Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede LRpol » Mer 26 Jan 2011 22:11

Oui je pense que la plus forte probabilité est que la droite conserve la majorité au conseil général. Mais ça va se jouer à peu de voix dans quelques cantons. Pour moi, c'est 60/40, ce n'est que mon avis mais voilà... Dans les prochains jours, je vais motiver un peu plus cet avis sur mon blog. Cela devrait nuancer, en partie, votre analyse sur le fait que la droite a plus de places fortes que la gauche. C'est vrai, mais celles-ci se sont considérable affaiblies depuis 10/15 ans.

Et puis merci pour vos compliments ! Merci beaucoup !
LRpol
 
Messages: 7
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 17:52

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede mpolin » Ven 18 Fév 2011 18:16

Voici la liste des 26 candidats du Front National en Charente Maritime:

Canton d'Aigrefeuille: Hélène de CREMIERS
Canton d’Archiac: Bernard ROY
Canton de Burie: Michel DUBROCA
Canton de La Rochelle 1:Gilles BOSSIS
Canton de La Rochelle 3: Maxime POLIN
Canton de La Rochelle 4: Béatrice FAVREAU
Canton de La Rochelle 5: Henry THIEBAUT
Canton de La Rochelle 6: Béatrice RICHE:
Canton de Loulay: Philippe ETIEN
Canton de Marans: Françoise RABOUANT
Canton de Marennes: Didier FONTAINE
Canton de Montendre: Patrick DEBERNARD
Canton de Montlieu la Garde: Jacques RAIMOND
Canton de Pons: Claude RIVAS
Canton de Rochefort Nord: Maurice COUTEAU
Canton de Rochefort Sud: Jacques GELY
Canton de Royan Ouest: Philippe de BRETAGNE
Canton de Royan Est: Jean Marc de LACOSTE LAREYMONDIE
Canton de Saintes Ouest: Joel RATAUD
Canton de Saint Genis de Saintonge: Guy CHEVALIER
Canton de Saint Jean d’Angely: Jean-Michel GUILLOTEAU
Canton de Saint Pierre d’Oleron: Elise SOMPROU
Canton de Saujon: Patrice AUDIBERT
Canton Saint Martin de Ré: Marie Françoise de LACOSTE LAREYMONDIE
Canton de Surgeres: Michel ERBE
Canton de Tonnay-Boutonne: Loic METIVIER
mpolin
 
Messages: 1
Inscription: Ven 18 Fév 2011 18:09

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede Jean-Philippe » Lun 7 Mar 2011 15:50

Voici les 153 candidats déclarés (liste de wikipedia que j'ai modifié à la marge http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_cantonales_de_2011_en_Charente-Maritime)

On en compte 16 de moins qu'en 2004, soit 6 de moyenne, dont 32 femmes (30 en 2004) : 26 FN, 15 PS, 11 PRG (primaire à Tonnay-Boutonne), 25 FG (23 PC, 2 PG, sauf à Archiac), 21 EE, 5 d'extrême gauche, 3 DVG, 5 Modem, 27 avec l'étiquette "majorité départementale" (primaire à Marennes), 8 DVD (+ 3 DLR, 1 NC, 1 PRV), 3 SE (dont un ex Modem)

L'analyse qu'en fait Pierre Garrat (LRPOL) est très juste http://www.lrpol.fr/2011/02/22/ils-sont-153/ : il montre que s'il y a plus de candidats de gauche, cette dispersion est partisane, et ne résulte qu'exceptionnellement de conflits de personnes d'où de meilleurs reports qu'à droite.

Aigrefeuille-d'Aunis
Bertrand Damy DVD
Hélène de Crémiers FN
Christian Brunier* PS
Olivier Duquerroy NC
Gilbert Bernard PCF

Archiac
Michel Lachaize* PS
Bernard Roy FN
Chantal Guimberteau UMP

Burie
Laurence Henry EELV
Fabrice Barusseau PS
Michel Dubroca FN
Michel Nadeaud DVD
Alain Seris UMP
Joël Joanny SE
Jean-Yves Boiffier PG

La Rochelle 1
Gilles Gautronneau* PRG
Brigitte Desveaux EELV
Michel Cocorullo EXG
Gilles Bossis FN
Nathalie Dupuy PCF
Alain Fourcade UMP

La Rochelle 3
Aurélien Bon UMP
Marylise Fleuret-Pagnoux* PRG
Dominique Steinkrietzer EELV
Maxime Polin FN
Gérard Morin EXG
Brahim Jlalji PCF

La Rochelle 4
Patricia Friou PS
Dominique Morvant* UMP
Bruno Léal MoDem
Béatrice Favreau FN
Jean-Philippe Brothier EELV
Dominique Hebert PCF

La Rochelle 5 (sortant PRG)
Bénédicte Beconnier EELV
Yann Juin PRG (maire d'Esnandes)
Xavier de Bonnaventure UMP
Henri Thiebaut FN
Yvonne Gaborit PCF
Serge Lavaud DLR

La Rochelle 6
Arnaud Jaulin MoDem
Jean-Marc Soubeste EELV
Fabrice Restier DLR
Denis Leroy* PS
Béatrice Riché FN
Gérard-François Bournet UMP
Jessica Dulauroy PCF

Loulay
Frédéric Boutin DVG
Yvette Bouchet EELV
Jean-Marie Fouet PRG
Philippe Etien FN
Jean-Marie Roustit* DVD
Bernard Toussaint PCF

Marans
Patrick Blanchard UMP
Bernard Ferrier* EELV
Robert Arcouet DVD
Françoise Raboutant FN
Daniel Boutet PCF
Michel Maitrehut MoDem

Marennes
Marc Pellacoeur* DVD
Didier Fontaine FN
Francine Baudin DVD
Mickaël Vallet PS
Jean-Luc Rousseau DVD
Yves Letranchant PCF

Montendre
Bernard Lalande* PS
Patrick Debernard FN
Jean-Guy Thillet DVD
Marie Gruel UMP
Isabelle Maleplate PCF

Montlieu-la-Garde (sortant UMP)
Thierry Jullien PS
Jacques Raimond FN
Jean-Michel Rapiteau UMP
Lino Piva NPA
Marie-France Moquet PCF

Pons
Dominique Cotta PRG
Jean-Luc Guerbois EELV
Claude Rivas FN
Antoine Rivera PCF
Daniel Laurent* UMP

Rochefort-Nord
Dominique Droin DVD
Sylvie Marcilly UMP
Didier Lesquelen SE
André Bonnin* PS
Maurice Couteau FN
Céline David PCF
Gérard Garder EELV

Rochefort-Sud (sortant PS)
Alexis Blanc SE (CAP 21 ex Modem), conseiller municipal d'opposition de Château-d'Oléron, vice-président du conseil régional)
Gérard Pons UMP
Jacques Gély FN
Pierre Feydeau PS
Yvon Eugène-dit-Ravet PCF
Ludovic Texier EELV
Patrick Deswarte EXG

Royan-Est
Dominique Bussereau* UMP
Fabienne Dugas-Raveneau PS
Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie FN
Jacques Boisset EELV
Jacques Guiard PCF

Royan-Ouest
Gérard Potennec DVD
Laurent Lambrot PRG
Michel Servit* UMP
Martial de Villelume DVD
Philippe de Bretagne FN
Jean-Claude Martin EELV
René Renaudet PCF
Jean-Bernard Prudencio NC

Saintes-Ouest
Isabelle Pichard* PS
Joël Rataud FN
Jean-Sébastien Borde EELV
Pierre Maudoux MoDem
Christian Schmitt UMP (mari de la maire 2001-2008 de Saintes)
Michelle Carmouse PCF

Saint-Genis-de-Saintonge
Gabrielle Jolly EELV
Jacky Quesson* DVD
Guy Chevalier FN
Michel Amblard MoDem
Daniel Renoulleau DVD
Jean-Marc Thomas PS
Fabrice Hauvuy PG

Saint-Jean-d'Angély
Jacques Castagnet UMP
Jean-Yves Martin* PRG
Jean-Michel Guilloteau FN
Gabriel Délicourt EELV
Gérard Adam PCF

Saint-Martin-de-Ré
Patrice Raffarin DVD
Marie-Françoise de Lacoste-Lareymondie FN
Léon Gendre* UMP
Patrick Guedon PCF
Sophie Sury EELV
Pierre Malbosc PRG

Saint-Pierre-d'Oléron
Jean-Paul Peyry* UMP
Philippe Coindet EELV
Elise Somprou FN
Jean-Louis Vigner DVG
Patrick Moquay PS
Eliane Dayet PCF

Saujon
Jean-Philippe Alix EELV
Pascal Ferchaud* PRG
Jacki Ragonneaud UMP
Patrice Audibert FN
Nathalie Dallet PCF

Surgères
Philippe Guilloteau* UMP
Michel Erbe FN
Pascal Dupuy EELV
Marie-Pierre Brunet PRG
Annie Schirlin PCF
Thierry Blasézyk DVG (PS dissident)
Jean-François Malterre EXG

Tonnay-Boutonne
Marie-Françoise Forey EELV
Bernard Rochet* DVD
Loïc Métivier FN
Gérard Girouin PCF
Julien Gourraud PS


http://www.lrpol.fr/2011/03/03/b-lalande-changer-le-logiciel/
Le leader de la gauche au conseil général depuis 2004, Bernard Lalande, élu depuis 1998 du canton de Montendre, a été interrogé en détail par notre ami LRPOL.
Il donne comme cantons gagnable La Rochelle 4 (logique), mais aussi Montlieu-la-Garde, et plus difficilement Surgères (malgré uncandidat PS dissident) et Saint-Pierre-d'Oléron. En effet, à Montlieu, le candidat PS est le maire du chef-lieu (1 habitants sur 5) et a été battu de 110 voix par le sortant en 2004. Or ce dernier se retire.
Il a aussi des espoirs à Loulay, malgré une candidature DVG.

Il considère que son canton de Montendre est prenable par la droite tout comme celui de Burie voire Rochefort-Nord. Il reconnaît que c'est peu probable. A Archiac, ce sera plus difficile : le sortant sera confronté à la maire UMP d'Arthenac et au FN.
A noter la division de la droite à Royan Ouest avec 3 autres candidats de droite modérée contre le sortant UMP (sans compterle FN), doyen du conseil général. Sauf surprise (très mauvais reports à droite+triangulaire UMP-DVD-PRG), le canton devrait rester à droite.
A Marennes, la droite est divisée entre 3 candidats DVD (dont le sortant et le maire de Bourcefranc-le-Chapus, président de la comcom et déjà candidat en 2004) et le FN contre le maire PS du chef-lieu et le PC.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede jcg » Sam 12 Mar 2011 08:34

Bonjour à tous,

Qu'il est navrant de constater que pour attiser un débat, il faut encore comparer et dimistifier des partis politiques.

Il faut tout de même comprendre que la politique Nationale de notre pays est une chose, et que les projets des candidats au poste de Conseiller Général sont plus orientés dans l'amélioration du cadre de vie des habitants de chaque canton.

Il n'est pas judicieux de confondre les idées d'un seul gouvernement pour se permettre de l'appliquer à un canton, car les objectifs ne sont pas les mêmes.

Profitons plutôt des ambitions de certains candidats pour faire avancer notre département ainsi que nos communes, pour ne pas perdre notre identité.

Dans tous les cas, que ce soit des idées de Gauche ou de droite, elles ont toutes le respect d'exister.
jcg
 
Messages: 1
Inscription: Sam 12 Mar 2011 08:24

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede Jean-Philippe » Jeu 17 Mar 2011 22:31

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/03/17/97001-20110317FILWWW00647-plan-digues-segolene-royal-indignee.php
Dernière polémique du moment sur le financement du plan Digue, Royal refusant de payer à la place du gouvernement et Bussereau l'accusant de "manquer de solidarité" vis-à-vis des Charentais-maritimes.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede pierrep » Mar 22 Mar 2011 17:36

Analyse rapide à la suite du premier tour .
La situation apparait encore très ouverte avec plusieurs cantons indécis .
D'ores et déjà la majorité a perdu Marennes où le deuxième tour PS/FN devrait être favorable à Vallet , maire de Marennes, le sortant DD étant éliminé.
Le PS est également en bonne position pour conquèrir La Rochelle 4, Surgères( avec le PRG) et dans une moindre mesure St Pierre d'Oléron. Ces gains au nombre de 4 pourraient donner la majorité à la gauche qui doit gagner 3 sièges pour être à 26, soit la majorité .
Cependant , symétriquement la gauche semble devoir perdre Archiac, et est en position délicate à Rochefort-nord et Rochefort-sud, ainsi qu'à Burie .
Dans le cas de Rochefort-sud et de Burie on notera des succesions de PS sortants ne se passant pas au mieux .
On remarque aussi que le vert Ferrier (sortant) est en position assez délicate à Marans . La tempète Xynthia pouvant avoir laissé des traces .
On voit donc un second tour très serré , à la suite duquel la majorité ne disposera probablement que d'un siège d'avance .
Pour plus d'infos je conseille le site www.lrpol.fr
pierrep
 
Messages: 1014
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede vudeloin » Mar 22 Mar 2011 19:06

Quelques commentaires rapides sur ce département qui fait partie des enjeux de ce second tour.

Sur les cantons menacés pour la gauche, notons tout de même la réélection au premier tour sur Saint Jean d’Angély qui n’était vraiment pas écrite, notamment après les municipales de 2008.

Sur Archiac, le fait que le candidat de droite soit en tête du ballottage rend évidemment les choses compliquées pour le sortant PS, seul candidat de gauche au premier tour.

En même temps, il avait été élu un peu par surprise en 2004 avec 38,2 % dans une triangulaire…

Sur Burie, la division de la droite est telle que je prends une option sur le succès du candidat PS.
Toutes tendances confondues, la gauche fait 49,2 % au premier tour et le candidat de droite ( moins de 20 % au premier tour ) doit s’assurer du report intégral des électeurs FN ( 13,5 % )…
La gauche faisait 42,2 % en 2004 au premier tour et avait gagné avec 54 % au second…
A noter que le candidat FN fait 12 voix de moins qu’en 2004 dans ce canton.

Sur Rochefort Sud, le total de la gauche est de 1 460 voix tandis que droite et FN font 1 064 voix.
En 2004, on était à 1 998 voix de droite et d’extrême droite contre 1 745 de gauche et d’extrême gauche…
Je crois qu’il est inutile d’épiloguer sur le probable résultat du second tour…

Sur Rochefort Nord, je ne sais pas si on va trouver des demoiselles et une royale corderie mais nous avions en 2004 2 739 voix de droite et d’extrême droite, 504 CPNT et 2 649 voix de gauche.

Cette année, nous avons 2 233 voix de gauche et 2 740 voix de droite et d’extrême droite.
Le problème est que la candidate UMP est dépendante du report du FN ( 635 suffrages ) dont la qualité avait été assez moyenne en 2004.
Lors du second tour, la gauche était en effet passée de 2 649 à 3 280 voix et la droite de 2 739 à 2 861 voix.
Il reste donc des incertitudes mais André Bonnin, le sortant PS, peut encore s’en sortir.

Allons sur les sièges de droite menacés par la gauche.

Le siège de Marennes, tout d’abord avec les effets terribles de la division des deux candidats de droite, éliminés et remplacés par le Front National qui n’a aucune chance de gagner, en plus.

Marc Pellacoeur avait fait 1 098 voix en 2004, il tombe à 790 cette année.
Il obtient ainsi 360 voix sur Marennes ( 17,8 % des voix ) contre 613 ( et 28 % ) en 2004…
Marc Pellacoeur fait d’ailleurs partie, si on ne l’a pas encore noté des sortants éliminés au premier tour.
Il est devancé, dans la médiocrité, par Jean Luc Rousseau, maire de Bourcefranc le Chapus ( Xynthia rappelez vous ), qui fait 810 voix dont 466 dans sa commune qui, en 2004, lui avait déjà donné 549 voix…
Pour ajouter aux divisions, la jeune maire de Saint Sornin, Francine Baudin, 39 ans, s’est aussi présentée, obtenant 319 voix dont 47 dans sa commune qui doit être son meilleur résultat ( 27,5 % ).

Et le FN, avec un candidat non élu – sauf erreur – a joué à la tempête Xynthia sur une droite suffisamment idiote pour se diviser face au tout jeune maire PS de Marennes qui cartonne et sera élu sans problème au second tour.
Surtout qu’il est en tête dans 6 des 7 communes du canton, obtenant notamment 48 % des voix sur Marennes, la cité ostréicole conquise en 2008 par Mickael Vallet grâce aux divisions de la droite entre Marc Pellacoeur et Roger Hattabé…

Bis repetita placent, comme dit l’autre !

La Rochelle 4, maintenant.

La gauche est à 1 775 voix contre 1 819 pour Modem, UMP et FN réunis.
En 2004, la candidate UMP a été élue en ayant fait 2 808 voix contre 2 660, soit un écart de 148 suffrages à comparer avec le premier tour ( 2 839 contre 2 447 )

Le basculement est donc comme programmé surtout que je vois mal les électeurs Modem ou FN se reporter sans problème sur la droite.

Saint Pierre d’Oléron, ensuite.

La gauche est majoritaire en voix au premier tour, nonobstant ses candidats fort divers en réalisant un total de 2 628 voix contre 2 229 voix pour UMP et FN.

Le gros tiers de voix FN me semble un problème pour permettre à l’UMP de s’en sortir…

Surgères, enfin.

En 2004, Philippe Guilloteau dépasse les 41 % et est élu au second tour.
Cette fois, la gauche, malgré son éclatement en plusieurs candidatures, obtient 2 569 voix contre 2 410 au sortant UMP et au FN.
En 2004, on avait 2 728 voix de gauche et 3 183 de droite, plus 592 votes CPNT.
Bref, un écart de 455 suffrages qui s’était réduit à 365 au second tour.

Une élection à gauche pour 200 à 250 voix ce dimanche ?

Bref, quatre cantons de droite nettement menacés et un canton de gauche en balance.

Sur Marans, et ce n’est pas drôle de passer après Xynthia, Bernard Ferrier, le maire Verts du chef lieu, avait été élu en 2004 en passant de 16,5 à 52,2 %...
Cette année, il est en tête d’un ballottage incertain face au maire de Longèves, Patrick Blanchard, même si le rapport de forces est en fait meilleur qu’en 2004 pour Bernard Ferrier.

Bis repetita, en jouant là encore des divisions de la droite et du fait que les voix FN vont peut être traîner à aller remplir les urnes pour l’UMP ?

A noter que la gauche a progressé sur Montlieu la Garde, où cela s’était fini à 110 voix ; et que le sortant de Tonnay Boutonne, élu au premier tour en 2004, a été contraint à un ballottage.
Enfin, le canton de Loulay donne 945 voix à la gauche, soit exactement le nombre de voix du sortant de droite…
La gauche est à 45,3 % contre 33,4 % en 2004…

Le basculement du département n’est donc pas encore impossible
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede Jean-Philippe » Mar 22 Mar 2011 21:18

Comme l'a bien montré Vudeloin, je pense qu'il est plus probable que la gauche l'emporte plutôt qu'elle reste dans l'opposition.
Si Archiac devrait revenir à droite après une parenthèse, la dynamique nationale comme locale est à gauche, l'UMP étant handicapée par le discours incompréhensible sur l'attitude à tenir en cas de duel gauche/FN.
La gauche devrait donc en effet, outre Marennes, remporter La Rochelle 4, Saint-Pierre-d'Oléron et Surgères (Loulay et Montlieu-la-Garde si le vote sanction contre l'UMP se confirme), en conserver les autres sièges menacés.

Les candidats de l’alliance PS-PRG, les candidats écologistes, les candidats du Front de Gauche et les quelques candidats « divers gauche » réunissent 47,37 % des suffrages sur les 26 cantons.
C'est un gain de 3,67% sur 2004 (soit en gros le gain d'EELV. La droite (UMP-DVD) perd 6 points en 7 ans, à 37,95%, qui profite largement au FN (14,64%, +4,54), qui est en duel à Saujon et Marennes face à la gauche.
Comme l'a noté Lrpol, la droite a moins de 30% dans 10 cantons sur 26 (2 cantons pour la gauche).

http://www.lrpol.fr/2011/03/22/coup-de-barre-a-gauche-mais/
L'analyse de Pierre Garrat sur ce 1e tour est, comme la grande majorité du temps, très pertinente, notamment son dernier paragraphe où il insiste sur le scandale démocratique que constituerait le maintien de la droite à la tête du département alors qu'elle est lourdement désavouée.

Article à lire par tous les intéressés.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede pierrep » Dim 3 Avr 2011 18:10

Retour rapide sur ce département . Ayant été, en septempbre 2010 , à l'origine de ce sujet après avoir proposé une première analyse, je note que mon constat du moment s'est vérfié avec le mainien à l'UMP que je pronostiquais .
En effet les échecs envisagés du PS à Archiac et à Rochefort-nord , pour des raisons différentes, se sont vérifiés dans les urnes .
Symétriquement la progression de la gauche pointée dès 2010 à Marennes , La Rochelle 4 et Surgères aboutit effectivement à des gains .
La conquète de Montlieu était moins évidente . Le recul à Marans avec au final l'échec du Vert Ferrier, élu à la surprise générale en 2004, était inscrit dans les résultats du 1er tour mais moins prévisble . Ce sont les deux cantons où les écarts sont les plus faibles .
On notera cependant que la gauche perd les deux cantons en jeu qui avaient été parmi les plus touchés par la tempète Xynthia (Marans et Rochefort-nord) .
Au total sur l'ensemble il est à noter que le rôle de leader de Bussereau, avec son départ du gouvernement en 2010, lui permettant d'afficher une forte disponiblité pour son département, semble avoir été bénéfique à son camp .
Inversement , la gauche Charentaise-maritime devra semble t il se livrer à un travail d'analyse et d'introspection assez fouillé. En effet depuis 1998 , donc 5 scrutins cantonaux consécutifs, celle-ci est à moins de 4 sièges de la majorité, ayant même été à UN siège de celle-ci en 2004 ( 26 sièges pour le gauche, 27 pour la majorité du président d'alors Claude Belot) .
Dans la France entière, la gauche placée de cette façon après 1998 a gagné les majorités, progressant scrutin après scrutin, les exemples sont légion ..En Charente- maritime on doit être dans un des rares cas ( avec la Côte d'Or et la Vienne peut-être) où la période de ces 5 scrutins consécutifs n'a pas permis une progression régulière et un gain au final de la majorité.
De plus ce conseil général a été à présidence MRG puis PS jusqu'en 1985.
Il est à noter que la géographie et le découpage des cantons pèsent dans cette configuration, avec une Saintonge rurale surreprésentée et votant plus à droite qu'auparavant et une Aunis ( dont l'agglomération rochelaise) moins bien représentée , avec des cantons ayant gagné en population , mais votant plus à gauche que 15 ou 20ans en arrière.
Cette évolution lourde de la géopoilitique locale n'a cependant pas un caractère irrémédiable pour les résultats de la gauche puisque celle-ci a justement perdu deux cantons dans ses zones de force cette année , et avait de bonnes implantations en Saintonge qui n'ont pas perduré ( Matha, Saint Hilaire, Saint Savinien perdus en 2008..), sans parler des anciennes zones radicales définitivement perdues au fil des scrutins dans le sud.
On voit qu'au total la gauche perd des plumes sur tous les tableaux et laisse s'éffritrer des situations acquises ...En 2011 les relations PS-PRG semblent s'être pacifiées avec un accord dès avant le premier tour, plutôt bien respecté localement . Cependant cette source de divisions et de mauvais reports écartée, la gauche ne parvient pas malgré tout à l'emporter . C'est donc une stratégie d'ensemble et sur le moyen terme qui semble manquer au PS et à ses alliés . Si celle-ci avait été enclenchée dès 2001 par exemple on peut penser que le résultat de 2011 serait inverse, avec des successions mieux gérées par exemple ou moins d'atermoiements sur les candidatures à venir, les retraits ou les non retraits ( cas des cantons de Rochefort).
pierrep
 
Messages: 1014
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: La Charente Maritime restera t elle à l'UMP?

Messagede vudeloin » Dim 3 Avr 2011 21:22

A dire vrai, Bussereau était là pour cela : assurer la majorité de droite du conseil général.
une majorité largement favorisée par le découpage électoral et qui doit aussi à la faiblesse de la gauche, notamment parce qu'elle repose trop sur le seul courant social démocrate.
Ceci dit, il convient de compter les votes au premier comme au second tour pour mesurer les évolutions réelles.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Comprendre le nouveau paysage intercommunal après la loi NOTRe

Anne Gardàre

L'ouvrage constitue une présentation globale du paysage intercommunal français et de son fonctionnement au lendemain de la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation...

Découvrir l'ouvrage

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron