Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Présence du Front National

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Présence du Front National

Messagede vudeloin » Jeu 27 Jan 2011 19:05

Puisque la question a été posée, un retour sur le nombre de candidats que le Front National a pu présenter en 2004, lors du second tour des élections cantonales de cette année là.

Région par région, les éléments sont les suivants

Nord Pas de Calais : 15 ( Nord 9, Pas de Calais 6 )
Picardie : 28 ( Aisne 9, Oise 13, Somme 6 )
Haute Normandie : 6 ( Eure 2, Seine Maritime 4 )
Champagne Ardennes : 17 ( Ardennes 5, Aube 7, Marne 2, Haute Marne 3 )
Lorraine : 13 ( Meurthe et Moselle 3, Meuse 4, Moselle 2, Vosges 4 )
Alsace : 6 ( Bas Rhin 2, Haut Rhin 4 )
Ile de France : 14 ( Seine et Marne 8, Yvelines 2, Seine Saint Denis 1, Val de Marne 1, Val d’Oise 2 )
Centre Val de Loire : 24 ( Cher 1, Eure et Loir 8, Loir et Cher 4, Loiret 11 )
Basse Normandie : 0
Bretagne : 0
Pays de Loire : 0
Poitou Charentes : 0
Auvergne : 1 ( Haute Loire 1 )
Limousin : 1 ( Haute Vienne 1 )
Bourgogne : 9 ( Côte d'Or 1, Yonne 8 )
Franche Comté : 17 ( Doubs 5, Jura 2, Haute Saône 5, Territoire de Belfort 5 )
Rhône Alpes : 29 ( Ain 7, Ardèche 1, Drôme 4, Isère 6, Loire 4, Rhône 5, Haute Savoie 2 )
Provence Alpes Côte d’Azur : 65 ( Alpes de Haute Provence 1, Alpes Maritimes 18, Bouches du Rhône 23, Var 17, Vaucluse 6 )
Corse : 0
Languedoc Roussillon : 29 ( Aude 3, Gard 11, Hérault 8, Pyrénées Orientales 7 )
Midi Pyrénées : 3 ( Ariège 1, Tarn 1, Tarn et Garonne 1 )
Aquitaine : 4 ( Lot et Garonne 4 )
Le total des candidats FN, au second tour des cantonales de 2004, était donc de 281, avec d’évidentes disparités territoriales que l’on pourrait fort bien matérialiser sur une carte, en traçant une ligne reliant, grosso modo, Le Havre ou Caen à Perpignan.

On notera que le FN a été absent dans quatre régions du Grand Ouest, d’ailleurs contiguës, et que cette absence doit avoir des causes multiples dont la moindre n’est sans doute pas que la droite parlementaire classique dispose, dans ces régions, des outils et des réseaux qui lui permettent d’éviter la porosité de son électorat avec celui du Front National.

L’absence du FN en Corse laisse, par contre, présumer que son créneau d’action est occupé par d’autres forces politiques, notamment du courant nationaliste.

La présence d’un candidat FN en Limousin n’est, soulignons le, due qu’au repêchage du second de la cantonale dans le canton de Limoges La Bastide ( c'est-à-dire la ZUP de Limoges ), où la droite a fait un score inférieur à 15 % au premier tour de 2004.

Quant au candidat FN enregistré en Haute Loire, il était candidat sur le canton de Monistrol sur Loire, c'est-à-dire un canton sous influence du département voisin de la Loire où le FN est parfois organisé, notamment sur le secteur de Saint Chamond.

Le cas de la région PACA appelle plusieurs remarques.

Les départements alpins sont peu sensibles aux idées lepénistes et le seul canton où un candidat FN ait pu se maintenir est celui de Manosque Nord, dont la situation géographique en fait une sorte de très grande banlieue d’Aix et Marseille.

Sur les autres départements de la Région, notons que l’influence du FN vise surtout les centres urbains de la Côte d’Azur plus que les cantons montagnards du Var et des Alpes Maritimes, tandis qu’elle semble plus équilibrée sur les Bouches du Rhône, tout en observant que l’arrondissement d’Arles semble moins sensible au discours lepéniste que les deux autres.

Dans la région Languedoc, la Lozère participe des mêmes considérations que les départements du Grand Ouest ( la droite « tient « son électorat ), alors que les cantons gardois, héraultais et catalans où l’on retrouve des candidats FN sont plutôt ceux situés sur les urbanisations côtières.

Ainsi, les candidats FN qualifiés dans les Pyrénées Orientales le sont sur les cantons de Perpignan en jeu, ceux d’Argelès sur Mer, Saint Laurent de la Salanque et Canet en Roussillon.

De même, le FN ne passe pas la rampe dans l’arrondissement du Vigan dans le Gard ou dans les hauts cantons du Languedoc, dans le département de l’Hérault ou ceux de la Haute Vallée de l’Aude.

On est donc en présence des mêmes caractéristiques que celles observées en région Provence.

Une autre observation que l’on peut faire, un peu transrégionale, porte sur les départements immédiatement voisins de la région Ile de France.

En effet, sur les 281 candidats FN, nous en avons 61 ( près du quart ) dans les départements limitrophes des départements de la Région Ile de France.

Au point même que, en Bourgogne, seule l’Yonne a accordé un vrai second tour aux candidats FN ( 8 candidats ) et, singulièrement, dans l’arrondissement de Sens, c'est-à-dire celui qui est, en quelque sorte, en très grande banlieue de Paris.

On observera également que la Seine et Marne est prépondérante en Région Parisienne quant à la présence du FN au second tour et, assez souvent, dans les cantons les plus éloignés de la capitale ( Mormant, Villiers Saint Georges, La Ferté sous Jouarre, Lizy sur Ourcq, Le Châtelet en Brie, Montereau, Nemours…)

Nul doute par ailleurs que l’examen des résultats de 1998 aurait fait apparaître un nombre plus important de candidats FN en région Ile de France, mais chacun aura remarqué que le parti lepéniste a quasiment disparu de la petite couronne, où il a d’ailleurs été confiné aux marges : canton de Montfermeil en Seine Saint Denis ( canton avec trois communes de droite ) et canton de Villeneuve Saint Georges dans le Val de Marne ( ville qui fait l’objet d’une compétition régulière à gauche entre PCF et PS ).

Dans certains cas, il est victime de la faible participation au scrutin, bien entendu, mais aussi du renouvellement continu des électeurs.

Et, dans le 93, l’un des aspects de ce renouvellement est qu’il se fait beaucoup par inscription d’électeurs issus de l’immigration, jeunes salariés ou étudiants, a priori assez peu favorables au FN.

Nous avons donc une carte d’implantation du FN en 2004 comportant de nombreuses « zones blanches « , une carte dont nous pourrons suivre l’évolution cette année en fonction des résultats.

Quant à l’hypothèse de présence de candidats FN au second tour des cantonales de 2011, elle devrait se concrétiser en retrait par rapport à 2004, même si l’on peut penser que les candidats lepénistes seront d’abord présents là où ils ont réalisé des scores déjà élevés il y a sept ans.

Nous pourrions ainsi constater, à mon avis, la disparition du FN sur les régions Aquitaine et Midi Pyrénées, ainsi que sur l’Auvergne et le Limousin en sus des régions où il était déjà absent en 2004.
Resteraient néanmoins les points forts : les côtes méditerranéennes et la vallée du Rhône, sinon le bassin rhodanien ( le fleuve et ses affluents ) ; le grand Est et le cône nord, mais à chaque fois, avec une influence un peu plus réduite, ainsi que le grand bassin parisien.
Dernière édition par vudeloin le Lun 31 Jan 2011 16:30, édité 4 fois.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Présence du Front National

Messagede Hashemite » Jeu 27 Jan 2011 20:54

Une abstention plutôt forte, voir même très forte, pourrait faire mal au FN dans la mesure ou il lui serra dure d'avoir plus de 10% des inscrits surtout avec une abstention au-dessus de 50%, ce qui est très probable a mon avis.
Hashemite
 
Messages: 348
Inscription: Dim 6 Sep 2009 23:16

Re: Présence du Front National

Messagede vudeloin » Jeu 27 Jan 2011 21:00

Attention, parce que l'abstention fut déjà forte dans de nombreux cantons en 2004 - souvent plus de 30 % et parfois au delà de 40 % et même plus - et le droit électoral français est ainsi fait que, dans les élections à deux tours, tu peux être repêché si tu arrives en seconde position, quelque soit le pourcentage des inscrits ayant voté pour toi, et si tu ne te désistes pas pour le premier.

Exemple : dans un canton x, tu as, dans l'ordre, 1er PS, 2e PCF, 3e FN ( cela arrive des fois, en région parisienne par exemple ou dans le Nord de la France ).
Si le FN n'a pas les 12,5 %, un seul candidat au second tour.

dans un autre canton, tu as 1e PS 2e FN 3e UMP...
Seul le PS fait les 12,5 % et le FN est un peu en dessous... là il est repêché...
C'est ce qui est arrivé à Limoges La Bastide en 2004, comme je l'ai indiqué.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Messagede vudeloin » Jeu 27 Jan 2011 21:04

A propos de l'abstention et du vote FN, une observation rapide et qui appelle une étude, peut être...
Mais les scores du FN lui permettant d'être au second tour en 2004 n'ont pas nécessairement été atteints dans les cantons où la participation a été la plus forte.
Et j'observe que nombre des départements qui votent beaucoup à chaque élection 'n'ont pas fait de place à ses candidats au second tour ( Ariège, Cantal, Dordogne par exemple ).
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Présence du Front National

Messagede maxxx » Jeu 27 Jan 2011 21:07

En Ariège, le FN s'était quand même qualifié au second tour sur le canton de Lavelanet, devançant la droite...Seule exception dans ta liste...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Présence du Front National

Messagede vudeloin » Jeu 27 Jan 2011 21:12

un exemple de ce qui peut se produire avec les candidats FN;

en 2004, dans le canton de Strasbourg 10, qui regroupe les quartiers populaires du Neuhof et du Port du Rhin ( rappelez vous, c'st là qu'avaient eu lieu les incidents au sommet de l'Otan ), la gauche s'était divisée sur trois candidats.

Aucun n'a fait les 10 % des inscrits, puisque le meilleur a fait 920 voix sur 10 269 inscrits.
Mais il n'y a eu que 5 459 votants sur 10 269, soit à peine plus de 50 %...Le candidat UDF est arrivé en tête avec 1 479 voix, devant le candidat FN avec 966 qui a ainsi été repêché pour le second tour...
Le sortant était divers gauche, ayant quitté le PS après avoir constitué une liste dissidente de celle de Catherine Trautmann aux municipales ( perdues ) de 2001.
Voilà ce que cela peut donner et qui peut se reproduire, à mon avis, quoique plutôt en défaveur de la droite parlementaire cette année...
Ou à Tarascon ? ( voir la discussion sur les Bouches du Rhône )
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Présence du Front National

Messagede vudeloin » Jeu 27 Jan 2011 21:13

ah oui, une erreur dans la liste, mais qui ne change pas grand chose au fond...
on va rectifier la note en fonction de :)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Présence du Front National

Messagede maxxx » Jeu 27 Jan 2011 21:24

Cette donnée locale est en effet très importante, et c'est utile de le rappeler...

De là à voir, dans les cantons les plus à gauche de Grenoble, la droite quatrième (derrière le PS, EELV et le FN), ce n'est pas totalement impossible surtout s'il y a des divisions entre UMP et NC...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Présence du Front National

Messagede Hashemite » Jeu 27 Jan 2011 21:41

vudeloin a écrit:Attention, parce que l'abstention fut déjà forte dans de nombreux cantons en 2004 - souvent plus de 30 % et parfois au delà de 40 % et même plus - et le droit électoral français est ainsi fait que, dans les élections à deux tours, tu peux être repêché si tu arrives en seconde position, quelque soit le pourcentage des inscrits ayant voté pour toi, et si tu ne te désistes pas pour le premier.

Exemple : dans un canton x, tu as, dans l'ordre, 1er PS, 2e PCF, 3e FN ( cela arrive des fois, en région parisienne par exemple ou dans le Nord de la France ).
Si le FN n'a pas les 12,5 %, un seul candidat au second tour.

dans un autre canton, tu as 1e PS 2e FN 3e UMP...
Seul le PS fait les 12,5 % et le FN est un peu en dessous... là il est repêché...
C'est ce qui est arrivé à Limoges La Bastide en 2004, comme je l'ai indiqué.


Cela est vrai, mais je disais juste qu'une abstention forte pénalisera le FN dans les cantons ou il pourrait avoir une triangulaire mais au final il n'y aura qu'un 2 tour classique du a l'abstention. Certes, il y a lien entre abstention forte et vote FN plutôt fort, mais je reste sur mes propos.
Hashemite
 
Messages: 348
Inscription: Dim 6 Sep 2009 23:16

Re: Présence du Front National

Messagede maxxx » Ven 28 Jan 2011 11:01

Le Front National a revu la liste de ses candidats investis pour les élections cantonales de mars prochain. De nouveaux candidats sont déclarés dans les cantons de Poissy-sud et Saint-Germain-en-Laye-sud mais également dans le canton de Conflans Sainte-Honorine.


Le parti de Marine Le Pen a opéré cette semaine quelques modifications dans la liste de ses candidats présentés dans les Yvelines aux cantonales de mars prochain.

Ainsi, dans le canton de Poissy-sud, Michel Smadja devient candidat à la place de Didier Guerche, candidat précédemment investi. Frédérik Bernard (PS), Karl Olive (UMP), Jeanne Pothier (EE), Michel Dupart (NC) et Louis Mehay (PC) sont les autres candidats déclarés dans ce canton.

Dans le canton de Saint-Germain-en-Laye-sud, Hubert d’Halluin concourra à la place de William Cardon. Catherine Péricard (UMP), Pascal Lévêque (PS), Philippe Pivert (DVD) et Bertrand Dargnies (PCD) sont les autres prétendants déclarés au siège de conseiller général.

Le canton de Conflans Sainte-Honorine change également de candidat. Joffrey Lavert cède son investiture à Alain Raclin. Il aura face à lui Philippe Esnol (PS), Jean François Rebora (UMP), Christophe Quenet (EELV) et Jean-Florent Campion (NC).

Dans le canton d’Andrésy, François Siméoni reste le candidat investi.

La liste des candidats FN à jour :

- Aubergenville : Vénussia MYRTIL
- La Celle Saint-Cloud : Olivier ROUSSEL
- Conflans-Sainte-Honorine : Alain RACLIN
- Guerville : Jérôme DE CARRARA
- Houdan : Elie PRODHOMME
- Limay : William CARDON
- Marly-le-roi : Alain REPETTO
- Monfort-l’Amaury : Boris ROBERT
- Poissy-sud : Michel SMADJA
- Saint-Arnoult-en-Yvelines : Philippe CHEVRIER
- Saint-Germain-en-Laye-sud : Hubert D’HALLUIN
- Sartrouville : Marie-Françoise LAGROUA
- Versailles-nord-ouest : Dominique TOULY
- Versailles-sud : François-Xavier DE L’ESTANG
- Le Vésinet : Dominique BERNARD
- Le Chesnay : Michelle SAKOSCHEK - Le Pecq : Thibault GEFFROY
- Saint-Cyr-l’Ecole : Jacques DAIROU
- Plaisir : Bernard HUET
- Andresy : François SIMEONI


http://www.mediaseine.fr/Cantonales-le-FN-investit-de-02478
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Suivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au tourisme

Jean-Luc Boulin

Le tourisme représente un atout de plus en plus fort pour les collectivités locales : générateur d'emplois, facteur d'attractivité territoriale, créateur de lien social, il s'inscrit de façon transversale dans les politiques publiques. Comment, lorsqu'on est élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Ecrire un discours

Alexandra Fresse

Le discours est un exercice récurrent, voire quotidien, des élus. De l'inauguration au discours de campagne, écrire un discours demande à la fois rigueur et imagination. De la rigueur dans la forme, de l'imagination dans l'art de toucher l'auditoire...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités