Politiquemania

La base de données de la vie politique française

L'incidence des dissidences

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Re: L'incidence des dissidences

Messagede pba » Jeu 29 Sep 2011 17:29

Comme l'écrit Jean-Philippe, suite à l'idée par PhB, j'ai commencé à analyser l'influence des dissidences sur le résultat des sénatoriales. Il ne s'agit que d'une analyse statistique, qui peut être complétée comme l'a suggéré PhB " On pourra éventuellement discuter des motivations de ces divisions et dissidences (sortants tenant à être réélus, refus de la parité, accords non respectés par la liste "officielle", ambitions personnelles...)".
Evidemment, Vudeloin a raison d'écrire que "l'arithmétique étouffe souvent la dynamique" et que " en politique la physique et la mécanique des fluides compte plus que la comptabilité".
Seulement, on ne peut pas nier que les résultats comptent et que faire l'analyse de ces derniers sous l'angle des chiffres bruts n'est pas sans intérêt, même s'il n'épuise pas les sujet. Rien n'empêche (il me semble que c'est l'un des intérêts de ce très bon site) d'entamer la discussion, d'amender ce qui ressortira de cette analyse un peu "froide ", mais je crois utile .
pba
 
Messages: 666
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: L'incidence des dissidences

Messagede pba » Jeu 29 Sep 2011 18:57

Paris

résultats
Liste conduite par Voix % Exprimés Sièges gagnés
Mme Chantal JOUANNO (LMAJ) 542 22,90 2
M. Jean-Pierre CAFFET (LUG) 1 449 61,22 8
M. Alain DUMAIT (LEXD) 6 0,25
M. Pierre CHARON (LDVD) 189 7,98 1
M. Yves POZZO DI BORGO (LMAJ) 181 7,65 1
M. Serge FEDERBUSCH (LDVD) 0 0,00

rappellons que la 1ère attribution a donné 7 sièges à la gauche et 2 sièges à C.Jouanno.
Les 3 sièges restants ont été attribués dans un mouchoir avec les moyennes 189(Charon), 181,12 (gauche),Pozzo (181) , le 3ème de liste Jouanno étant éliminé avec 180,6, ce qui veut dire ex-aequo avec lPozzo avec 1 voix de plus et prenant le siège de Pozzo avec 2 voix de plus.
En cas d'alliance Jouanno+Charon, le potentiel était de 731 voix ce qui donnait 4 sièges à l'UMP au lieu de 3 (au détriment de Pozzo). La grande union droite + centre disposait de 912 voix contre 1449 à gauche , soit respectivement 5 sièges et 7.

Seine et Marne
Liste conduite par Voix % Exprimés Sièges gagnés
M. Jean-Jacques HYEST (LMAJ) 1 146 38,48 3
M. Yves JEGO (LMMD) 330 11,08
Mme Marie-Christine ARNAUTU (LFN) 64 2,15
Mme Nathalie TORTRAT (LAUT) 28 0,94
M. Jean-Yves HOUINATO (LDVG) 4 0,13
M. Gérard RUFFIN (LMAJ) 122 4,10
M. Vincent EBLE (LUG) 1 284 43,12 3

le 3/3 dans tous les cas de figures d'absences de "dissidences "

Yvelines

Liste conduite par Voix % Exprimés Sièges gagnés
M. Gérard LARCHER (LMAJ) 1 452 53,66 4
M. Philippe BRILLAULT (LDVD) 82 3,03
Mme Roselle CROS (LMAJ) 154 5,69
M. Jean-Luc TROTIGNON (LAUT) 33 1,22
M. Philippe CHEVRIER (LFN) 53 1,96
M. Jacques SAINT-AMAUX (LCOP) 164 6,06
Mme Catherine TASCA (LSOC) 708 26,16 2
M. André VANHOLLEBEKE (LDVD) 55 2,03
M. Olivier ROUSSEL (LAUT) 3 0,11
M. Philippe GAUTRY (LAUT) 2 0,07

pas d-union droite+ centre et union à gauche: 3/3
union droite+ centre et pas union à gauche : 5/1
union des 2 côtés : :4/2

donc grande importance de l-union sur les résultats

Essonne 2349 exprimés

Liste conduite par Voix % Exprimés Sièges gagnés
M. Laurent BETEILLE (LMAJ) 285 12,13
M. Serge DASSAULT (LMAJ) 294 12,52 1
M. Xavier DUGOIN (LDVD) 199 8,47
M. Cédric GIRAUD (LFN) 18 0,77
M. Vincent DELAHAYE (LDVD) 352 14,99 1
M. Michel BERSON (LDVG) 460 19,58 1
M. Jean-Vincent PLACE (LUG) 733 31,20 2
M. Pascal BESSON (LAUT) 2 0,09
Mme Sophie BRIATTE (LDVD) 6 0,26

si union droite+ centre et pas union à gauche: 1133/460/733voix et sièges 3/1 /1 donc +1 à droite+ centre
si pas union """""""""""""et union à gauche : /1193: 2/4 à gauche donc +1 (avec Dassault battu !!)
union des 2 côtés : 1133/1193 donc 2DC/3G inchangé

grande influence des dissidences

92 hauts de seine

Liste conduite par Voix % Exprimés Sièges gagnés
M. Hugues SIRVEN VIENOT (LDVD) 15 0,73
Mme Estelle LE TOUZE (LAUT) 10 0,49
M. Jacques GAUTIER (LDVD) 399 19,36 1
M. Philippe KALTENBACH (LUG) 637 30,91 3
M. Hervé MARSEILLE (LMAJ) 284 13,78 1
M. Laurent SALLES (LFN) 6 0,29
M. Roger KAROUTCHI (LMAJ) 479 23,24 2
M. Denis BADRE (LCMD) 198 9,61
Mme Pascale LE NEOUANNIC (LCOP) 33 1,60

avec union à gauche et désunion à droite et centre : sans changement
avec union UMP : 4 sièges UMP; 2 sièges à gauche : 1NC donc +1UMP et -1gauche
avec union UMP et union à gauche : inchangé

avec union UMP +NC , sansou avec union à gauche :5D+NC et 2G


93-Seine saint denis

Résultats -2006 exprimés


Liste conduite par Voix % Exprimés Sièges gagnés
M. Gilbert ROGER (LDVG) 842 41,97 3
M. Gilles CLAVEL (LFN) 17 0,85
M. Vincent CAPO-CANELLAS (LMMD) 286 14,26 1
Mme Eliane ASSASSI (LCOP) 512 25,52 1
M. Philippe DALLIER (LMAJ) 345 17,20 1
Mme Sandra PAREDES (LEXG) 4 0,20

union UMP et NC : sans changement
union PS+PCF : """""""""""""""""""""
union des 2 côtés :""""""""""""""""""""""

94-val de marne

Liste conduite par Voix % Exprimés Sièges gagnés
M. Dominique JOLY (LFN) 18 0,92
M. Laurent LAFON (LMAJ) 211 10,84
M. Christian CAMBON (LMAJ) 518 26,61 2
Mme Marie-Isabelle HECK (LAUT) 19 0,98
M. Jean-Jacques JÉGOU (LCMD) 168 8,63
M. Luc CARVOUNAS (LUG) 1 013 52,03 4

si union UMP+NC : inchangé
si union UMP+NC+Modem:3/3 soit +1 à droite et centre
si UMP/Gauche/union NC+Modem: 3G/2D/1 centre (soit +1 centre au détriment de la gauche)
pba
 
Messages: 666
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: L'incidence des dissidences

Messagede vudeloin » Ven 30 Sep 2011 08:13

Oui mais bon, avec la région parisienne, on est au mieux dans la dissidence organisée ( Paris, Essonne, voir les fils de discussion sur ces départements ) mais le plus souvent dans l'absence d'accords a priori.
Catherine Tasca aura donc, encore une fois, réussi à faire échouer la gauche dans les Yvelines en refusant leur juste place aux communistes et en laissant un siège à une droite dont les divisions étaient telles qu'une porte pouvait s'ouvrir pour une incroyable égalité de sièges...
La liste du Front de Gauche n'est pas " dissidente " dans les Yvelines, elle est juste la réponse obligée au mépris du PS.
Mais j'aurais l'occasion d'y revenir ;)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: L'incidence des dissidences

Messagede Jean-Philippe » Ven 30 Sep 2011 17:39

Dans les Yvelines, il n'est en effet pas question de dissidence pour qualifier la liste du FG. Mais union ou pas, la barre du 3e élu de gauche était trop difficile à atteindre d'autant plus que Larcher a tout fait pour éviter qu'une liste de poids émerge à droite.
De plus quand on voit que le PC était à environ un quart du score de la liste PS-EELV. On ne peut donc dire, a posteriori, que le FG était en droit de réclamer la 2e place, ni même la 3e.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: L'incidence des dissidences

Messagede vudeloin » Ven 30 Sep 2011 18:00

Puisque tu t'y entends en chiffres, Jean Philippe, et qu'apparemment, tu es un peu fâché aussi avec les sciences physiques ( ;) ), rappel du résultat 2004 dans les Yvelines.

Et que vois je ?

Liste UMP ( Gournac Dupont Braye Gousseau Larcher ) 1 389 voix
Liste UDF ( About ) 495
Liste FN 59
Liste MNR 13

Liste Tasca 648 ( avec le PCF )
Liste Verts 71
Total de la gauche 719

Cette année : UMP 1 452 ( hausse de 63, ce doit bien être la seule liste UMP de France qui gagne des voix ! )
Liste DVD 82
Listes centristes 213 voix ( un écrasement qui tient au transfert vers la liste Larcher )
Liste PS - Verts - PRG 708 ( moins que le total de la gauche unie en 2004 avec Poissy,notamment en plus à gauche et nombre de positions plus fortes qu'en 2001, même dans les minorités )
Liste Front de Gauche 164 ( arrivée troisième du scrutin et donc avec une vraie dynamique )
Quel gâchis tout de même que cet élan qui a porté plus haut que prévu la liste du Front de Gauche ( j'estimais son potentiel à 100 voix, je te le rappelle ) n'ait pas profité à l'ensemble de la gauche...
FN à 53 et Anticor 33.
En tout cas, la stratégie du PS n'a eu de portée que parce que les centristes se sont effondrés et divisés mais la gauche unie aurait sans doute donné une autre ventilation...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: L'incidence des dissidences

Messagede vudeloin » Ven 30 Sep 2011 18:03

Jean-Philippe a écrit:Dans les Yvelines, il n'est en effet pas question de dissidence pour qualifier la liste du FG. Mais union ou pas, la barre du 3e élu de gauche était trop difficile à atteindre d'autant plus que Larcher a tout fait pour éviter qu'une liste de poids émerge à droite.
De plus quand on voit que le PC était à environ un quart du score de la liste PS-EELV. On ne peut donc dire, a posteriori, que le FG était en droit de réclamer la 2e place, ni même la 3e.


Avec ce type de raisonnement, Jean Philippe, mais bon, l'aveuglement, c'est l'aveuglement, rien ne justifie de mettre Placé en chef de file de la liste de gauche de l'Essonne, vu que les électeurs Verts de ce département devaient représenter entre 2,5 et 3 % du corps électoral local.
Et compare aussi, pendant que tu y es, le score de la liste Boulnois dans le Pas de Calais avec celui de la liste PS, tu y trouveras mille raisons qui justifient que le PS n'ait pas voulu faire la moindre place à EELV.
Et ce nonobstant le courage politique que je reconnais bien vouloir au maire de Norrent Fontes sur des questions fort sensibles !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: L'incidence des dissidences

Messagede PhB » Lun 3 Oct 2011 21:00

PhB a écrit:Indre et Loire : pas de candidats surnuméraires. Mais la gauche emporte un grand chelem assez inattendu, sauf pour les meilleurs d'entre nous ;)

Un petit complément pour l'Indre et Loire dont je viens de relire les débats : visiblement l'UMP a donné consigne à ses troupes de voter au 1er tour pour le seul candidat UMP Dominique Leclerc (200 bulletins !) au détriment des centristes.

Du coup D. Leclerc s'est retrouvé seul candidat de droite au 2nd tour pour avoir donné un coup de poignard dans le dos à ses "amis".

Et il a été battu... :lol:

Certes on peut difficilement appeler ça une dissidence, mais... :mrgreen:
PhB
 
Messages: 568
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: L'incidence des dissidences

Messagede PhB » Lun 3 Oct 2011 21:19

pba a écrit:Excellente idée qui rejoins l'étude que j'avais commencé.

Isère:
Résultats
Gauche 1270 -3 sièges
EELV 164

langenieux168
Saugey 480-1 siège
savin 458-1 siège
Vitte 137
sous-total droite et centre 1443

l'union totale a droite et centre aurait permis l'élection de 3 sièges au lieu de 2. A supposer un bon report global (88 %, soit 1270 sur 1443)
Dans la configuration réelle, la candidature de EELV n'a rien changé. En cas d'union à droite et centre, elle aurait pu influer !


M'est avais que vu l'état de la droite iséroise, dissidence ou pas, le résultat en siège aurait été inchangé.

Jura

le maintien au 2ème tour de la candidate EELV prive presque à coup sûr le PS d'un siège (il lui manque 14 voix alors que la candidate EELV fait 60 voix au 2ème tour, après 83 au 1er !!)


Beau travail, pba. Je me permets d'y parsemer quelques petits commentaires.

D'accord pour l'Isère.

Pour le Jura, je citerai Jean-Philippe dans le forum consacré à ce département :
Jean-Philippe a écrit:D'après un communiqué de Christophe Borgel (secrétaire national du PS aux élections et à la vie des fédérations) en commentaire de cet article, les deux candidats soutenus par le PS sont Denis Vuillermoz, vice-président PS du conseil régional et Antoinette Gillet, dans le cadre d'un accord avec EELV. Denis Jeunet, conseiller général de Dampierre, se présente donc en dissidence.

Le dissident était donc Denis Jeunet, du PS, et non Antoinette Gillet.

Certes elle a fait moins de voix que lui (ce qui n'a surpris personne), mais si on partait de ce critère EELV n'aurait aucun sénateur du fait du mode de scrutin qui est très défavorable à ce parti.

L'accord national prévoyait une place pour EELV dans le Jura, il n'a pas été respecté par Denis Jeunet.

EELV n'a présenté qu'une seule candidate pour éviter de "plomber" Denis Vuillermoz. Ca n'a pas suffi. Le résultat aurait peut-être été meilleur pour la gauche si les accords avaient été respectés (cf le Morbihan)...

pba a écrit:Landes : RAS

Loir et cher
Le résultat n'est pas induit par des dissidents.

Loir et Cher : c'est en effet l'accord (tacite ?) Modem+PS qui permet à ces deux partis d'obtenir une place de sénateur chacun.
Dernière édition par PhB le Lun 3 Oct 2011 21:50, édité 1 fois.
PhB
 
Messages: 568
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: L'incidence des dissidences

Messagede PhB » Lun 3 Oct 2011 21:48

pba a écrit:Loire
La candidature EE n'a rien changé dans la configuration réelle.

Par contre, si G.Tardy ne s'était pas présenté, 41 de ses voix aurait permis le 2/2, encore plus si N.Forest ne s'était pas présentéé, mais s'agit-il d'une dissidence ??Mais ce 2/2 aurait été rendu plus compliqué sans présence EE.

Haute-Loire : RAS

Loire Atlantique
la liste des alternatifs n'a pas modifié le résultat .
les 2 listes de droite et du centre unies auraient eu 2 sièges , comme en réel
Aucune influencede listes séparées.

Loiret, Lot, Lot et garonne , Lozère : RAS Ces scrutins majoritaires ont donné lieu à des combats clairs

A noter pour le Lot qu'il y a partage des rôles entre le PS et le PRG pour s'assurer un poste chacun. Belle performance du candidat du Parti de Gauche qui arrive troisième nettement devant l'UMP (qui n'a qu'une voix de plus que le PC).

Le Lot et Garonne est marqué par la politique d'union dans les deux camps, dont tous les "petits" candidats se sont désistés au 2° tour en faveur des 2 arrivés en tête. Ce qui a permis au PS d'obtenir 1 élu et à la majorité de sauver un poste.

Lozère RAS sinon une sacrée claque pour Jacques Blanc...
PhB
 
Messages: 568
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: L'incidence des dissidences

Messagede vudeloin » Mar 4 Oct 2011 07:42

Pour rire un brin, je vous rappelle que nous avions calculé, dans le Lot et Garonne, que la gauche avait 166 voix dans les communes de plus de 3 500 habitants et la droite 167.
Ce qui tendrait à montrer que Pierre Camani et Henri Tandonnet ont fait exactement le même nombre de voix parmi les grands élus et les délégués des petites communes ( 326 chacun ! ).
Illustration du caractère plus qu'incertain du vote dans le département.

Si, en 2014, Agen, Pont du Casse et Tonneins votent à gauche, je pense que les affaires de Tandonnet seront mal parties pour 2017...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Ecrire un discours

Alexandra Fresse

Le discours est un exercice récurrent, voire quotidien, des élus. De l'inauguration au discours de campagne, écrire un discours demande à la fois rigueur et imagination. De la rigueur dans la forme, de l'imagination dans l'art de toucher l'auditoire...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités