Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede vudeloin » Lun 4 Avr 2011 17:49

Le renouvellement cantonal 2011 en Charente Maritime aura été marqué, une fois encore, par les effets spectaculaires du découpage électoral.

Sur les 26 cantons renouvelables ( dont 14 à gauche et 12 à droite au départ ), deux ont donné un résultat au premier tour : la droite a conservé le canton de Pons et le PRG, à la surprise générale, a été réélu sur le canton de Saint Jean d’Angély.

Restaient donc en jeu 24 cantons dont 1 opposait entre eux deux candidats de droite ( le canton de Saint Martin de Ré, confirmant l’ancrage à droite de l’île de Ré ), 2 opposaient des candidats de gauche à un candidat du FN, 1 opposait un candidat PS à un candidat EELV et, enfin, 20 duels plus classiques opposaient un candidat de gauche face à un candidat de droite.

Au final, gauche et droite ont presque échangé les gains et les pertes, puisque la gauche a gagné les cantons de La Rochelle 4 ( le dernier canton rochelais de droite ), Surgères, Montlieu la Garde et Marennes, tandis que la droite récupérait les cantons de Marans, Archiac et Rochefort Nord.

Ce qui fait que la gauche a obtenu 15 élus et la droite 11.

Les succès de la gauche ont une netteté relative : 182 voix à la Rochelle 4 (52,44 %), 219 voix à Surgères (52,19 %), 21 voix (50,38 %) à Montlieu la Garde.
Il est plus net à Marennes, où le jeune maire PS du chef lieu était face au FN et a obtenu une avance de 1 778 voix sur le candidat lepéniste, dont le score de 1 623 suffrages est inférieur aux 2 774 voix de droite et d’extrême droite du premier tour.

Les trois succès de la droite dans les cantons de gauche sortants sont également étroits.

115 voix dans le canton d’Archiac, où le sortant PS, avec 47,81 %, est loin d’être ridicule et réalise d’ailleurs un pourcentage supérieur à celui de son élection, en triangulaire, en 2004.

58 voix dans le canton de Marans, où le sortant Verts est devancé notamment de 206 voix dans sa commune ( le chef lieu ), commune dont il était devenu maire en 2008 en tirant parti des divisions de la droite.

110 voix dans le canton de Rochefort Nord, où la maire de Fouras, Sylvie Marcilly, l’emporte avec 51 % face au candidat PS André Bonnin.

C'est-à-dire que moins de 300 voix sur trois cantons auraient permis à la gauche d’emporter la majorité au conseil général.

Sur le plan départemental, les 24 ballottages donnent les rapports de forces suivants, en termes de voix :

Gauche 48 589 voix, soit 53,50 %
Droite 38 792 voix, soit 42,71 %
FN 3 442 voix, soit 3,79 %

Dominique Bussereau peut, lui aussi, comme l’UMP dans le Val d’Oise, avoir une pensée émue à la mémoire de Michel Poniatowski !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede pierrep » Lun 4 Avr 2011 18:12

C'est trop simple de pointer à chaque fois Ponia, car il n'est pas l'auteur des 51 cantons actuels du 17, Mr Vudeloin . Car enfin , il y a des redécoupages qui sont intervenus plus récemment (dans les agglomérations de La Rochelle , de Rochefort et de Saintes ) avec création de cantons à la clé . Dans beaucoup de départements français les découpages ont le même profil , et les rythmes ont été les mêmes , se souvenir que Defferre en son temps mania les ciseaux dans beaucoup de grandes villes ... Bref , dans toute la France avec des situations et des contextes peu ou prou ressemblants , la gauche a gagné des départements...En Charente maritime , force est de constater qu'elle n'y parvient pas . Je voyais récemment un article concernant les Pyrénées Atlantiques, qui pointait en partticulier la stratégie mise en oeuvre par le PS pour emporter ce CG ..Il manquait selon moi un stratège à La Rochelle ...
pierrep
 
Messages: 1013
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 21:43

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede vudeloin » Lun 4 Avr 2011 18:56

Si mes souvenirs sont exacts, je crois que la majorité de droite du conseil général de Charente Maritime s'est renforcée de deux élections partielles organisées depuis 2008 et que c'est aussi ce processus qui conduit au résultat d'aujourd'hui.
Sur le découpage électoral, il a son importance, notamment quand on voit des cantons de droite permettre des élections avec moins de 900 voix ( regardez Tonnay Boutonne ).
Le département compte 611 000 habitants et 51 cantons. On est donc sur une population moyenne de 12 000 habitants par canton, environ.
La droite compte 27 élus dont 13 sont élus de cantons dont la population est inférieure à la moyenne départementale et parfois de manière très nette ( Tonnay Boutonne, déjà cité, 3 237 ou Saint Hilaire de Villefranche 4 622 ). il s'agit notamment de cantons peuplés de moins de 10 000 résidents.
Ensuite, je ne sais pas s'il manque un stratège à la gauche, mais il lui manque sans doute de ne pas avoir un Front de gauche suffisamment dynamique pour prendre toute sa place dans le vote de gauche.
Enfin, le décalage entre représentation et expression du suffrage est tout de même un sacré problème.
Comment, avec dix points d'écart au second tour, la droite parvient elle à préserver sa majorité, ne cédant qu'un siège au décompte final ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede Fabien » Lun 4 Avr 2011 18:57

J'ai cru lire que Bussereau aurait obtenue 28 voix, une de plus que sa majorité théorique...
Fabien
 
Messages: 1433
Inscription: Lun 12 Oct 2009 08:49

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede LRpol » Sam 9 Avr 2011 17:18

Je me permet d'apporter mon analyse. Effectivement, le basculement du département était difficile à réaliser pour la gauche, mais semblait finalement "jouable" après le premier tour, où la majorité sortante était sévèrement sanctionnée. Cela dit, contrairement à ce que certains disent ici, cela fait 13 ans qu'à toutes les élections, à une seule exception près, la droite recule, et recule fortement. La gauche, elle, stagne ou progresse légèrement, ce qui fini, ses derniers temps, par lui permettre de "gagner" des scrutins, c'est à dire d'arriver devant le total des droites, comme au premier tour de la régionale de 2010.

La majorité de droite est artificiellement maintenue en vie par le découpage inique de la Charente-Maritime. La gauche, avec ses24 élus, représente environ 320.000 charentais-maritimes et la droite, avec ses 27 élus, seulement 290.000 ! 30.000 habitants de différence ! Il y a là un très gros problème. Dans la précédente assemblée la différence était déjà favorable à la minorité (sic) mais que 300 habitants. La différence a donc été multipliée par 100.

Mais, malgré le fait qu'elle est majoritaire en voix en 2008 et 2011, qu'elle représente bien plus d'habitants que la droite, bref, que le département est artificiellement maintenu à droite, la gauche ne dois pas se reposer sur le constat de cette injustice. Effectivement, l'un des principaux problèmes est celui du leadership. Bernard Lalande n'a pas vraiment incarné l'alternative à Dominique Bussereau, parce qu’il ne le voulait ni ne le pouvait pas. Etant vice-président de la CdC de Haute-Saintonge, sous la direction d'un certain Claude Belot (président du CG jusqu'en 2008), il a forcément un problème de crédibilité que beaucoup lui reprochent à gauche.

Cela nous amène au deuxième problème, celui de la cohérence. Il n'est pas possible d'être crédible quand dans un duel PS-UMP, le candidat PS est d’adjoint de ce maire UMP dans telle ou telle commune rurale, par exemple. Idem dans le fonctionnement des intercommunalités. La réforme territoriale, notamment la partie qui concerne la modification du mode de scrutin municipal, va permettre d'avoir dans beaucoup plus de communes des majorités et des oppositions claires. La gauche, lors de ses élections, ne doit pas se cacher, au risque de perdre, mais au moins d'être claire. J'en veux pour preuve, évidement, le cas de Marennes, gagnée en 2008 par une liste qui s'affichait de gauche, certes dans une triangulaire, mais où aujourd'hui elle est majoritaire lors des scrutins.

J'en viens au troisième principal problème : la recomposition de la gauche maritime avec l'arrivée d'EELV qui s'ancre vraiment. On retrouve certes de très très bons scores à La Rochelle, mais la nouveauté est de voir de bons scores dans des zones rurales. 11 % en moyenne sur les 22 cantons où ils étaient, c'est pas mal du tout pour ce type d'élection. Du coup, en 2014, la gauche devra s'être organisé entre socialistes, radicaux et écologistes pour espérer pouvoir gagner. Un partage des tâches qui pourrait commencer à La Rochelle : il y a trois gros postes aujourd'hui "safe" pour la gauche dans l'agglomération : la mairie de La Rochelle, la présidence de la CdA et le siège de député. Les socialistes ne peuvent raisonnablement plus prétendre aux trois. Pourquoi pas la mairie au PS, la CdA au PRG (qui sont plus nombreux que les socialistes au conseil communautaire) et le siège de député à EELV, dans le cadre de l'accord national.
LRpol
 
Messages: 7
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 18:52

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede vudeloin » Sam 9 Avr 2011 21:03

Pour l'ancrage d'EELV, rapidement dit, mais vu le brillant résultat de Marans, que ce soit dans le canton comme dans la commune, je ne suis pas certain que ce soit au point, tout à fait...
Je pense même, dans un certain nombre de cas un peu partout en France, que les candidats Verts sont ceux qui ont fait échouer la gauche...
mais cela nécessite une analyse plus complexe et complète que celle que je livre là de suite sur le 17...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede LRpol » Mar 12 Avr 2011 12:43

Il perd de 58 voix, ça reste serré. D'après lui, il perd à cause de la forte augmentation des impôts à Marans, commune la plus endentée par habitants du département en 2008. Vrai ou faux ? Je ne connais pas bien la situation financière de la commune de Marans. Joue aussi la promesse in-extremis de Bussereau sur la déviation courte de Marans, que la majorité de droite au conseil général n'a jamais voulu faire depuis 26 ans...et que l'on voit mal se faire en 3 ans. Si non, EELV à Villedoux, Charron, Andilly, Saint-Ouen-d'Aunis (maire UMP). Ferrier, outre Marans, perd surtout à Longèves, plus petite commune du canton, dont Blanchard est le maire, où il gagne avec 160 voix d'avance.
LRpol
 
Messages: 7
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 18:52

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede vudeloin » Mar 12 Avr 2011 15:05

Oui mais voilà, Marans 2004...
Cela donne 1 083 voix au candidat de droite et 1 046 pour Bernard Ferrier, un écart de 37 suffrages qu'il compense ailleurs.
Longèves donne 155 à 137 pour la droite, Charron 389 à 372, mais Saint Ouen donne 153 voix à l'UMP et 234 pour Ferrier...
Il efface donc avec cette commune le débours des trois autres et confirme avec Villedoux ( 73 voix d'avance ) et Andilly (125 voix d'avance ).
En 2011, il perd à Marans de 206 voix, à Longèves de 144, soit déjà 350 voix de débours au lieu de 55.
Andilly : 121 voix de plus pour Ferrier ; Charron : 91 ; Saint Ouen : 9 et Villedoux : 71...
Et voilà comment tu passes d'une avance de 207 voix à un retard de 58, en voyant s'accroître l'écart là où tu étais derrière et se réduire celui où tu étais devant, à l'exception de Charron dont le maire est DVG, si je ne m'abuse...
Mais surtout comment cela se fait il que soit perdus en sept ans 726 voix, soit 30 % ou peu s'en faut des électeurs de 2004 quand la droite n'en perd qu'un peu plus de 460, soit 20 % environ ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede LRpol » Mar 12 Avr 2011 18:19

Non mais on est pas en train de chercher si Ferrier a perdu ou pas. On cherche à savoir si son étiquette a joué. Là je vois pas bien où vous voulez en venir.
LRpol
 
Messages: 7
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 18:52

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede vudeloin » Mar 12 Avr 2011 23:23

Je pense perso que son étiquette a joué, d'une certaine manière,..Mais bon, ce n'est qu'une impression, une sorte d'intution, n'est ce pas, pas autre chose...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Le maire président de séance du conseil municipal

Joël Clérembaux

Le maire, en sa qualité d'exécutif du conseil municipal, se voit attribuer des compétences relatives aux réunions de l'assemblée délibérante. Administrer la séance du conseil municipal en assurant sa publicité et en tenant la présidence, diriger les...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'action sociale et à la solidarité

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques sociales locales : les acteurs et contextes d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention (l'enfance et la famille, les personnes âgées, les handicapés, la lutte contre l'exclusion, la santé...)...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités