue que je connais mal l'histoire du Puy de Dôme et les motifs de la "dissidence gouttebellienne", qui a apparemment sérieusement agacé le PS.

Quant au choix du PS canal historique de s'accaparer tous les fauteuils sénatoriaux puydômois, certes confortables, il relève d'une conception assez unilatérale de la démocratie et peu porteuse d'avenir.
PhB
 
Messages: 568
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 23:32
Localisation: Planète Terre

Re: Les sénatoriales dans le Puy-de-Dôme

Messagede vudeloin » Ven 30 Sep 2011 08:39

Assez étonnamment, la dissidence est venue d'un divorce entre des élus ( la majorité des élus PS au conseil général en l'occurrence ) et la Fédération, suite à un évènement au demeurant assez triste, à savoir le décès du président Bonte, ancien maire de Riom.
Le PS fédéral a voulu faire en sorte que Michèle André, ancienne Ministre ( ou Secrétaire d'Etat, plutôt ) soit promue Présidente du Conseil général, alors que sa candidature ne faisait pas l'unanimité des socialistes.
A croire qu'elle n'était pas appréciée par tous les élus de son camp, un camp socialiste dont la position dominante au CG 63 était avérée.
Elle avait notamment un adversaire d'importance en la personne de Michel Charasse, également sénateur alors mais aussi responsable de l'association des Maires.
Depuis, les deux ensembles s'affrontent avec plus ou moins de vigueur, dans un contexte où la droite continue de plonger ( nous l'avons vu aux municipales comme aux cantonales ), et où le Front de gauche s'installe peu à peu dans le paysage, autant dans le foyer historique de l'influence communiste que constitue la Combrailles ( on me dira si c'est bien la et pas les ) que dans d'autres régions, notamment avec le rôle d'André Chassaigne sur le Livradois et le Thiernois.
Le résultat est visible aujourd'hui : le PS " canal historique ' pour reprendre ton expression, PhB, semble avoir capitalisé les voix sénatoriales sur Clermont et agglo, et les autres villes du département ( RIom, Issoire ), tandis que la liste Gouttebel et la liste du Front de Gauche ont collecté la majeure partie des voix de gauche sur Thiers, Ambert et les cantons les plus ruraux, voire les voix de gauche plus minoritaires dans la Montagne, dernière place forte de la droite auvergnate.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales dans le Puy-de-Dôme

Messagede vudeloin » Ven 30 Sep 2011 08:46

Et pour conclure provisoirement sur le sujet, Michèle André a été battue par Jean YVes Gouttebel au vote des élus, après avoir eu l'onction, si l'on peut dire, des militants et adhérents du Parti.
La réponse de " l'appareil " ne tarda pas : les élus dissidents furent exclus du PS...

Ceci dit, pour en revenir aux sénatoriales, le fait est que la liste officielle du PS n'a pas obtenu autant de voix qu'il y a dix ans, lorsque Michel Charasse menait la liste ( si MIchèle André arrive en tête avec 696 voix, ses deux colistiers sont à moins de 600 voix, ce qui ne constitue qu'un gros tiers des électeurs inscrits et votants ) et la progression de la gauche, sensible en Puy de Dôme comme partout ailleurs en France s'est aussi portée, et sans doute au moins autant, sur la candidature de Jean Yves Gouttebel et celle des candidats du Front de Gauche, notamment Tony Bernard.

Un Gouttebel dont je rappelle tout de même que, dans sa ville d'élection ( Clermont Ferrand ), nonobstant son propre vote en qualité de conseiller général, il ne pouvait sans doute a priori pas compter sur le vote des délégués de la commune, Serge Godard, maire de la ville ayant assuré le 17 juin la suprématie du PS Côte Blatin au sein du lot, très important, des délégués supplémentaires de la capitale auvergnate.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales dans le Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Ven 30 Sep 2011 11:29

l'historique non contesté, en particulier par le représentant local du PS sur ce forum, je l'ai donné le plus précis possible dans le cadre "élections cantonales puy-de-Dôme".
Ce n'est pas une affaire idéologique, c'est une affaire d'hommes et d'une femme qui s'est introduite dans le jeu tout en évoluant depuis 15 ans dans ses alliances politiques avec l'un, avec l'autre, contre l'un, contre l'autre, d'où une difficulté pour la suivre dont j'ai grossi exagérément,- le scrutin l'a montré -, les conséquences négatives que sa trajectoire pouvait engendrer auprès des électeurs. Je suis cartésien et n'ai jamais compris le rocardisme.
J'ai écrit ailleurs (Aubusson cantonale partielle) que certain allié ou soutien pouvait finir par nuire : il n'est pas dit qu'une remarque à ce sujet de marquis que je n'avais pas réfutée du tout n'ait pas joué négativement à l'encontre de Jean-Yves GOUTTEBEL. On discerne mieux des phénomènes dans un autre département que dans le sien
Enfin, une question, à laquelle je n'avais su ni pu répondre, posée par vudeloin était sans doute plus pertinente qu'il n'y paraissait, car elle soulevait un aspect de la vie politique auvergnate très important, sous estimé, dans mon analyse, quant à sa puissance en la circonstance, mais qui transcendait les clivages intra PS et même au-delà.
Des grands électeurs DVD/UMP ont panaché et voté ANDRE au premier tour, participant à sa qualification et sont revenus au second (la liste UMP faisant un petit bond en avant... qui dépasse les reports supposés du MODEM et du FN). Que chacun se reporte aux résultats et explique d'où peuvent venir ces voix "introuvables"...au premier tour. C'étaient des voix "retrouvées" par l'UMP au second !!!
Là, il n'est alors plus question de comptages même au plus près, d'aprés les données électorales municipales, cantonales etc... : bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre ? comme c'est bizarre !
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les sénatoriales dans le Puy-de-Dôme

Messagede vudeloin » Ven 30 Sep 2011 12:25

Un simple constat arithmétique.
La droite, entre 2001 et 2011, a du perdre les deux tiers ou peu s'en faut de ses conseillers généraux, les mairies d'Issoire, d'Ambert et d'Aubière, entre autres...
Et malgré cela, Jean Marc Boyer fait 475 voix au second tour quand Juilhard faisait 528 en 2001...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales dans le Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Ven 30 Sep 2011 15:29

tout juste, cher ami. Si tu remontes dans les messages (2 novembre 2010) tu verras que j'avais indiqué un maximum de voix de 500 pour la droite comprise dans sa globalité et diversité...(.475, c'est un peu moins mais depuis, de l'eau a coulé sous les ponts) et 950/980 pour la gauche (si tu ajoutes les 25 voix , il en restait 50/60 à agréger (électeurs supplémentaires et nouveaux de 2011/2001).
J'avais mentionné que si des communes (tu les reprends) avaient été perdues, il y avait eu aussi amortissement du mouvement par le gain de quelques autres alors mentionnées : cela provenait de la méthode (simpliste, j'en conviens) de partir des chiffres de 2001 et de ne tenir compte que des mouvements apparus lors des consultations intermédiaires jusqu'à 2011.
Ta méthode dans laquelle tu m'as entraîné - un peu par défi - consistait à remettre tous les compteurs à Zéro et à additionner par tendance, commune après commune, un à un tous les grands électeurs selon étiquettes, CC, professions etc....avec ce buttoir que constituait le dernier carré des "indéterminés" qui nous restaient sur les bras et que nous ne pouvions intégrer nulle part alors qu'ils l'étaient, de fait, dans un calcul plus macro et moins analytique où l'erreur commise ici se trouve compensée par l'erreur là.
Modestement et humblement, on se reportera à l'Orne où j'indiquais un maximum de 310 voix pour le PS : son candidat M. COLLADO fit 306 : Jean-Philippe écrirait "gagné" !
Restait le partage à l'intérieur des camps : à droite, UMP comme MODEM, ce fut prévu convenablement, à gauche correctement pour le FG en mentionnant l'avance de Tony BERNARD, pour le MRC également, pour EELV (une seule candidate au lieu de 3), si on divise j'étais presque généreux. Restaient les blocs PS et GSM et là ,effectivement, pour les raisons évoquées ci-dessus, non repérées, il y eut erreur (reconnue auprès de marquis).
Sur le Puy-de-Dôme tout ou presque a été dit sur cette séquence électorale.
Le travail que tu as initié a été très intéressant, ne survolant pas le domaine étudié superficiellement et poussant l'investigation au plus loin possible : certaines affirmation péremptoires ont pu agacer mais je suis certain qu'il a apporté le meilleur à beaucoup.
On recommencera...en suivant, parallèlement, les deux méthodes !!!!
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les sénatoriales dans le Puy-de-Dôme

Messagede vudeloin » Ven 30 Sep 2011 23:41

500 voix de droite et plus ou moins autour de 1 100 à gauche, c'est effectivement le total auquel j'étais aussi parvenu, SALVAT, bien avant que je ne m'inscrive sur ce forum...
J'avais même évalué aux alentours de 500 le nombre d'électeurs inscrits dans les cantons représentés par un élu GSM ou du Front de Gauche.
Nous nous sommes donc trouvés sur un profil d'élection très proche de ce que l'on pouvait attendre.
A noter tout de même que les trois candidats PS n'ont pas fait le plein de voix à gauche ( le contraire m'aurait surpris ) et que leur performance n'est d'ailleurs pas exceptionnelle au regard de la performance de 2001 où liste PS ( 839 voix ) et PCF ( 161 voix ) avaient fait ensemble 1 000 suffrages...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales dans le Puy-de-Dôme

Messagede alceste » Ven 30 Déc 2011 17:42

Bonjour,
Quel crédit accorder à l'article de l'effronté de novembre-décembre qui dit que gouttebel et la droite s'était entendus pour les sénatoriales ? (gouttebel élu devait voter pour un président du sénat de droite)
j'ai beaucoup de mal à y croire.
alceste
 
Messages: 9
Inscription: Ven 30 Déc 2011 17:39

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité