Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les régionales dans les DOM

Espace de discussion dédié aux élections régionales qui auront lieu en France en 2010. Retrouvez toute l'actualité de cette échéance électorale.

Re: Les régionales dans les DOM

Messagede Jean-Philippe » Dim 31 Jan 2010 00:22

Je confirme donc la division de l'UMP en Guadeloupe : Blaise Aldo, maire de Sainte-Anne depuis 2003, eurodéputé RPR 1994-99, conseiller régional sortant depuis 1986 (mais très peu assidu d'après tous les commentaires), battu aux législatives de 2007, est secondé par la ministre sans mandat électif MLP (Marie-Luce Penchard), fille de LMC (Lucette-Michaux-Chevry), toujours maire de Basse-Terre et sénatrice depuis 1995.

Laurent Bernier (43 ans) vient de créer le RPGN (Rassemblement pour une Guadeloupe nouvelle), nouveau parti qui rassemble des élus qui refuse la mainmise de Paris. Ainsi, Louis Molinié, chef de file de l'UMP Guadeloupe (élu lors des primaires) a expédié un mail à toutes les rédactions : « Pour les élections régionales de mars 2010, je désigne Laurent Bernier, maire et conseiller général de Saint-François, comme tête de la liste du Rassemblement Pour une Guadeloupe nouvelle (RPGN). », ce qui marque la rupture avec Paris. Philippe Chaulet, à la tête de l'UMP Guadeloupe (depuis l'automne je crois) et encore en poste hier 29 janvier, est sur la même ligne.
Du coup, la candiature du NC Patrick Gob n'a pas fait long feu : je ne sais pas où il va se retrouver.
La liste UMP officielle va peut-être accueillir l'ancien député-maire des Abymes Marsin (battu en 2008), mais actuel sénateur, membre de la GM de Bockel, mais ça fait des tensions supplémentaires. Du moins son soutien à la liste UMP officielle ou nationale est acquis.

A gauche, c'est apparemment le statu quo avec 3 listes principales (Lurel, Jalton et Jenny Marc). Jalton a bien l'appui du PC et de GUSR, ainsi que de l'organisation indépendantiste UPLG (membre du LKP), mais il a perdu, depuis l'annonce de sa dissidence, le soutien d'adjoints, de conseillers régionaux et de la plupart des conseillers généraux élus dans sa ville, ralliés à Victorin Lurel.
Jenny Marc, pourtant député GUSR, va faire une liste sans le soutien de son parti en voie d'implosion.
Tout cela devrait favoriser le sortant, qui a le soutien du PPDG (ex communistes qui ont quitté le PCG en 1991) comme en 2004, plus celui des Verts (sauf certains ralliés à Jalton) et du Modem.
De plus les dirigeants des mouvances trotskistes proches de LO et du NPA, Jean-Marie Nomertin et Alain Plaisir, dirigeants syndicalistes et membres du LKP, ont annoncé qu'ils conduiront chacun une liste.

La grosse surprise pour moi est le soutien apporté à V Lurel par Gabrielle Louis-Carabin, ancienne n°1 de l'UMP (démission au printemps 2009 par opposition à MLP) et députée (NI)-maire du Moule. Elle était évoquée pour mener la liste UMP "locale", mais n'a pas souhaiter s'investir pour ces élections. Il est vrai qu'elle est déjà à 2 mandats importants. A noter que Bernier est son suppléant à l'Assemblée Nationale. Elle a justifié son soutien au président sortant, outre sa haine tenace à LMC et à sa fille MLP, au nom de “la stabilité dont la Guadeloupe a besoin” et d'un nécessaire “front républicain”. En juin, elle avait appelé à voter Durimel (EE) aux européennes.

Bilan : 5 listes de gauche ou extrême gauche, mais inconciliables et deux listes de droite au moins autant divisées.


En Martinique non plus, l'UMP n'est pas au mieux de sa forme. Le 26 janvier, Jean-Claude Granier a démissionné officiellement de son poste de président du comité départemental de la fédération UMP Martinique.
C’est, en fait son positionnement en faveur du Non à la collectivité unique dans le cadre de l’article 73, qui lui aurait valu de recevoir les foudres de sa fédération, favorable elle au Oui le 24 janvier dernier.

Pour simplifier la vie politique en Martinique, il faut savoir que les partis sont souvent issus de scission :
le PPM (Césaire, Letchimy) est issu du PCM (en 1956)
le RDM (Claude Lise, président du conseil général et sénateur app PS) est issu du PPM (en 2006)
le MODEMAS (écologistes et indépendantistes de gauche) est né après de départ du maire de Sainte-Anne du MIM (en 1992)
Bâtir le Pays Martinique (BPM), est né d'une autre scission avec le PCM en 1998, initié par le maire du Lamentin.
Sans parler du PKLS, du GRS, et de PALIMA, des partis troskistes.
Si en plus l'UMP se divise, ça ne va pas être facile.

Enfin AMJ (Alfred Marie-Jeanne, président sortant du MIM depuis 1998 est à nouveau candidat malgré sa défaites au 1e référundum (le plus important des deux).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les régionales dans les DOM

Messagede Jean-Philippe » Mer 3 Fév 2010 01:04

Finalement, en Guadeloupe, la députée Marc (GUSR app PS) rallie la liste UMP locale (dissidente). Elle croise donc la députée ex UMP qui soutient la liste PS de Lurel. Comprendra qui voudra.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les régionales dans les DOM

Messagede Jean-Philippe » Jeu 4 Fév 2010 01:02

Voici l'état des forces actuel dans la région

députés : 2 UMP, 2 PS, 1 PCR
sénateurs : 1 UMP, 1 UDF Modem, 1 PCR
conseil général : situation particulière car la majorité des élus sont de droite mais l'exécutif, présidé par une UMP qui affirme vouloir le rester et en être fière (http://www.zinfos974.com/Nassimah-Dinda ... 13205.html), est cogéré par une majorité de gauche (PS, PCR), du Modem et de 3 UMP (voir un message plus ancien)
communes de plus de 30 000 habitants : 2 UMP, 3 PS, 4 PCR (contre 7 UMP/droite, 1 PCR et 1 PS avant 2008)
communes de 10 à 30 000 habitants : 2 UMP, 1 Modem (qui penche clairement à gauche ici, ayant battu l'UMP sortant en 2008), 1 PS, 2 PCR
Depuis 2004, la situation de la droite s'est détériorée de façon catastrophique puisque la droite détenait 19 communes sur 24 (1 Modem) et 32 cantons (Modem compris) sur 49 juste avant 2008. Il ne lui reste plus que 11 communes (les 2 Modem ne sont plus comprises) et le candidat de droite a la présidence du conseil général contre Mme Dindar n'a réuni que 19 suffrages contre 30 à la sortante (dont 3 Modem et 3 UMP). A ce jour, elle est engluée dans une affaire (le dossier de l'ARAST), et sa popularité est au plus bas.

Pour les régionales, le président sortant semble comme un seigneur, décidant seul qui sera sur sa liste, sans que cela ne semble offusquer personne dans son camp élargi. Le PS est le seul a avoir dévoilé sa liste.
L'UMP (et ses alliés) a pour tête de liste un élu qui devra quitter son poste de député s'il siège (il refuse d'abandonner sa mairie).
Toujours sollicitée par André Thien-Ah-Koon (TAK, ancien député-maire du Tampon, prédécesseur à ces deux postes du n°1 de la droite locale, tête de liste aux régionales), pour conduire une autre liste à droite, Nassimah Dindar, probable candidate aux futures sénatoriales, n'a pas encore donné sa réponse définitive. Elle aurait reçu l'ordre de Sarkozy de se tenir à carreau pendant la campagne. André Thien-Ah-Koon n'a pas encore décidé s'il conduira lui-même sa liste en cas de désaffection de Nassimah Dindar. http://www.zinfos974.com/Regionales-And ... 14452.html
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les régionales dans les DOM

Messagede Jean-Philippe » Jeu 4 Fév 2010 18:54

Pour comprendre un peu la situation en Guadeloupe (si mes articles ne suffisent pas), voici un interview de Gabrielle Louis- Carabin, la députée-maire du Moule, présidente locale de l'UMP de janvier à juin dernier, qui appelle désormais à voter pour le sortant socialiste. http://guadeloupeauquotidien.unblog.fr/ ... sque-tout/

D'autre part, la situation a encore évolué car la députée Jeanny Marc sera désormais à la tête d'une liste réunissant ses partisans et ceux de Bernier (de l'UMP locale dissidente), lequel sera n°2. Louis Molinié devrait les rallier.
http://guadeloupeauquotidien.unblog.fr/ ... quotidien/

Les trois députés de gauche sont donc têtes de liste, Jalton cherchant à rallier plutôt à gauche, Jeanny s'alliant avec des UMP en guerre avec la direction nationale et Lurel ralliant les principaux partis de gauche (PS, PPDG, Verts), le Modem, et des élus de droite comme la députée-maire du Moule.

Pour cette région, voici l'état actuel des forces

députés : 1 ex UMP, 1 PS, 1 PS dissident, 1 GUSR
sénateurs : 1 UMP, 1 GUSR penchant à droite, 1 GUSR de gauche
conseil général : très largement à gauche, il est dominé par les DVG. Le président du conseil général, membre du GUSR (parti qui risque d'exploser) soutient Lurel et est avec le groupe PS au Sénat.
communes de plus de 30 000 habitants : Les Abymes (Jalton, socialiste souvent dissident)
communes de 10 à 30 000 habitants : équilibre stable en 2008
6 de droite : 2 ex UMP, au moins 3 UMP qui soutiennent la liste « officielle »
7 de gauche : 1 DVG (pro Lurel), 2 GUSR (1 pro Jalton, 1 pro Lurel), 1 PPDG, 2 PS, 1 PCG
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les régionales dans les DOM

Messagede Jean-Philippe » Jeu 4 Fév 2010 23:14

En Guyane aussi c'est le bordel (passez-moi l'expression).
Le maire de Cayenne élu en 2008 face au maire sortant PSG comme dissident allié à des membres de l'UMP et au FDG remplace Bertrand comme tête de liste de la majorité présidentielle. L'ouverture à la Sarkozy reprend donc, ralliant un ancien socialiste qui s'était distingué par son ralliement à Sarkozy entre les 2 tours de la présidentielle. Exclu pour cela par son parti, il s'était mis en retrait de la politique nationale, occupé par ses nouvelles fonctions de maire (il était déjà président de l'agglomération depuis 2001), jusqu'aux 2 référendums de janvier où il a prôné respectivement le non le oui (ce que voulait le gouvernement).
http://www.rfo.fr/elections-regionales- ... icle=13889

Face à lui, il y a pléthore de listes potentielles ou affichées :
le MDES (extrême gauche indépendantiste)
les FDG (centre-gauche)
Guyane écologie
Walwari : parti de Christiane Taubira, députée depuis 1993
AGEG (à gauche en Guyane) parti de la députée Chantal Berthelot.
Paulin Bruné vient de faire savoir qu’il est intéressé par la conduite d’une liste purement UMP.
Je ne suis pas exhaustif, mais le principal est dit.

Dans une région où les 4 parlementaires sont de gauche, où le PSG a longtemps dominé, mais dont les positions se sont fortement dégradées depuis quelques années, la fragmentation du paysage politique rend tous les scénarios possibles. Il n'est pas exclu que cette région soit remportée par la majorité présidentielle grâce à sa nouvelle tête de liste qui est jugée plus pragmatique qu'idéologique. En effet, si en Métropole, la proximité avec Sarkozy est souvent considérée comme un handicap, dans les régions en difficulté comme les DOM, cela peut s'avérer être un atout pour bénéficier d'aides. Cependant, je pense qu'une alliance de listes DVG (celle de Taubira, des FDG, de la députée Berthelot), voire du PSG, dont le remplaçant du président sortant Karam (qui ne se représente pas) n'est pas encore connu, peut faire contrepoids et permettre à la gauche de conserver cette région.
http://www.rfo.fr/elections-regionales- ... icle=13922
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les régionales dans les DOM

Messagede Jean-Philippe » Jeu 4 Fév 2010 23:43

En Martinique, le PS local, , a décidé de présenter comme tête de liste son leader, le Louis-Joseph Mansour. Alfred Marie-Jeanne, député et président indépendantiste du Conseil régional de Martinique, affaibli par l'échec du 1e référundum, est candidat à un 3e mandat de président après avoir annoncé qu'en cas de victoire du nom (80% le 17 janvier), il se retirerait.
On compte déjà 8 listes (au 27 janvier) :
MIM (sortant)
RDM (scission du PPM) avec Madeleine de Grandmaison (déjà tête de liste en 2004)
PPM avec le député maire de Fort-de-France, Serge Letchimy
PS avec Louis-Joseph Mansour, député-maire de la Trinité (après désistement cette semaine de la tête de liste prévue Marlène Lanoix)
BPM avec Pierre Samot (déjà tête de liste en 2004)
Modem avec Max Orville
Combat Ouvrier
Majorité présidentielle avec André Lesueur, maire de Rivière-Salée et député 1993-1997

Il n'est pas exclu que le PS s'allie avec le PPM, au moins au second tour.
Pour cette région, pas de pronostics sérieux car le sortant, malgré son bilan qu'il juge bon (c'est subjectif) est affaibli par sa défaite de janvier et peut apparaître usé à 73 ans.
je tente quand même :
MIM 25
droite 20
RDM 15
PPM 12
BPM 12
PS 8
Modem 5
extrême gauche 3
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les régionales dans les DOM

Messagede Jean-Philippe » Lun 15 Fév 2010 18:30

La droite va droit à l'échec à la Réunion, divisée en plusieurs listes :

"L'UMP n'a pas réussi à faire taire les dissensions au sein de la droite réunionnaise qui présentera trois listes (principales) aux élections régionales.
Parmi elles, figurent celle conduite par le député-maire du Tampon Didier Robert (UMP) et celle du sénateur Jean-Paul Virapoullé (UMP) qui a fait dissidence après avoir violemment dénoncé la mise à l'écart de son groupe.
Virapoullé, chef de file du mouvement La Relève, a accusé le député-maire du Tampon d'être un "dictateur". Il lui reproche d'avoir fait main basse sur la liste de l'Union en excluant ses partisans. Au mois de novembre, sous la houlette de Olivier Biancarelli, conseiller politique en charge de l'outre-mer à l'Elysée, les deux hommes avaient signé un protocole d'accord désignant Robert tête de liste et Virapoullé coordonateur de la campagne. Ils avaient été reçus ensemble par Nicolas Sarkozy à son hôtel, lors de sa visite dans l'île à la mi-janvier.
Vendredi dernier, Virapoullé a mis en cause un envoyé de l'UMP, Jean Simonetti, chargé de mission de la fédération de la Réunion (en l'absence de secrétaire départemental), qu'il a accusé d'avoir dicté le choix des candidats à Didier Robert. "Le temps de l'esclavage est fini", a dit Virapoullé qui a fixé à Robert un ultimatum expirant à samedi midi pour revoir sa liste. Virapoullé réclamait la moitié des places, faute de quoi, il menaçait de constituer sa propre liste.
Samedi matin, Robert a déposé sa liste, dont Virapoullé et ses proches en ont été exclus. Il a déclaré avoir "respecté toutes les clauses du protocole d'accord". Il s'est félicité d'avoir réussi à rassembler tous les partis et mouvements de la majorité présidentielle dont l'UMP, le Nouveau centre, la gauche Moderne, Objectif Réunion, etc."
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/ ... droite.php

Outre ces deux candidats principaux (à droite), une troisième liste est conduite par l’ex-député André Thien Ah Koon (UMP), dont M. Robert avait pris la succession à la tête de la mairie du Tampon avec son soutien. M. Thien Ah Koon avait démissionné en 2005 après avoir été déclaré inéligible pour trois ans, à la suite d’une condamnation judiciaire. Il a retrouvé ses droits civiques en janvier et a constitué une liste avec des dissidents du MoDem et de l’UMP.

La gauche est relativement unie avec seulement 3 listes (PS, PCR-Modem-FreeDom... et Europe-Ecologie).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les régionales dans les DOM

Messagede Jean-Philippe » Mer 17 Fév 2010 13:11

En Guadeloupe, on compte 9 listes :
http://www.guadeloupe.franceantilles.fr ... -67627.php avec les listes complètes
et http://indiscretions.over-blog.fr/artic ... nt56543857

TOUS POUR LA GUADELOUPE, la liste présentée par Victorin Lurel, président sortant, député a en 2e position la députée-maire du Moule (ancienne présidente de l'UMP) Gabrielle Louis-Carabin. Il y a aussi (je cite le 2e site) "Jean-Pierre Dupont, maire du Gosier, homme-lige de Jacques Gillot, fondateur du GUSR et président du comité de soutien à la liste, Josette Borel-Lincertin, premier adjoint au maire des Abymes Eric Jalton, Christian Baptiste, Harry Durimel, fondateur des Verts, belle prise aussi. Beaucoup d'hommes et de femmes élus au conseil général, susceptible de faire du terrain, de rameuter les électeurs et de céder leur place à d'autres colistiers en cas de victoire. On verrait ainsi remonter du fond de la liste l'Abymien qui monte, Alix Nabajoth, le Saintois Hilaire Brudey, Georges Hermin, etc. A noter la présence sur cette liste de deux médecins emblématiques qui exercent à Basse-Terre, les Drs André Attalah et Michel Eynaud. Ary Chalus, maire de Baie-Mahault, est en dernière position, pour pousser la liste !

ENSEMBLE POUR LA GUADELOUPE
Blaise Aldo, maire de Sainte-Anne, conduira la liste UMP. LA liste puisque Laurent Bernier, missionné par les vieux grognards, Philippe Chaulet et Louis Molinié, a lâché prise (pas le cœur trop bien accroché...). En seconde place, Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer, après avoir fait courir, toute la journée de dimanche, le bruit que ce serait Reinette Juliard, ancien maire de Lamentin. La belle Reinette se retrouve (miraculeusement !) en quatrième place derrière Daniel Marsin, le rescapé des Abymes qui, après avoir tenté le coup avec Eric Jalton qui n'en a pas voulu, a enfin trouvé une niche pour ses vieux jours (il était 4e en 2004, toujours sur la liste UMP). Joël Beaugendre, maire de Capesterre-Belle-Eau, rien à dire, c'est un fidèle. Myriam Verdol, Richard Yacou, c'est naturel. Mélina Seymour-Gradel rétrograde fortement par rapport aux discussions de fin de semaine. Teddy Mary, l'homme de Laurent Bernier, se retrouve en neuvième place. Aramis Arbau, ancien maire de Vieux-Habitants, fidèle de LMC, Patrick Gob, du Nouveau centre, Josette Jerpan, Christian Thénard... qui se sont présentés sans succès aux élections municipales ou cantonales, ces dernières années, intègrent la liste pour faire le nombre, sans doute...

LA RÉGION AUTREMENT
Eric Jalton semble avoir eu quelques difficultés à faire sa liste. Les défections sont nombreuses et dans les dix premiers, on ne compte qu'un élu de poids, Jean-Marie Hubert, conseiller général. Mais où est donc le sémillant Georges Brédent, dont on se targuait de faire le troisième ou le cinquième de liste ? Le Pointois a préféré rester chez lui. Mais où est donc José Toribio, maire de Lamentin ? L'un comme l'autre ont-ils profité d'une rencontre à l'exposition d'Antoine Nabajoth, il y a dix jours, à,la Médiathèque de Lamentin, pour changer d'avis et passer leur chemin ?.. Evita Chevry, deuxième sur la liste, est une avocate bien connue, qui ne manque pas de talent. Sera-ce suffisant à remuer les foules en dehors des prétoires ? M. Jalton récompense l'excellent travail de pré-campagne de Marlène Mélisse, qui a ses entrées au PS (rue de Solférino) en la plaçant sixième sur la liste et récupère Marie-Line Pirbakas-Groevius, verte en dissidence. Ginette Gotte, entraîneuse de basket, présidente de la ligue de Guadeloupe, fait de la peine à d'autres élus en choisissant... M. Jalton ! Jean Bardail, de Guadeloupe Unie, est en treizième position. Marché de dupe pour ceux qui au sein de cette formation politique ont lâché Victorin Lurel et Jacques Gillot pour suivre Guy Losbard, maire de Petit-Bourg et président de GUSR. A noter qu'Eric Desfontaines, secrétaire général de l'UPLG, est en 21e position. Jean Laguerre, qui a été secrétaire général d'Objectif Guadeloupe, le parti de LMC, est en 23e position. Ferme la marche Félix Proto, ancien président de Région.

POUR UNE NOUVELLE GUADELOUPE
Elle l'a faite sa liste, Jeanny Marc, après avoir essayé de se coller à Eric Jalton, puis s'en être détachée quand il a menacé de flirter avec les indépendantistes. Après avoir soutenu activement, tout au long des 44 jours de mobilisation, la geste du LKP. Mme Marc, qui aime bien flirter elle aussi, mais avec la droite parisienne (ici, elle est... de gauche !), a réussi l'exploit de faire une liste avec des gens neufs. Si neufs qu'on ne risque pas de leur reprocher d'avoir trahi qui que ce soit. Un nom, un seul, attirera l'attention : celui de Gladys Cabarrus, auteur-compositeur et interprète de grand talent, désignée sur la liste comme « homme de lettres ». Bigre, voilà une nouveauté. A noter aussi qu'Albert Dorville, ancien maire de Trois-Rivières, ennemi intime et personnel de Victorin Lurel, passe son tour. Il n'est pas sur la liste. « Ma disponibilité est totale, mon désir de servir l'intérêt général encore plus fort. Je répondrai présent, sans hésiter, le moment venu... » Là, il soutient Mme Marc."

Autres listes:
OSONS POUR LA GUADELOUPE, menée par Alain Plaisir, jeune retraité de la Douane, pilier du LKP, créateur d'un mouvement politique, le CIPPA

GUADELOUPE DEMAIN, menée par Alain Lesueur (candidat aux municipales de Sainte-Rose en 2008) : la n°2 est une Verte

NOFWAP LA GUADELOUPE EN ACTION, menée par Octavie Losio, DVD

POU GWALOUP AN NOU AY, menée par Cédric Cornet, "amateur de jeux vidéos, qui a créé le Collectif des Inkoruptibles, après la Jeunesse Guadeloupéenne en Action et Une Meilleure et une Nouvelle Guadeloupe"

COMBAT OUVRIER, menée par Jean-Marie Nomertin, autre pilier du LKP

pronostic : Lurel 45
UMP (sans concurrence désormais) 20
Jalton 15
Marc 10
10% pour les 5 autres listes
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les régionales dans les DOM

Messagede Jean-Philippe » Jeu 18 Fév 2010 17:16

On compte 10 listes en Guyane (contre 8 en 2004), 6 de gauche et 4 de droite.

*Gabriel Serville, ex secrétaire général des FDG, battu aux municipales et cantonales de Matoury, mène la liste de l’équipe sortante, celle du parti socialiste guyanais (PSG), «  Une Guyane pour tous  »
*Christiane Taubira, députée depuis 1993, déjà candidate en 2004 (17,98%), à la tête d'une alliance Walwari-MDES (indép), « Deux ans : un marathon pour bâtir »
*Gil Horth, conseiller sortant FDG (DVG), «  construisons le progrès  ».
*Chantal Berthelot, députée app PS, 1ere vice-présidente sortante (ex PSG), « Pour une Guyane forte, réconciliée, épanouie »
*José Gaillou. ancien conseiller municipal de Sinnamary, vice-président sortant, ex PSG, tête de liste de «  Guyane Ecologie  ».
*Léon Jean-Baptiste Edouard, secrétaire général de la fédération Guyane du PS, déjà candidat en 2004 (1,96%) : « Le renouveau pour une Guyane qu’on aime »

*Rodolphe Alexandre, maire DVG (ex PSG) de Cayenne pour la majorité présidentielle « Guyane 73 »
*Roger Arel, qui n’a pas reçu l’investiture de l’UMP, a dans ses rangs de très nombreux encartés à l’UMP, dont l’ancien ministre du tourisme Léon Bertrand, maire UMP de Saint-Laurent du Maroni et député de 1986 à 2007. En détention provisoire en Martinique depuis fin novembre dans une affaire de favoritisme, il se place en 3e position sur cette liste « Une droite dynamique pour une région moderne, prospère et solidaire »
*Joëlle Prévot-Madère, élue conseillère municipale de Cayenne sur la liste de Rodolphe Alexandre (démission fin novembre 2009), présidente de la CGPME, conseillère sortante, élue sur la liste UMP en 2004, «  construisons la Guyane  »
*Gilbert Fossé, maire de Papaichton, "Guyane espérance" (droite)

Il est difficile de faire un pronostic, mais je crois que la hiérarchie dans chaque camp est respectée. Le PSG risque de perdre cette région s'il n'arrive pas en tête des listes de gauche. A droite il va être intéressant de voir qui arrivera en tête de la liste officielle ou de la principale dissidente. Je ne serait pas étonné si aucune liste ne dépasse 20% au premier tour.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les régionales dans les DOM

Messagede Jean-Philippe » Jeu 18 Fév 2010 18:55

On compte 9 listes en Martinique (contre 8 en 2004), dont 6 sont plutôt ou totalement à gauche

Toutes ces listes sont, sauf celle d'extrême gauche, ici : http://evolutionmartinique.unblog.fr/20 ... ales-2010/
*extrême gauche (avec la même tête de liste qu'en 2004, 3,12%)
*BPM (ex PC) : Pierre Samot, maire du Lamentin (16,21% en 2004)
*PPM : Serge Letchimy, député maire de Fort de France
*RDM : Madeleine de Grandmaison, déjà tête de liste pour le PPM (le RDM n'existait pas) 2e en 2004 avec 17,2%
*une SE (mais plutôt de gauche), menée par l'ancien maire de Sainte-Marie (1983-2008), député de 1988 à 1993
*MIM (indépendantiste de gauche) : AMJ, le président sortant, est candidat pour sa dernière campagne à 73 ans, affaibli par son échec au 1e référundum.
*Modem
*majorité présidentielle (UMP-FMP) : André Lesueur, conseiller général et maire de Rivière-Salée
*DVD (chef de l'UMP local jusqu'en janvier dernier où il a été démis pour avoir refus la fusion des assemblées lors du référundum)

Serge Letchimy a fait l'ouverture en intégrant en 8e position la maire de droite de Morne-Rouge, dont le mari, maire avant elle, a été député de 1993 à 2002, conseiller régional de 1983 à 2004, tête de liste de la droite aux régionales de 1992 et 1998, dissident aux régionales de 2004 (après avoir créer un parti de droite modéré « Osons Oser » en 2000). En 33e position sur sa liste, il y a Max Dufrenot, régionaliste qui avait fait 0,73% en 2004. En 17e position, on voit le candidat socialiste de 2004 (4,75%), Jean Crusol, chef du PS local jusqu'en 2004, qui a adhéré au PPM en juin 2008(http://www.domactu.com/actualite/862746 ... nt-le-ppm/).
Le PPM compte aussi des élus de poids, pouvant ramener des voix. Luc Clementé et Fred Lordinot, respectivement maire et conseiller général de Schoelcher et conseiller général de Sainte-Marie, sont 7e et 19e, mais aussi le maire du Marin, ancien sénateur (1986-2004) en dernière position.
C'est pourquoi je pense finalement qu'il devrait arriver en 2e position, peu après le MIM, mais devant les autres listes de gauche et celle de la majorité présidentielle.

Le PS local, malgré les intentions affichées, est absent de ce scrutin, mais ses membres se retrouvent sur plusieurs listes de gauche, notamment sa tête de liste prévue jusque début février, Marlène Lanoix, 20e sur la liste du PPM et le maire du Vauclin, président des maires en 2008, et conseiller régional depuis 1998, n°5 sur la liste RDM.

La liste du RDM a notamment en 2e position le maire et conseiller général de Sainte-Marie.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections régionales de 2010

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'animation, à la vie associative et à la vie des quartiers

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques locales d'animation, de vie associative et de vie des quartiers : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention...

Découvrir l'ouvrage

Guide du conseil municipal - Règles, pièges et astuces

Eric Landot

Comment un conseil municipal fonctionne-t-il ? Quel est le statut de l'élu ? Quels sont les droits des élus minoritaires ? Quels pièges juridiques éviter lors des séances du conseil ? Quelles astuces faut-il maîtriser ? Quelles sont les premières mesures à prendre...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités