Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Resultats au niveau national

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Re: Resultats au niveau national

Messagede vudeloin » Lun 4 Avr 2011 14:26

Une bonne carte interactive, pierrep, mais avec quelques erreurs...
exemple : le conseiller général d'Avesnes sur Helpe Sud est classé à droite, mais il a voté pour la présidence PS du conseil général du Nord.
de même, le conseiller général de Peyruis ( 04 ) aurait adhéré à EELV, alors qu'il reste classé DVD par 20 minutes...

PS vérifications faites, le conseiller DVD de Peyruis fut même la tête de liste de EELV dans la section départementale des Alpes de Haute Provence en 2010...
Dernière édition par vudeloin le Lun 4 Avr 2011 14:38, édité 1 fois.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Resultats au niveau national

Messagede Stéphane » Lun 4 Avr 2011 14:33

La même carte se trouve sur le site du Nouvel Obs :
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualit ... anton.html
Stéphane
 
Messages: 487
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:08
Localisation: Villeneuve lez Avignon

Re: Resultats au niveau national

Messagede vudeloin » Lun 4 Avr 2011 16:06

Si l’on devait se demander quelles sont les forces politiques dominantes au sortir de ces cantonales 2011, nul doute que le simple examen des rapports de forces en élus dans chaque région permettrait d’y voir plus clair ;

A cette fin, j’ai donc procédé à quelques menus calculs sur les 22 Régions métropolitaines et l’Outre Mer. Voici ce que cela donne.

REGIONS DE DROITE

ALSACE : 19 gauche, 1 divers, 55 droite

Bas Rhin : 9 gauche, 1 divers, 34 centre et droite
Haut Rhin : 10 gauche, 21 centre et droite

CENTRE VAL DE LOIRE : 88 gauche, 110 centre et droite

Cher : 22 gauche, 13 droite et centre
Eure et Loir : 10 gauche, 19 centre et droite
Indre : 8 gauche, 18 centre et droite
Indre et Loire : 24 gauche, 13 centre et droite
Loir et Cher : 10 gauche, 20 centre et droite
Loiret : 14 gauche, 27 centre et droite

CHAMPAGNE ARDENNES : 46 gauche, 100 centre et droite

Ardennes : 14 gauche, 23 centre et droite
Aube : 7 gauche, 26 centre et droite
Marne : 16 gauche, 28 centre et droite
Haute Marne : 9 gauche, 23 centre et droite

BASSE NORMANDIE : 46 gauche, 95 centre et droite

Calvados : 20 gauche, 29 centre et droite
Manche : 16 gauche, 36 centre et droite
Orne : 10 gauche, 30 centre et droite

PAYS DE LOIRE : 76 gauche, 4 divers, 123 droite

Loire Atlantique : 34 gauche, 4 divers, 21 centre et droite
Maine et Loire : 13 gauche, 28 droite
Mayenne : 6 gauche, 26 centre et droite
Sarthe : 18 gauche, 22 centre et droite
Vendée : 5 gauche, 26 centre et droite
PROVENCE ALPES COTE D’AZUR : 105 gauche, 131 centre et droite

Alpes de Haute Provence : 24 gauche, 6 centre et droite
Hautes Alpes : 13 gauche, 17 centre et droite
Alpes Maritimes : 8 gauche, 44 centre et droite
Bouches du Rhône : 37 gauche, 20 centre et droite
Var : 10 gauche, 33 centre et droite
Vaucluse : 13 gauche, 11 centre et droite

LORRAINE : 75 gauche, 82 centre et droite

Meurthe et Moselle : 34 gauche, 10 centre et droite
Meuse : 12 gauche, 19 centre et droite
Moselle : 19 gauche, 32 centre et droite
Vosges : 10 gauche, 21 centre et droite

TOTAL POUR CES REGIONS : 455 élus de gauche, 5 divers, 696 élus du centre et de droite

REGIONS DE GAUCHE

AQUITAINE : 170 gauche, 65 droite

Dordogne : 40 gauche, 10 centre et droite
Gironde : 50 gauche, 13 centre et droite
Landes : 26 gauche, 4 centre et droite
Lot et Garonne : 25 gauche, 15 centre et droite
Pyrénées Atlantiques : 29 gauche, 23 centre et droite

AUVERGNE : 85 gauche, 73 centre et droite

Allier : 18 gauche, 17 centre et droite
Cantal : 7 gauche, 20 centre et droite
Haute Loire : 9 gauche, 26 centre et droite
Puy de Dôme : 51 gauche, 10 centre et droite

BOURGOGNE : 96 gauche, 78 centre et droite

Côte d’Or : 20 gauche, 23 centre et droite
Nièvre : 22 gauche, 10 centre et droite
Saône et Loire : 39 gauche, 18 centre et droite
Yonne : 15 gauche, 27 centre et droite

BRETAGNE : 129 gauche, 72 centre et droite

Cötes d’Armor : 38 gauche, 14 centre et droite
Finistère : 40 gauche, 14 centre et droite
Ille et Vilaine : 33 gauche, 20 centre et droite
Morbihan : 18 gauche, 24 centre et droite

CORSE : 29 gauche, 23 centre et droite

Corse du Sud : 9 gauche, 13 centre et droite
Haute Corse : 20 gauche, 10 centre et droite

FRANCHE COMTE : 72 gauche, 44 centre et droite

Doubs : 22 gauche, 13 centre et droite
Jura : 19 gauche, 15 centre et droite
Haute Saône : 21 gauche, 11 centre et droite
Territoire de Belfort : 10 gauche, 5 centre et droite

ILE DE FRANCE : 154 gauche, 148 centre et droite

Seine et Marne : 23 gauche, 20 centre et droite
Yvelines : 11 gauche, 28 centre et droite
Essonne : 26 gauche, 16 centre et droite
Hauts de Seine : 16 gauche, 29 centre et droite
Seine Saint Denis : 29 gauche, 16 centre et droite
Val de Marne : 31 gauche, 18 centre et droite
Val d’Oise : 18 gauche, 21 centre et droite
NB Le conseil de Paris comprend 99 élus de gauche et 64 du centre et de droite

LANGUEDOC ROUSSILLON : 136 gauche, 50 centre et droite

Aude : 30 gauche, 5 centre et droite
Gard : 33 gauche, 13 centre et droite
Hérault : 41 gauche, 8 centre et droite
Lozère : 10 gauche, 15 centre et droite
Pyrénées Orientales : 22 gauche, 9 centre et droite

LIMOUSIN : 75 gauche, 31 centre et droite

Corrèze : 20 gauche, 17 centre et droite
Creuse : 18 gauche, 9 centre et droite
Haute Vienne : 37 gauche, 5 centre et droite
MIDI PYRENEES : 224 gauche, 69 centre et droite

Ariège : 19 gauche, 3 centre et droite
Aveyron : 20 gauche, 26 centre et droite
Haute Garonne : 46 gauche, 7 centre et droite
Gers : 26 gauche, 5 centre et droite
Lot : 26 gauche, 5 centre et droite
Hautes Pyrénées : 30 gauche, 4 centre et droite
Tarn : 33 gauche, 13 centre et droite
Tarn et Garonne : 24 gauche, 6 centre et droite

HAUTE NORMANDIE : 69 gauche, 43 centre et droite

Eure : 24 gauche, 19 centre et droite
Seine Maritime : 45 gauche, 24 centre et droite

NORD PAS DE CALAIS : 118 gauche, 38 centre et droite

Nord : 54 gauche, 25 centre et droite
Pas de Calais : 64 gauche, 13 centre et droite

PICARDIE : 77 gauche, 52 centre et droite

Aisne : 28 gauche, 14 centre et droite
Oise : 25 gauche, 16 centre et droite
Somme : 24 gauche, 22 centre et droite

POITOU CHARENTES : 83 gauche, 75 centre et droite

Charente : 23 gauche, 12 centre et droite
Charente Maritime : 24 gauche, 27 centre et droite
Deux Sèvres : 19 gauche, 15 centre et droite
Vienne : 17 gauche, 21 centre et droite

RHONE ALPES : 180 gauche, 155 centre et droite

Ain : 26 gauche, 17 centre et droite
Ardèche : 21 gauche, 12 centre et droite
Drôme : 26 gauche, 10 centre et droite
Isère : 38 gauche, 20 centre et droite
Loire : 18 gauche, 22 centre et droite
Rhône : 26 gauche, 28 centre et droite
Savoie : 18 gauche, 19 centre et droite
Haute Savoie : 7 gauche, 27 centre et droite

OUTRE MER : 116 gauche, 55 centre et droite

Guadeloupe : 31 gauche, 9 centre et droite
Martinique : 39 gauche, 6 centre et droite
Guyane : 11 gauche, 8 centre et droite
Réunion : 25 gauche, 23 centre et droite
Mayotte : 10 gauche, 9 centre et droite

NB une partie de la gauche de la Réunion est Modem et une partie de la droite est alliée à la gauche pour gérer le département.
La gauche de Mayotte comprend des élus de centre gauche – centre.

TOTAL POUR CES REGIONS : 1 812 élus de gauche, 1 061 élus du centre et de droite.

TOTAL NATIONAL : 2 267 élus de gauche, 5 divers, 1 757 de droite et du centre.
Soit un écart de 510 sièges au moins.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Resultats au niveau national

Messagede Nico » Lun 4 Avr 2011 19:13

A Vudeloin, excellente liste bien détaillée. Etant artiste du Pas-de-Calais sur Wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lect ... -de-Calais pour rappel), tu as inscrit un élu de trop à gauche. Il y a 63 élus de gauche (47 PS-11 PCF-4 MRC-1 PRG) et 14 de droite (5 UMP-5 DVD-3 MoDem- 1 NC).
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3231
Inscription: Dim 3 Oct 2010 16:34
Localisation: Corrèze

Re: Resultats au niveau national

Messagede vudeloin » Lun 4 Avr 2011 20:11

Tout juste, Nicolas, mais le DVD de Bertincourt n'a t il pas voté Dupilet en 2008 ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Resultats au niveau national

Messagede Nico » Lun 4 Avr 2011 23:05

vudeloin a écrit:Tout juste, Nicolas, mais le DVD de Bertincourt n'a t il pas voté Dupilet en 2008 ?

Tout à fait, mais je l'ai compté parmi les PS. Pour éviter la concurrence, ce candidat DVD a pris l'étiquette PS avant la cloture des inscriptions en 2008, comme ca, la droite s'est retrouvée orpheline à la veille de l'élection sans rien n'y faire.Il a été réélu à 100% et le canton a, de fait, basculé au PS.
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3231
Inscription: Dim 3 Oct 2010 16:34
Localisation: Corrèze

Re: Resultats au niveau national

Messagede ligerien » Mar 5 Avr 2011 09:32

Loire : 18 gauche, 22 centre et droite


Pas tout à fait : 18 gauche, 20 centre et droite. Les 2 derniers sont des élus "divers-gauche" qui se sont abstenus lors de l'élection du Président du conseil général. Bien que leur choix ait favorisé la réélection de l'UMP Bernard BONNE, ils n'ont pas pour autant rejoint la droite, et d'ailleurs continuent parfois de ferrailler avec la droite dans leurs communes.
Si on doit absolument classer tout le monde soit à droite, soit à gauche c'est 20-20...
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1397
Inscription: Mer 12 Jan 2011 16:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: Resultats au niveau national

Messagede vudeloin » Mar 5 Avr 2011 10:14

D'accord avec toi ligerien...
D'autant plus que les sources concordantes ne sont pas toujours d'accord.
Disons que la liste que j'ai collectée correspond grosso modo à ce qui se trouve sur des sites comme celui cité plus haut dans le forum et que chacun peut être mis en situation d'apporter les deux trois corrections qui s'imposent dans son département.
Sur les grandes lignes, cependant, cela ne change guère.
Question à cent balles : j'ai mis l'élu de Domont(95) à gauche alors qu'il a été élu en 2008 avec le soutien de la droite contre un candidat PS ? Ai je fait une erreur ?
Oui, si l'on s'arrête à son étiquette électorale d'origine.
Non, si on considère son positionnement actuel.

Et dans le même ordre d'idées, que fait on du DVG qui a manqué à Thierry Repentin pour devenir Président du CG 73 ? je l'ai mis à droite mais il est peut être encore DVG pour le Ministère...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Resultats au niveau national

Messagede vudeloin » Mar 5 Avr 2011 10:17

polnico62240 a écrit:A Vudeloin, excellente liste bien détaillée. Etant artiste du Pas-de-Calais sur Wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lect ... -de-Calais pour rappel), tu as inscrit un élu de trop à gauche. Il y a 63 élus de gauche (47 PS-11 PCF-4 MRC-1 PRG) et 14 de droite (5 UMP-5 DVD-3 MoDem- 1 NC).

Vérification faite, la répartition indiquée par les sources consultées est effectivement inexacte pour un siège de plus à droite...
Notons pour le coup que Dupilet a fait 62 voix sur 77, soit une de moins que la gauche sur le papier.
Une abstention de la part du suppléant de Guy Lengagne devenu " patron " du département ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Resultats au niveau national

Messagede ligerien » Jeu 14 Avr 2011 14:30

Je me suis livré à un calcul de recherche d'optimisation du score du 2ème tour à partir des scores du 1er tour.
Pour que cela ait un peu de sens, je le fais sur un échantillon de 50 cantons, avec duel gauche-droite au 2ème tour.
De fait, certains cantons s'écartent nettement du modèle mathématique, généralement à cause de critères géographiques l'emportant sur les critères politiques, ou parce qu'un candidat est vu un peu plus à gauche ou à droite que son étiquette affichée. Je trouve que ces gros écarts sont les phénomènes les plus intéressants à analyser après les élections.

Taux de "reports" gauche-droite) :
Echantillon de 50 cantons de 2004 et 2008 :
Taux de prédiction du vainqueur : 89%.
Ecart Médian : 2.2 % (sur les scores du 2ème tour)
Ecart Moyen : 3.2 % (sur les scores du 2ème tour)
EXG 121% / 0% (avec réserves compte tenu du nombre limité de voix)
FDG 107% / 0%
PS 95% / 3%
EELV 66% / 3%
DVG 49% / 20%
Modem 32% / 33% (2008 seulement, n'existait pas en 2004)
DVD 19% / 50%
UMP 2% / 108%
FN 39% / 65%

Taux de "reports" gauche-droite) :
Echantillon de 50 cantons de 2011 :
Taux de prédiction du vainqueur : 96%.
Ecart Médian : 2.3 % (sur les scores du 2ème tour)
Ecart Moyen : 3.2 % (sur les scores du 2ème tour)
EXG 83% / 0% (avec réserves compte tenu du nombre limité de voix)
FDG 101% / 2%
PS 106% / 2%
EELV 54% / 15%
DVG 37% / 22%
Modem 37% / 27% (avec réserves compte tenu du nombre limité de voix)
DVD 25% / 39%
UMP 2% / 101%
FN 29% / 64%

Si je me risque à une analyse post-2011, comparativement au passé :
- Mobilisation de 2ème tour en baisse côté UMP et en hausse côté socialiste. On pourrait imputer cela à l'entre 2 tours avec les bisbilles à l'UMP, démobilisantes à droite, et beaucoup de discussions autour de l'épouventail FN, remobilisantes à gauche.
- Le vote écologiste parait de moins en moins typé à gauche au fil du temps.
- Les votes divers-droite et divers-gauche donnent des reports étonnants de prime abord, et de plus en plus au fil du temps. Les reports sur "son" camp semble bien faibles. On peut trouver une logique à cela : je suis de gauche (droite), le candidat, ou l'étiquette, PS (UMP) ne me revient pas, donc je vote pour le divers-gauche (droite), mais je ne vote pas pour autant pour le candidat PS (UMP) au 2ème tour. Ou encore, les querelles de personnes entre ces candidats d'un même camp nuisent à la logique bipartisane.
- Le vote Front de Gauche s'avère très fiable pour le PS, sous-réserve de fiabilité statistique, le vote d'extrême gauche semble également fidèle à la gauche
- Ce qu'il se passe à droite de l'UMP est très différent de ce qu'il se passe à gauche du PS. Le vote FN se partage, mais semble aller de moins en moins vers la gauche, sans pour autant aller plus sur la droite. Les électeurs FN sont très loin d'être exclusifs, mais le sont de plus en plus.

Ensuite sur les duels PS-FN et UMP-FN. Pas de comparaison par rapport à 2004 et 2008, faute de données suffisantes dans cette configuration, mais une analyse sur 2011.

Taux de "reports" gauche-FN) :
Echantillon de 50 cantons de 2011 :
Taux de prédiction du vainqueur : 100%.
Ecart Médian : 3.0 % (sur les scores du 2ème tour)
Ecart Moyen : 3.3 % (sur les scores du 2ème tour)
EXG 109% / 15% (avec réserves compte tenu du nombre limité de voix)
FDG 104% / 10%
PS 106% / 2%
EELV 116% / 2%
DVG 62% / 2%
Modem 62% / 22% (avec réserves compte tenu du nombre limité de voix)
DVD 47% / 2%
UMP 49% / 30%
FN 0% / 128%

On peut faire les constations suivantes :
- Une réserve d'ensemble sur ces statistiques, plus encore que dans les duels gauche-droite, un grand nombre de duels gauche-FN étaient sans suspens sur le fait que le vainqueur serait de gauche, avec un probable effet de limitation de la mobilisation globale.
- Le niveau de mobilisation de l'électorat FN est très élevé, on ne retrouve jamais un tel taux dans aucune autre configuration.
- Les duels Gauche-FN sont également mobilisateurs à gauche, en particulier pour l'électorat écologiste, sans doute par antagonisme profond vis à vis du FN. Le taux de mobilisation PS n'est pas meilleur que dans un duel gauche-droite classique.
- L'électorat divers-droite et Modem se porte plutôt sur le candidat de gauche et peu sur le candidat FN. Il apparait que l'électorat (et les candidats) divers-droite est moins droitier que l'électorat UMP. Le durcissement du discours de l'UMP en est sans doute la cause.
- L'électorat UMP se reporte pour moitié sur la gauche et pour un tiers sur le FN. Le niveau de mobilisation n'est pas extraordinaire, mais n'est pas faible pour autant. Les mots d'ordre "ni-ni" ou "contre le FN" ne sont pas très suivis. L'électorat UMP reste donc un peu plus proche de la gauche que du FN. Dans la situation actuelle, un rapprochement UMP-FN ne semblerait pas être un bon plan électoral.

Taux de "reports" droite-FN :
Echantillon de 50 cantons de 2011 :
Le taux de prédiction du vainqueur : 100%.
Ecart Médian : 4.0 % (sur les scores du 2ème tour)
Ecart Moyen : 4.0 % (sur les scores du 2ème tour)
EXG 39% / 30% (avec réserves compte tenu du nombre limité de voix)
FDG 54% / 15%
PS et DVG 68% / 20%
EELV 56% / 2%
Modem 56% / 2% (avec réserves compte tenu du nombre limité de voix)
DVD 39% / 10%
UMP 107% / 0%
FN 0% / 119%

On peut faire les constations suivantes :
- Même remarque sur la fréquente absence d'enjeu au 2ème tour.
- La grosse mobilisation de l'électorat FN se retrouve.
- La gauche fait un peu plus de vote républicain que l'électorat UMP, mais c'est loin d'être un raz de marée. Un petit cinquième de ces électeurs se porte même sur FN, peut être un peu par adhésion, je pense aussi beaucoup par vote tactique "contre" l'UMP.
- On retrouve l'antagonisme de l'électorat écologiste vis à vis du FN, mais pas pour autant beaucoup de votes pour l'UMP.
- On retrouve toujours la certaine défiance de l'électorat divers-droite vis à vis de l'UMP.
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1397
Inscription: Mer 12 Jan 2011 16:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au tourisme

Jean-Luc Boulin

Le tourisme représente un atout de plus en plus fort pour les collectivités locales : générateur d'emplois, facteur d'attractivité territoriale, créateur de lien social, il s'inscrit de façon transversale dans les politiques publiques. Comment, lorsqu'on est élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux travaux

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques communales de travaux et explique comment agir, quelles relations développer avec les acteurs et opérateurs, quels outils méthodologiques privilégier, quels rapports et coopérations bâtir...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité