Politiquemania

La base de données de la vie politique française

les régionales en Alsace

Espace de discussion dédié aux élections régionales qui auront lieu en France en 2010. Retrouvez toute l'actualité de cette échéance électorale.

Re: les régionales en Alsace

Messagede vincent » Dim 21 Fév 2010 14:30

Ce forum permet d'échanger sur différents sujets concernant la vie politique.
Partant de ce principe, chacun peut s'y exprimer et présenter ses arguments. A l'inverse, il est également possible de faire part de son désaccord sur tout élément posté.

Mon rôle sur ce forum n'est pas de donner mon avis mais de veiller à ce que tout ce qui y est écrit respecte certaines règles (les conditions générales d'utilisation que tout utilisateur a accepté en s'inscrivant sur ce site).

Relisez mon commentaire sur votre message. A aucun moment votre idée générale est censurée (pour reprendre votre propos). Je n'ai fait que supprimer un mot qui dans le contexte utilisé n'a rien à faire sur ce forum. Si douteuse, Je n'accepterai aucune association d'idées.

En ce qui concerne les propos d'Hashemite, s'il vous apparaissent peu rigoureux, libre à vous de le contredire. Vous en êtes tout à fait capable.
vincent
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 2682
Inscription: Ven 12 Déc 2008 21:37

Re: les régionales en Alsace

Messagede Hashemite » Dim 21 Fév 2010 15:40

Donc maintenant parce que je dis que le vote protestant est plus a gauche et plus FN, je suis un horrible polémiste. Non, mais si le simple fait d'écrire des statistiques basées sur des faits historiques ou électoraux me donnent le titre d'horrible polémiste; j'ai aucune raison de rester ici!
Hashemite
 
Messages: 348
Inscription: Dim 6 Sep 2009 23:16

Re: les régionales en Alsace

Messagede Jean-Philippe » Dim 21 Fév 2010 19:25

Dans la région, le Modem sera quand même concurrencé sur son créneau par une liste centriste menée par Patrick Striby, ex membre du Modem et fils de Frédéric Striby, conseiller général d'Huningue (lui même ex-MPF passé au Modem et redevenu DVD).
Le défi d'atteindre la barre des 5% est donc reposé, d'autant que l'Alsace est l'une des rares régions où une alliance avec EE et le PS est envisageable au second tour.

Pour revenir sur la mini polémique entre Hashemite et pfiffikus, je pense qu'il ne faut pas caricaturer les propos des uns ou des autres : ce que disait Hashemite me paraît suffisamment sensé et nuancé pour ne pas être simplifié davantage. Cependant, il est vrai que les facteurs religieux sont beaucoup moins importants dans l'explication du vote qu'il y a 50 ans.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: les régionales en Alsace

Messagede Artisan-Politologue » Dim 21 Fév 2010 20:38

Je me permet de rajouter ma pierre à ce débat Hashémite-Pfiffikus, puisqu'il me semble que je l'ai involontairement lancé en évoquant le lien entre pratique religieuse et vote.
C'est vrai, ce lien est de plus en plus distendu. Il était davantage pertinent du temps des études d'André Siegfried, il y a un siècle. Cependant, la sociologie électorale actuelle n'est pas tombée du ciel du jour au lendemain, mais est le résultat d'un long processus de maturation, sur plusieurs décennies. Alors oui il doit sans doute rester quelques bruits de fond de ces pratiques électorales dans la géopolitique actuelle.
Concernant la corrélation FN-protestantisme, là aussi cette analyse ne s'est pas bâtie en regardant une carte sur un coin de table. Je vous invite, cher Pfiffikus, à vous reporter à la thèse "LE VOTE FRONT NATIONAL EN ALSACE, Contribution à la sociologie politique d’un vote complexe", soutenue par Bernard Schwengler à l'université Robert-Schuman de Strasbourg en 2002. Il soutien notamment que les communes alsaciennes où les protestants sont plus nombreux votent davantage pour les listes contestant la droite traditionnelle: FN, mais également gauche, écologistes et extrême-gauche.
Je pense que personne ici ne fait d'amalgame entre protestantisme et extrémisme, ce qui en plus d'être outrageant serait parfaitement crétin.
C'est vrai qu'en France, le terme protestant recouvre différentes identités. Si je ne me trompe, en Alsace on a plutôt affaire à des luthériens, dans les Cévennes et la Drôme des calvinistes... Quant aux mouvement évangéliques, ils ne recouvrent pas vraiment aujourd'hui de réalité géopolitique.
Manu
Artisan-Politologue
 
Messages: 210
Inscription: Jeu 8 Oct 2009 13:45
Localisation: Ardèche

Re: les régionales en Alsace

Messagede Jean-Philippe » Jeu 25 Fév 2010 23:16

Voici la liste PS :
2 remarques :
*7 sortants sur 9 sur la liste dont une en fin de liste, une apporche totalement différente de l'UMP qui se sépare en France de 60% de ses sortants (environ)
*une large ouverture sur des personnalités non encartées et centristes

Bas-Rhin
1. Jacques BIGOT - avocat, maire d’Illkirch-Graffenstaden, président de la CUS, conseiller régional sortant Section départementale du Bas-Rhin
2. Dominique HOEFFEL - avocate, maire de Handschuheim (fille du sénateur (1965-2004) et maire Daniel Hoeffel, président du conseil général 1979-1998), centriste
3. Alain FONTANEL - magistrat à la Cour des comptes, adjoint au maire de Strasbourg
4. Anne-Pernelle RICHARDOT - en disponibilité de son poste d’attachée parlementaire auprès de Catherine Trautmann, adjointe au maire de Strasbourg, conseillère régionale sortante
5. Jean-Marc WILLER - ingénieur en environnement, maire d’Erstein (centre gauche)
6. Martine JUNG - institutrice, conseillère municipale de Strasbourg, conseillère régionale sortante 7. Pierre MAMMOSSER - conseiller technique au cabinet du maire de Strasbourg et du président de la CUS, maire de Soultz-sous-Forêts, conseiller régional sortant
8. Nathalie JAMPOC-BERTRAND - professeur d’histoire-géographie au Neuhof, adjointe au maire de Schiltigheim
9. Emmanuel RECHT - cadre dans une entreprise de formation et de conseil, conseiller municipal de Schaffhouse-sur-Zorn
10. Marie-Madeleine IANTZEN - retraitée, adjointe au maire de Dorlisheim, conseillère régionale sortante
11. Rémi BARILLON - professeur à la faculté de chimie de l’Université de Strasbourg, Marlenheim
12. Mireille BIMBOES - adjointe au maire de Scherwiller
13. Raymond SCHWEITZER - dirigeant d’entreprises, conseiller municipal d’Achenheim
14. Zoubida NAILI - chargée de mission Politique de la Ville à la CUS, conseillère municipale de Bischheim.
15. Gérard DOUVIER - retraité, maire de Barembach
16. Christiane HAMMAN - enseignante à l’Université de Haute Alsace, Sélestat
17. Bruno FREYERMUTH - technicien à Réseau GDS (ex-Gaz de Strasbourg), conseiller municipal d’Obernai
18. Sandrine RATH - cadre au relais emploi de Strasbourg, adjointe au maire de Vendenheim
19. Gérard LAVAUPOT - technicien opérationnel forestier, Alsace-Bossue
20. Liliane TETSI - agent de maîtrise, conseillère municipale de Strasbourg
21. Rémy VETTOR - comptable dans le secteur agricole, Dossenheim-sur-Zinsel
22. Géraldine CANET - conceptrice maquette et identité visuelle aux DNA, Strasbourg
23. Ali BAHADIR - juriste, Strasbourg
24. Christelle HAMM - étudiante, conseillère municipale de Lingolsheim
25. Alain CAPS - retraité, conseiller municipal d’Eschau 26. Clarisse CHABOD - étudiante, Geudertheim
27. François AMOUDRUZ - retraité, Strasbourg

Haut-Rhin :
1. Antoine HOME - magistrat financier en détachement, maire de Wittenheim, conseiller régional sortant
2. Cléo SCHWEITZER - conseillère municipale de Mulhouse
3. Michel CHERAY - consultant en arts graphiques, adjoint au maire de Kingersheim
4. Victorine VALENTIN - manageur d’un service de 160 personnes à Cora Colmar Houssen, conseillère municipale de Colmar
5. Franck DUDT - directeur de cabinet du maire de Wittenheim
6. Malika BEN’MBAREK - conseillère en insertion socioprofessionnelle auprès des jeunes en difficulté, conseillère municipale à Mulhouse
7. Bernard LAPLAGNE - retraité, adjoint au maire de Guebwiller
8. Josiane BIGEL - cadre administrative, maire de Widensolen (DVG)
9. Thierry SOTHER - conseiller municipal à Mulhouse
10. Daniell RUBRECHT - directrice d’une association à vocation sociale, adjointe au maire de Turckheim
11. Claude CENTLIVRE - conseiller pédagogique, maire d’Eguisheim (DVG)
12. Audrey SCHITTLY - infirmière à Altkirch, conseillère municipale de Retzwiller
13. Philippe BASLER - directeur d’école, conseiller municipal de Kembs
14. Nadia EL HAJJAJI - conseillère en insertion professionnelle
15. Jean-Luc BARBERON - directeur de la SEGPA (section d’enseignement général et professionnel adapté), maire de Guewenheim (DVG)
16. Marie-Jeanne TAUREAU - projeteur mécanique, conseillère municipale à Wittelsheim
17. Julien ERNST - attaché de groupe au Conseil Général
18. Régine ORSATI - retraitée, conseillère municipale à Sainte-Croix-aux-Mines
19. Philippe BARRILLON - consultant
20. Brigitte LAGAUW - chargée de relation clientèle, adjointe au maire de Wittenheim
21. Pierre FREYBURGER - conseiller municipal de Mulhouse, conseiller général du Haut-Rhin
22. Monique MARCHAL - conseillère régionale sortante
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: les régionales en Alsace

Messagede Jean-Philippe » Ven 26 Fév 2010 10:01

Voici la liste de la majorité présidentielle, où on compte :
*31 UMP, 3 GM, 3 NC, 2 PRV, 2 ex-Modem, 1 PCD, 9 DVD (dont un président départemental de la Chambre d’Agriculture, comme dans beaucoup de régions)
*le président (futur vice-président), 6 vice-présidents et 8 conseillers sortants, soit 15 élus sur 25 sortants étiquettés "majorité zellerienne"
*3 députés et deux suppléants en position éligible, un eurodéputé et un président de conseil général en fin de liste
*16 maires, dont le n°1 des maires du Haut-Rhin, 13 adjoints, souvent de communes importantes, et 3 conseillers municipaux


Bas-Rhin
1. Philippe Richert, 56 ans, Ingwiller, sénateur (questeur), ancien président du conseil général du Bas-Rhin (1998-2008), élu dans le canton de La Petite-Pierre (UMP)
2. Sophie Rohfritsch, 47 ans, avocate, vps, m. de Lampertheim (UMP)
3. André Reichardt, 60 ans, cadre supérieur, président du conseil régional, adj. m. de Souffelweyersheim, Président de l’UMP du Bas-Rhin (UMP)
4. Nathalie Roos, 44 ans, chef d’entreprise, Présidente de "Mars Europe " (DVD)
5. François Loos, 56 ans, ingénieur, vps, député du Bas-Rhin (PRV)
6. Huguette Zeller, 57 ans, cadre, veuve d'Adrien Zeller (DVD)
7. Justin Vogel, 56 ans, fonctionnaire, vps, m. de Truchtersheim, Président de la communauté de communes du Kochersberg (UMP)
8. Marie-Reine Fischer, 58 ans, profession libérale, crs, m. de Dinsheim-sur-Bruche, Présidente du Pays Bruche Mossig Piémont (UMP)
9. Antoine Herth, 47 ans, agriculteur, député du Bas-Rhin, cm d’Artolsheim (UMP)
10. Monique Jung, 45 ans, cadre, directeur adjoint à l’Adira, crs (NC)
11. Claude Sturni, 47 ans, chef d’entreprise, m. de Haguenau (DVD)
12. Martine Calderoli-Lotz, 57 ans, avocate, vps, cm de Strasbourg (UMP)
13. Gilbert Scholly, 57 ans, cadre supérieur, crs, m. de Barr (UMP)
14. Lilla Merabet, 35 ans, cadre supérieur (DVD)
15. Pascal Mangin, 41 ans, permanent politique, crs, cm de Strasbourg, Conseiller auprès du ministre Hubert Falco (UMP)
16. Catherine Zuber, 57 ans, chef d’entreprise, crs (DVD)
17. Jean-Jacques Fritz, 62 ans, fonctionnaire, crs, m. d’Achenheim (ex-Modem)
18. Nicole Thomas, 57 ans, professeur, m. de Bischwiller (UMP)
19. Laurent Burckel, 37 ans, fonctionnaire, adj. m. de Saverne (NC)
20. Anne Deschamps, 46 ans, agent immobilier, adj. m. de Sélestat (UMP)
21. David Saglamer, 41 ans, commerçant (« UMP diversité » dixit l'Alsace)
22. Elsa Schalck, 23 ans, étudiante (UMP)
23. Benoit Nicolardot, 30 ans, cadre (PCD)
24. Catherine Graef-Eckert, 33 ans, profession rattachée à l’enseignement, adj. m. de Lingolsheim (UMP)
25. André Frantz, 59 ans, employé, m. de Villé (DVD)
26. Brigitte Conuecar, 52 ans, retraitée, m. de Rott (DVD)
27. Guy-Dominique Kennel, 57 ans, profession rattachée à l’enseignement, président du conseil général du Bas-Rhin (UMP)
28. Nicole Halter, 52 ans, employée, adj. m. de Schweighouse-sur-Moder (DVD)
29. Joseph Daul, 62 ans, agriculteur, député européen (UMP)

Haut-Rhin
1. Arlette Grosskost, 56 ans, Mulhouse, avocate, député du Haut-Rhin, vps (UMP)
2. Jean-Paul Omeyer, 61 ans, fonctionnaire, crs, adj. m. de Cernay (UMP)
3. Chantal Risser, 58 ans, profession rattachée à l’enseignement, adj. m. de Mulhouse (GM)
4. Jacques Cattin, 51 ans, agriculteur, m. de Voegtlinshoffen, Député suppléant de Jean-Louis Christ (UMP)
5. Chrysanthe Camilo, 54 ans, fonctionnaire, crs, m. de Walheim (UMP)
6. Yves Hemedinger, 44 ans, cadre, 1e adj. m. de Colmar (UMP pro MAM)
7. Pascale Schmidiger, 48 ans, permanent politique, adj. m. de Saint-Louis, députée suppléante de Jean Ueberschlag (UMP)
8. René Danesi, 62 ans, cadre supérieur, m. de Tagsdorf, président de l’Association des Maires du Haut-Rhin, 1e vps (centriste, ex-Modem)
9. Nejla Yazmis-Brandalise, 31 ans, sans profession, Secrétaire générale jeunes actifs du Haut-Rhin (UMP)
10. Jean Marie Belliard, 67 ans, retraité, m. de Sierentz, Président de la communauté de communes du pays de Sierentz (UMP)
11. Martine Laemlin, 51 ans, professeur, m. de Chalampé, Présidente de la communauté de communauté Porte de France Rhin Sud (NC)
12. Hakim Mahzoul, 38 ans, professeur de faculté, adj. m. de Mulhouse (GM)
13. Patricia Kliber, 44 ans, ingénieur (PRV)
14. Bernard Gerber, 55 ans, fonctionnaire, m. de Holtzwihr, Président de la communauté de communes du Ried (UMP)
15. Bernadette Groff, 50 ans, profession libérale, adj. m. de Brunstatt, Conseillère générale suppléante Mulhouse Sud (UMP)
16. Laurent Wendlinger, 43 ans, agriculteur, Président de la Chambre d’Agriculture du Haut-Rhin, adj. m. de Seppois-le-Bas (DVD)
17. Françoise Boog, 49 ans, salariée du secteur médical, m. de Meyenheim (UMP)
18. Frédéric Marquet, 35 ans, cadre, cm de Mulhouse (UMP)
19. Rosalie Ginglinger, 31 ans, permanent politique, cm de Zimmerbach (UMP)
20. Charles Buttner, 60 ans, Colmar, expert-comptable, président du conseil général du Haut-Rhin (UMP)
21. Fatima Kueny, 54 ans, fonctionnaire, cm de Pfastatt (GM)
22. Gilles Litzler, 25 ans, entrepreneur en bâtiments, adj. m. de Wahlbach, Responsable des Jeunes populaires (UMP)
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: les régionales en Alsace

Messagede Stéphane » Lun 1 Mar 2010 09:50

Encore un sondage inquiétant pour l'UMP, sondage CSA pour le Parisien Aujourd'hui en France.

1er tour :
UMP 33 %
PS 19 %
EE 15 %
FN 12 %

Le PS devancerait donc EE au 1er tour, et remporterait le 2e tour dans les 2 cas de figure :
triangulaire avec le FN (PS 46 % / UMP 41 %) ou duel (PS 55 % / UMP 45 %) ... ce qui semblerait indiquer un report important de voix FN sur la liste PS !!!

source : http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14 ... -37,0.html
Stéphane
 
Messages: 487
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:08
Localisation: Villeneuve lez Avignon

Re: les régionales en Alsace

Messagede Jean-Philippe » Lun 1 Mar 2010 11:40

Dans le détail, ce sondage réalisé les 23 et 24 février 2010 auprès de 801 personnes donne
UMP 33
PS 19
EE 15
FN 12
Modem 5
Alsace d'Abord 5
Ecologie sociale, solidaire et décroissante 4
FG 2
NPA 2
LO 2
centre droit 1

Soit un rapport gauche / droite 36 (44 avec l'extrême gauche) contre 34 pour la droite et 17 pour l'extrême droite
Le total abstention abstention, blancs et nuls serait de 46%.

Au second tour, les intentions de vote seraient les mêmes en cas de triangulaire si la liste de gauche était menée par Bigot (PS) ou Fernique (EE), avec un FN à 12 ou 13%, mais en cas de duel (peu probable), le PS serait à 55%, contre 53 pour EE. Les électeurs FN se répartiraient entre gauche et droite à 49/51, ce qui est énorme (43/57 si c'est un duel avec les écolo).

Ce sondage est en effet catastrophique pour l'UMP.

http://www.csa-fr.com/dataset/data2010/ ... s-2010.pdf
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: les régionales en Alsace

Messagede Hashemite » Lun 1 Mar 2010 17:38

Catastrophique en effet, mais ca reste un sondage CSA...
Hashemite
 
Messages: 348
Inscription: Dim 6 Sep 2009 23:16

Re: les régionales en Alsace

Messagede Jean-Philippe » Sam 6 Mar 2010 11:14

aEnfin une bonne nouvelle pour la droite avec ce sondage TNS SOFRES (réalisé du 2 au 4 mars auprès de 700 personnes) qui la donne gagnante dans tous les cas de figure.

Sur la notoriété des candidats, UMP, PS et FN sont loin devant avec 72, 64 et 61% contre seulement 39% pour le Modem et surtout 21% pour EE (ce qui explique probablement le fait que Bigot soit devant Fernique)
Sur la popularité, avantage UMP : Richert a 52% de bonnes opinions et 9 de mauvaises, contre 38 et 10 pour Bigot, 22 et 5 pour Wehrling et 12 et 4 pour Fernique.
L'intérêt pour la campagne est légèrement inférieur que dans le reste de la France (47 contre 49%), ce qui n'est pas sans rappeler l'abstention traditionnellement forte dans cette région.
Le bilan est jugé plus positivement qu'à l'échelle nationale (78 contre 69%), ce qui explique pourquoi gauche comme droite affirme leur proximité avec le président défunt Zeller, auquel est attaché ce bilan.

Au premier tour, l'UMP serait largement en tête (41%)
PS et EE-MEI seraient tous deux à 17%.
FN 9
Modem 4
Alsace d'Abord 3
FG 2
NPA 2
LO 2
liste pour la décroissance 2
centre droit 1

Soit un rapport gauche / droite de 36 (42 avec l'extrême gauche) contre 42 et 12% pour l'extrême droite.
Seuls 53% sont sûrs de leur choix contre 63% à l'échelle nationale (surtout à l'UMP 67% contre 55% pour le PS et 52% pour EE) et 42 (contre 33%) pourraient changer d'avis.

Au second tour, en cas de triangulaire avec le FN, la gauche menée par Bigot perdrait avec 44% contre 47 pour l'UMP et 9% pour le FN, avec 89% des votes d'EE (7 pour l'UMP) et 9% du FN (17 pour l'UMP).
Menée par Fernique (EE), elle perdrait plus largement avec 42% contre 49 et 9% pour le FN. Cela remet en autant de votes EE, ce qui est assez étonnant.

L'écart avec le précédent sondage (33% pour l'UMP au 1e tour) et le faible nombre de sondés me fait douter également de ces deux sondages. Dans ce dernier sondage, la droite recueillerait 56% des suffrages FN contre 28 pour le PS en cas de duel (dans le précédent sondage, c'était 51/49.

Vu les écarts de notoriété, je mise désormais sur un avantage Bigot au 1e tour, le résultat du second dépendant largement de la qualité des reports écolo et frontistes et donc à l'ampleur du vote sanction. Je pense que le FN sera au second tour et que l'UMP sera autour de 35-38%.

http://www.tns-sofres.com/_assets/files ... alsace.pdf
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections régionales de 2010

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Mémento du président du bureau de vote

Joël Clérembaux

Ce mémento a été conçu et réalisé pour permettre aux présidents des bureaux de vote de disposer d'outils pratiques à mettre en oeuvre avant, pendant et après le scrutin. Il expose les principales tâches qui incombent au président du bureau de vote pour...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités