Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales dans les Bouches-du-Rhône

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Re: Les cantonales dans les Bouches-du-Rhône

Messagede vudeloin » Mar 15 Mar 2011 13:21

Pour bien mesurer ce que peut traduire le sondage national publié sur les élections cantonales, autant se fier à un exemple précis et notamment au cas de quelques cantons du département.

En conjuguant les résultats 2004 et le sondage, on aurait par exemple :

Une droite entre 25 et 26 %, divers droite compris, dans les cantons du Camas, de Cinq Avenues ou de Notre Dame du Mont, tous cantons « clé « pour le contrôle de Marseille, avec une triangulaire quasi inévitable.

Parce que le FN aurait des scores très proches, situés entre 24 et 25 %, et donc en situation de se maintenir, comme il le fit déjà au second tour de 2004, d’ailleurs…

La gauche aurait donc des scores de premier tour compris entre 49 et 51 %, avec une présence assurée, eu égard au score des sortants actuels au premier tour de 2004, supérieur dans tous les cas à 30 % et même à 40 % dans le canton de Cinq Avenues.

Mais il y aurait aussi risque de triangulaire sur Mazargues ou Sainte Marguerite, cantons de droite, avec une droite talonnée, sinon devancée par le Front National, et un désavantage par conséquent pour le second tour.

Dans le cas de Tarascon, la gauche serait au moins aussi forte qu’en 2004 mais sa division serait telle que l’on assisterait à un second tour droite FN avec le parti lepéniste en tête au premier tour.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales dans les Bouches-du-Rhône

Messagede vudeloin » Lun 21 Mar 2011 03:22

Le détail des résultats de ce premier tour se traduit par une poussée du Front National qui est largement en tête sur Marseille, à tel point que le PS et le PRG perdent, dès le premier tour, les cantons du Camas et de Notre Dame du Mont dont nous avions pointé l'importance.
Ces deux cantons verront s'affronter UMP et FN, situation paradoxale au Camas où la gauche dispose de la majorité des voix au premier tour !
Duel FN UMP également à la Ciotat ou dans les cantons de droite de Marseille ou encore le canton de Tarascon.
Par contre, le FN élimine assez souvent la droite ailleurs dans le département et cela, dans certains cas, risque fort de favoriser la réélection des élus de gauche ( Aix, Peyrolles notamment ).
je crois que seul le canton de Port Saint Louis voit le candidat PCF face à un DVD, dans un ballottage d'ailleurs incertain.
Enfin, mention spéciale pour Marignane où le maire DVD est en tête devant le FN ( qui ne fait pas son score des régionales ) tandis que le sortant, ex FN rallié à l'UMP, Daniel Simonpiéri, fait 7 %...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales dans les Bouches-du-Rhône

Messagede vudeloin » Ven 1 Avr 2011 11:59

Le second tour des cantonales et le terme du scrutin dans les Bouches du Rhône montrent, sur le fond, assez contradictoirement par rapport aux apparences, le profond recul de la droite parlementaire, pourtant représentée par des élus comme Jean Claude Gaudin, président du Groupe UMP du Sénat désormais, ou Renaud Muselier.

Le système Guérini sera peut être l’objet d’une mise en question dans les mois et semaines à venir, mais toujours est il que le second tour des cantonales donne les indications suivantes.

En dehors de Marseille, 14 des 18 cantons renouvelables ont élu un conseiller général de droite.
Encore faut il souligner que dans deux cas ( Marignane et Tarascon ), il s’agit d’élus en délicatesse avec l’UMP et plutôt divers droite, à tel point, comme le note marc joseph, qu’ils ne semblent pas avoir voté pour le candidat de droite à la Présidence du conseil général.

En termes de voix au second tour, la gauche a obtenu 85 755 suffrages sur ces 18 cantons, soit 46,71 % des voix.
Elle devance le Front national, nanti de 54 887 voix et 30,98 % tandis que les candidats UMP – Nouveau centre – DVD ont recueilli 40 968 voix, soit 22,31 %.

La gauche n’était pas présente dans les cantons d’Aubagne Est, La Ciotat et de Tarascon et il est probable que, dans une autre configuration, elle aurait pu obtenir un résultat encore meilleur.

La gauche a ainsi été éliminée à la Ciotat avec 37,6 % des voix, à Aubagne Est avec 29,9 %.

Notons également que la série renouvelable ne comprenait pas des cantons orientés à gauche comme ceux de Gardanne, Martigues ou Istres, tous secteurs où l’influence des partis de gauche demeure réelle.

Sur Marseille ville, la grande affaire est évidemment la perte des deux cantons centraux du Camas et de Notre Dame du Mont par le PRG et le PS.

Pour autant, au terme du second tour, ce qui l’emporte est évidemment la stupeur…

La gauche a obtenu 6 élus ( ses 6 candidats de second tour ) et la droite parlementaire les 5 autres sièges en jeu ( ses cinq candidats ).
Ce qui signifie en fait que le FN, avec 11 candidats, a été battu partout.
Et là où vient le questionnement, c’est quand on regarde les voix.

Le FN fait 34 573 voix au second tour, soit 41,98 % des voix.

Quand on somme les voix du reste du département, on approche tout de même de 90 000 voix pour 25 candidats, soit près de 10 % du total FN du second tour.

Mais, de fait, on constate clairement que les électeurs de droite du département ( le FN était opposé à la gauche dans 17 cas ) ont, pour une large part, voté sans état d’âme pour le parti lepéniste.

Les candidats de gauche font 26 156 voix, soit 31,76 %, et obtiennent donc 6 élus.
L’absence de la gauche dans 5 cantons est déterminante pour expliquer cet écrasement relatif du score global.

Enfin, les candidats de Jean Claude Gaudin doivent se contenter de 21 626 voix, soit 26,26 % des suffrages.
Nombre de voix, sans doute bonifié par le report de voix de gauche dans les cantons où celle-ci était absente, suffisant pour confirmer la détention des cantons de Montolivet, Sainte Marguerite et Mazargues, et gagner Camas et Notre Dame du Mont.

Pour ce qui est des suffrages de gauche du premier tour, notons tout de même que la gauche a été éliminée au premier tour au Camas en faisant 3 304 voix (47,30 %), à Notre Dame du Mont en obtenant 2 882 voix (50,14 % !), 2 850 voix (35,22 %) à Montolivet, 3 395 voix (38,13 %) à Mazargues et, enfin, 2 997 voix (33,89 %) sur le canton de Sainte Marguerite.

Dans ces trois derniers cantons, où la droite était sortante ( Mazargues est le canton historique de Jean Claude Gaudin et Sainte Marguerite celui de Guy Teissier ), la gauche disposait au premier tour d’un peu plus de voix que le FN et la droite « classique « .

Une option visant à présenter des candidats uniques de gauche dans les cinq cantons gagnés par l’UMP et ses alliés aurait peut être conduit à des résultats assez différents.

Mais il aurait fallu s’entendre avant le premier tour…
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales dans les Bouches-du-Rhône

Messagede marc joseph » Jeu 7 Avr 2011 16:33

pour mieux pouvoir estimer les tranferst de voix de la droite vers le FN ou même de la gauche vers le FN , voire encore du FN vers la droite , voici les résultats par canton et par commune dans les Bouches du Rhône
en espérant bien sur que les liens fonctionnent !!


pour le premier tour :

http://13net.cg13.fr/13net/webdav/site/ ... 20TOUR.pdf

pour le second tour :
http://13net.cg13.fr/13net/webdav/site/ ... 20TOUR.pdf

j' ai commencé a y regarder de plus près et les résultats dans certaines communes sont surprenants !!
marc joseph
 
Messages: 149
Inscription: Lun 21 Déc 2009 21:45

Re: Les cantonales dans les Bouches-du-Rhône

Messagede vudeloin » Jeu 7 Avr 2011 21:28

C'est surtout la chute de la droite parlementalre qui est spectaculaire, marc joseph...

Je te joins l'extrait du fichier que j'ai confectionné sur le 13

Le premier pourcentage est celui des exprimés pour le FN et le second celui des inscrits...

13 – Bouches du Rhône

Allauch : 29,59 ; 12,83 ( duel PS, sénateur PS n.s.r.p devenu Sénateur, élu au 1er tour en 2004). Le FN, avec le même candidat, gagne 422 voix et la droite perd 517 voix. La gauche passe de 66,1 à 47,4 % au premier tour.
Arles Ouest : 24,83 ; 10,05 ( duel PCF sortant, maire de la ville élu au 1er tour en 2004 ). Le FN, avec un candidat ancien adjoint au maire RPR, gagne 16 voix et la droite perd 1 493 voix. La gauche passe de 62,1 à 66,4 %.
Aubagne Est : 28,60 ; 11,46 ( duel Nouveau Centre sortant, élu en triangulaire en 2004 ). Le FN perd 6 voix sur 2004 et la droite et le centre 2 583 voix. La gauche, éliminée, passe de 31,2 à 29,9 %.
Berre l’Etang : 30,20 ; 12,01 ( duel PS, comme en 2004 avec un DVG devenu Sénateur en 2008 ). Le FN gagne 695 voix et la droite perd 1 382 voix. La gauche passe de 59,3 à 55,3 % dans un canton comptant plus de 2 400 inscrits de plus en sept ans.
Châteauneuf Côte Bleue : 29,48 ; 12,45 ( duel PS sortant élu en triangulaire en 2004 ). Le FN gagne 242 voix et la droite perd 2 781 voix. La gauche passe de 45,5 à 50,6 % dans un canton où le nombre des inscrits a progressé de plus de 3 000 en sept ans.
Eyguières : 27,38 ; 11,91 ( duel PS sortant élu en triangulaire en 2004 ). Le FN perd 11 voix sur 2004 et la droite 743 voix. La gauche passe de 60,5 à 59,4 % dans un canton qui a gagné 2 200 électeurs en sept ans.
La Ciotat : 25,26 ; 9,91 ( duel UMP sortant, maire de la ville, élu en triangulaire en 2004 ). Le FN perd 387 voix sur 2004 et la droite 1 312 voix. La gauche, éliminée, passe de 39,2 à 37,6 % dans un canton qui a augmenté de 1 300 inscrits en sept ans.
Lambesc : 20,76 ; 9,66 ( duel PS sortant ). Le FN gagne 432 voix et la droite perd 1 693 voix – la moitié des voix 2004 -. La gauche passe de 57,1 à 61 % dans un canton comptant environ 2 500 électeurs de plus en sept ans.
Les Pennes Mirabeau : 25,84 ; 10,80 ( duel PS sortant élu en triangulaire en 2004 ). Le FN gagne 77 voix sur 2004 et la droite perd 1 452 voix. La gauche passe de 59,7 à 57,1 % dans un canton où l’on compte 2 400 inscrits de plus.
Marignane : 20,48 ; 8,52 ( duel DVD, sortant MNR élu face au FN, devenu DVD éliminé au premier tour ). Le FN perd 98 voix sur 2004, la droite gagne 4 021 voix. Les autres « extrême droite « dont le sortant, font 4 584 voix de moins. La gauche, éliminée, passe de 27,2 à 19,3 % dans un canton où l’on compte près de 1 500 électeurs de plus.
Peyrolles en Provence : 25,94 ; 11,40 ( duel PS sortant élu en triangulaire en 2004 ). Le FN gagne 296 voix et la droite perd 1 103 voix sur 2004 ( plus de la moitié de la droite ). La gauche passe de 52,6 à 56,2 % dans un canton comptant près de 1 800 électeurs de plus.
Pélissanne : 23,96 ; 9,91 ( duel PS sortant ). Le FN gagne 469 voix sur 2004 et la droite perd 1 837 voix. Un candidat MNR faisait 261 voix en 2004. La gauche passe de 49,8 à 47,4 % dans un canton comptant plus de 4 000 électeurs de plus.
Tarascon : 31,07 ; 14,45 ( duel DVD, élu UMP en triangulaire en 2004 ). Le FN gagne 150 voix sur 2004 et la droite perd 157 voix. La candidate FN, pour mémoire, est directrice d’école en ZEP et ancienne membre du MRC. Son beau père fut le candidat PCF en 2004… La gauche, avec moins de 16 %, a été écrasée sur ce canton.
Vitrolles : 28,19 ; 10,93 ( duel PS sortant comme en 2004 ). Le FN gagne 168 voix sur 2004 et la droite perd 964 voix. Un candidat MNR, devenu DVD en 2011, avait fait 923 voix en 2004. La gauche passe de 55,2 à 56,7 % dans un canton où les inscrits ont augmenté de 1 800 en sept ans.
Marseille La Capelette : 37,58 ; 12,55 ( duel PS sortante élue en triangulaire en 2004 ). Le FN gagne 117 voix sur 2004 et la droite perd 1 276 voix. Un candidat d’extrême droite fait 75 voix. La gauche passe de 44,6 à 40,5 % au premier tour dans un canton comptant près de 2 400 inscrits de plus.
Marseille La Pomme : 33,88 ; 11,88 ( duel PS sortant élu en triangulaire en 2004 ). Le FN gagne 97 voix sur 2004 et la droite perd 941 voix. Un candidat MNR perd 198 voix. La gauche passe de 46,3 à 40,1 % dans un canton comptant 2 200 inscrits de plus en sept ans.
Marseille Le Camas : 24,16 ; 9,98 ( duel UMP, sortant PRG élu en triangulaire en 2004 éliminé au premier tour ). Le FN perd 126 voix sur 2004 et la droite 1 068 voix. La gauche, éliminée, passe de 47,5 à 49,3 % dans un canton à électorat stable ( situé dans le centre ancien de Marseille ).
Marseille Cinq Avenues : 23,04 ; 8,64 ( duel PS sortante élue en triangulaire en 2004 ). Le FN perd 153 voix sur 2004 et la droite perd 1 450 voix. La gauche passe de 49,7 à 51,7 % dans un canton où l’électorat s’est accru d’un peu moins de 1 000 inscrits.
Marseille Notre Dame du Mont : 22,30 ; 7,55 ( duel UMP, sortant DVG élu en triangulaire en 2004 éliminé au premier tour ). Le FN perd 375 voix sur 2004 et la droite 1 593 voix. Un candidat d’extrême droite fait 44 voix. La gauche, éliminée, passe de 45,7 à 50,1 % ( !) dans un canton central de la ville où les inscrits sont plutôt stables.
Marseille Les Olives : 33,39 ; 13,44 ( duel PS, PS élu en triangulaire en 2004 père de l’élu 2011). Le FN gagne 200 voix sur 2004 et la droite et le centre perdent 1 116 voix. La gauche passe de 54,3 à 51 % sur ce canton comptant près de 2 700 inscrits de plus en sept ans.
Marseille Mazargues : 28,68 ; 10,71 ( duel UMP sortant, élu en triangulaire en 2004 ). Le FN gagne 15 voix sur 2004 et la droite perd 1 798 voix. La gauche, éliminée, passe de 34,2 à 38,1 % dans un canton où l’électorat s’est accru de plus de 2 000 inscrits en sept ans.
Marseille Sainte Marguerite : 31,69 ; 11,48 ( duel UMP sortant élu en partielle 2005, précédent : UMP élu en triangulaire 2004). Le FN gagne 172 voix et la droite perd 2 715 voix. La gauche passe de 33,4 à 33,9 % dans un canton où l’on compte seulement 800 inscrits de plus.
Marseille Montolivet : 30,73 ; 11,41 ( duel UMP sortant élu en partielle 2005, précédent : UMP élu en triangulaire 2004 ). Le FN, avec la même candidate, gagne 44 voix sur 2004 et la droite perd 2 295 voix. Un candidat d’extrême droite fait 41 voix. La gauche, éliminée, passe de 34,1 à 35,2 % dans un canton où l’on compte un peu plus de 1 000 électeurs de plus.
Marseille Saint Just : 34,12 ; 10,77 ( duel PS sortant comme en 2004 ). Le FN perd 420 voix sur 2004 et la droite 935 voix. La gauche passe de 49 à 53,3 % dans un canton où l’on compte un peu plus de 800 inscrits de plus.
Marseille Saint Barthélemy : 34,19 ; 11,24 ( duel PS sortant comme en 2004 ). Le FN, avec le même candidat, perd 261 voix sur 2004 et la droite 582 voix. Le MNR perd 420 voix. La gauche passe de 54,2 à 56 % dans un canton populaire où l’on compte près de 2 500 électeurs de plus.

Bonne lecture à tous et je vous laisse évidemment le plaisir du commentaire ! ;)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Précédente

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité