Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales dans le Puy-de-Dôme

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Re: Les cantonales dans le Puy-de-Dôme

Messagede vudeloin » Lun 4 Avr 2011 18:06

Sans préjuger de ton analyse, Oskial, ce qui me semble le plus cohérent est que les élus du Front de gauche n'ont pas voulu changer de président pour le CG.
Le travail avec Gouttebel avait été suffisamment productif et appréciable, de leur point de vue, pour être poursuivi plutôt que de s'engager derrière Alexandre Pourchon qui n'aurait pas forcément traité leur situation avec la même sollicitude.
Ce sont les sortants, tu l'auras remarqué, qui auront fait ce choix, de manière majoritaire.
Autre chose est le cas des élus plus récents, n'ayant pas l'expérience de la gestion commune, qui ont pu faire valider une autre position.
Mais il n'est pas certain que le PS aurait été enclin à accorder au Front de Gauche la même place que le président reconduit.
Surtout quand on apprend que le PS a demandé à Jean Yves Gouttebel l'engagement solennel de ne pas se présenter aux sénatoriales...
Y aurait il quelque inquiétude de ce point de vue du côté de Solférino ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales dans le Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Lun 4 Avr 2011 22:17

les deux dernieres interventions me semblent très pertinentes et se complètent.
Le PS a du faire marche arrière et accepter de rallier la majorité de Jean-Yves GOUTTEBEL sans pouvoir lui dicter sa loi : minoritaire dans l'exécutif (6 sur 15 vice présidents- il en exigeait 7 - il perdra, du jour où il aura accepté les propositions nominatives de Jean-Yves GOUTTEBEL, la possibilité de contester sa gestion : d'ailleurs que contestait-il de précis précédemment ? Bien malin celui qui pouvait comprendre ce qu'était cette projection à gauche qui, au-delà de l'expression, ne recouvrait rien de concret se différenciant de la gestion gouttebélienne.
Vudeloin signale que le PS aurait exigé le renoncement de Jean-Yves GOUTTEBEL à se présenter aux sénatoriales ; c'est exact et cela a valu aux hiérarques locaux du PS un "cours de soutien" en droit constitutionnel et en Droits de l'Homme et du Citoyen. Pierrette DAFFIX-RAY leur a "clairement fait savoir que, dans un pays comme la France, nul ne peut empêcher une personne de se présenter à des élections" (selon les propos rapportés par La Montagne).
Le tout est de savoir si le PS veut avoir tous les sièges, au risque de tout perdre, ou est prêt à composer pour maintenir une représentation parmi les 3 futurs sénateurs du Puy-de-Dôme .
Pour savoir si la candidature d'Alexandre POURCHON avait bien été acceptée par les militants du PS, il ne faut pas se contenter de la réponse de la Fédé PS 63, à savoir "Alexandre POURCHON a obtenu 100% des suffrages exprimés" : impossible de savoir combien de votants et d'exprimés...peu de transparence ! Sachons cependant que le secrétaire de la section de clermont centre a refusé de piloter cette consultation faussée par la présence d'un seul candidat : j'écrivais, plus haut, que bien des socialistes avaient été soulagés lorsque Alexandre POURCHON a retiré sa candidature au 3 ème tour.

Autre information : le député Louis-Joachim Giscard d'Estaing va reconstruire la droite dans le Puy-de-Dôme : rien d'étonnant : il a laissé l'UMP hortefeuïenne s'abîmer (au sens géomorphologique du terme) aux régionales comme aux cantonales : il est le seul encore debout et va ranimer les réseaux de Monsieur son Père qu'il avait mis en sommeil : cette droite sera, nous dit-on, plus "centriste" : c'est bien l'UDF qu'il va faire renaître. Via le Nouveau Centre dont il pourrait prendre la tête, Claudine LAFAYE étant affaiblie par son échec ? Cela rejoint certaine hypothèse émise, il y a un an, dans la rubrique "régionales 2011 auvergne" de ce forum.
Plus que jamais, il va organiser "son" camp en vue des élections régionales de 2014.
En première étape, il a obtenu que tous les conseillers généraux demeurent unis sur une candidature BOYER aux trois tours du scrutin du conseil général : en cela, il l'a emporté sur les autres associés des giscardiens au sein de l'UMP 63 qui préconisaient un vote différent au 3 ème tour. "La droite doit rester la droite"", tel fut son mot d'ordre qui fut suivi.
En seconde étape, il lui faut assurer sa réélection en 2012 comme député : sans cohésion autour de lui, sa nouvelle circonscription, même découpée avec art par Alain MARLEIX, ne lui est plus assurée ; il sait compter - le résultat des additions-soustractions est négatif - donc il veut passer aux choses sérieuses au plus vite et tourner la page HORTEFEUX.

Nicolas SARKOZY va rendre visite à la bonne ville d'Issoire : sera-t-il accompagné de Brice HORTEFEUX ? Séquence intéressante à suivre.
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les cantonales dans le Puy-de-Dôme

Messagede marquis63 » Mar 5 Avr 2011 06:09

Pourquoi apporter l'eclairage du PS de l'intérieur, puisque certains qui n'en font pas partie croient tout savoir "parcequ'ils ont lu ou qu'on leur a dit".....sous couvert "d'analyse" leur point de vue est de plus en plus décevant.
marquis63
 
Messages: 105
Inscription: Sam 27 Nov 2010 17:40
Localisation: Cournon d'auvergne

Re: Les cantonales dans le Puy-de-Dôme

Messagede vudeloin » Mar 5 Avr 2011 10:23

Dans un roman déjà un peu ancien, Ambert et issoire avaient un drôle d'air...
A tel point que quelques joyeux drilles leur faisaient subir quelques farces de leur cru, d'ailleurs mises en images par le regretté Yves Robert, avec la complicité du non moins regretté Philippe Noiret en chef de bande et prédicateur modèle.
Sarkozy devrait se méfier...
D'autant qu'à Issoire, comme ailleurs, ça presse de le voir quitter l'Elysée, j'ai l'impression ! ;)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales dans le Puy-de-Dôme

Messagede marquis63 » Mar 5 Avr 2011 10:40

Indiscretions : Aux dernières nouvelles, le groupe socialistes et républicains proposerait les noms suivants pour les 6 vice-présidences. Battut, Blanchet, Bosse, Veissiere, Tixier, Betenfeld. On pourrait s'étonner de ne voir aucun nouvel élu jeune.... Ils n'auraient d'eux même pas souhaité en faire partie, voulant mettre à profit les 3 années futures pour apprendre et se former
marquis63
 
Messages: 105
Inscription: Sam 27 Nov 2010 17:40
Localisation: Cournon d'auvergne

Re: Les cantonales dans le Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Ven 22 Avr 2011 22:25

Marquis nous avait fourni une information, sous toute réserve, sur les vice présidents issus du PS : autant elle a été confirmée pour Gilles BATTUT, Roland BLANCHET et Dominique BOSSE, autant elle a évolué au profit de Nadine DEAT (de Montferrand) Bernard AUBY maire de Cébazat et député suppléant d'Odile SAUGUES (voir plus haut sa prise de position avant le second tour) et d'Olivier CHAMBON (St Rémy/D.), pourtant nouvel élu.
La candidatures de G. BETENFELD ex-vice président et transfuge du groupe GSM vers le PS était difficile à comprendre comme celle de TIXIER qui fut vice président mais qui avait du rendre son tablier et qui était contesté. Celle de Bernard VEISSIERE pouvait également poser problème dans la mesure où l'intéressé s'était constamment solidarisé avec Michèle ANDRE, Alexandre POURCHON etc...
Je suis étonné cependant de la candidature de Nadine DEAT. Mais, en politique, il faut se défier de l'adverbe "jamais".

Depuis, les travaux du Conseil Général se déroulent sans la moindre difficulté : toutes les orientations majeures sont votées par 51 voix contre 10....
Bertrand PASCUITTO, ex-président du groupe GSM , devenu, suite à son ralliement, simple membre du groupe PS, est sorti de l'anonymat en s'en prenant au groupe Limagrain sans que ses propos aient été suivis d'un vote conséquent : voilà, il n'est pas mort, il existe.

Deux éléments de l'autre côté de l'échiquier ;
Brice HORTEFEUX a cru bon d'indiquer que les deux battues de son camp étaient "centristes" : ce qui signifierait d'abord que l'UMP n'a pas connu d'échec, à cette erreur près que M-G. GAGNADRE, ex-CDS, avait bien intégré la "famille" UMP. Le lapsus freudien de Brice traduit bien l'échec de l'amalgame de l'UDF et du RPR au sein de l'UMP : certains UMP sont donc moins UMP que les autres... des immigrés en quelque sorte qui sont demeurés "centristes" !
Quelle contradiction avec les appels parisiens lancés à BORLOO et consorts de rester à l'intérieur de la "famille" UMP, qui serait "leur" famille ! Bref, même dans les meilleures familles, il y a les "cousins" qu'on n'aime pas beaucoup.
Pas très intégrationniste, ni partisan de l'assimilation, l'ancien Ministre !

Christophe SERRE, président de l'UMP 63, livre dans La Montagne son "analyse" des élections cantonales et en tire les leçons :
- "avec Jean-Marc BOYER, nous sommes allés aux quatre coins du département pour chercher des candidats"...(ndr 28 sur 31 cantons)
-"sur certains territoires, ils n'avaient d'ailleurs pas vu de responsables de l'UMP depuis bien longtemps..."
Le jeune SERRE juge donc ô combien sévèrement la gestion de son prédécesseur, ex-Ministre de l'Intérieur : ne se préparerait-il pas quelques ennuis ?
puis il analyse
-"les résultats ont été décevants" (ndr comment en serait-il autrement ?) "nous avons perdu deux sièges et les scores ont globalement été faibles" (ndr lucide)
-"Toutefois, on ne peut pas dire que ce soit l'étiquette UMP qui ait fait perdre des voix '" (ndr elle était souvent camouflée ou reléguée modestement au bas de la 4°page)..."Pour autant, c'est un nouvel échec car cela fait quatre élections cantonales de suite que nous perdons des sièges" (ndr Brice, as-tu entendu ?)

D'où une bonne résolution " le travail entre la formation politique et le groupe au Conseil Général est indispensable et doit se poursuivre jusqu'en 2014, date du prochain renouvellement général" (ndr il ne s'agit pas de "poursuivre" mais d'opérer une "rupture" !!)
Des excuses ? "les reproches (des électeurs) ont davantage porté sur les affaires, notamment concernant Michèle ALLIOT-MARIE" (ndr voilà la coupable désignée, mais puisqu'il y a eu des affaires il faut citer WOERTH et qui encore ?
Aimablement il reconnaît que "le contexte a changé depuis 2008. A l'époque les aides du Département aux communes avaient augmenté. Depuis, elles ont diminué. Et il y a ce recours du Conseil Général contre l'Etat sur la question de la dette" (ndr il semble qu'il le comprenne à défaut de proclamer son accord sur ce recours).
Une correction ? "on ne peut pas laisser dire que les idées et les représentants du centre sont maltraités" ( ndr au sein de l'UMP...cf plus haut).
Comment allez-vous construire ce nouvel élan ? "il faut d'abord que nos instances internes vivent...il y a un maillage du territoire à reconstruire....il faut....il faut" etc..(ndr un large usage du futur......)

Et comme si c'était déjà en route, grâce à cette forte proclamation, ..."il est nécessaire de poursuivre le travail entrepris pour préparer les élections municipales et territoriales de 2014".

C'était "l'aveu" sur l'état de l'UMP dans le 6.3 ! par la voix de son jeune Président.
Nous n'avions pas exagéré tout au long de nos descriptions de l'état de l'UMP ; au final, elles étaient bien mesurées !
Bertrand SALVAT
Dernière édition par SALVAT le Dim 24 Avr 2011 10:27, édité 2 fois.
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les cantonales dans le Puy-de-Dôme

Messagede vudeloin » Ven 22 Avr 2011 23:45

Serre devrait faire bougnat, parce que du charbonnier, il semble avoir la foi !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Précédente

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité