Politiquemania

La base de données de la vie politique française

les régionales en Midi-Pyrénées

Espace de discussion dédié aux élections régionales qui auront lieu en France en 2010. Retrouvez toute l'actualité de cette échéance électorale.

les régionales en Midi-Pyrénées

Messagede Jean-Philippe » Mer 25 Nov 2009 22:40

Pas de suspense dans cette région qui avait réservé son meilleur score de premier tour à la gauche en 2004 et l'un des meilleurs au second tour.

voici une liste du PS trouvée sur cette page et expurgée par mes soins http://www.lepost.fr/article/2009/11/20 ... aylet.html

1. Martin Malvy; 74 ans, président sortant, ancien maire de Figeac
2. Nicole Belloubet; première adjointe au maire de Toulouse
3. Thierry Suaud; conseiller sortant, maire de Portet sur Garonne
4. Monique Iborra; députée de Haute-Garonne, vice présidente du conseil régional
5. Un candidat PRG;
6. Nadia Pellefigue; Première secrétaire fédérale déléguée du PS31
7. Michel Boussaton (société civile);
8. Sylvie Bories; conseillère municipale à Castanet-Tolosan
9. Denis Parise (société civile);
10. Janine Loïdi; conseillère sortante.
11. Un candidat PRG;
12. Fatima Gatemallah;
13. Jean-Paul Makengo; adjoint au maire de Toulouse
14. Elisabeth Segura; adjointe au maire de Tournefeuille, Secrétaire Fédérale au Développement du PS31
15. Michel Pérez; conseiller sortant.
16. Virginie Houadec; secrétaire fédérale aux droits des femmes PS31
17. Jean-Claude Traval; conseiller sortant.
18. Une candidate mystère;
19. Didier Cujives; père du maire de Paulhac, conseiller sortant
20. Une candidate PRG;
21. Philippe Briançon; adjoint aux sports à la mairie de Colomiers
22. Une représentante de la société civile;
23. Christian Califano; pilier sortant du conseil général
24. Brigitte Nicolas;
25. Pierre Castéras. conseiller sortant.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: les régionales en Midi-Pyrénées

Messagede Jean-Philippe » Mer 25 Nov 2009 23:04

Rappel des scores de 2004

PS-PC-PRG 41,39 >57,51
UMP 19,0 >30,43
FN 11,78 >12,06
UDF-CAP 21 10,15 (fusion)
Verts-alternatifs 8,07 (sans fusion)
LO-LCR 4,88
CPNT 4,74

Le PS est de plus en plus dominant, tant au détriment de la droite que de ses alliés, notamment le PRG. Alors que jusqu'en 2004, ce dernier contrôlait les conseils généraux du Lot et des Hautes-Pyrénées, le PS en a pris la présidence respectivement en 2004 et 2008. Désormais 7 des 8 conseils généraux ont un président PS, seul l'Aveyron résiste, mais pour combien de temps car l'avance de la droite n'y a jamais été aussi faible (23 CG de droite, 21 de gauche, 2 SE, mais qui ont voté pour le président UMP en 2008).

Les têtes de listes connues à ce jour sont, outre Martin Malvy, président sortant (depuis 1998),
Brigitte Barèges, député-maire UMP de Montauban
Gérard Onesta, député européen Vert 1991-1994 et 1999-2009, originaire d'Albi
Frédéric Cabrolier, conseiller régional sortant pour le FN

Si les négociations n'avaient pas abouti entre Verts-alternatifs et liste Malvy en 2004, il devrait en être autrement, notamment du fait que EE atteindra probablement 10% cette fois-ci.
Quant à l'UMP, la seule surprise qu'elle peut réaliser, c'est d'être en tête au premier tour. Brigitte Barèges va probablement ne jamais siéger à la Région car ses mandats actuels sont plus valorisants (mieux "cotés" et surtout la situant à chaque fois dans le camp majoritaire.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: les régionales en Midi-Pyrénées

Messagede spinto » Jeu 26 Nov 2009 02:09

Quelques précisions concernant ce topo de la situation locale.

Le PS écrase effectivement de plus en plus le reste de la gauche, mais le PRG conserve encore le Tarn et Garonne, avec à sa tête Jean-Michel Baylet, président du PRG, sénateur, maire dans les faits de Valence d'Agen et directeur de la Dépeche du Midi.

Concernant les régionales à venir, peu de chance de voir le FN dépasser les 10% cette fois-ci, privé par ailleurs de Louis Aliot, qui navigue entre Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon selon les élections.
Les verts risquent en revanche de réaliser un bon score (bien que loin derrière le PS), notamment dans l'agglomération toulousaine, Gérard Onesta jouissant par ailleurs d'une très bonne image. Beaucoup regrettaient que cet ex député européen ne se représente pas en 2009.
La tête de liste Modem n'est pas à ma connaissance encore connu (et pour cause, il bénéficie de peu d'élus à même d'entraîner une dynamique dans la région), mais il apparait peu probable dans tous les cas que le parti centriste parvienne à se maintenir au second tour.

Au final, seuls le PS, l'UMP et les Verts m'apparaissent capable de se maintenir. Le PS est bien sur ultra favori dans cette région parmi les plus à gauche de France, et où Martin Malvy, malgré son âge, profite d'une très bonne image (beaucoup le voulaient candidat à Toulouse en 2008) et d'un bilan jugé positif.

Plus anecdotique, Didier Cujives, apparemment 19ème sur la liste PS, n'est pas le fils du maire de Paulhac, mais bien le maire lui-même. Son fils, Romain, est en revanche président du MJS 31 et adjoint au maire de Toulouse (vie étudiante, il me semble).
spinto
 
Messages: 629
Inscription: Jeu 26 Nov 2009 01:54

Re: les régionales en Midi-Pyrénées

Messagede Jean-Philippe » Jeu 26 Nov 2009 02:55

Merci pour la correction sur Baylet, Sprinto, j'ai pêché par précipitation.

Sur Libé, on indique les têtes de listes départementales plus ou moins probables de l'UMP :

*Brigitte Barèges, bien qu'élue du Tarn-et-Garonne sera candidate en Haute-Garonne (comme Martin Malvy en 2004, candidat dans ce même département et pas dans le Lot). A noter qu'en Bretagne, B Malgorn rechigne elle à être candidate dans le département du siège de région, préférant son département d'origine, au risque d'aggraver les tensions)
*Valérie Rabassa, maire de Montech en 2008 (battant le sortant, suppléant du député UMP battu en 2007) et conseillère régionale sortante (également ancienne candidate du Modem aux législatives 2007, mais se plaçant alors déjà dans la majorité présidentielle, réalisant 10,57% dans la 2e circonscription), probable tête de liste dans le Tarn-et-Garonne.
*Gérard Trémèges maire de Tarbes et défait aux primaires de mars le sera dans les Hautes-Pyrénées.
*Jean-Claude Luche président du conseil général de l'Aveyron
*le maire de Saverdun Philippe Calleja dans l'Ariège, département le plus à gauche de France.

là où ce n'est pas encore décidé :
*Le cas du Gers est délicat car les tensions y sont vives (outre les défaites à répétitions, les dernières élections à la tête de la fédération ont été tendues, de mémoire).
*Dans le Lot, le conseiller général Aurélien Pradié n'est toujours pas adoubé.
*Dans le Tarn, enfin, l'affaire est n'est pas entendue pour la conseillère municipale Geneviève Parmentier qui a la préférence du maire divers droite d'Albi (ex UMP) mais pas celle des militants UMP. Le conseil municipal d'Albi est lui même divisé.

Bref du bordel dans 3 départements sur 8 rien que pour les têtes de liste départementales, ça promet pour les listes complètes.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: les régionales en Midi-Pyrénées

Messagede Jean-Philippe » Sam 28 Nov 2009 22:51

L'UMP a tranché pour ses têtes de liste départementales, les 3 cas qui posaient problème sont donc réglés :

Dans le lot, la conseillère sortante et secrétaire départementale de l'UMP, Monique Martignac est choisie au détriment du conseiller général Aurélien Pradié.
Dans le Tarn, c'est Jacques Thouroud, adjoint au maire de Castres, qui l'emporte alors que le maire d'Albi défendait de l'extérieur une de ses adjointes.
Dans le Gers, la conseillère régionale sortante Christiane Pieters a été choisie.

On a donc 4 têtes de listes féminines, 4 masculines, avec donc que des élus en place. Il faudra attendre janvier pour voir le renouvellement.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: les régionales en Midi-Pyrénées

Messagede spinto » Ven 4 Déc 2009 15:10

Premier sondage (CSA) publié dans la Dépêche du Midi concernant Midi-Pyrénées :
Martin Malvy (PS) obtiendrait 39 % dès le premier tour, et réussirait à séduire 69 % des électeurs en cas de duel avec Brigitte Barèges (UMP). Martin Malvy attirerait ainsi sans difficulté les électeurs d'Europe Ecologie (17 %) et de la gauche du PS (trois listes réunissant 9 % des suffrages).
Brigitte Barèges ne gagnerait elle que 5 points entre les deux tours, sans doute en partie du FN (5 %) et du Modem (5 %).

http://www.ladepeche.fr/article/2009/12 ... avori.html

Si l'avance de Martin Malvy ne me surprend pas, et même si sa victoire risque d'être large, je trouve les résultats de ce sondage surprenants, et à mon avis un peu prématurés.
Brigitte Barèges est encore peu connue, la campagne n'ayant pas vraiment commencé. Elle ne rallie ainsi que peu de suffrages en dehors de son parti. Beaucoup de têtes de listes ne sont en outre pas encore décidées, et la période n'est pas favorable à l'UMP. Bref, si la victoire du PS fait à mon sens peu de doutes, je l'imagine plutôt avec un score d'environ 60 %.
spinto
 
Messages: 629
Inscription: Jeu 26 Nov 2009 01:54

Re: les régionales en Midi-Pyrénées

Messagede Jean-Philippe » Ven 4 Déc 2009 20:40

voici les résultats du sondage pour tous les partis

PS : 39
UMP : 25
écolo : 17
Modem, FN et Front de gauche : 5 chacun
LO et NPA : 2 chacun
soit un rapport gauche/droite de 61/25, les 10% cumulés du Modem et du FN se partageant de manière équitable au second tour.
Le président sortant a une bonne image et est connu dans sa région (il est à ce poste depuis 1998, ça aide).

Pour les rapports de second tour, ils sont cohérents avec les chiffres du premier tour. Cependant je suis d'accord avec Spinto pour dire que la campagne n'étant pas commencée, Barèges est sous-estimée. Le score dans sa ville sera alors à observer.

Voici un extrait de la Dépêche sur le vote des militants PS jeudi :
"Les militants socialistes de Midi-Pyrénées ont voté (...) pour entériner, dans chaque département, les listes pour les élections régionales de mars prochain. En retrait à Toulouse, la participation a été globalement satisfaisante, aux alentours de 55%. Dans les Hautes-Pyrénées, seule fédération où deux listes étaient en compétition, le maire de Lannemezan, Bernard Plano, a battu Jean Glavany 58 % contre 42 %. Ailleurs, les militants ont majoritairement voté pour les listes d'union PS/PRG qui leur étaient présentées. Dans la Haute-Garonne, la liste conduite par la tête de liste régionale, Martin Malvy, a été plébiscitée avec un score de 90%."
Les autres résultats : liste Sylvia Pinel (députée PRG du Tarn-et-Garonne) 62%
liste Marie-Lou Marcel (députée et conseillère sortante de l'Aveyron) 73%
liste Marc Carballido (conseiller sortant de l'Ariège) 73%
liste Delcamp (maire de Gourdon, conseillère sortante du Lot) 75%
liste Gérard Poujade (maire du Séquestre et n°1 du PS du Tarn depuis 2008) 84%
liste Guilhaumon (maire de Marciac et conseiller sortant du Gers) 93%
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: les régionales en Midi-Pyrénées

Messagede Jean-Philippe » Sam 5 Déc 2009 21:05

Petit point sur les rapports de force droite/gauche dans la région :

sur 25 députés : 21 de gauche (18 PS, 3 PRG), 4 de droite (3 UMP, 1 DVD)
sur 18 sénateurs : 16 de gauche (8 PS, 7 PRG (dont 1 PS dissident), 1 DVG (siège avec le PRG), 2 de droite (2 radicaux valoisiens dont un à l'UMP)
6 conseils généraux à présidence PS, 1 PRG, avec une avance conséquente voire écrasante qui se renforce contre l'Aveyron à l'UMP (mais de peu)
communes de plus de 30 000 habitants : 1 de gauche (1 dont PS), 4 de droite (dont 3 UMP)
communes de plus de 30 000 habitants (12 autour de Toulouse) : 18 de gauche (dont 15 PS, 2 PRG, 1 PC), 7 de droite (dont 2 UMP et 2 Modem)

bref un écrasant avantage pour la gauche sauf pour les villes préfectures (Montauban est restée de très peu à droite en 2008, tandis que Toulouse est passé de peu à gauche).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: les régionales en Midi-Pyrénées

Messagede Jean-Philippe » Mar 29 Déc 2009 00:32

Du nouveau dans l'ouverture, la maire de Montauban a débauché un des ses opposants PRG au conseil municipal. Il faut rappeler qu'elle l'avait traité de "crétin" et que lui avait écrit "Votre comportement, Madame, est indigne de votre fonction" : http://www.ladepeche.fr/article/2008/03 ... iques.html
Le plus drôle, c'est qu'elle fait de ce transfuge qui n'apporte à la liste UMP que lui-même puisque qu'il a démissionné du PRG avant d'être viré, la tête de liste départementale du Tarn-et-Garonne, au détriment de la tête de liste déjà désignée et qui faisait campagne.
Pour en savoir plus, lire http://jeff123.typepad.fr/royalmensonge ... A8ges.html

Je me dit que les tensions entre écolo et PS à Toulouse ne sont rien à côté du champ de ruines que va être l'UMP régionale après les élections (déjà la maison est branlante...)
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: les régionales en Midi-Pyrénées

Messagede Artisan-Politologue » Mer 30 Déc 2009 11:02

Ca risque d'être effectivement très dur pour la droite dans cette région en plein regain du PS.
Malgré son âge (71 ans), Martin Malvy est bien placé pour être le président de région le mieux réélu en mars. Face à lui, la droite n'a plus qu'à numéroter ses quelques conquêtes des années 80-90, à l'époque de la splendeur de Dominique Baudis et Philippe Douste-Blazy. Même son bastion le plus solide, l'Aveyron, situé à l'extrêmité Est de cette fameuse "écharpe bleue" de vote de droite, qui va jusqu'à l'Armagnac, a été sérieusement ébranlé lors des cantonales et des municipales 2008.
Cette reconquête à gauche n'est pas un retour en arrière géopolitique. Le radicalisme de gauche, auquel avaient succédé un temps, par endroits, le giscardisme et le centrisme, n'est plus que l'ombre de lui-même.
Dans les conseils généraux, le PS ne se gêne plus, maintenant, pour souffler la présidence au PRG: Lot en 2004, Hautes-Pyrénées en 2008... Seul le Tarn-et-Garonne, où le PS est moins puissant, résiste. Du fait de la forte emprise de la famille Baylet, et d'un électorat de droite encore assez présent. Ce département est d'ailleurs situé sur le passage de la fameuse "écharpe". Lors de la présidentielle de 2007, il fut le seul de la région, avec l'Aveyron, à placer Nicolas Sarkozy en tête aux deux tours. Et même très nettement au second (53,04 %), bien plus qu'en Aveyron où la faible majorité de droite (50,83 %) augurait des difficultés à venir de cette dernière.
La valse-hésitation qui semble prendre, régulièrement, le PRG, face aux débauchages à gauche de Sarkozy, s'explique en partie par la géopolitique du Tarn-et-Garonne. Entre 2001 et 2004, Jean-Michel Baylet a du faire appel aux élus sans étiquette, pas tous de gauche, pour faire passer ses dossiers. Sa majorité s'est depuis consolidée... grâce en grande partie au PS.
Pour résumer, la fin du radicalisme cassoulet et du giscardo-centrisme à la Baudis au profit d'un affrontement classique PS-UMP est la conséquence des changements sociologiques des dernières années, avec notamment l'extension de l'aire urbaine de Toulouse. Ce qui explique aussi le haut niveau de l'électorat écologiste dans les enquêtes d'opinion.

Mes projections pour le premier tour:
PS 36
Majorité 26
EE 13
MoDem 8
FN 7
FG 5
NPA 3
LO 2

Manu
Artisan-Politologue
 
Messages: 210
Inscription: Jeu 8 Oct 2009 14:45
Localisation: Ardèche

Suivante

Retourner vers Élections régionales de 2010

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Les marchés publics expliqués aux élus locaux

Patrice Cossalter

Le droit de la commande publique a été bouleversé début 2016. Il est d'autant plus indispensable d'intégrer ce droit nouveau que les élus ont un rôle juridique, stratégique et de management dans la commande publique...

Découvrir l'ouvrage

La première année du mandat municipal - Guide pratique

Eric Landot

Une nouvelle mandature municipale commence. Les ennuis aussi. Les défis à relever. Les points à maîtriser très vite. Ce guide pratique vise à répondre à toutes les questions simples mais urgentes que se pose toute nouvelle équipe municipale...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité